Parodontite : symptômes et traitement

Traitement pour la parodontite

La parodontite (ou pyorrhée) est une infection bactérienne des structures qui soutiennent les dents.
Les zones touchées sont :

  • Les gencives,
  • L’os alvéolaire,
  • Le ligament parodontal.

La parodontite est une maladie agressive qui est caractérisée par une inflammation autour de la dent.
La pathologie est principalement provoquée par la formation de la plaque et du tartre sur la surface des dents.
Il s’agit d’une forme grave de gingivite (une maladie des gencives).
Les enfants avec les dents de lait peuvent également souffrir de ce trouble.

 

Classification de la parodontite

  • La parodontite juvénile touche les adolescents tout d’abord en provoquant des symptômes légers.
    La maladie évolue plus rapidement que la forme qui touche les adultes.
    Les dents touchées sont les molaires et les incisives.
  • La parodontite prépubertaire est une maladie rare qui touche les dents de lait juste après l’apparition.
    L’enfant a également une manque de granulocytes.
    La maladie est généralement détectée à partir de 4 ans chez les patients touchés.
  • La parodontite associée à l’infection VIH est un type d’infection semblable à la gingivite ulcéro-nécrotique et caractérisée par une progression rapide.
    La perte de tissu parodontal peut arriver à 1 centimètre en quelques mois.
    Parmi les symptômes il y a la douleur, l’hémorragie spontanée et l’érythème.

 

Causes de parodontite

Mauvaise hygiène orale : ignorer la santé orale est la raison principale d’apparition de ce problème dentaire.
Les bactéries dans la bouche forment continuellement une pellicule incolore et collante (plaque) sur les dents.
Afin de prévenir que la plaque ne s’accumule, il faut :

  • Se brosser les dents en utilisant un dentifrice,
  • Nettoyer au fil dentaire.

Avec le temps, la plaque durcit et forme le tartre.
Malheureusement, le brossage normal ne peut pas enlever le tartre.
Seulement un dentiste professionnel peut enlever le tartre.

Habitudes négatives : les personnes qui fument ou mâchent du tabac ont plus de probabilité d’avoir ce problème dentaire.

Maladies : les patients qui souffrent de maladies des gencives ou de troubles chroniques qui touchent le système immunitaire (comme le diabète, le VIH, le cancer, etc.) sont plus prédisposés à ce problème dentaire.
D’autres maladies comme :

Médicaments : certains médicaments (comme la phénytoïne) sont utilisés pour soigner les crises épileptiques.
La prise de comprimés de phénytoïne peut influencer négativement le tissu gingival.
Même la pilule contraceptive peuvent influer sur la santé de la bouche. (Fonte: Influence of combined oral contraceptives on the periodontal condition)

Symptômes de parodontite

  • Les gencives gonflées ;
  • Les gengives rouges ou violacées ;
  • La récession gingivale, les racines des dents se dénuent ;
  • Une mauvaise haleine persistante ;
  • Des plaies ;
  • Le mal de dents ;
  • Les dents qui bougent ;
  • Le saignement pendant le brossage et quand on mange des aliments durs ;
  • Du pus entre la gencive et la dent.

Les symptômes de cette maladie des gencives n’apparaissent qu’au moment où la pathologie évolue à un stade avancé.

 

Traitement et médicaments pour la parodontite

Le but du traitement de la parodontite est de nettoyer l’espace autour des dents et de prévenir les dommages de l’os environnant.
La parodontite est une pathologie grave et il n’y a pas de remèdes naturels pour éliminer les symptômes.
Le traitement de ce trouble est très difficile, le médecin prescrit souvent une combinaison de plusieurs traitements associés.

Traitements non chirurgicaux
Si la parodontite n’est pas avancée, le traitement prévoit des thérapies moins invasives, parmi lesquelles il y a :

Le détartrage. Le détartrage enlève le tartre et la plaque de la surface des dents et sous les gencives.
Il peut être effectuer au moyen d’instruments dentaires ou d‘ultrasons.

Le surfaçage radiculaire (Root planing). Le surfaçage radiculaire polit la surface rugueuse de la racine où les bactéries se posent facilement. De cette manière cela entrave une ultérieure augmentation de toxines bactériennes et de tartre.

Parmi les traitements non chirurgicaux de dernière génération on trouve l’application du laser.
Le laser est un instrument qui émet des rayons capables de détruire les micro-organismes pathogènes.

