Labyrinthite : traitement, exercises et durée

La labyrinthite est l’inflammation d’une structure de l’oreille interne appelée labyrinthe.

Cette maladie provoque des nausées et des vertiges.

 

Diagnostic de la labyrinthite

infection,bactérienne,oreille,otites

Le médecin à consulter est l’oto-rhino-laryngologiste (O.R.L.).
La visite médicale suffit généralement à poser le diagnostic de labyrinthite.
Cependant, le médecin peut prescrire des examens instrumentaux pour exclure d’autres maladies qui provoquent des problèmes d’équilibre et des vertiges :

  • L’IRM (imagerie par résonance magnétique) sert à exclure en particulier une tumeur au cerveau ou au niveau de l’oreille
    moyenne ainsi que la sclérose en plaques (Cnyrim CD, Newman-Toker D, Karch C, Brandt T, Strupp M. – J Neurol Neurosurg Psychiatry).
    Si la sclérose en plaques ne se manifeste qu’à travers des vertiges, on peut la distinguer de la labyrinthite sans effectuer aucun examen instrumental,
  • La scanographie (scanner),
  • L’électronystagmographie – l’examen qui enregistre les mouvements des yeux,
  • L’audiométrie pour évaluer la perte auditive.

 

Diagnostic différentiel de la labyrinthite

Selon Michael Strupp (Department of Neurology, University of Munich, Munich, Germany), pour confirmer le diagnostic, il faut exclure d’autres maladies, parmi lesquelles :

Les troubles du système vestibulaire (l’organe de l’équilibre) et des nerfs crâniens 

  • Le vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB), qui provoque de courtes crises de vertiges de quelques minutes provoqués par le mouvement. Cela ne provoque pas de perte auditive.
  • La maladie de Ménière, ce troube provoque :
  • La migraine vertigineuse, dans ce cas l’individu a des vertiges avant l’apparition de la migraine.

Les troubles de la circulation sanguine et du système nerveux

  • Des lésions aux artères du cou,
  • Un AIT (accident ischémique transitoire),
  • Une hémorragie dans le labyrinthe,
  • Une hémorragie cérébrale,
  • Un AVC (accident vasculaire cérébral),
  • Une sclérose en plaques.

Les troubles musculo-squelettiques

Les troubles psychiques

 

Traitement de la labyrinthite

Symptômes de la labyrinthite

Souvent, le patient atteint de labyrinthite aiguë ne peut rester debout. Il faut donc se rendre aux urgences pour comprendre l’origine du problème.

Médicaments
Si les vertiges, les pseudo-vertiges et la perte de l’équilibre sont graves, le médecin de famille peut prescrire des médicaments tels que :

Benzodiazépines
Les benzodiazépines (Diazépam) permettent de réduire l’activité à l’intérieur du système nerveux central.
Cela signifie que le cerveau ressent moins les signaux anormaux provenant du système vestibulaire.
L’utilisation de benzodiazépines sur des périodes prolongées est déconseillée car cela risquerait de provoquer des dommages au système nerveux central.

Antiémétiques
Un antiémétique est prescrit en cas de :

La prochlorpérazine (Stemetil) en comprimés est un médicament antiémétique utilisé pour traiter les vertiges et le tournis.
La plupart des personnes tolèrent la prochlorpérazine et ses effets secondaires sont rares. Toutefois, ce principe actif peut provoquer les troubles suivants :

  • Des tremblements,
  • Des mouvements involontaires du corps,
  • Des mouvements faciaux involontaires,
  • Une somnolence.

Il est recommandé de toujours contrôler la notice jointe aux médicaments pour connaître la liste complète des effets secondaires.

Antagonistes de la dopamine
Le métoclopramide (Primperan) appartient à la famille des antagonistes de la dopamine. Il est prescrit en cas de :

  • Nausées,
  • Vomissements.

Ce médicament peut aussi être pris pendant la grossesse.

Parmi les autres médicaments contre les vertiges, il y a la bétahistine (Bétaserc).

