Bronchite aiguë ou chronique – Symptômes et traitement

La bronchite est une inflammation de la paroi interne des bronches, voies qui transportent l’air de et vers les poumons.

INDEX

L’inflammation est un mécanisme de défense de l’organisme provoqué par exemple par :

  • Des infections,
  • Des substances irritantes ou toxiques.

Ce phénomène permet d’envoyer des cellules de défense (globules blancs) dans la région infectée ou irritée.
Les globules blancs absorbent et éliminent ces substances ou ces micro-organismes pour éviter des dommages.

La paroi interne de la bronche est constituée de :

  • Cellules spécialisées qui ont de nombreux cils,
  • Cellules qui produisent des sécrétions (catarrhe).

Une petite quantité de mucus se trouve sur les cils.
Ces cils se déplacent en même temps vers la même direction, comme lorsque l’herbe bouge à cause du vent.

Qu’est-ce qu’il se passe en cas de bronchite ?

  • La production de mucus augmente,
  • Les cils bougent moins et elles n’éliminent pas le catarrhe,
  • La muqueuse devient plus épaisse à cause de l’inflammation et réduit le diamètre interne des bronches,
  • Parfois un bronchospasme peut se produire, c’est-à-dire que la musculature des bronches se contracte en provoquant des sifflements pendant la respiration.

La bronchite peut être :

  • Aiguë (de courte durée),
  • Chronique (la durée est plus longue et en général elle est récidivante).

D’abord le patient ne se ressent pas bien, il a des symptômes génériques qui peuvent être provoqués par un rhume ou la grippe.
On peut penser à une bronchite si la toux continue après au moins une semaine et que les autres symptômes ont disparus.

 

Causes de la bronchite 

Généralement, la bronchite aiguë est causée par une infection virale dans les bronches – il s’agit souvent du même virus que celui qui provoque :

  • Le rhume (rhinovirus, adénovirus, etc.),
  • La grippe.

La maladie peut être provoquée aussi par des bactéries, par exemple :

  • Le mycoplasma pneumoniae,
  • Le streptocoque.

La bronchite fait partie de la réponse immunitaire du corps pour soigner une infection. En plus des virus et des bactéries, il y a d’autres causes :

  1. L’exposition à la fumée de cigarette,
  2. La respiration de substances polluantes ou de solvants,
  3. Les fumées d’incendie,
  4. Le reflux gastro-œsophagien.

Généralement, la bronchite chronique est causée par le tabagisme.
Toutefois, elle peut être le résultat de crises continues de bronchite aiguë. Parmi les autres responsables de cette maladie, il y a :

  1. La pollution atmosphérique,
  2. La poussière,
  3. Les gaz toxiques,
  4. D’autres fumées industrielles.

 


Symptômes de la bronchite
Symptômes de la bronchite

Symptômes de la bronchite

Les symptômes de la bronchite aiguë et de la bronchite chronique sont presque les mêmes.

Bronchite aiguë

Voici les symptômes chez les enfants et les adultes en cas de bronchite aiguë :

  • L’un des signes primaires est une toux sèche persistante. La durée peut varier et atteindre plus de deux semaines. La toux sèche peut se transformer en toux grasse en cas d’infection bactérienne.
  • Le halètement ou l’essoufflement sont les signes qui peuvent être remarqués chez les enfants, surtout chez les plus petits.
  • Quand l’enfant respire, il émet un son particulier qui devient plus audible lorsqu’il dort.
  • La variation de la couleur des glaires, de blanche à vert foncé ou jaune, correspond à l’avancement de l’infection.
    Ce changement peut être remarqué 48 heures après avoir contracté l’infection.
  • La douleur à la poitrine, l‘impossibilité de respirer correctement ainsi qu’une légère fièvre (accompagnée de frissons) peuvent être les symptômes de bronchite développés par les adultes.
  • Certains peuvent ressentir une faiblesse généralisée et des maux de tête modérés comme conséquences de l’infection.
    Il devient très difficile de pratiquer un sport.
  • La douleur derrière le sternum est accompagnée d’une sensation d’oppression dans la région thoracique. Ce trouble se manifeste en cas d’infection grave, par exemple en cas de bronchite plastique.
    La bronchite plastique se caractérise par une importante obstruction des grandes voies respiratoires à cause de sécrétions bronchiques denses.

Les parents de jeunes enfants peuvent décoder tous ces symptômes. Toutefois, cela peut s’avérer difficile dans le cas :

  • Des bébés,
  • Des nourrissons.

Les nourrissons n’étant pas capables de communiquer verbalement leurs sensations, ils ne peuvent que :

  • Pleurer,
  • Être irritables.

bronchite,chronique,toux,mucus

La bronchite aiguë est-elle contagieuse ?

L’infection virale se transmet généralement à travers l’air, donc par :

  • La toux,
  • Les éternuements.

Cette maladie infectieuse peut être également transmise d’un individu à un autre par le contact direct.
L’infection peut se produire quand une personne infectée serre la main (contaminée par les sécrétions) à une personne saine.
Le virus peut entrer dans l’organisme en passant à travers les mains de l’individu sain lorsqu’il se touche :

  • La bouche,
  • Le nex,
  • Les yeux.


