Otite moyenne aiguë et chronique

L’otite moyenne est une inflammation de l’oreille moyenne, c’est-à-dire d’une cavité localisée entre :

  • Le conduit auditif externe,
  • L’oreille interne.


L’oreille moyenne est constituée :

  • Du tympan, une membrane fine qui vibre lorsque le son arrive aux oreilles,
  • D’une chaîne d’osselets (le marteau, l’enclume et l’étrier) qui amplifient les vibrations et les transmettent à l’oreille interne.
  • La trompe d’Eustache qui est un tube fin qui relie l’oreille moyenne à la partie arrière du nez et qui :
    • Permet de maintenir une pression d’air normale à l’intérieur de l’oreille,
    • Aide à drainer le mucus et les autres débris situés dans l’oreille moyenne.

Si la trompe d’Eustache est gonflée ou bouchée, le mucus ne parvient pas à s’écouler correctement depuis l’oreille moyenne. Il en résulte une accumulation de mucus dans l’oreille moyenne qui peut facilement provoquer une infection.

L’otite moyenne touche généralement les enfants, le plus souvent les enfants de 3 mois jusqu’à 3 ans car :

  1. Les petits enfants n’ont pas un système immunitaire mûr,
  2. La trompe d’Eustache est horizontale, alors que chez les adultes, elle est oblique car le pharynx se trouve plus en bas ; chez les adultes le catarrhe et les sécrétions s’écoulent donc vers le pharynx, alors que, chez les enfants, il reste dans l’oreille.
  3. La trompe d’Eustache est courte, une infection dans la gorge se répand donc plus rapidement.

Chez les enfants, l’otite est souvent bilatérale.
Elle peut aussi affecter les adultes.

 

Développement de l’otite moyenne aiguë – physiopathologie

Beaucoup de pathologies de l’oreille moyenne sont provoquées par des infections des voies aériennes supérieures, surtout du nez et du rhino-pharynx (région supérieure du pharynx).
Lorsqu’une personne a un rhume :

  • Elle a la sensation d’oreille bouchée,
  • Elle entend un peu moins en raison d’une hypoacousie transmissive (provoquée par des problèmes des structures qui transmettent les sons à l’oreille interne).

L’infection provoque un œdème (gonflement) de la trompe d’Eustache.
Les conséquences sont :

  • Une obstruction du passage de l’air,
  • La formation d’une pression négative dans l’oreille moyenne qui attire le liquide des parois externes (transsudat).

Le liquide s’accumule et provoque une otite séreuse ou séromuqueuse.
Cet état est typique chez l’enfant souffrant de végétations adénoïdes gonflées.

En cas d’infection bactérienne secondaire, il y a une otite associée à l’accumulation de pus dans la caisse du tympan qui provoque :

otite-moyenne-pus-strptoccoque

Si l’accumulation de pus est importante, une perforation du tympan peut se produire.
La conséquence est l’otorrhée (écoulement du pus de l’oreille).
L’otite aiguë passe généralement sans aucune conséquence, la perforation se referme facilement sauf si les germes sont très agressifs et provoquent la nécrose d’une région de la membrane tympanique.
La perforation permanente de la membrane tympanique provoquée par l’otite est très rare.

 

Otite moyenne chez l’enfant

L’enfant atteint par ce trouble souffre d’hypoacousie mais il n’a pas de :

L’enfant :

  • Reste toujours la bouche ouverte,
  • Respire mal,
  • A du catarrhe qui sort du nez,
  • Est distrait.

La douleur se produit lorsque le transsudat s’associe à l’otite aiguë.
Un enfant qui a du transsudat dans l’oreille a plus de risques de développer une otite aiguë. Cependant, certains enfants se trouvant dans cette situation ne développent jamais d’otite.

Le transsudant qui s’accumule est liquide, mais avec le temps il devient plus dense, comme de la colle ou du dentifrice.

 

Otite moyenne chez l’adulte

Si l’adulte développe un otite chronique il faut faire attention car :

  • Chez l’enfant, cela est presque toujours provoqué par les végétations adénoïdes enflées,
  • Chez l’adulte, un épanchement (accumulation de liquide transsudat et exsudat) chronique unilatéral associé à une hypoacousie et une sensation d’oreille bouchée peut indiquer un problème de santé grave comme une tumeur maligne agressive.
    Ce trouble ne provoque pas de douleur, mais dans les phases de début il n’est caractérisé que par l’épanchement et l’obstruction de la trompe d’Eustache.

