Otite externe – symptômes et causes

Une otite externe est une inflammation de l’oreille au niveau du conduit auditif externe, qui ne s’étend pas au-delà de la membrane tympanique.


Cette inflammation est généralement provoquée par une infection.

Le conduit auditif externe 
L’oreille recueille les ondes sonores et les transforment en signaux électriques envoyés au cerveau à travers les nerfs.
Le conduit auditif externe (ou méat acoustique externe) est le canal légèrement courbé qui va de l’extérieur de l’oreille à la membrane tympanique.
La région externe de la paroi du canal est constituée de cartilage, alors que les deux tiers internes sont constitués d’os.
Le canal mesure environ 2,5 cm et il est recouvert de peau qui s’étend jusqu’à la membrane tympanique.
Sur cet épithélium, il y a :

  1. Les poils qui vont vers l’extérieur,
  2. Les glandes sudoripares qui produisent le cérumen.

L’otite externe affecte :

  • Les enfants,
  • Les bébés,
  • Plus rarement les adultes.

Elle est rarement bilatérale.
L’otite moyenne est un autre type d’inflammation de l’oreille qui atteint l’oreille moyenne et qui comprend :

  • Le tympan,
  • La chaîne des osselets (le marteau, l’enclume et l’étrier).

L’otite externe n’est pas contagieuse.

 

Classification de l’otite externe

L’otite externe peut être :

  • Localisée (furoncle) ;
  • Généralisée, si elle est diffuse et si elle se propage tout le long du conduit auditif.

Otite externe maligne
Dans certains cas, l’otite externe se propage :

  • Au pavillon de l’oreille,
  • Aux tissus environnants, comme :
    • Les os de la mâchoire,
    • Le visage.

Cette infection est appelée otite externe maligne ou otite externe nécrosante.
L’otite externe maligne est provoquée par la bactérie Pseudomonas aeruginosa.
Il s’agit d’une infection agressive qui touche surtout les patients qui ont un système immunitaire faible :

  1. Les personnes âgées,
  2. Les diabétiques,
  3. Les patients immunodéprimés.

Le terme « maligne  » ne fait aucune référence à une pathologie tumorale.
Si elle n’est pas traitée, cette infection de l’oreille peut devenir mortelle.

 

Causes de l’otite externe 

Il existe différentes causes de l’otite externe et les facteurs qui favorisent son apparition sont divers.

Les causes les plus fréquentes

  • Une infection bactérienne – le plus souvent à cause des bactéries Pseudomonas aeruginosa ou staphylocoque doré. Elle est fréquente en été car les personnes vont à la mer, à la piscine, ils transpirent beaucoup ou ils prennent plus de douches qu’en hiver et, par conséquent, l’eau rentre dans le conduit auditif, en créant un milieu idéal pour la prolifération de bactéries.
  • Une dermatite séborrhéique – il s’agit d’une pathologie cutanée fréquente caractérisée par une desquamation, une rougeur et la formation de croûtes et qui peut parfois également affecter les oreilles.
  • Une infection de l’oreille moyenne ou otite moyenne – l’otite moyenne peut se répandre outre le tympan en provoquant une otite externe.
  • Une infection fongique ou mycosique – les infections fongiques sont moins fréquentes et elles sont provoquées par différentes espèces d’Aspergillus ou de Candida albicans. On peut parfois les distinguer, par exemple l’Aspergillus provoque une sécrétion noire, alors que dans d’autres cas, on ne peut pas les reconnaître. Les cotons-tiges peuvent être porteur de champignons et l’utilisation des cotons-tiges peut également endommager la peau du conduit auditif externe et favoriser le développement d’une infection.
  • Une irritation ou une réaction allergique – l’otite externe peut se produire suite à une réaction inflammatoire provoquée par une substance qui entre en contact avec les oreilles, comme :
    • Des médicaments,
    • Des bouchons d’oreilles,
    • Du shampooing.

L’otite externe peut également être récidivante en cas de traitement qui n’a pas été complètement efficace.

 

Otite externeFacteurs de risque de l’otite externe

Les facteurs suivants ne causent pas directement une otite externe. Toutefois, ils peuvent augmenter les probabilités de développer cette pathologie.

