Vertiges ou tête qui tourne : Symptômes et causes

Avoir des vertiges (ou la tête qui tourne) est une expression qui indique plusieurs sensations, telles que :

  • L’étourdissement,
  • L’égarement,
  • La faiblesse,
  • L’instabilité.

Les vertiges peuvent être provoqués par des troubles de l’oreille interne (vertiges périphériques).

La sensation est la même que celle ressentie lorsque l’on regarde vers le bas en se trouvant très haut par rapport au sol.

Les vertiges affectent davantage les femmes que les hommes.

Selon Marcelo B Antunes, MD (Resident Physician, Department of Otorhinolaryngology-Head and Neck Surgery, University of Pennsylvania Health System) l’équilibre est le résultat d’une intégration d’informations qui proviennent des récepteurs sensoriels au niveau :

  • Du système vestibulaire (dans l’oreille interne),
  • Des yeux,
  • Des terminaisons nerveuses proprioceptives (qui signalent la position du corps dans l’espace).

Ces informations sont élaborées :

  • Dans le cervelet,
  • Dans le tronc cérébral.

La bonne intégration des signaux provenant des nerfs permet :

  • Une démarche droite,
  • Une bonne posture,
  • La mise au point des images dans les yeux.

Les vertiges d’origine centrale peuvent être provoqués par :

  • Une lésion des organes cérébraux de l’équilibre (tronc cérébral et cervelet),
  • Un manque de correspondance sensorielle de l’information (au niveau du cortex cérébral).

Le nerf vestibulo-cochléaire est le nerf de l’équilibre.

Les lésions du nerf vestibulaire provoquent un déséquilibre qui peut influencer l’information sensorielle vestibulaire.

Cependant cela peut être compensé par le nerf de l’autre côté et par les noyaux vestibulaires, les patients n’ont jamais des vertiges graves, mais ils peuvent avoir une sensation d’égarement.

Des troubles de l’oreille interne peuvent provoquer les vertiges (vertiges d’origine périphérique).

Quelques notions d’anatomie de l’oreille et du mécanisme de l’équilibre

Le système vestibulaire de l’oreille est composé par :

  • L’utricule,
  • Le saccule,
  • Les trois canaux semi-circulaires.

Les canaux semi-circulaires enregistrent le mouvement de rotation de la tête.

Ils sont perpendiculaires les uns aux autres et contiennent un liquide appelé endolymphe.

canaux,semi,circulaires,équilibre,oreille,interne

© alamy.com

Chaque canal a une fonction spécifique et enregistre le mouvement de la tête : de haut en bas, d’un côté à l’autre et les rotations.

Ces canaux contiennent des cellules ciliées sensorielles qui s’activent lors du mouvement d’un liquide appelé endolymphe.

En bougeant la tête (par exemple lorsqu’on incline la tête sur le côté), les cellules ciliées sensorielles envoient des impulsions nerveuses au cerveau par l’intermédiaire du nerf auditif.

Le liquide endolymphatique (présent dans le canal semi-circulaire) déplace les otolithes.

Ces cristaux glissent sur des cils sensoriels à la base :

  • De l’utricule,
  • Du saccule.

Les impulsions arrivent au tronc cérébral et à la zone du cervelet.

Si les otolithes se détachent des cellules ciliées sensorielles, ils naviguent dans le labyrinthe vestibulaire et peuvent provoquer des vertiges et des problèmes d’équilibre graves (le vertige paroxystique positionnel bénin).

 

La classification des vertiges

  • Lors des vertiges subjectifs, la personne a la sensation que son corps tourne.
  • Lors des vertiges objectifs, la personne a la sensation que son corps est immobile mais que c’est la pièce qui tourne.

Types de vertiges selon l’origine

1) Les vertiges périphériques sont provoqués par un trouble du labyrinthe ; cela dure très peu mais survient de manière totalement inattendue.

Les troubles vestibulaires périphériques se limitent :

  • Au huitième nerf crânien,
  • À l’oreille interne.

Les patients peuvent également signaler une perte d’équilibre.

D’autres symptômes se produisent souvent, par exemple :

Dans ce cas, les vertiges sont fréquents (récurrents ou récidivants) pendant une période, puis ils passent tous seuls (Resident Physician, Department of Otorhinolaryngology-Head and Neck Surgery, University of Pennsylvania Health System).

Parmi les maladies qui provoquent des vertiges périphériques, il y a :

  • La maladie de Ménière,
  • Le vertige paroxystique positionnel bénin,
  • La névrite vestibulaire,
  • La labyrinthite,
  • Le neurinome de l’acoustique (tumeur intracrânienne),
  • La fistule périlymphatique (un canal de communication anormal entre l’oreille interne et le compartiment périlymphatique),
  • La déhiscence du canal semi-circulaire supérieur (le manque de l’os sur le canal semi-circulaire supérieur),
  • Un traumatisme.