Combien de temps la bronchite est-elle contagieuse ?

La transmission peut se produire de quelques jours à une semaine entière après l’apparition des symptômes.
Dans tous les cas, tant que le médecin n’identifie pas le virus ou les bactéries responsables, il faut considérer que la contagion est possible.
Le risque de contagion reste présent aussi longtemps que la personne a les symptômes : 

  • Du rhume,
  • De la grippe.

 

Bronchite chronique

La bronchite chronique affecte plus souvent les hommes que les femmes. La raison principale est le tabagisme.

En cas de bronchite chronique, l’individu peut être prédisposé :

  • Au rhume,
  • À la grippe.

Les patients ont le nez qui coule et toussent pendant longtemps.
La toux peut s’aggraver si le climat est froid.
Une condition comme la cyanose (lèvres et bout des doigts bleuâtres) est l’un des signes les plus évidents.
La personne peut souffrir de :

  • Dyspnée et de halètement,
  • Sifflement particulier pendant la respiration.

Certains individus peuvent présenter les symptômes suivants :

Pendant les phases successives, ce trouble peut conduire à :

  • Une pneumonie (une infection pulmonaire),
  • Une insuffisance respiratoire.

Ces complications peuvent être dangereuses et causer la mort dans certains cas.

La bronchite chronique n’est pas contagieuse.

 

Bronchite chronique asthmatiforme ou bronchite asthmatique

L’inflammation des bronches peut provoquer :

  • Le rétrécissement des voies respiratoires,
  • Des difficultés respiratoires.

À cause de l’inflammation des voies aériennes, l’asthme contribue aussi au rétrécissement du diamètre des bronches. Quand les deux troubles coexistent, on parle de bronchite asthmatiforme ou bronchite asthmatique.
La bronchite chronique asthmatique est une maladie pulmonaire obstructive chronique.

Les symptômes de la bronchite chronique asthmatiforme
Les symptômes sont similaires à ceux de l’asthme et de la bronchite :

  • Difficultés à respirer,
  • Rigidité et douleur thoraciques,
  • Infection du système respiratoire (rhume et grippe),
  • Douleur et irritation de la gorge,
  • Toux grasse pendant plusieurs semaines,
  • Infections prolongées et symptômes récurrents,
  • Difficultés à parler à voix haute,
  • Faiblesse et fatigue,
  • Consistance du mucus plus épaisse par rapport à la bronchite asthmatique aiguë.

La différence entre asthme et bronchite chronique est que :

  • En cas d’asthme, la crise apparaît et disparaît rapidement, sauf dans des rares cas d’asthme grave,
  • En cas de bronchite chronique, la toux et les autres symptômes persistent pendant au moins 3 mois, au moins 2 fois par an.

 

Diagnostic de la bronchite

Le médecin effectue une simple auscultation à l’aide d’un stéthoscope.

Pour confirmer la bronchite, il peut prescrire :

  • Une radiographie pour :
    • Évaluer le dommage aux poumons en cas de bronchite chronique,
    • Exclure ou confirmer une pneumonie.
  • La mise en culture des sécrétions que le patient élimine en toussant. En cas de symptômes graves, le médecin peut analyser un échantillon de mucus. L’analyse en laboratoire peut déterminer si le mucus est provoqué par :
    • Une allergie,
    • La coqueluche, c’est-à-dire une infection bactérienne très contagieuse.
  • La spirométrie. Cet examen mesure la quantité d’air qui peut être contenu par les poumons. La spirométrie sert à exclure l’asthme ou un autre trouble de la respiration.

Bronchite,voies respiratoires,mucus,inflammationDifférence entre bronchite et pneumonie

Les symptômes de la pneumonie
La pneumonie provoque une toux. Une toux sèche ou, du moins, non grasse se manifeste en cas de pneumonie virale. Ce symptôme peut évoluer graduellement jusqu’à devenir une toux grasse.
La toux grasse peut se manifester en cas de pneumonie bactérienne. L’expectoration est de couleur :

  • Verte,
  • Avec du pus.

Une douleur thoracique peut être ressentie lorsque l’on tousse. Pendant la phase initiale de la pneumonie, peuvent aussi se manifester des symptômes pseudo-grippaux.

La fièvre est un autre symptôme de pneumonie.
L’augmentation de la température peut être accompagnée :

D’autres symptômes sont :

 

Traitement pour la bronchite et médicaments

Dans la majorité des cas, la cause est un virus. Il faut alors attendre et se reposer pendant quelques jours. Les médicaments ne sont pas utiles, au contraire, ils aggravent la situation.
Si l’infection est causée par une bactérie, les antibiotiques sont efficaces contre cette maladie.