  • Eau excessive et humidité du canal auditif – Le risque d’otite externe peut augmenter :
    • Si l’on nage (particulièrement dans des eaux sales ou polluées),
    • À cause d’une transpiration excessive,
    • Dans des environnements humides.
      Le liquide à l’intérieur du conduit auditif externe est un environnement idéal pour les bactéries et les champignons.
    • Le vent et le froid ne sont pas des facteurs de risque de l’otite externe.
    • Lésions de l’oreille – Le conduit auditif est très sensible et facilement vulnérable aux lésions provoquées par :
      • Des griffures,
      • Un nettoyage excessif, surtout à l’aide de coton-tige,
      • Des appareils auditifs.
  • Produits chimiques – Le risque de contracter une otite externe est plus important si l’on utilise certains produits irritants près de l’oreille, tels que :
    • Le savon,
    • Des sprays,
    • Des teintures pour cheveux.
  • Obstruction du conduit auditif – La cause de l’obstruction du canal auditif peut être :

L’obstruction du canal auditif facilite l’inflammation de la peau et la stagnation de l’eau dans l’oreille.

  • Maladies inflammatoires de la peau – elles peuvent augmenter les possibilités de développer une otite externe, par exemple :
  • Système immunitaire affaibli – Les pathologies qui affaiblissent le système immunitaire d’une personne, telles que le diabète, le SIDA, et les traitements à base d’agents chimiothérapiques augmentent le risque d’apparition de l’otite externe et prolongent les temps de guérison.

 

Symptômes de l’otite externe

  • Le gonflement significatif du conduit auditif externe,
  • La perte temporaire de l’audition ou hypoacousie,
  • Une sensation d’oreilles bouchées,
  • Les démangeaisons peuvent être très vives. Le patient se griffe et provoque des lésions cutanées,
  • Une douleur à l’oreille qui s’aggrave au toucher et en bougeant la mâchoire. Les douleurs aux oreilles sont très fortes car l’oreille externe se compose de cartilage et de périchondre, dont l’inflammation est très douloureuse.

Forme bactérienne 

  • La fièvre,
  • Le gonflement des ganglions lymphatiques autour de la base de l’oreille,
  • Généralement, les sécrétions, de couleur blanche, sont contenues et constituées de mucus. Toutefois, elles peuvent être purulentes,
  • En cas d’infection chronique, les sécrétions sont sanglantes en présence d’un tissu de granulation.


Forme fongique

  • Une sécrétion blanchâtre et lanugineuse, qui peut toutefois être aussi :
    • Noire,
    • Grise,
    • Bleuâtre-verte,
    • Jaune.
  • Le tinnitus, ou bourdonnements d’oreilles [1].

Forme liée à une dermatite séborrhéique 
En général, elle affecte la peau, y compris :

  • Les oreilles et le pavillon auriculaire,
  • La nuque,
  • Le visage,
  • Le cou.

L’otite externe séborrhéique est caractérisée par :

  • Des démangeaisons intenses peuvent provoquer une forte envie de se gratter,
  • Une peau rougie, épaissie et qui présente de nombreuses croûtes jaunâtres à l’aspect huileux.

Forme psoriasique
En cas d’otite externe dû à un psoriasis, le cuir chevelu est aussi fréquemment atteint, tandis que le visage est rarement touché.
Des lésions rouges, épaisses, avec des squames de couleur blanc-argent, apparaissent chez les patients souffrant de psoriasis du conduit auditif.
Elles sont souvent prurigineuses.

Forme liée à une dermatite de contact allergique
Il s’agit d’une réaction allergique aux allergènes qui se trouvent dans :

  • Les boucles d’oreilles contenant du nickel,
  • Les substances des produits pour les cheveux.

Elle peut se produire de manière soudaine.
Cela provoque l’apparition de :

Le conduit auditif externe peut réagir aux allergènes bien qu’aucune réaction allergique ne se manifeste ailleurs.
Elle peut atteindre le pavillon auriculaire et le lobe.

 

 

Bibliographie

  • Lucente FE. Fungal infections of the external ear. Otolaryngol Clin North Am. 1993;26:995–1006.
  • Hirsch BE. Infections of the external ear. Am J Otolaryngol. 1992;13(3):145–55.
  • Bojrab DI, Bruderly T, Abdulrazzak Y. Otitis externa. Otolaryngol Clin North Am. 1996;29:761–82.