Intervention chirurgicale pour l’instabilité de l’épaule et récupération

Types d’intervention chirurgicale pour l’instabilité de l’épaule

La chirurgie est souvent nécessaire pour réparer les ligaments déchirés ou étirés afin de garder l’articulation de l’épaule en place.

Après une intervention chirurgicale sous arthroscopie, une récidive est plus probable par rapport à une chirurgie à « ciel ouvert » mais ce type d’intervention peut réduire l’ampleur de mouvement pendant la rotation externe après l’opération.
Il est donc conseillé d’effectuer :

  • Une opération à « ciel ouvert » chez les sportifs qui pratiquent un sport de contact,
  • Une stabilisation arthroscopie chez les sportifs qui ont besoin de l’amplitude maximum en rotation externe pour effectuer le geste sportif.

Les lésions de Bankart (du bourrelet glénoïdien) peuvent être réparées chirurgicalement. Des points de suture et des « ancrages » en plastique sont insérés pour refixer le bourrelet glénoïdien à l’os.
Le chirurgien « gratte » le bourrelet glénoïdien antérieur et applique de petites ancres pour réparer la lésion du bourrelet et de la capsule antérieure de l’articulation.
Les bords inférieures et supérieures de la capsule peuvent être superposés pour :

  1. Améliorer la stabilisation du tissu,
  2. Renforcer la réparation.

Arthroscopie. Les tissus mous de l’épaule peuvent être réparés à l’aide de petits instruments et de petites incisions. C’est une procédure qui peut être effectuée sur une base ambulatoire. L’arthroscopie est une chirurgie mini-invasive. Le chirurgien voit à l’intérieur de l’épaule grâce à une petite caméra et effectue l’opération avec des instruments spéciaux longs et minces.
Le chirurgien insère des points d’ancrage dans la région antérieure de la glène, proche du bourrelet.
Les sutures passent à travers le bourrelet et les ligaments capsulaires pour compenser l’élongation de ces tissus à cause de la luxation.
Ces sutures sont effectuées du bas vers le haut pour rétablir la partie antéro-inférieure de la capsule et les stabilisateurs statiques de l’articulation gléno-humérale.
Source

 

Intervention chirurgicale sous arthroscopie pour la lésion du bourrelet glénoïdien

Au cours de la chirurgie sous arthroscopie, le médecin examine :

  • Le bourrelet glénoïdien,
  • Le tendon du biceps.

Le chirurgien enlève le lambeau déchiré et corrige tous les éventuels autres problèmes associés.
Si la blessure s’étend au tendon du biceps, ou si celui-ci s’est détaché, le chirurgien doit réparer et rattacher le tendon à l’aide de points d’ancrage.
Les lésions de la partie inférieure de la glène provoque une instabilité de l’épaule.

Intervention,pour,lésion,bourrelet,Bankart,SLAP,ancre

 

Chirurgie à ciel ouvert
Certains patients peuvent avoir besoin d’une intervention chirurgicale à ciel ouvert.
Le chirurgien doit effectuer une plus grande incision dans l’épaule pour réparer les tissus endommagés.
Une chirurgie ouverte est souvent nécessaire pour corriger une instabilité grave.
Le chirurgien fait une incision sur l’épaule et déplace les muscles pour accéder :

  1. À la capsule articulaire,
  2. Aux ligaments,
  3. Au labrum glénoïdal.

Ces structures sont réparées, rattachées ou fixées en fonction du type de lésion du tissu.
La réparation peut être effectuée avec :

  1. Des points de sutures simples,
  2. Des sutures fixées sur métal,
  3. Des ancres en plastique ou absorbables.

Ces ancres sont insérées dans l’os et elles fixent les sutures utilisées pour renforcer les ligaments.Ces ancres restent dans l’os de manière définitive.

Instabilité multidirectionnelle de l’épaule
La plicature capsulaire arthroscopique et le décalage capsulaire à ciel ouvert sont les meilleures interventions chirurgicales pour le traitement de l’instabilité multidirectionnelle si la rééducation n’a pas donné de résultats satisfaisants.
La plicature capsulaire arthroscopique donne des résultats comparables au déplacement capsulaire à ciel ouvert.
Source