Les antibiotiques. Le dentiste peut conseiller des antibiotiques topiques ou par voie orale contre les infections bactériennes.
Parmi les antibiotiques topiques il y a des collutoires ou des gels qui contiennent le médicament à insérer dans l’espace entre les dents et les gencives. Il faut consulter le médecin avant de prendre ces médicaments pendant la grossesse.

Opération chirurgicale pour la parodontite

En cas de parodontite avancée, il est possible que les traitements non chirurgicaux et une bonne hygiène orale ne soient pas suffisants pour soigner le tissu gingival; dans ce cas on peut avoir besoin d’une opération, comme :

La réduction de la poche parodontale. Pendant cette opération chirurgicale, le dentiste spécialiste en parodontologie effectue des incisions très petites dans la gencive en la soulevant vers l’arrière pour permettre un nettoyage plus efficace des racines.
Étant donné que la parodontite provoque généralement une perte osseuse, l’os sous-jacent peut être modelé en éliminant les surfaces irrégulières.
Puis, le chirurgien suture le tissu gingival de manière de l’adapter parfaitement à la dent.
Cette intervention réduit l’espace entre la gencive et la dent, en diminuant :

  • Les régions où les bactéries peuvent proliférer,
  • La possibilité de développer de graves problèmes de santé en raison d’une maladie parodontale.

Après la guérison, il est plus facile de brosser ces zones et de maintenir un tissu gingival sain.

Combien de temps faut-il pour recommencer à mâcher normalement ?
Si l’opération a été effectué de manière parfaite, les temps de récupération peuvent être de quelques jours à environ une semaine.

Les greffes de tissu mou. Quand on perd le tissu gingival en raison d’une maladie parodontale, la gencive se retire.
On pourrait avoir besoin de renforcer le tissu endommagé.
Cela est possible en enlevant une petite quantité de tissu du palais ou d’une autre zone.
Ce procédé peut aider à :

  • Réduire la récession de la gencive,
  • Couvrir les racines exposées,
  • Améliorer l’aspect des dents.

On opte pour la greffe des tissus mous surtout en cas de parodontite verticale, alors qu’une greffe osseuse est préférable si la maladie s’est développée de manière horizontale.

La greffe osseuse. Ce procédé est pratiqué quand la parodontite a détruit l’os qui entoure la racine de la dent.
La greffe peut :

  • Se composer de petits fragments d’os du patient,
  • Provenir d’un donateur.

La greffe osseuse aide à prévenir la perte des dents.
Elle sert également de plateforme afin que l’os naturel se régénère.

Régénération osseuse guidée. Cela permet la régénération de l’os qui a été détruit par les bactéries.
Le dentiste insère un morceau de tissu biocompatible entre la dent et l’os existant.
On l’effectue généralement associée à une intervention chirurgicale de réduction de la poche dentaire.
Cela empêche le tissu gingival de se développer dans la région où l’os doit se trouver, en permettant à l’os et au tissu conjonctif de se développer à nouveau pour supporter bien les dents.

Application de dérivés de la matrice de l’émail. Une autre technique prévoit l’application d’un gel spécial à insérer dans la racine de la dent touchée par la parodontite.
Ce gel contient les mêmes protéines de l’émail de la dent qui est en train de se développer et celles-ci stimulent la régénération de l’os sain.

 

Prévention de la parodontite

Le meilleur moyen, et le plus économique, pour prévenir cette maladie gingivale est une bonne hygiène dentaire.
L’utilisation de la brosse et du fil dentaire deux fois par jour est essentielle pour maintenir une bonne santé des dents.
Se rincer les dents avec des solutions pour bain de bouches prescrites par le médecin peut contribuer à réduire la quantité de bactéries dans la bouche.

Gingivite ulcéro-nécrotique aiguë

Il s’agit d’une infection grave des gencives caractérisée par une hémorragie douloureuse, une inflammation et des ulcères. Elle provoque beaucoup de douleur et de gêne.
Cette maladie est également appelée angine de Vincent.
Il s’agit d’un type rare de maladie parodontale. Les adultes de moins de 35 ans sont davantage exposés à ce problème.

 

Causes de gingivite ulcéro-nécrotique
C’est fondamentalement une infection bactérienne qui déclenche cette maladie. Dans des situations normales, les types différents de micro-organismes (bactéries comprises) sont présents dans la bouche mais ne provoquent pas de dommages aux dents ni aux gencives.
Toutefois, lorsque survient une croissance abondante de bactéries nocives dans la bouche, celles-ci commencent à attaquer les gencives, provoquant une infection.

