Vertige paroxystique positionnel bénin : manœuvres, exercices et durée

Le vertige paroxystique positionnel bénin est un trouble de l’oreille interne qui provoque :

  • La tête qui tourne,
  • L’instabilité,
  • Les nausées.

 

On ne traite pas cette maladie par les médicaments ou des remèdes maison, au contraire on effectue un traitement mécanique qui consiste en manœuvres et exercices.

Que faut-il faire ? Le traitement du vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB)

La manœuvre libératoire d’Epley et de Semont
Il existe deux traitements très efficaces du VPPB (ou cupulolithiase ou canalolithiase), avec un taux de guérison d’environ 80 %.
Ce trouble est provoqué par une position anormale des otolithes (littéralement : cailloux dans l’oreille) dans les canaux semi-circulaires.
Les manœuvres sont utilisées pour déplacer les otolithes de la partie sensible de l’oreille (canal postérieur) à une position qui ne provoque pas de troubles.
Chaque opération dure environ 15 minutes.

La manœuvre d’Epley fournit des mouvements séquentiels de la tête en quatre positions, restant immobile environ 30 secondes pour chaque position :

1) Dans la position de départ, le patient est assis sur la table d’examen.
2) Le patient s’allonge avec la tête au delà du bord du lit et la tourne de 45° vers le côté de l’oreille affectée. Le médecin étend un peu la tête du patient (environ 20°) et maintient cette position pendant 30 secondes.
3) Le médecin tourne rapidement la tête du patient vers l’autre côté, mais la position du patient reste la même.
4) Le médecin tourne à nouveau la tête du patient jusqu’à ce qu’il voit le sol.
5) Le patient revient en position assise sur la table d’examen.

Lorsque l’on effectue la manœuvre d’Epley, la prudence est recommandée car on pourrait constater des symptômes neurologiques (par exemple la faiblesse, l’engourdissement, des changements visuels différents pas rapport aux vertiges).
Ces symptômes sont parfois provoqués par la compression des artères vertébrales.

La manœuvre libératoire de Semont pour le diagnostic et le traitement

La manœuvre libératoire de Semont est une technique dans laquelle le médecin déplace rapidement le patient d’une côté à l’autre de la table d’examen.
C’est une manœuvre qui, dans environ 90 % des cas, peut résoudre le problème en 4 séances de traitement.

Position de départ
Le patient est assis avec les jambes hors de la table d’examen.
La tête doit toujours être tournée de 45° vers le côté droite.

Exécution de la manœuvre
Le médecin fait rapidement allonger le patient sur le côté gauche, s’il y a un nystagmus ou des vertiges cela signifie que l’oreille malade est l’oreille gauche.
Dans ce cas, on effectue le traitement (la manœuvre de Semont) en faisant allonger le patient sur le côté opposé et en lui faisant maintenir cette position jusqu’à ce que les vertiges s’en aillent (2-3 minutes).

Comment faut-il dormir après les manœuvres libératoires ?

Après les séances de repositionnement des otolithes il faut dormir en position semi-couchée (la tête et les épaules orientées vers le haut de 45°) pendant deux nuits.

Manœuvres libératoires en cas de VPPB du canal semi-circulaire interne

Le but de cette manœuvre peut être :

  • D’éloigner les otolithes de l’ampoule,
  • De déplacer les otolithes du segment antérieur à celui postérieur du canal semi-circulaire latéral. Dans ce cas le nystagmus battant vers le haut devient battant vers le bas.

Selon une étude scientifique (Mandala M, Pepponi E, Santoro GP, et al. Double-blind randomized trial on the efficacy of the Gufoni maneuver for treatment of lateral canal VPPB. Laryngoscope 2013;123:1782-6.) la manœuvre de Gufoni est très efficace.
On l’effectue en cas de nystagmus géotropique (battant vers le bas) vers le sens opposé et en cas de nystagmus agéotropique (battant vers le haut) vers le même sens.

Position du patient
Le patient est assis sur la table d’examen, les genoux pliés sur le bord et les jambes pendantes.


Exécution de la manœuvre

  • Le médecin prend le cou du patient et porte rapidement le patient en position couchée sur un côté.
  • De cette position, il tourne la tête du patient vers le bas.
  • Il faut attendre environ deux minutes ou la fin de vertiges et du nystagmus.
  • Puis le patient retourne rapidement à la position assise.

Selon les études scientifiques, effectuer régulièrement l’exercice de Brandt-Daroff réduit les temps de guérison de 10 à 14 jours.
Cependant, le but de cet exercice est l’accoutumance et la compensation du système vestibulaire.

Manœuvres libératoires en cas de VPPB du canal semi-circulaire antérieur

La manœuvre deep-head-hanging sert à libérer le canal semi-circulaire antérieur ou supérieur.

Position de départ
Le patient est assis, les jambes le long de la table d’examen.

Exécution de la manœuvre

  • Le patient est couché sur la table d’examen, la tête penchée outre le bord de la table, en hyper extension vers l’arrière.
  • On attend que les vertiges et le nystagmus passent.
  • Dans la même position, on plie la tête en avant le plus qu’on peut.
  • On attend environ 60 secondes après la disparition du nystagmus et des vertiges.

Exercices pour le vertige paroxystique positionnel bénin

Rééducation à la maison

Quels que soient les canaux touchés, l’exercice de Brandt-Daroff peut être utile :

  • Si les manœuvres de repositionnement ne marchent pas,
  • Si les patients ne peuvent pas tolérer ces manœuvres.

Exécution de la manœuvre de Brandt-Daroff
Le patient doit :

  • Se détendre rapidement sur un côté,
  • S’asseoir,
  • Se détendre sur l’autre côté,
  • S’asseoir.


Il faut maintenir toute position pendant au moins 30 secondes.
On répète la séquence de ces exercices 5 à 10 fois par jour jusqu’à la disparition des symptômes.

Quelle est la durée du vertige paroxystique positionnel bénin ?

Le VPPB est généralement un trouble temporaire et il peut terminer avec le temps sans aucun traitement.
Selon un rapport sur le décours naturel du VPPB sans traitement :

  1. Si les otolithes sont dans le canal latéral, la personne guérit généralement en 16 à 19 jours,
  2. Si les otolithes se trouvent dans la canal postérieur, le trouble passe généralement en 39 à 47 jours (Review article: reflux and its consequences–the laryngeal, pulmonary and oesophageal manifestations).

Toutefois un bon diagnostic et les manœuvres libératoires adaptées permettent une guérison simple et rapide.

Récidives du vertige
Les vertiges peuvent apparaître de nouveau après la guérison.
Selon une étude scientifique, la moitié des patients ont au moins une récidive en une période de 10 ans (Brandt T, Huppert D, Hecht J, Karch C, Strupp M. Benign paroxysmal positioning vertigo: a long-term follow-up (6-17 years) of 125 patients. Acta Otolaryngol. 2006;126:160–163.).
Cela se passe généralement pendant la première année.

À lire aussi :

Vertige paroxystique positionnel bénin : manœuvres, exercices et durée ultima modifica: 2017-12-29T09:37:29+00:00 da Massimo Defilippo