Otite externe : traitement et remèdes naturels

L’otite externe est une maladie très gênante qui limite les activités de la vie quotidienne et qui peut durer longtemps sans traitement adapté.

 

Diagnostic de l’otite externe

Examen objectif
Le médecin examine l’oreille pour détecter toute infection au niveau de l’oreille externe.
Le médecin contrôle :

  • L’aspect du canal auditif,
  • La peau autour et derrière l’oreille peut être douloureuse au toucher.

otoscope,examen,oreille,diagnostic,otitesDiagnostic différentiel
Le médecin doit exclure d’autres maladies qui peuvent provoquer des symptômes identiques car le traitement peut être différent :

Examens pour l’otite externe
En cas de sécrétions, le médecin peut prélever un échantillon et l’envoyer à un laboratoire pour effectuer une culture. L’objectif est de détecter des bactéries ou des champignons, généralement de type Pseudomonas.

En cas d’otite externe maligne, le médecin peut prescrire des examens supplémentaires pour déterminer si l’infection est diffuse. Par exemple, pour détecter les signes d’une infection de l’os à côté du conduit auditif, on peut avoir recours aux examens suivants :

  • Le scanner de la région tête-cou,
  • La scintigraphie,
  • La biopsie cutanée du canal auditif.

 

Traitement de l’otite externe

L’objectif du traitement est de lutter contre l’infection et de soigner le conduit auditif.

Nettoyage
Un nettoyage de l’oreille externe est nécessaire pour retirer les sécrétions et les débris afin de :

  • Évaluer la gravité de l’infection : la membrane du tympan peut également être atteinte,
  • Permettre aux médicaments d’arriver à toutes les zones infectées.

Le médecin utilise un dispositif d’aspiration pour retirer :

  • Les sécrétions,
  • Les morceaux de cérumen,
  • La desquamation,
  • D’autres débris.

Médicaments en cas d’infection

Gouttes auriculaires
Dans la plupart des cas d’otite externe, le médecin prescrit des gouttes auriculaire.
En fonction du type et de la gravité de l’infection, les gouttes peuvent être à base de :

  • Solution acide pour contribuer à rétablir l’environnement antibactérien ordinaire de l’oreille,
  • Cortisone pour réduire l’inflammation et le gonflement,
  • Antibiotique pour combattre les bactéries,
  • Médicament antifongique pour combattre une infection provoquée par un champignon.

Traitement par voie topique : comment appliquer les gouttes dans l’oreille ?
Il est important de demander à son médecin quelle est la meilleure méthode pour appliquer les gouttes auriculaires. Quelques précautions utiles sont listées ci-dessous :

  • Tenir le flacon entre ses mains pendant quelques minutes, afin de le réchauffer et de réduire ainsi la gêne provoquée par l’introduction de gouttes trop froides.
  • S’allonger sur un côté, oreille infectée dirigée vers le haut, pour que les gouttes puissent s’écouler tout le long du conduit auditif,
  • Appliquer 3 à 4 gouttes dans l’oreille touchée 4 fois par jour.
  • Insérer dans l’oreille du coton hydrophile ou une gaze légèrement imbibée de médicament pour garder les gouttes dans l’oreille et pour en favoriser l’absorption.
  • Masser doucement l’oreille pour aider le passage du liquide dans le canal auditif.

Si le conduit auditif est complètement bouché à cause d’un gonflement, d’une inflammation ou de sécrétions, le médecin peut utiliser un coton ou une gaze pour :

  • En faciliter le drainage,
  • Aider le médicament à pénétrer dans le conduit auditif.

Le traitement grâce aux gouttes est généralement efficace en 3 jours après le début du traitement.
La durée du traitement est d’environ 5 à 7 jours.

Antibiotiques
Le médecin peut prescrire des antibiotiques par voie orale si :

  • L’otite infectieuse a atteint un stade avancé,
  • Les traitements médicamenteux par gouttes auriculaires ne sont pas efficaces.

Le médecin prescrit généralement :

  • Les céphalosporines,
  • Les pénicillines résistantes aux pénicillases,
  • Les fluoroquinolones.