Récupération post-opératoire pour l’instabilité de l’épaule

Après l’intervention chirurgicale, l’épaule doit être temporairement immobilisée par une attelle (écharpe d’immobilisation).
Lorsque l’attelle est retirée, il faut commencer un programme d’exercices de rééducation des ligaments.
Cela améliore l’amplitude de mouvement de l’épaule et empêche la formation de cicatrices lorsque les ligaments guérissent.
Les exercices pour renforcer l’épaule sont insérés progressivement dans le programme de rééducation.
La plupart des patients peuvent écrire et utiliser le bras pour manger à partir de trois à sept jours après l’intervention chirurgicale.
Un programme de kinésithérapie doit être mis en place environ une semaine après l’opération.
L’amplitude totale du mouvement revient habituellement au bout de six à huit semaines.
Habituellement, le temps de récupération de la force est de trois mois.
Il peut être nécessaire d’attendre plusieurs semaines avant de pouvoir conduire.
Le retour au travail ou aux activités sportives dépend du type d’activité, mais il peut être nécessaire d’attendre jusqu’à un an pour :

  1. Les travaux lourds,
  2. Les athlètes de haut niveau.

Avec la chirurgie, la probabilité de récidive de l’instabilité est faible (3 à 5%) et la plupart des patients peuvent reprendre les mêmes activités qu’avant.
Après une intervention à ciel ouvert avec incision du sous-scapulaire, le mouvement de rotation interne active et de rotation externe passive doit être évité jusqu’à la guérison du muscle.
Les protocoles de rééducation postopératoire impliquent généralement une période d’immobilisation avec une attelle pendant 3-4 semaines.
Les mouvements pendulaires doivent commencer immédiatement.
Pendant cette période, il est nécessaire de faire les exercices de mouvement assisté dans les limites suivantes :

  1. Rotation externe (0-30 °),
  2. Flexion vers l’avant (0-90 °).

De la sixième jusqu’à la douzième semaine, le mouvement actif assisté et le mouvement actif doivent être plus intenses pour rétablir toute l’amplitude du mouvement.
Le renforcement commence lorsque l’amplitude du mouvement est complète et indolore.
Les exercices spécifiques au sport peuvent commencer environ 16-20 semaines après l’opération.

Rééducation postopératoire pour la lésion du bourrelet glénoïdien
Après l’intervention chirurgicale, il est nécessaire de maintenir l’épaule dans une attelle (écharpe d’immobilisation) pendant 3 à 4 semaines. Le médecin prescrit également des exercices doux pour récupérer l’amplitude de mouvement en respectant le seuil de douleur (c’est-à-dire que les exercices ne font pas mal).
Lors du retrait de l’écharpe, il est nécessaire de faire des exercices de mouvement et de souplesse pour renforcer progressivement le biceps et les autres muscles de l’épaule, en particulier la coiffe des rotateurs.
Les sportifs peuvent généralement commencer par faire des exercices spécifiques pour le retour à l’activité sportive 6 semaines après l’intervention chirurgicale, bien que le temps de guérison complet soit de 3 à 4 mois.

À lire aussi :

Bibliographie:

  1. Bigliani LU1, Kelkar R, Flatow EL, Pollock RG, Mow VC. Glenohumeral stability. Biomechanical properties of passive and active stabilizers. Clin Orthop Relat Res. 1996 Sep;(330):13-30.
  2. Schenk TJ, Brems JJ. Multidirectional instability of the shoulder: pathophysiology, diagnosis, and management. J Am Acad Orthop Surg. 1998 Jan-Feb;6(1):65-72.
  3. O’Neill DB. Arthroscopic Bankart repair of anterior detachments of the glenoid labrum. A prospective study. J Bone Joint Surg Am. 1999 Oct;81(10):1357-66.
  4. Guillaume D. Dumont, Robert D. Russell, and William J. Robertson. Anterior shoulder instability: a review of pathoanatomy, diagnosis and treatment. Curr Rev Musculoskelet Med. 2011 Dec; 4(4): 200–207. Published online 2011 Aug 2. doi:  10.1007/s12178-011-9092-9.
  5. Longo UG, Rizzello G, Loppini M, Locher J, Buchmann S, Maffulli N, Denaro V.  Multidirectional Instability of the Shoulder: A Systematic Review. Arthroscopy. 2015 Dec;31(12):2431-43. doi: 10.1016/j.arthro.2015.06.006. Epub 2015 Jul 21.
  6. Howell SM1, Galinat BJ. The glenoid-labral socket. A constrained articular surface. Clin Orthop Relat Res. 1989 Jun;(243):122-5.
  7. Marans HJ, Angel KR, Schemitsch EH, Wedge JH. The fate of traumatic anterior dislocation of the shoulder in children. J Bone Joint Surg Am. 1992 Sep;74(8):1242-4.

Qui sommes-nous | Contact | Termes du service | Charte données personnelles | Sitemap |  Publications |  Disclaimer

Site du Docteur Massimo DEFILIPPO Via Roma 18 - 42048 Rubiera (RE) Italie
Intervention chirurgicale pour l’instabilité de l’épaule et récupération ultima modifica: 2018-10-15T12:56:30+00:00 da Albane

Laisser un commentaire