Douleur aux oreilles en avion ou lors d’une plongée sous-marine

Les douleurs aux oreilles en avion ou en cas de plongée sous-marine sont des troubles provoqués par la différence de pression entre les structures internes de l’oreille et l’environnement externe.

 

INDEX

  • Physiopathologie
  • En avion
  • Pendant la mastication, la déglutition ou un bâillement
  • Douleur aux oreilles et à la mandibule
  • Douleur aux oreilles et irritation de la gorge
  • Oreille externe
  • Oreille interne
  • Chez les enfants
  • Traitement
  • Traitement des troubles de la mandibule
  • Remèdes maison

 

Il est important de connaître la cause des douleurs aux oreilles et de savoir quoi faire pour éviter des troubles de l’appareil auditif.

 

Développement des douleurs aux oreilles en avion ou en plongée sous-marine (physiopathologie)

L’oreille moyenne est une cavité qui se trouve dans l’os temporal.
Ses fonctions sont :

  • L’amplification des ondes sonores,
  • La transmission de ces vibrations à l’oreille interne.
Tympan sain
Tympan ou membrane tympanique

La région externe est délimitée par la membrane du tympan, une structure arrondie avec un affaissement au centre.
Le tympan est lié à une chaîne de trois petits os : le marteau, l’enclume et l’étrier.
À la fin de la chaîne il y a une membrane identique au tympan appelée fenêtre ovale.
L’oreille moyenne dans les conditions physiologiques contient de l’air.
Il existe un lien entre les structures de l’oropharynx (c’est-à-dire la région centrale du pharynx) et l’oreille moyenne : la trompe d’Eustache.

La trompe d’Eustache est un conduit virtuel au repos (fermé) qui s’ouvre dans certains cas, par exemple pendant :

  • La déglutition,
  • La mastication,
  • Un bâillement.

Lorsqu’on a le nez bouché et qu’on se mouche, l’air entre à une pression élevée dans le conduit.

Toutes ces conditions permettent le passage de l’air de la cavité orale à l’oreille moyenne. La pression de l’oreille moyenne, dans ces conditions physiologiques, est donc identique à la pression atmosphérique.
Il y a des cas où un déséquilibre entre la pression de l’oreille moyenne et la pression atmosphérique se produit.

Par exemple lorsqu’on :

  • Se trouve en avion,
  • effectue une plongée trop rapidement.

La conséquence est une sensation de gêne ou de douleur de l’oreille.
En avion :

  1. La pression atmosphérique externe diminue,
  2. La pression interne reste constante.

oreille, externe, interne, auditionLa pression interne pousse la membrane du tympan, provoquant un déplacement de la région centrale vers l’extérieur.
Les conséquences sont :

  1. La perte d’élasticité de la membrane,
  2. Une hypoacousie (surdité).

Il y a une activation des mécanorécepteurs (récepteurs sensoriels) et dans les cas les plus graves des nocicepteurs (terminaisons nerveuses qui transmettent les signaux de douleur) et le patient ressent donc une douleur ou une gêne.

À l’inverse, lorsqu’on descend trop rapidement, il se produit une condition opposée.

Il y a des maladies qui provoquent l’occlusion de la trompe d’Eustache, par exemple :

  • La sinusite,
  • La rhinite,
  • La pharyngite,
  • L’inflammation de l’oreille moyenne et l’accumulation de liquide. Il s’agit d’une condition fréquente qui provoque une perte d’audition partielle et une douleur.

 

Douleurs aux oreilles en avion

L’otite barotraumatique est un trouble caractérisé par une douleur à l’oreille ou une blessure de la membrane du tympan à cause d’une augmentation ou de la diminution de la pression dans l’environnement.

Certaines personnes souffrent de douleur aux oreilles en avion ou durant une plongée sous-marine à cause de la différence de pression entre l’oreille moyenne et l’extérieur.

Les causes peuvent être :

  • Un mauvais fonctionnement de la trompe d’Eustache. Lorsque la trompe ne fonctionne pas bien, une pression négative se développe dans l’oreille moyenne, qui provoque une douleur en avion (surtout pendant l’atterrissage) et durant une plongée sous-marine.
  • Des infections des voies aériennes supérieures et une otite moyenne. Dans ce cas, il se produit un gonflement de la muqueuse des sinus nasaux et de la trompe d’Eustache. La conséquence est une diminution du passage d’air et des problèmes de compensation en cas de sauts de pression qui provoquent une douleur aux oreilles.

Parmi les symptômes de l’otite barotraumatique, il y a :

timpano perforato al centroParmi les complications il y a le tympan perforé, c’est-à-dire la lésion de la membrane du tympan qui se trouve entre l’oreille moyenne et l’oreille externe.

Traitement, prévention et remèdes pour les douleurs aux oreilles en avion
Les symptômes du barotraumatisme disparaissent lorsque la pression de l’oreille est identique à celle atmosphérique.
L’air entre et sort de l’oreille moyenne à travers la trompe d’Eustache, il est donc fondamental que cette structure soit libre et qui elle fonctionne bien.
Voici une liste des remèdes pour prévenir l’otite barotraumatique et ses symptômes.

  • Les patients souffrant d’otite moyenne, de sinusite, d’allergie ou de maux de tête doivent renvoyer le vol pour traiter la pathologie tout de suite.
  • S’il n’est pas possible de renvoyer le voyage, il faut utiliser un décongestionnant en gouttes ou en spray nasal qui réduit ou soulage partiellement les symptômes : il est conseillé de prendre le décongestionnant avant de voyager.
  • La manœuvre de Valsalva : cette manœuvre aide le passage de l’air à travers la trompe d’Eustache. Il faut se boucher le nez, garder la bouche fermée et essayer de souffler.
  • Il faut respirer avec la bouche ouverte ou bailler : le mouvement de la bouche peut aider à rééquilibrer la pression et à réduire la gêne aux oreilles.
  • La mastication d’un chewing-gum pendant le vol aide à maintenir ouverte la trompe d’Eustache.
  • La déglutition aide à garder ouverte la trompe d’Eustache : il est conseillé de sucer des bonbons pendant le vol.