Kyste au sein ou mammaire – Causes et douleur

Un kyste au sein ou kyste mammaire peut ressembler à un nodule, c’est-à-dire une grosseur ou une petite boule. Après examen, on s’aperçoit toutefois que le gonflement est un petit sac inoffensif rempli de liquide et non un nodule du sein cancéreux.

INDEX

 

Les kystes sont parmi les causes les plus fréquentes de la formation d’un nodule du sein et peuvent se développer dans un seul ou dans les deux seins.

On pense qu’ils se développent durant les modifications du sein dus à l’âge, en raison de la variation des niveaux hormonaux normaux. Il n’est pas rare d’avoir plus d’un kyste.
Souvent, ce sont des nodules avec les caractéristiques suivantes :

  1. Ronds ou ovales,
  2. Aux bords définis,
  3. Mobiles.

Un kyste mammaire est généralement ressenti comme un grain de raisin ou un petit ballon rempli d’eau.
Il est important de vérifier la consistance qui est :

  • Tendue-élastique, en cas de kyste,
  • Solide-dure, en cas de tumeur.

Puisque ce sont des formations bénignes, les kystes ne sont pas vascularisés.

La mastopathie fibrokystique est une maladie du sein caractérisée par la formation de :

  1. Régions fibreuses,
  2. Nodules,
  3. Kystes.

Cette maladie n’est ni grave ni maligne (cancéreuse).
La mastopathie fibrokystique du sein est la cause la plus fréquente des « seins gonflés » chez les femmes.
La mastopathie touche principalement les femmes entre 30 et 50 ans et régresse généralement après la ménopause.

 


Comment se forment les kystes au sein ?

Le sein est constitué :

  1. D’une composante glandulaire (lobules et canaux),
  2. De tissu adipeux,
  3. De tissu conjonctif fibreux.

Les kystes se forment au niveau des canaux (de petits tubes) qui transportent le lait au mamelon.

La cause de la formation des kystes au sein n’est pas encore vraiment connue.
Les chercheurs pensent qu’ils sont associés à une disproportion entre le niveau d’œstrogènes et de progestérone.
Le niveau d’œstrogènes est généralement normal, mais il y a souvent un manque de progestérone dans la seconde partie du cycle.
L’excès d’œstrogènes cause la prolifération :

  • Des cellules épithéliales et interstitielles du tissu conjonctif,
  • Des canaux galactophores (canaux lactifères).

Le kyste est la conséquence de l’obstruction et de l’accumulation de liquides.

Sources : Jakubowska A, Grajewska-Ferens M, Brzewski M, et al. Diagnostyka ultrasonograficzna ginekomastii wieku rozwojowego. Endokrynol Pediatr. 2005;4(130):9–16.

Les tissus du sein subissent des changements tout au long de la vie d’une femme, et la plupart de ces changements dépendent des hormones.

 


Kystes au sein – qui en souffre ?

Les nodules du sein peuvent apparaître à tout âge :

  • Les bébés peuvent avoir des nodules au sein liés aux œstrogènes de la mère. Généralement, la bosse disparaît d’elle-même au fil du temps. Cela peut se produire aussi bien chez les garçons que chez les filles.
  • Les petites filles développent souvent des kystes juste avant le début de la puberté. Ces formations peuvent être douloureuses. Ces kystes sont fréquents autour de 9 ans en cas de premature thélarche (développement des glandes mammaires), mais peuvent se développer dès l’âge de 6 ans.
  • Selon une étude publiée sur pubmed : Breast cysts in adolescents – diagnostics, monitoring, treatment, menée sur 42 adolescents (36 filles et 6 garçons) souffrant de kystes au sein de 5 à 30 mm, 30 filles avaient des troubles menstruels. Cinq filles ayant un kyste de grande taille ont subi une incision et le drainage. Lors du contrôle effectué 2 ans après, les kystes de 30 filles avaient disparu, même si seules 5 filles avaient effectué un traitement hormonal (progestérone) car elles avaient des kystes persistants et des troubles du cycle menstruel.
  • Les nodules au sein chez une femme adulte soulèvent des préoccupations, bien que la plupart de ces formations soit bénignes.

