Remèdes naturels en cas de diarrhée

La diarrhée se manifeste par des selles liquides et aqueuses.
Avoir la diarrhée signifie aller à la selle au moins trois fois par jour.

Que manger ? Alimentation et nutrition en cas de diarrhée

Tant que la diarrhée persiste, on peut soulager les symptômes si l’on évite de consommer de la caféine, des aliments gras, riches en fibres ou des gâteaux. Ces aliments peuvent aggraver la diarrhée. Certaines personnes ont aussi des problèmes à digérer le lactose pendant ou après une crise de diarrhée. Le yaourt contient moins de lactose que le lait et est souvent mieux toléré. Les yaourts contenant des cultures bactériennes vivantes peuvent aider les personnes qui souffrent de diarrhée à se rétablir plus rapidement. Pour réduire les symptômes, il faudrait modifier l’alimentation. Les aliments conseillés sont : les bananes, le riz complet, les pommes de terre cuites à l’eau, le pain grillé, les crackers, les carottes cuites, les courgettes, la courge, le gingembre et l’épeautre.

La banane possède certaines propriétés qui favorisent la santé du côlon et de l’intestin en cas de diarrhée.

Le riz, l’orgeat, les jus de légumes frais (surtout de carotte et de céleri) et le bouillon clair aident à rétablir un bon équilibre des fluides et des électrolytes.

 

Pour les enfants, le médecin peut aussi recommander une alimentation spécifique. Une fois que la diarrhée cesse, le médecin permet aux enfants de rétablir une alimentation normale et saine si elle peut être tolérée. Les nouveau-nés qui souffrent de diarrhée doivent prendre le lait maternel ou le lait qu’ils prennent habituellement accompagné de solutions de réhydratation orales. Certains enfants en convalescence de diarrhée virale ont des problèmes de digestion du lactose pendant au moins un mois.

 

Nutrition et compléments alimentaires pour la diarrhée

Probiotiques – les Lactobacillus acidophilus ou les bifidobacterium peuvent être pris en poudre ou en gélules. Ils permettent de maintenir les « bonnes » bactéries dans l’intestin. Les probiotiques font partie des ferments lactiques, produits qui contiennent des bactéries capables de métaboliser le lactose. Ils peuvent contribuer à soulager la diarrhée, bien que les preuves scientifiques soient composées d’opinions contradictoires. Les yaourts actifs contenant ces probiotiques peuvent aider à prévenir la diarrhée. Les personnes dont le système immunitaire est gravement affaibli ou celles qui prennent des médicaments pour affaiblir le système immunitaire devraient parler avec leur médecin avant de prendre des probiotiques.
Il existe une levure appelée Saccharomyces boulardii qui est souvent utilisée en Europe pour prévenir la diarrhée associée à la prise d’antibiotiques. Il faut en prendre 1 à 3 comprimés par jour. Elle peut être prise avec d’autres probiotiques. Des cas rares mais graves d’infection chez des patients gravement malades ont été signalés, donc il ne faut pas prendre la levure Saccharomyces boulardii sans contrôle médical.

La glutamine (3 000 mg, 3 fois par jour) peut contribuer à traiter la diarrhée causée par l’irritation de la muqueuse intestinale. Des doses élevées de glutamine peuvent potentiellement causer des troubles mentaux chez les individus susceptibles. La glutamine peut interférer avec certains médicaments, parmi lesquels certains médicaments antiépileptiques et certains médicaments de chimiothérapie. Les personnes intolérantes au lactose doivent prendre des compléments de lactase avant de manger des produits laitiers.

Le zinc (10 à 20 mg par jour) peut aider à améliorer les fonctions du système immunitaire.

 

Plantes

Ne pas prendre de plantes pour soigner la diarrhée sans en avoir parlé avec le médecin, notamment avant de traiter la diarrhée d’un enfant. Si la diarrhée est causée par certains types d’infections, les traitements à base de plantes peuvent aggraver la situation. Les remèdes les plus fréquents à base de plantes pour la diarrhée sont décrits ci-dessous. On peut les utiliser en infusion si cela n’est pas spécifié de manière différente. Préparer l’infusion avec une petite cuillère de plante pour chaque tasse d’eau chaude. Couvrir pendant 5 à 10 minutes pour les feuilles ou pour les fleurs et pendant 10 à 20 minutes pour les racines. Boire 2 à 4 tasses par jour. Demander au médecin quelles sont les plantes que l’on peut consommer.

Plantes astringentes :
Les plantes astringentes, comme les feuilles de mûre (Rubus fruticosus) ou les feuilles de framboise (Rubus idaeus) aident à « assécher » les muqueuses de l’intestin.
Préparer une infusion avec une petite cuillère remplie par tasse. Boire une ½ tasse chaque heure. La poudre de caroubier (Ceratonia siliqua) est riche en fibres. L’extrait de myrtille (Vaccinum myrtillus) a des propriétés astringentes. Ne pas prendre de myrtille si l’on prend des médicaments anticoagulants (fluidifiants du sang). La myrtille peut interagir avec les médicaments pour le diabète. L’aigremoine (Agrimonia eupatoria) est un remède traditionnel pour la diarrhée. Le dosage usuel est de 3 g (environ une ½ petite cuillère) par jour. L’aigremoine peut avoir des effets secondaires comme diluer le sang et abaisser la pression artérielle.

 

Remèdes naturels anti-inflammatoires contre la diarrhée

La quercétine (250-500 mg 2 à 4 fois par jour) est une plante basée sur les flavonoïdes qui peut contribuer à réduire l’inflammation.

La camomille (Matricaria recutita) se prend généralement comme un thé. Dissoudre 3 à 4 g de poudre (environ 3 petites cuillères) dans une tasse d’eau chaude, mélanger et laisser refroidir. Boire 3 fois par jour. Ce remède de grand-mère peut interférer avec les médicaments hormonaux.

Le citron : on conseille de boire, le matin, un jus de citron avec une petite cuillère de bicarbonate de soude.

La guimauve officinale (Althaea officinalis) peut être prise comme le thé avec de l’eau froide. Mettre deux cuillères de racine dans 1 litre d’eau et laisser agir toute la nuit. Mélanger. Boire un peu pendant tout le jour. La guimauve peut interférer avec certains médicaments pris par voie orale, comme le médicament au lithium.
La poudre d’écorce d’orme rouge (Ulmus fulva). Utiliser 30 grammes de poudre par litre d’eau. Faire une pâte avec la poudre et une petite quantité d’eau. Ajouter graduellement le reste de l’eau et puis faire mijoter. Prendre 1 petite cuillère toutes les 30 à 60 minutes.

Plantes qui combattent les infections :
Les plantes contenant de la berbérine peuvent contribuer à soigner la diarrhée infectieuse. Parmi ces plantes, on trouve l’épine-vinette (Berberis vulgaris) et l’hydraste du Canada (Hydrastis canadensis). Les femmes enceintes ou les femmes qui allaitent ne peuvent pas prendre de berbérine. Le Psyllium est une fibre soluble qui dérive des enveloppes des graines d’une plante appelée Plantago ovata et qui peut contribuer à soigner la diarrhée. C’est une substance qui absorbe l’eau dans le côlon en contribuant ainsi à durcir les selles. La prise de psyllium doit être accompagnée d’une consommation d’eau importante.

À lire aussi :

Remèdes naturels en cas de diarrhée ultima modifica: 2015-10-26T20:46:42+00:00 da Massimo Defilippo