2) Les vertiges sont dits centraux si la cause en est une maladie ou une lésion du système nerveux central.

Le trouble est graduel mais dure longtemps.

Les patients souffrant de vertiges centraux ont surtout des problèmes constants d’équilibre et de coordination : il ne s’agit pas donc de véritables vertiges.

Toutefois, cela n’est pas toujours vrai.

Les patients ne peuvent souvent ni rester debout ni marcher, alors que les patients souffrant de vertiges périphériques peuvent marcher sans problèmes.

Selon la lésion, on peut avoir :

Les maladies qui peuvent provoquer ce symptôme sont :

 

Causes de vertiges

La plupart des cas ne sont pas graves et on peut traiter les symptômes avec de simples changements d’habitudes quotidiennes.

De nombreux symptômes disparaissent sans aucun traitement.

Les causes les plus fréquentes de vertige sont indiquées dans la liste suivante :

L’hypotension artérielle

Dans l’hypotension orthostatique, la tension artérielle du corps chute lorsqu’on :

  • Se lève rapidement,
  • Passe rapidement de la position assise à celle couchée.

Le corps doit s’adapter rapidement au changement de position.

Certaines personnes ont besoin de plusieurs minutes pour récupérer une tension normale.

Tant que la pression artérielle ne s’est pas stabilisée, l’individu peut avoir les vertiges.

La déshydratation

Une autre cause de vertiges soudains est la déshydratation.

Quand le corps n’a pas assez de liquides, il peut souffrir :

  • D’étourdissement,
  • D’instabilité,
  • De vision trouble ou floue.

Pendant l’exercice physique, le manque d’eau peut provoquer un déséquilibre dans le corps.

L’alcool provoque la déshydratation.

On peut avoir des vertiges si on souffre de vomissements, de diarrhée ou de fièvre.

La migraine

Les symptômes de la migraine sont :

Même la lumière ou le bruit provoquent des vertiges.

Les spécialistes pensent que les changements qui ont lieu dans les vaisseaux sanguins du cerveau sont responsables de la migraine.

Souvent, lorsque l’on traite la migraine, les vertiges disparaissent également.

Afin de traiter les vertiges provoqués par une migraine vestibulaire, le médecin peut donner des conseils utiles sur :

Certains médicaments peuvent prévenir la migraine vestibulaire et soulager les nausées et les vomissements.

L’hypoglycémie

Chez les personnes qui prennent de l’insuline pour traiter le diabète, la faible concentration de sucre dans le sang peut provoquer des vertiges et d’autres symptômes tels que :

  • La confusion,
  • Les sueurs froides.

Les médicaments

Les médicaments pris pour faire baisser la tension artérielle peuvent être trop efficaces et l’abaisser en dessous des niveaux souhaités, provoquant ainsi les vertiges.

Même les sédatifs peuvent procurer des vertiges.

La grossesse

Les femmes peuvent ressentir des étourdissements et des vertiges pendant la grossesse.

Ils sont provoqués par des changements qui se produisent dans le corps de la femme.

Selon Webmd l’hormone progestérone de la grossesse provoque la vasodilatation (elle dilate les vaisseaux sanguins).

De plus, une quantité plus grande de sang va dans l’utérus.

Les conséquences sont :

La position peut également faire la différence.

Par exemple, lorsqu’une femme enceinte est couchée sur le dos, l’utérus s’appuie sur la veine cave inférieure (qui porte le sang de la partie inférieur du corps au cœur).

De cette manière cela entrave le retour du sang au cœur et baisse encore plus la tension sanguine.

L’arythmie et d’autres problèmes cardiaques

Le cœur est l’organe qui pompe le sang dans l’organisme.

Le manque d’afflux sanguin dans le cœur provoque une douleur au muscle cardiaque.

L’arythmie (battements de cœur irréguliers) peut également entraîner des vertiges.

La dépression et l’anxiété

La dépression et l’anxiété provoquent souvent des vertiges.

Les spécialistes associent les attaques de panique, l’anxiété, la dépression, etc. aux vertiges.

Les personnes déprimées ou angoissées ont souvent des vertiges.

D’autres symptômes de la dépression sont :

  • Les crises d’angoisse,
  • Les attaques de panique,
  • Les pseudos-vertiges.

L’anxiété affecte le système respiratoire et provoque l’hyperventilation.

Il faut se rappeler que les vertiges sont également provoqués par la prise de certains comprimés pour traiter la dépression.

Les vertiges d’origine cervicale

Parmi les causes de vertiges d’origine cervicale, il y a :

Vertiges ou tête qui tourne

© fotolia.com

Les problèmes à l’oreille

De nombreuses causes de vertiges sont liées à des troubles de l’oreille.