 

Types d’otite moyenne 

Otite moyenne aiguë

timpano rossore gonfioreL’infection de l’oreille moyenne se produit brusquement, en provoquant un gonflement et une rougeur.
L’otite moyenne aiguë peut être :

  • Catarrhale, si le liquide et le mucus sont bloqués dans la membrane tympanique. Il s’agit d’un type d’otite légère qui guérit spontanément, mais qui peut également durer quelques semaines ou quelques mois.
  • Purulente, c’est le type le plus grave d’otite qui est caractérisée par une infection qui provoque une accumulation de pus dans la membrane tympanique. Parmi les symptômes et les conséquences possibles pour l’enfant, il y a :
    • Une forte fièvre,
    • Des douleurs pulsatiles aux oreilles,
    • La perte temporaire de l’audition,
    • Le tympan perforé.
  • Bulleuse hémorragique (myringite), est un type d’otite qui se produit souvent au cours de la grippe. Sur la membrane tympanique, se forment des cloques qui peuvent éclater et provoquer une hémorragie du conduit auditif.
  • Barotraumatique, si elle se produit à cause d’une brusque variation de pression atmosphérique qui l’oreille n’arrive pas à compenser, par exemple lors d’une plongée ou d’un voyage en avion. Si la variation de pression est rapide, cela peut provoquer des dommages au tympan et des douleurs.

 

Otite moyenne chronique

Il s’agit d’une complication de l’otite aiguë. Il s’agit d’une infection chronique de l’oreille (c’est-à-dire une infection persistante de l’oreille qui dure au moins six semaines) qui peut provoquer de graves lésions de l’oreille moyenne et du tympan, accompagnées d’une baisse d’audition.

L’otite chronique ne provoque pas de douleur (contrairement à celle aiguë), mais si elle n’est pas traitée, elle peut évoluer lentement et provoquer de graves dommages.

La caractéristique la plus importante de l’otite est la surdité de transmission  : le transsudat remplit le caisse du tympan et bloque partiellement la transmission du son, en provoquant l’hypoacousie et une sensation d’oreille bouchée.
Cependant, le patient souffrant d’otite n’a ni fièvre ni douleur.

Les otites se classent en otite :

  1. À tympan fermé (non perforé),
  2. À tympan ouvert (perforé),
  3. Cholestéatomateuse.

Le terme « otite » ne signifie pas toujours qu’il y a une infection bactérienne ou une accumulation de pus, mais seulement une accumulation de sécrétions.

 

1) L’otite chronique à tympan fermé

En cas d’otite chronique à tympan fermé, le tympan n’est pas perforé mais il est très rétracté.
Elle se divise en otite :

  • Séreuse,
  • Fibro-adhésive.

otite cronica transudativaOtite chronique séreuse
L’otite chronique séreuse (transsudative ou séromuqueuse) se développe chez les enfants ou les adultes qui ont un rhume.

Le diagnostic est difficile car le tympan n’est pas :

  • Rouge,
  • Perforé.

On ne voit le liquide séreux dans la caisse du tympan.
La membrane du tympan est « rentrée » vers l’intérieur. Il y a une poche (région limitée) de rétraction de la membrane.
Cette dégénération se développe pendant plusieurs années.
Dans les cas les plus graves, le tympan devient opaque en raison de l’épanchement dans la cavité tympanique (oreille moyenne).

La cause est presque toujours une maladie du nez ou du rhinopharynx :

  • La rhinite chronique,
  • La sinusite chronique,
  • La sténose (rétrécissement) tubaire chronique,
  • Les végétations adénoïdes enflammées,
  • Une tumeur du rhinopharynx (plus rare), parfois le premier symptômes est l’oreille bouchée.

Parmi les causes de l’otite chronique il y a des anomalies anatomiques qui influent sur la trompe d’Eustache :

  1. Une fente palatine provoque un mauvais fonctionnement musculaire : pendant la déglutition, les muscles péristaphylins ouvrent la trompe d’Eustache, mais si la personne a une fente palatine, cela ne fonctionne pas bien.
  2. Des anomalies anatomiques comme la trisomie 21.

Otite chronique fibro-adhésive 

Il s’agit de l’évolution de l’otite séreuse.
L’enfant qui a un épanchement depuis longtemps et une sténose (rétrécissement) de la trompe d’Eustache, peut développer cette dégénérescence de l’oreille en raison du manque d’air.
Après de nombreuses années, l’épanchement n’a plus une consistance liquide-collante, mais peut devenir un tissu fibreux et provoquer ainsi des adhérences de type cicatriciel.