 

Les kystes sont-ils dangereux ? Peuvent-ils se transformer en tumeur ?

Presque tous les kystes du sein sont identifiés à l’échographie comme « kystes simples » et sont bénins, donc ne deviennent jamais cancéreux.
On estime qu’1 kyste sur 1000 peut se transformer en tumeur (en général bénigne).
Ces tumeurs au sein peuvent être identifiées à l’échographie, dans la plupart des cas.
Les femmes ayant des kystes simples n’ont pas un risque plus élevé de cancer du sein et de carcinome canalaire, bien que ce danger puisse être légèrement plus élevé s’il existe des antécédents familiaux de cancer du sein (mère, sœur ou fille).

Les kystes complexes sont des lésions du sein formés des composantes :

  1. Anéchoïques (kystiques),
  2. Échogéniques (solides, par exemples des calcifications ou des nodules).

Le kyste complexe peut être :

  1. Bénin (abcès, hématome, cytostéatonécrose, mastose fibrokystique, tumeur phyllode, papillome),
  2. Malin (cancer papillaire, nécrose tumorale, carcinome canalaire in situ, métastases).

Sources: sciencedirect

Il ne faut pas confondre ce type de kystes avec les kystes compliqués.

Le kyste compliqué est bénin, mais des complications peuvent survenir :

  • Hémorragie,
  • Infection,
  • Rupture,
  • La formation d’une tumeur est très rare, elle représente environ 0,4% des cas.

Sources : Daly CP, Bailey JE, Klein KA, Helvie MA – Department of Radiology, TC2910R, University of Michigan Health System, 1500 E Medical Center Drive, Ann Arbor, MI 48109-0030, USA.

 

Causes des kystes au sein

Chaque sein contient des lobes de tissu glandulaire, disposés comme les pétales d’une marguerite.
Les lobes se subdivisent ensuite en petits lobules qui produisent du lait pendant la grossesse et l’allaitement.
Les petits canaux transportent le lait sur le mamelon.
Le tissu de soutien qui donne sa forme au sein est composé :

  1. De tissu adipeux,
  2. De tissu conjonctif fibreux.

Les kystes au sein se développent lorsqu’il y a une prolifération de glandes et de tissus conjonctifs qui bloquent les conduits galactophores (lactifères).
Les kystes sont la conséquence de l’accumulation de liquide dans les glandes mammaires.
Il ne faut pas confondre les kystes avec une lymphangite du sein (mastite), qui est un blocage des canaux galactophores qui provoquent une inflammation.

 

Types de kystes au sein

  • Les microkystes (moins de 0,4 cm) sont trop petits pour être perceptible à la palpation, mais peuvent être vus grâce à des examens, comme la mammographie ou l’échographie.
  • Les macrokystes (plus de 2 cm) sont assez grands pour être ressentis et peuvent atteindre 3 cm à 5 cm de diamètre. Ils ne provoquent pas toujours de symptômes même s’ils sont grands.

 


Symptômes des kystes au sein

Les signes et les symptômes des kystes au sein peuvent être :

  • Un nodule rond ou ovale, lisse, mobile et avec des bords bien définis (cela signifie généralement qu’il est bénin),
  • Une douleur au sein ou une plus grande sensibilité dans la zone du sein où se trouve la grosseur, qui augmente avant les règles ; cela se produit lorsque le kyste mesure au moins de 2 cm et pousse sur les tissus environnants du sein,
  • Un écoulement du sein de couleur claire, jaune, jaune paille ou marron foncé,
  • L’augmentation de la taille du nodule du sein avant les règles,
  • La réduction de la taille du gonflement du sein et la résolution d’autres signes et symptômes après les règles.

Les kystes ne causent pas de fièvre.