Cortisone
Le médecin prescrit des médicaments à base de cortisone en cas de graves symptômes.
Ce sont des anti-inflammatoires très forts.
Voici certains effets secondaires des corticoïdes :

Antibiotiques
Si la cause de la labyrinthite est une infection bactérienne, le médecin prescrit un antibiotique.
Ces médicaments sont disponibles sur le marché sous forme :

  • De comprimés (antibiotiques par voie orale),
  • D’injection (antibiotiques par voie intraveineuse).

 

Rééducation vestibulaire pour la labyrinthite

Chez les personnes atteintes de labyrinthite chronique, la rééducation vestibulaire ou kinésithérapie vestibulaire est un traitement efficace. Elle vise à « rééquilibrer » le cerveau et le système nerveux pour compenser l’interférence des signaux anormaux qui proviennent du système vestibulaire.
Elle se fait sous la supervision d’un kinésithérapeute. Elle consiste à pratiquer une série d’exercices dont les objectifs sont :

  • Coordonner les mouvements de la main et de l’œil,
  • Ignorer les sensations de vertiges,
  • Améliorer son équilibre et sa marche,
  • Améliorer sa force musculaire.

Le patient doit commencer la rééducation vestibulaire lorsqu’il ne souffre plus de nausées et de vomissements.

 

Remèdes naturels contre la labyrinthite

Pour réduire les vertiges, il faut :

  • Se reposer,
  • Éviter tout mouvement brusque,
  • Éviter de changer de position,
  • Reprendre lentement ses activités,
  • Utiliser une canne,
  • Éviter les lumières éblouissantes,
  • Éviter de regarder la télévision et de lire,
  • Éviter de conduire.

Pendant la semaine qui suit la guérison, il faut éviter de pratiquer les activités suivantes :

  • Conduire,
  • Faire de l’escalade,
  • Travailler avec des machines lourdes.

En effet, souffrir de vertiges soudains pendant ces activités peut être dangereux.

 

Régime et alimentation pour la labyrinthite

Un régime alimentaire sain est le meilleur remède maison pour :

  • Renforcer le système immunitaire,
  • Réduire l’hypertension,
  • Favoriser le bon fonctionnement du corps.

Selon la médecine douce, on peut résoudre la labyrinthite et les troubles de vertiges en évitant certains aliments.
Selon la théorie du régime du groupe sanguin, il faut éliminer :

  • Le lait et les produits laitiers,
  • Le froment et les céréales contenant du gluten (les pâtes, le pain, la pizza, les biscuits, etc.).

Il y a également des aliments qui peuvent provoquer ces symptômes chez les individus d’un groupe sanguin particulier, mais qui sont inoffensifs chez ceux d’un autre groupe sanguin.

Selon l’hygiénisme de Shelton, la cause des symptômes est une alimentation qui n’est pas naturelle et qui contient trop de protéines, alors que l’alimentation conseillée est celle végétalienne (ou végane) avec une majorité d’aliments crus.

La médecine naturelle et celle conventionnelle sont d’accord sur certains aliments qu’il faut éviter :

  • Le café,
  • Les boissons alcoolisées,
  • Les gâteaux crémeux,
  • La chocolat au lait,
  • Le sel.

 

Quelle est la durée de la labyrinthite ? Le pronostic à long terme

Selon une étude de C. W. Cooper – Department of Community Medicine, University of Sydney, Australia, dans la plupart des cas, la labyrinthite dure de 2 jours à 6 semaines.

Cependant, selon une étude de Matsuo T, Sekitani T. Vestibular neuronitis: neurotological findings and progress, 15% des patients ressentent encore des symptômes après un an.

Il faut en général quelques mois pour guérir complètement.

Si les symptômes ne s’améliorent pas après de nombreux mois, le médecin prescrit des analyses supplémentaires pour exclure toute pathologie neurologique.
Généralement, les patients ne souffrent que d’une seule crise de labyrinthite. Dans de rares cas, une récidive peut survenir. La labyrinthite peut alors devenir une pathologie chronique.

À lire aussi :

Labyrinthite : traitement, exercises et durée ultima modifica: 2017-11-28T10:06:59+00:00 da Massimo Defilippo