Pityriasis versicolor | Causes et traitement

Le Pityriasis versicolor (aussi connu sous le nom de tinea versicolor) est une infection de la peau fréquente provoquée par des levures (champignons) du genre Malassezia qui vivent sur la peau et sur le cuir chevelu.


Le mot pityriasis se réfère à un type de peau desquamée et le mot versicolor signifie « qui change ».

La levure Malassezia :

  • Se nourrit d’acides gras qui se trouvent dans le sébum produit par les glandes sébacées de la peau ;
  • Produit et dépose sur la peau des acides dicaboxyliques, surtout l’acide azélaïque.

Les causes de la couleur blanche des taches de Pitiriasis versicolor sont :

  • L’acide azélaïque qui inhibe la tyrosinase, c’est-à-dire une enzyme qui contrôle la production de mélanine ;
  • Selon certains experts, une substance lipidique qui arrête les rayonnements solaires s’accumule dans la couche cornée de la peau (stratum corneum).

La raison des taches brunes qui se produisent dans certains cas est inconnue ; les hypothèses sont :

  • L’augmentation de l’épaisseur de la couche de kératine de la peau ;
  • Une réaction inflammatoire qui stimule la production de mélanine.

Les levures de cette maladie sont différentes de celles :

 

Où se produit le pityriasis versicolor ?

Les zones les plus souvent affectées sont :

  • Les épaules,
  • Le dos,
  • La poitrine.

Parfois, il peut affecter les plis de la peau, comme :

  • Les aisselles,
  • La peau sous les seins,
  • L’aine.

Le visage n’est généralement pas affecté, bien qu’il puisse l’être parfois chez les enfants, en particulier à la racine des cheveux.
Il peut se manifester sous la forme de quelques  taches ou de très nombreuses taches. Dans ce cas, l’aspect de la peau affectée peut sembler normal alors que la peau environnante (non altérée) semble présenter un problème.

 

Les causes du pityriasis versicolor

Les champignons Malassezia sont présents sur la peau de tous les individus en bonne santé.
L’infection se produit s’il y a une prolifération excessive du champignon.
L’infection peut se produire pour l’une des raisons suivantes :

  1. Une peau grasse,
  2. Un climat chaud,
  3. Un excès de transpiration,
  4. Un système immunitaire affaibli, par exemple chez les personnes souffrant du sida,
  5. La grossesse (les altération hormonales provoquent des variations du pH de la peau).

Étant donné que la levure se développe naturellement sur la peau, le pityriasis versicolor n’est pas contagieux.
Cette maladie peut affecter n’importe qui, indépendamment de sa couleur de peau. Il est plus susceptible d’affecter les adolescents et les jeunes.

 

Les signes et les symptômes du Pityriasis Versicolor

La desquamation fine est la caractéristique distinctive de cette maladie.
Le développement de la levure provoque la formation de zones cutanées d’une couleur différente de celle de la peau environnante.
On peut avoir :

  • Des points isolés,
  • Des taches.
Pityriasis-Versicolor

Pityriasis Versicolor

Les signes et les symptômes spécifiques de l’infection comprennent :

  1. Des taches qui peuvent être blanches, roses, rouges ou brunes et d’une couleur plus claire ou plus foncée que la peau environnante.
  2. Des taches qui ne bronzent pas comme le reste de la peau.
  3. Des taches qui peuvent apparaître n’importe où sur le corps, mais surtout sur le cou, la poitrine, le dos et les bras.
  4. Parfois, on ressent des démangeaisons dans les zones affectées.

Les taches :

  • Peuvent disparaître lorsque le climat est frais,
  • S’aggravent lorsque le climat est chaud et humide.