 


Comment reconnaître les kystes au sein ? Le diagnostic

Diagnostic des kystes au sein
Les kystes sont généralement découverts :

  • Pendant l’autopalpation, car on ressent une bosse dans le sein,
  • Par accident, lors d’une mammographie (radiographie des seins) ou cours d’un contrôle de routine.

Dans certains cas, ils sont même visibles de l’extérieur, à l’œil nu.

Pendant l‘autopalpation :

  • Il est possible de ressentir un kyste si sa taille est supérieure à 0,5 cm,
  • La patiente peut se sentir mal si le kyste est plus grand que 2 cm.
ecografia cisti seno

Échographie d’un kyste au sein

Échographie du sein
Le premier examen qu’il faut effectuer pour le nodule du sein de consistance molle est l’échographie.
L’échographie est un examen fiable pour le diagnostic du kyste car il sert à distinguer les lésions solides des kystes pleins de liquide.

Les kystes remplis de corpuscules sont plus denses, car ils contiennent des cellules de desquamation ou de l’hémosidérine. Ils ne sont donc pas cancéreux.
Les nodules malins ont des bords irréguliers et dentelés, alors que le kyste est plus arrondi.

Caractéristiques du nodule vu à l’échographie

Bénin Malin
Forme Ronde/ovale Irrégulière
Couleur Noir (hypoéchogène) Gris (hyperéchogène / non homogène)
Bords Nets et fins Flous, dentelés et plus épais
Couronne hyperéchogène (halo) Absent Présent
Cône d’ombre Latéral Postérieur
Renforcement de la paroi postérieure* Présent Absent
Rapport entre diamètre
longitudinal / transversal
< 0,5 > 1
Compressible
(au moins 20% du diamètre)
Oui Non

*Le renforcement de la paroi postérieure implique l’augmentation de l’écho dans la zone arrière de la lésion.

L’échographie est importante chez les jeunes femmes (20 à 30 ans) car le sein est surtout formé de tissu glandulaire et la mammographie n’est pas fiable.
La mammographie est utile lorsque les seins ont un pourcentage élevé de tissu adipeux, donc après 40 ans.

L’échographie montre la taille des kystes.
Cette valeur est utile pour effectuer une comparaison avec les examens des années successives afin de comprendre l’évolution du kyste, s’il grossit ou se réduit.

Mammographie ou échographie : quel est  le meilleur examen ?
Il n’y a pas un examen meilleur que l’autre :

  1. L’échographie est conseillée en cas de tissus avec une composante glandulaire consistante.
  2. La mammographie sert en cas de sein formé surtout de tissu adipeux.

À l’échographie et à la mammographie :

  1. Le tissu glandulaire est clair ou blanc,
  2. Le tissu adipeux est noir.

Puisque le nodule est blanc à la mammographie, cet examen permet de bien voir la masse dans une image noire (grande composante adipeuse).
À l’inverse, à l’échographie le nodule est noir, et il se distingue donc si l’image est blanche (si le sein est composé de tissu glandulaire).

La biopsie est un examen qui implique le prélèvement d’un morceau de tissu pour l’analyse en laboratoire.
Elle est effectuée uniquement si les examens préliminaires (mammographie et échographie) ont révélé une masse suspecte.

Le diagnostic différentiel doit envisager le fibroadénome.

 

kystes du sein, douleur, cancer du sein, du cancerQue faut-il faire ? Traitement pour les kystes au sein

Aucun traitement n’est nécessaire pour les kystes au sein remplis de liquide (kystes simples).
Si une femme n’est pas encore ménopausée, le médecin peut conseiller une surveillance régulière du kyste mammaire pour voir s’il disparaît tout seul.

  1. Les galactocèles sont des kystes qui se produisent pendant et après l’allaitement. Ils sont caractérisés par la dilatation des canaux galactophores (conduits lactifères) à cause de l’accumulation de lait que le bébé n’a pas tété. Ils se résorbent souvent d’eux-mêmes. Aucun traitement n’est donc nécessaire.
  2. Les kystes aqueux sont des structures bénignes qui ne se transforment pas en cancer et ne nécessitent donc ni traitement ni contrôles.