Certains problèmes d’oreille interne provoquent :

  • Un manque d’équilibre,
  • Des vertiges.

Le neurinome de l’acoustique est une tumeur bénigne qui se développe sur le nerf auditif.

Ce nerf relie le cerveau à l’oreille interne.

Cette pathologie provoque les vertiges.

La maladie de Ménière provoque les mêmes symptômes.

Lorsque le liquide s’accumule dans la région de l’oreille interne, ce trouble peut se produire.

La névrite vestibulaire aiguë est une inflammation du nerf vestibulaire qui peut provoquer des vertiges pendant plusieurs jours.

Les symptômes de cette maladie sont :

La labyrinthite, c’est-à-dire l’inflammation du labyrinthe, est un trouble de l’oreille qui provoque de fortes crises de vertiges ainsi que d’autres symptômes, dont :

Mâchoire inférieure, malocclusion, luxation

© alamy.com

La dysfonction de l’articulation temporo-mandibulaire

L’os de la mâchoire est relié à l’os temporal (qui contient les organes de l’oreille).

Si un os est mal placé ou n’est pas correctement aligné avec l’autre, cela peut provoquer plusieurs symptômes, y compris :

Vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB)

Il s’agit d’un trouble provoqué par le déplacement d’otolithes (de petits cristaux de carbonate de calcium) des organes otolithiques (l’utricule et le saccule) vers les canaux semi-circulaires de l’oreille interne.

Les symptômes se manifestent lorsqu’on effectue certains mouvements, surtout le matin.

La nuit, si la personne dort avec un oreiller, elle a la tête qui fait un angle de 30° par rapport au lit.

Dans cette position, la macule de l’utricule se trouve précisément sur la cupule du canal semi-circulaire postérieur.

Si les otolithes se détachent, ils peuvent glisser dans l’ampoule (la région du canal semi-circulaire postérieur où il y a les récepteurs de la position ayant les stéréocils).

Au réveil, lorsque l’individu se lève du lit, le déplacement de l’endolymphe et des otolithes (qui ne se trouvent pas à leur place) provoque une sollicitation excessive de la cupule du canal semi-circulaire.

Il en résulte le vertige.

Le manque d’otolithes au niveau de la macule, dans l’utricule, peut également favoriser l’apparition des vertiges.

Cholestéatome

Il s’agit d’une formation bénigne dans l’oreille moyenne qui peut se répandre vers l’intérieur en interférant avec :

  • Le système vestibulaire,
  • Le système auditif ou la cochlée.

Si le cholestéatome touche la cochlée, cela provoque une surdité neurosensorielle irrécupérable (même en utilisant une prothèse).

En envahissant le système vestibulaire, cela provoque des vertiges objectifs associés à :

  • Des nausées,
  • Des vomissements.

Il y a un signe spécifique qui facilite le diagnostic.

Le canal semi-circulaire latéral qui se trouve sur la paroi médiale de l’oreille moyenne est le plus touché.

Si on a des troubles dans ce canal :

  • Il se produit une érosion du labyrinthe osseux,
  • Il en résulte une exposition du labyrinthe membraneux (qui n’est plus protégé par l’os).

Une fistule labyrinthique se forme, qui relie le labyrinthe à l’oreille moyenne.

Une pression (même légère) dans le conduit provoque l’apparition d’un vertige très fort.

C’est le signe de la fistule.

Les maladies cardiovasculaires

Les principaux troubles cardiovasculaires qui provoquent des vertiges sont indiqués ci-dessous :

  • L’arythmie,
  • L’infarctus (qui peut également entraîner une douleur à l’omoplate, au bras et à la main gauche),
  • Un arrêt cardiaque (symptômes prémonitoires),
  • Les lésions vasculaires de la moelle ou du tronc encéphalique (par exemple le syndrome de Wallenberg),
  • L’obstruction des artères carotides (il y a une diminution de l’apport en oxygène au cerveau, surtout en cas de réduction de débit, y compris dans les artères vertébrales),
  • L’hypotension artérielle.

D’autres causes de vertiges

  • Fumer une cigarette ; après avoir fumé, la tête peut tourner légèrement pendant quelques secondes,
  • Se droguer ;
  • Une allergie – cela peut provoquer l’obstruction de la trompe d’Eustache et donc l’accumulation de liquide inflammatoire dans l’oreille. La conséquence est la perte d’équilibre car dans l’oreille, il y a les organes de l’équilibre ;
  • Un rhume ;
  • La grippe
  • Les médicaments antihistaminiques – ils peuvent provoquer des vertiges, par exemple la cétirizine (Alairgix Allergie) ;
  • Une tumeur ou des métastases au cerveau ;
  • Une hémorragie interne ou des règles abondantes (en cas d’anémie ou de tension basse) ;
  • Le syndrome prémenstruel (avant les règles ou lors de l’ovulation en raison des changements hormonaux) ;
  • Après avoir mangé ou quand la personne fait des efforts, le corps apporte plus de sang aux muscles et à l’estomac ; le cerveau en reçoit donc une quantité moindre, ce qui peut provoquer de légers vertiges.