La peau peut être :

 

Le diagnostic du Pityriasis Versicolor

  • Le médecin peut diagnostiquer le pityriasis versicolor selon l’aspect de la peau.
  • Le signe du copeau : étant donné que le champignon attaque la couche superficielle de la peau (couche cornée), le médecin gratte la peau afin de voir la desquamation fine. Ce test permet de distinguer le pityriasis versicolor des autres maladies de la peau.
  • Le médecin peut utiliser des rayons ultra-violets (lumière de Wood) qui modifient la couleur des zones affectées.
    Si les taches cutanées sont causées par le pityriasis versicolor, celles-ci deviennent jaune-vert fluorescent par l’action des rayons UV.
  • Le médecin peut prélever un échantillon  en grattant un morceau de peau ainsi que des squames de la zone affectée pour examiner le tout au microscope.
    L’échantillon peut être mis directement sur une lamelle pour effectuer une analyse histologique.

 

Le diagnostic différentiel

Le pityriasis versicolor peut être confondu avec les maladies suivantes :

  1. L’eczéma nummulaire ou dermatite discoïde est une irritation qui s’étend sur le tronc et/ou les membres.
  2. Le psoriasis se caractérise par des plaques rouges desquamées. Les lésions cutanées du psoriasis peuvent se manifester n’importe où sur le corps.
  3. L’hypomélanose idiopathique en gouttes affecte les tibias et les avant-bras.
  4. Le pityriasis alba provoque de grosses taches sur le haut des bras et sur le visage. Il affecte surtout les enfants sur les zones de peau sèches et déshydratées.
  5. Le pityriasis rosé de Gibert débute et se développe rapidement.
  6. L’hypopigmentation ou l’hyperpigmentation post-inflammatoire provoque des taches à la répartition inégale suite à un épisode inflammatoire.
  7. L’herpès circiné (teigne du corps) s’étend lentement et se caractérise par des taches en forme d’anneau.
  8. Le vitiligo provoque des macules (taches) symétriques totalement blanches.

 

Le pityriasis versicolor est-il grave ?

Non, le seul effet secondaire est que lors du bronzage, cette éruption cutanée est inesthétique car des taches claires restent visibles sur la peau.

 

Le pityriasis versicolor est-il contagieux ?

Non, il est impossible de transmettre cette maladie à une autre personne.
La levure qui provoque l’éruption se trouve normalement sur la peau et ne cause généralement pas de douleur.
Pour des raisons qui ne sont pas claires, il semble que la levure grandisse plus facilement sur la peau de certaines personnes.

 

Le traitement pour le pityriasis versicolor

Le type de traitement peut dépendre de la position de l’éruption. Il est aussi important de savoir si le patient a déjà contracté cette maladie par le passé.
Les solutions de traitement sont les suivantes :

Les médicaments antifongiques
Les antifongiques topiques et oraux sont utilisés pour traiter le pityriasis versicolor.
Parmi ceux-ci figurent :

  • Le propylène glycol ;
  • La solution de thiosulfate de sodium ;
  • Le sulfure de sélénium ;
  • Les azoles à usage topique (crème, poudre ou solution cutanée), y compris :
    • Le Clotrimazole (Mycohydralin ®),
    • Le Miconazole (Daktarin ®),
    • L’Éconazole (Pevaryl ®),
    • La Terbinafine (Lamisil ®),
    • Le Fenticonazole (Lomexin ®),
    • Le Bifonazole (Amycor),
    • Le Kétoconazole (Kétoconazole ®).
  • Les comprimés antifongiques suivants :
    • L’Itraconazole (Sporanox ®),
    • Le Fluconazole (Triflucan ®) pendant une à deux semaines consécutives ;
  • La Terbinafine en gel ;
  • Le Ciclopirox (Mycoster ®) en pommade ou en solution.

 

Les shampooings et les savons antifongiques

Le shampooing au kétoconazole (Kétolium ®) est souvent recommandé.
Il est disponible en pharmacie, sans prescription médicale.
Le kétoconazole tue la levure qui provoque cette éruption cutanée.

  • Il faut appliquer le shampooing dans les zones affectées
  • Il faut rincer après trois à cinq minutes,
  • Il faut le répéter tous les jours pendant cinq jours.