Par conséquent, les tissus mous des gencives qui soutiennent les dents sont endommagés.
Dans le pire des cas, les bactéries peuvent également provoquer la formation d’ulcères dans les gencives.
Les facteurs considérés les principaux responsables de ce type de formation incontrôlée de bactéries qui provoquent la maladie sont :

  • Un manque d’hygiène orale adéquate ;
  • Des déficits nutritionnels ;
  • Le stress mental ;
  • Le tabac.

Les personnes touchées par le sida développent cette maladie.

 

Symptômes de gingivite ulcéro-nécrotique

Les signes initiaux de la gingivite ulcéro-nécrotique aiguë sont une mauvaise haleine et un mauvais goût dans la bouche.
Puisque ces symptômes ne provoquent pas de gêne, ils sont généralement ignorés.
Par la suite, on observe soudainement des symptômes plus graves :

  • La douleur aiguë des gencives. Cette douleur s’aggrave pendant la mastication.
  • Les gencives paraissent gonflées et rouges et la pression peut provoquer une hémorragie excessive. On peut avoir des saignements des gencives même pendant le brossage.
  • Le patient peut avoir de la fièvre.
  • Une pellicule grisâtre peut apparaître sur la surface des gencives.
  • Les ulcères provoquées par cette maladie peuvent avoir l’aspect de plaies douloureuses en forme de cratère qui se forment surtout sur les gencives ou entre les dents.
  • Chez certains, l’infection pourrait provoquer le gonflement des ganglions lymphatiques qui se trouvent dans la tête, dans le cou ou dans la zone de la mâchoire.

Infection de la mandibule

L’infection de la mandibule pourrait être provoquée par des bactéries ou des champignons.

Comment s’infecte la mandibule ?
Comme indiqué précédemment, la parodontite non soignée pourrait provoquer une infection de l’os.
La parodontite est caractérisée par une infection grave des gencives.
L’infection détruit les tissus mous et les os qui soutiennent les dents.
Une carie, un sillon ou même une petite fissure dans une dent peuvent facilement aider les bactéries à envahir la partie interne de la dent jusqu’à arriver à la racine, provoquant ainsi l’infection.

THE STAGES OF CARIES DEVELOPMENT
Cette infection provoque un gonflement et une inflammation en produisant du pus.
Avec le temps, le pus s’accumule et forme un abcès dentaire.
Sans traitement, l’infection de l’abcès se répand à la mâchoire ou à la mandibule.

Perte de l’os mandibulaire

 traitement pour la parodontite, stadesLa perte de l’os de la mâchoire est un symptôme irréversible des maladies parodontales.
Tout le monde sait que les dents sont solidement fixées dans les cavités.
Qu’est ce qui maintient les dents dans la cavité (indépendamment de la force appliquée) ?
Il s’agit d’une combinaison de deux éléments : les fibres parodontales qui fixent la dent à l’os et la densité de l’os de la mandibule.
En vieillissant et en négligeant l’hygiène dentaire, de nombreuses altérations peuvent se produire au sein de la cavité orale.

Tout d’abord, la plaque et le tartre qui s’accumulent autour des dents dévastent les gencives en provoquant de nombreuses maladies gingivales ; lorsque ces pathologies se répandent à la mandibule, elles provoquent des maladies parodontales et la perte de l’os de la mandibule.

Causes de perte de l’os mandibulaire
Comme mentionné précédemment, une des causes principales de la perte de l’os de la mâchoire sont les maladies parodontales.
La gingivite (inflammation de la gencive) non soignée arrive à l’os sous-jacent.
La perte de l’os peut se produire en cas de pulpite qui provoque la nécrose de la pulpe.
La conséquence peut être un abcès dentaire.
Il s’agit d’une maladie qui détruit l’os périapical, c’est-à-dire l’os situé à côté de l’extrémité de la racine de la dent.

Remèdes naturels pour la parodontite

Il n’y a pas de remèdes naturels pour la parodontite, mais on peut la prévenir en prenant des vitamines, surtout la vitamine C qui favorise la santé des gencives et la vitamine D qui prévient l’ostéoporose.
Une alimentation équilibrée sans lait et produits laitiers est fondamentale pour la santé des os.

À lire aussi :


Qui sommes-nous | Contact | Termes du service | Charte données personnelles | Sitemap |  Publications |  Disclaimer

Site du Docteur Massimo DEFILIPPO Via Roma 18 - 42048 Rubiera (RE) Italie
Parodontite : symptômes et traitement ultima modifica: 2016-01-19T07:48:55+00:00 da Defilippo Giovanni