 

Les vertiges chez les personnes âgées

Un patient va souvent bien en se levant, mais les vertiges apparaissent plus tard.

Le patient n’a par exemple pas de problèmes à la maison, mais il ne peut pas faire ses courses ou se promener dehors.

Dans ce cas on parle d’instabilité.

Chez le patient âgé, il y a beaucoup de causes, par exemple :

  1. La raideur musculosquelettique, le système vestibulaire peut percevoir comme une instabilité un corps rigide qui vibre à une fréquence élevée (par exemple la maladie de Parkinson),
  2. La personne âgée souffre souvent de presbyacousie (une perte progressive d’audition à cause de l’âge) et de presbyataxie (la dégénération progressive du système vestibulaire et une diminution des réflexes du labyrinthe),
  3. Le patient a souvent des troubles qui provoquent une baisse de la vue (une cataracte, une maculopathie, etc.). Par conséquent, la vue ne peut pas compenser la chute de la fonctionnalité du labyrinthe.
  4. Parmi les possibilités il y a des troubles neuropathiques périphériques, comme la neuropathie sensitivo-motrice des membres inférieurs qui provoque la perte de sensibilité de la plante du pied. Dans ce cas le patient ressent l’instabilité surtout :
    • En fermant les yeux,
    • La nuit,
    • En marchant sur un terrain irrégulier.
  5. Le vertige psychogène se produit lorsque le patient :
    • Ne peut pas décrire de manière précise la sensation d’instabilité ou de vertige,
    • Change toujours de version,
    • Utilise des termes génériques.

 

Les vertiges chez les enfants

Les enfants peuvent se sentir instables, faibles ou avoir des étourdissements.

En plus des vertiges, il y a souvent d’autres symptômes tels que :

Selon une étude d’A.P. CASANI et al. (Department of Medical and Surgical Pathology, Otorhinolaryngology Unit, Pisa University Hospital, Italy), les causes les plus fréquentes de vertiges chez les enfants sont :

  1. La migraine vestibulaire (38%),
  2. La labyrinthite aiguë/la névrite vestibulaire (16%),
  3. La somatisation (16%),
  4. Le vertige paroxystique positionnel bénin (11%),
  5. Le torticolis paroxystique (2%),
  6. Après un traumatisme : la canalolithiase du canal semi-circulaire postérieur (8%),
  7. La maladie de Ménière (5%),
  8. Les vertiges chroniques idiopathiques (2%).

L‘hypoglycémie est une autre cause de vertiges.

Cela provoque les effets suivants :

  • Un manque d’énergie,
  • De la fatigue,
  • Une confusion,
  • Des vertiges.

Dans ce cas, le traitement est simple : un peu d’eau et de sucre soulagent les symptômes.

Un coup de chaleur ou une déshydratation peuvent également provoquer des vertiges.

Les enfants atteints d’anémie, d’arythmie cardiaque ou de diabète sont plus susceptibles d’avoir des vertiges.

 

Tête qui tourne et vision floue

Les causes peuvent être :

  • Un cancer au cerveau,
  • Le diabète,
  • Une déshydratation,
  • Une tension artérielle élevée ou basse,
  • Une sclérose en plaque,
  • Une migraine,
  • Une attaque de panique.
tumeur,au,cerveau,vertiges

© alamy.com

Les vertiges soudains

Les causes les plus importantes de vertiges soudains sont :

  • La déshydratation,
  • Le pseudo-vertige (psychogène),
  • L’hypotension artérielle,
  • Un accident vasculaire cérébral,
  • Certains médicaments (les antibiotiques, les oncologiques, les analgésiques, les inhibiteurs sélectifs de la cox-2, les médicaments cardiovasculaires, etc.).

 

artères,cérébrales,vertébrales,carotides

© alamy.com

Les causes des vertiges le matin

  • Les infections de l’oreille interne,
  • Le s troubles vestibulaire,
  • Les troubles sensitifs,
  • La migraine,
  • La sclérose en plaques,
  • L’hypotension artérielle,
  • Les vertiges psychogènes ou fonctionnels provoqués par l’anxiété (parmi les symptômes, il y a également la tachycardie, la transpiration excessive et les tremblements),
  • Les mouvements rapides,
  • Un AVC.

Les vertiges lorsque la personne se lève sont provoqués par les raisons suivantes :

À lire aussi :

Vertiges ou tête qui tourne : Symptômes et causes ultima modifica: 2016-01-28T22:41:24+02:00 da Massimo Defilippo