Le médecin peut recommander d’utiliser le shampooing au kétoconazole aux personnes prédisposées à développer des épisodes récurrents après une exposition au soleil.
Il faut appliquer le shampooing une fois par jour pendant trois jours avant d’aller en vacances et de s’exposer au soleil.
Ce geste permet de réduire le risque de pityriasis versicolor.

Le shampooing de sulfure de sélénium est un autre traitement.
Il est disponible en pharmacie.

  • Il faut diluer le shampooing avec de l’eau (50 % d’eau, 50 % de shampoing).
  • Il faut ensuite appliquer le shampooing dilué sur les zones affectées,
  • Il faut le laisser sécher pendant dix minutes,
  • Rincer.
  • Répéter tous les jours pendant une semaine.

Les comprimés antifongiques peuvent être prescrits si :

  • L’éruption cutanée est très répandue,
  • La maladie ne guérit pas grâce au traitement décrit ci-dessus.

Le traitement antifongique peut être répété :

  • En cas de récidive de cette éruption cutanée (c’est-à-dire si elle se répète),
  • Si la peau redevient squameuse.

Cette situation se produit généralement dans certaines conditions, par exemple :

Remarque : après le traitement, la couleur de la peau affectée redevient normale après 3-6 mois environ.

 

Les remèdes naturels pour le pityriasis versicolor

Le bicarbonate
Un mélange d’eau et de bicarbonate de soude peut être appliqué directement sur les zones affectées par le pityriasis versicolor afin de réduire la taille de l’éruption cutanée.
Les autres remèdes maison à l’effet antibactérien et antifongique afin de traiter le pityriasis versicolor sont les suivants :

  1. Le savon au soufre,
  2. Le gel d’aloe vera,
  3. L’huile d’arbre à thé.

 

La prévention du pityriasis versicolor

  • Il est conseillé d’éviter les produits pour le corps très huilés ou les huiles,
  • Il faut utiliser des crèmes solaires avec un indice élevé (30 à 50). Le bronzage rend le pityriasis encore plus évident.

L’alimentation pour le pityriasis versicolor

Un régime alimentaire équilibré peut aider à maintenir une peau saine.
Les champignons grandissent dans un milieu riche en déchets organiques.
Une mauvaise alimentation provoque l’accumulation de toxines :

  • Dans le sang,
  • Sur la peau.

Le bon sens est important lors du choix de la nourriture, il est recommandé d’éviter :

  • Les aliments frits,
  • La viande rouge,
  • Les boissons alcoolisées,
  • Les gâteaux,
  • La malbouffe,
  • Les assaisonnements prêts,
  • Les produits laitiers.

 

Quelle est la durée du pityriasis versicolor ? Les récidives sont-elles possibles ?

Le type de pityriasis versicolor rose ou brun guérit généralement suite au traitement, mais l’éruption cutanée récidive souvent si les conditions sont réunies pour la prolifération de la levure Malassezia furfur.
Le traitement antifongique doit être répété lorsque le pityriasis versicolor récidive.
Le traitement antifongique par voie orale peut être prescrit de un à trois jours par mois comme prévention chez les personnes souffrant de fréquentes rechutes.
Grâce au traitement, la guérison du type pâle de pityriasis versicolor se produit généralement dans les deux semaines.
Par la suite, la peau bronze normalement en cas d’exposition au soleil.
Cependant, pour des raisons inconnues les taches blanches sont parfois permanentes et restent visibles pendant une longue période :

  • Après la desquamation,
  • Après la guérison de l’infection à levures.

Dans ce cas, un traitement antifongique peut être inutile.

À lire aussi :


Qui sommes-nous | Contact | Termes du service | Charte données personnelles | Sitemap |  Publications |  Disclaimer

Site du Docteur Massimo DEFILIPPO Via Roma 18 - 42048 Rubiera (RE) Italie
Pityriasis versicolor | Causes et traitement ultima modifica: 2015-03-23T22:48:59+00:00 da Defilippo Giovanni