Les conséquences sont :

  • Une rétraction de la membrane tympanique,
  • La perte de la couche fibreuse, le tympan devient donc plus fin.

retrazione timpano importante vedo incudine staffa fin ovaleL’image à gauche montre l’examen avec l’otoscope chez un patient souffrant d’otite chronique adhésive.

La membrane tympanique est encore présente au niveau du bourrelet annulaire de Gerlach, mais au centre, elle adhère à la paroi médiale. Il est donc possible de voir des structures normalement invisibles :

  • Le marteau,
  • L’enclume,
  • L’étrier,
  • Le tendon de l’étrier,
  • Le promontoire,
  • La fenêtre ronde,
  • La fenêtre ovale,
  • Le nerf facial.

Le patient a une perte d’audition importante car il n’y a plus de cavité aérienne qui permet :

  • La vibration du tympan,
  • La transmission de la vibration à la chaîne des osselets.

Les osselets peuvent devenir plus durs et des calcifications peuvent se produire (dépôts de calcium).
L’otite chronique séreuse est réversible alors que l’otite fibro-adhésive est irréversible.

Symptômes

  1. L’hypoacousie (surdité) de transmission ou mixte de degré variable,
  2. Les acouphènes.

 

2) Otite chronique à tympan ouvert

Elle peut être de deux types :

  • Simple,
  • Cholestéatomateuse.

Dans ce cas, il y a une perforation c’est-à-dire un trou.

Otite moyenne chronique simple
Il en existe plusieurs types avec des caractéristiques différentes selon :

  • L’extension du dommage : inférieur, supérieur, central, etc.
  • La localisation : si elle touche la région centrale ou même le bourrelet annulaire de Gerlach.

Une perforation qui touche seulement la région centrale, mais laisse les osselets et le  bourrelet annulaire de Gerlach (cordon fibreux qui entoure la membrane tympanique) intactes ne provoque qu’une légère perte de l’audition.

Le patient n’a pas de problèmes, mais il ne peut pas se baigner à la mer ou à la piscine car cela peut provoquer une otite douloureuse.

Parfois la membrane tympanique perforée arrive à se réparer toute seule, mais des poches de rétractions se produisent sans la présence de la couche fibreuse intermédiaire. Il ne reste donc que :

  • La couche cutanée,
  • Le couche composée de la muqueuse respiratoire.

Il n’y a pas de couche intermédiaire et donc la membrane tympanique se rétracte et se colle au promontoire (la région de l’oreille moyenne qui touche la cochlée), à l’enclume et au tendon de l’étrier.

En cas d’otite chronique suppurée (purulente ou granulomateuse), une inflammation de la mastoïde et des sécrétions chronique de pus se produisent également. Une aggravation peut facilement se produire.

Symptômes de l’otite chronique à tympan ouvert

  1. La surdité de transmission /mixte qui dépend :
    • Du lieu de la perforation,
    • De la dimension de la perforation,
    • De l’érosion ossiculaire.
  2. Les sécrétions de l’oreille en cas d’otite suppurée. Par exemple, le matin, la personne voit l’oreiller sale,
  3. Les acouphènes (bourdonnement d’oreille),
  4. La douleur aux oreilles (seulement en cas de nouvelle aggravation).

En cas d’otite non suppurée, les symptômes sont seulement une légère hypoacousie et des acouphènes. Une légère douleur peut également se produire mais seulement lorsque le patient est dans l’eau.
La perte d’audition dépend des dimensions de la lésion et du lieu.
Une petite perforation du tympan ne provoque qu’une légère baisse d’audition.
Dans les phases avancées l’érosion des osselets (le marteau, l’enclume et l’étrier) se produit également, dans ce cas la perte auditive est plus importante.

 

Otite moyenne chronique cholestéatomateuse

colesteatoma congenito massa biancastra deposito calcareoLe cholestéatome est une pathologie grave, qui, par le passé, était parfois mortelle à cause du retard du diagnostic.

Le cholestéatome est un tissu épithélial squameux qui se développe dans la cavité tympanique au lieu de l’épithélium cylindrique.
Avec le temps, une desquamation de tout ce tissu se produit.

Les squames de kératine :

  • S’accumulent et forment une masse qui se développe graduellement,
  • Produisent des enzymes qui peuvent provoquer l’érosion des structures osseuses environnantes.