Bien que les fluoroquinolones ne soient pas conseillés pour les enfants par le FDA (Food and Drugs Administration), ils ne semblent pas être dangereux chez les enfants.
Le traitement antibiotique dure 10 jours et il faut le terminer afin d’éviter le risque de rechutes.

Médicaments contre les douleurs
Le médecin peut conseiller de soulager la gêne et les douleurs provoquées par l’oreille du nageur en prescrivant des antalgiques en vente libre, tels que :

  • L’ibuprofène (Nurofen, Brufen),
  • Le kétoprofène (toprec),
  • Le paracétamol (Efferalgan, Dafalgan, Doliprane).

 

Remèdes naturels contre l’otite externe

Jus d’oignon
Selon l’ayurveda le jus d’oignon peut être un bon remède contre l’otite externe.
Le jus d’oignon a des propriétés désinfectantes et analgésiques.

Il faut :

  • Couper finement un oignon,
  • Tordre l’oignon haché dans un torchon afin d’en extraire le jus,
  • Chauffer légèrement le jus,
  • Faire refroidir pendant 5 minutes,
  • Verser quelques gouttes de jus d’oignon dans l’oreille pour combattre l’infection,
  • Répéter deux ou trois fois par jour.

Vinaigre de vin blanc
Le vinaigre aide à rétablir l’acidité du conduit auditif. De cette manière, on crée un milieu hostile aux bactéries et aux champignons.
Il suffit de :

  • Mélanger une quantité égale d’eau et de vinaigre, par exemple 5 gouttes de vinaigre et 5 d’eau,
  • Mouiller une gaze en coton avec le mélange,
  • Insérer doucement la gaze dans le canal auditif.

Pour libérer le conduit auditif et les voies respiratoires, il est conseillé de faire des inhalations en utilisant un bol d’eau chaude contenant quelques gouttes d’huiles essentielles d’eucalyptus ou de menthe par exemple.
Ces traitements peuvent également être effectués sans danger pendant la grossesse.

Il n’existe aucune contre-indication en ce qui concerne les voyages en avion si le patient ne souffre pas également d’otite moyenne.

 

Prévention de l’otite externe

  • Ne pas se gratter ou nettoyer l’intérieur de l’oreille à l’aide de coton-tige, d’épingles à cheveux, des ongles ou d’autres objets car il est possible de provoquer des lésions.
    Les cotons-tiges peuvent provoquer une irritation et des démangeaisons. De plus, ils risquent de repousser le cérumen à l’intérieur de l’oreille.
  • Utiliser les bouchons d’oreilles pour nager afin d’éviter l’entrée de l’eau dans l’oreille.
  • Éviter l’utilisation prolongée de bouchons d’oreilles et d’écouteurs car ils peuvent irriter le canal auditif.
  • Éviter des substances irritantes, il faut éviter d’introduire du savon, du bain moussant ou du shampoing à l’intérieur du conduit auditif ; ces produits risquent de provoquer des démangeaisons et des irritations.
  • Maintenir ses oreilles sèches : Après un bain à la mer ou à la piscine, ou après une douche, il faut :
    • Incliner sa tête d’un côté pour permettre à l’eau de s’écouler du conduit auditif,
    • Se sécher délicatement les oreilles (seulement l’extérieur) à l’aide de l’angle d’une serviette,
    • Utiliser un sèche-cheveux à son niveau de température le plus bas, placé à au moins à 20/30 cm de l’oreille.

 

Quelle est la durée de l’oreille du nageur ? Le pronostic

L’oreille du nageur est une pathologie qui peut être soignée et soulagée rapidement à l’aide d’un traitement adapté ; généralement, aucune complication grave ou à long terme n’est à déplorer.
Une otite aiguë ne dure que quelques jours, généralement moins d’une semaine.
En cas d’otite externe chronique ou récidivante, les temps de récupération sont plus longs.

Bibliographie 

Diagnosis and treatment of acute otitis externa. An interdisciplinary update. Ann Otol Rhinol Laryngol Suppl. 1999;176:1–23.

À lire aussi :

Otite externe : traitement et remèdes naturels ultima modifica: 2017-11-06T14:18:21+00:00 da Massimo Defilippo