Utilisation de traitements hormonaux
L’utilisation de pilules contraceptives (contraceptifs oraux) pour régulariser le cycle menstruel peut réduire la récurrence de kystes au sein. Mais en raison des effets secondaires graves, la pilule contraceptive est généralement recommandée uniquement aux femmes présentant des symptômes graves.
L’arrêt du traitement hormonal substitutif chez les femmes post-ménopausées peut réduire la formation de kystes.

 


Quand faut-il enlever les kystes au sein ?

Les kystes sont bénins et sans danger, mais peuvent être traités s’ils provoquent des douleurs.
Puisque ces formations sont bénignes, il est possible de les laisser dans le sein.
Il n’y a ni besoin de traitement pour le cancer du sein ni de régime alimentaire pour la tumeur.

Si un kyste est douloureux ou trop grand, il peut facilement être drainé en utilisant une technique appelée cytoponction.
La cytoponction nécessite quelques secondes et ne provoque pas plus de douleur qu’une prise de sang.
La procédure consiste à insérer dans le kyste une aiguille très fine reliée à une seringue.
Le médecin prélève le liquide, réduisant ainsi le kyste comme un petit ballon crevé.
Cette opération se pratique dans un cabinet ou en clinique, et est effectué par un médecin spécialisé dans cette technique.

Il peut être nécessaire de drainer le liquide plusieurs fois. L’apparition ou la récidive de kystes sont fréquents.
Toutefois, si le kyste subsiste après deux ou trois cycles menstruels et grossit, il faut consulter le médecin pour une évaluation.

 

Opération chirurgicale pour retirer le kyste du sein

Quand faut-il opérer ?
L’ablation chirurgicale d’un kyste est rarement nécessaire.
La chirurgie se fait dans le cas où un kyste mammaire :

  • Réapparaît, mois après mois ;
  • Contient des traces de sang ;
  • Présente d’autres signes inquiétants.

 


Remèdes naturels pour les kystes au sein

Que faire si les kystes au sein font mal ?
La première chose à faire (mais probablement la plus difficile) est d’éviter tous les types de caféine.
Chocolat, boissons gazeuses, thé et café sont inclus dans ce groupe.
Certains analgésiques en vente libre et des médicaments pour perdre du poids peuvent également parfois contenir de la caféine.

Une alimentation pauvre en acides gras trans et riche en fibres est un bon début.
L’alimentation doit contenir principalement ces types d’aliments :

  1. Des fruits juteux et des fruits à coque (noix, noisettes, etc.),
  2. Des légumes crus, surtout des légumes verts et des crucifères,
  3. Des pommes de terre,
  4. Des châtaignes,
  5. Des œufs durs,
  6. Du poisson bouilli ou grillé (pour les personnes qui ne sont pas végétaliennes),
  7. Des légumineuses.

Les aliments qu’il faut éviter selon la médecine naturelle sont :

  1. Le lait et les produits laitiers (le yaourt et les fromages),
  2. Les céréales contenant du gluten (surtout pour le régime du groupe sanguin et le régime Paléo),
  3. La viande de porc (mais selon l’hygiénisme, tous les types de viande),
  4. Les boissons énergisantes comme le thé,
  5. Les chewing-gums et les bonbons à cause des édulcorants artificiels,
  6. Les produits transformés (les gâteaux, les assaisonnements, etc.).

Il faut aussi éviter :

  • L’excès de tout type d’aliments,
  • Les mauvaises associations (trop d’aliments dans le même repas).

Il est important d’éviter de manger le même aliment tous les jours de l’année. Il est conseillé de varier les aliments pendant la semaine et de manger des fruits et des légumes de saison.
Il est par exemple possible de manger des pêches tous les jours pendant un ou deux mois si on n’en mange pas pendant les autres jours de l’année.
Les légumes secs peuvent être mangés tous les jours de l’année, mais il faut alterner :

Kyste au sein ou mammaire – Causes et douleur ultima modifica: 2014-05-31T12:44:59+00:00 da Massimo Defilippo