Quels antibiotiques soignent la bronchite ?
Si la bronchite n’est pas soignée rapidement, les temps de guérison s’allongent beaucoup.
Les antibiotiques fréquemment prescrits pour soigner une bronchite sont les suivants :

Amoxicilline (Augmentin, Clamoxyl)
Parmi les effets secondaires, il y a :

Azithromycine (Orphida)
Parmi les effets secondaires, il y a :

Clarithromycine (Monozeclar)
Parmi les effets secondaires, il y a :

Céfalexine (Keforal)
Parmi les effets secondaires, il y a :

  • Des plaies dans la bouche ou dans la gorge,
  • Des selles avec des traces de sang,
  • Des démangeaisons,
  • L’halètement,
  • Une difficulté à respirer,
  • La gorge enflée,
  • Une hémorragie et des ecchymoses,
  • Un urticaire,
  • Une desquamation anormale de la peau.

Doxycycline (Doxygram)
Parmi les effets secondaires, il y a :

Érythromycine (Abboticine)
Parmi les effets secondaires, il y a:

  • La douleur de l’abdomen,
  • Les nausées,
  • La diarrhée,
  • Les vomissements.

En cas de douleur et de fièvre, le médecin peut prescrire du paracétamol (Dafalgan) en plus des antibiotiques.

 

Régime et alimentation pour la bronchite

Selon la médecine douce, l’alimentation peut favoriser ou provoquer des infections et des inflammations dans tout le corps.

Il y a des aliments :

  • Acidifiants (dont la digestion provoque la production de toxines qui augmentent l’acidité dans l’organisme),
  • Alcalinisants (la digestion de ces aliments provoque la formation de cendres alcalines).

Les substances :

  • Acides ont un pH inférieur à 7,
  • Alcalines ont un pH supérieur à 7.

Selon les hygiénistes, un organisme acide et riche en toxines est la cause de la maladie.
Les déchets favorisent la prolifération de micro-organismes nocifs.
Un patient qui effectue de l’activité physique et a une alimentation alcalinisante ne tombe pas malade car la maladie n’est pas normale : c’est généralement la conséquence d’une mauvaise alimentation.

Les aliments alcalinisants sont :

  • Les fruits et les légumes,
  • Les graines, les noix et les noisettes,
  • Les pommes de terre,
  • Les épices (par exemple l’ail, le gingembre).

Les aliments acidifiants sont :

  • Les aliments transformés : les gâteaux, les assaisonnements, etc.,
  • Les produits laitiers,
  • La viande,
  • Le poisson,
  • Les œufs,
  • Les céréales (le pain, les pâtes, le riz, le farro, etc.,),
  • Certains légumes secs (comme les lentilles),
  • Les sucres,
  • Les champignons,
  • Les cacahouètes et les pistaches,
  • Les boissons stimulantes comme le thé et le café,
  • Les boissons alcoolisées.

Source : https://www.acidalkalinediet.com/Alkaline-Foods-Chart.htm

Pour guérir rapidement, le patient doit manger au moins 70% à 80% de nourriture alcalinisante.

 

Bronchite,aiguë,chronique,bronches,alvéolesRemèdes naturels adaptés également à la grossesse

  1. Pour soulager les symptômes, il est conseillé de boire des boissons chaudes à base d’eau, de miel, de jus de citron, de camomille.
  2. Les gargarismes fréquents à base d’eau tiède salée peuvent soulager les maux de gorge. Une cuillère à café de sel mélangée dans un verre d’eau chaude suffit à soulager une inflammation à la gorge.
  3. Manger des amandes crues est un autre remède efficace contre ce type d’infections respiratoires. Les amandes contiennent du calcium, du magnésium et de la vitamine E qui servent à lutter contre les infections pulmonaires.
  4. Le miel agit comme un antiseptique naturel. L’activité antivirale et antibactérienne du miel est reconnue dans le monde entier. Manger une cuillère à café de miel de Manuka est un remède efficace contre les problèmes respiratoires.
  5. Les citrons sont une excellente source de vitamine C, essentielle pour renforcer le système immunitaire. Pour soulager les symptômes d’une bronchite légère, il est conseillé de boire du thé au citron.
  6. La prune séchée est un aliment qui peut soulager immediatement la toux.
  7. Il faut utiliser un humidificateur chez soi afin de maintenir un taux d’humidité élevé, surtout si l’on utilise le chauffage pendant l’hiver.
  8. Éviter d’aller à la piscine tant que la toux persiste et éviter de sortir en cas de fièvre.

 

Combien de temps l’infection bronchique et la toux durent-elles ? Quand passe-t-elle ?

  1. La bronchite qui dérive de la grippe saisonnière est soudaine et dure généralement 7 à 10 jours.
  2. Une infection bronchique causée par un rhume n’est pas grave et peut durer jusqu’à 7 jours.

 

Tabagisme et bronchite

Les fumeurs sont plus prédisposés à la bronchite chronique qui ne guérit pas facilement.
Fumer provoque des bronchites prolongées :

  • Qui peuvent durer 3 mois,
  • Des récidives peuvent se manifester.

Ce phénomène peut se poursuivre sur plusieurs années. Il est donc conseillé d’arrêter de fumer.