Inflammation du nerf sciatique : Les exercices et les meilleurs remèdes

Inflammation du nerf sciatique : Les exercices et les meilleurs remèdes

Voici les causes de l’inflammation du nerf sciatique et l’explication des traitements les plus efficaces ainsi que les exercices qu’il est possible d’effectuer à la maison.
On ressent une douleur :

  • En bas du dos,
  • Au niveau de l’arrière de la cuisse et de la hanche,
  • Au mollet,
  • En dessous de la plante du pied jusqu’aux orteils.

 

Notions d’anatomie

Le nerf sciatique est formé de fibres nerveuses qui ont leur origine au niveau des nerfs du plexus lombaire et sacral (L4, L5, S1, S2, S3).

Le nerf suit le trajet suivant : il passe à travers le fessier devant le piriforme, puis à travers la partie arrière de la jambe et du mollet, jusqu’aux orteils.

Inflammation du nerf sciatique

© fotolia.com

Causes de l’inflammation du nerf sciatique

Un traumatisme ou une pression sur le nerf sciatique sont les deux causes principales de la sciatalgie.

Les causes de la sciatalgie sont les suivantes :

  • La hernie discale lombaire provoque une compression sur les nerfs qui sortent de la colonne vertébrale (Hertling – 1990). Toutefois beaucoup de femmes pendant la grossesse ont des protrusions discales et des altérations anatomiques ne ressentent pas de symptômes. Il est donc fondamental de comprendre si le compte rendu de l’IRM correspond aux symptômes du patient (LaBan et Al. 1995).
  • Une mauvaise posture et la sédentarité,
  • Une tumeur à proximité du nerf sciatique, par exemple un neurinome,
  • La grossesse et l’obésité qui provoquent une forte pression sur la colonne vertébrale,
  • Un canal lombaire étroit avec rétrécissement du canal vertébral,
  • Le syndrome du piriforme (Synek – 1987). Le piriforme est un petit muscle de la hanche qui permet de faire pivoter le membre inférieur. Le nerf sciatique passe à travers et en dessous de ce muscle.
    La raideur de cette structure peut provoquer des douleurs et une sciatalgie.
  • Un traumatisme : si le coup est violent, il peut endommager les nerfs. Les fragments d’une vertèbre fracturée peuvent également endommager les nerfs et provoquer des douleurs.
  • Le nerf sciatique peut s’endommager pendant l’accouchement, il s’agit d’un cas sur 2530 (Holdcroft – 1995). La position à allongée sur le dos de la femme pendant l’accouchement peut étirer ou comprimer le nerf sciatique. Pour prévenir ce problème, il faut bien plier les genoux et la hanche en évitant la rotation externe extrême des hanches (Aminoff – 1989).
  • Spondylolisthésis – Le spondylolisthésis est une maladie dégénérative du disque. Cette pathologie se manifeste lorsqu’une vertèbre glisse vers l’avant par rapport à celle inférieure. L’os peut comprimer le nerf.

 

Douleurs du nerf sciatique pendant la grossesse

Pendant la grossesse, l’inflammation du nerf sciatique survient :

  • Lorsque le nerf est comprimé à cause de l’utérus qui s’est développé pour permettre la croissance de l’enfant.
  • En raison d’une ischémie (réduction de l’apport sanguin) des éléments nerveux à cause d’une pression de l’utérus sur l’aorte et la veine cave en position allongée sur le dos (Ashkan – 1998).

Cela peut également être la réponse musculo-squelettique :

  • Au déplacement du centre de gravité,
  • Aux facteurs hormonaux responsables du relâchement des ligaments,
  • Aux altérations des articulations du pelvis,
  • À la prise de poids (Varner – 1990).

Les douleurs aux nerfs sont différentes des crampes ou des douleurs lombaires

Le mal de dos est fréquent pendant la grossesse (de 50 à 76%) et commence généralement entre la vingtième et la vingt-huitième semaine (P. Katonis et Al. 2011).

L’inflammation du nerf sciatique est plus rare, elle ne se produit que dans 1% des cas (Sabino – 2008).

 

Symptômes de l’inflammation du nerf sciatique

Parmi les symptômes de la compression nerveuse, il y a :

  1. Le mal de dos – Il s’agit de douleurs aiguës qui ont leur origine en bas du dos et qui se propagent ensuite le long des jambes ;
  2. Une faiblesse musculaire aux membres inférieurs ;
  3. Des fourmillements dans les pieds ;
  4. Une perte de sensibilité ;
  5. Une perte de force ;
  6. L’absence de réflexes tendineux (par exemple le réflexe rotulien) ;
  7. Une sensation de brûlure ;
  8. une limitation de mouvement : le patient peut être bloqué, en particulier lorsqu’il se penche vers l’avant ou sur l’un des côtés (le côté sain ou le côté malade).

Le symptôme le plus fréquent est la lombalgie (mal de dos) accompagnée de douleurs à la jambe tout le long du nerf.

La localisation des douleurs n’est pas toujours le long du trajet du nerf. Certaines personnes ne ressentent en effet des douleurs qu’au niveau du fessier et de la jambe.

Généralement, les douleurs dans la jambe s’aggravent si le patient reste assis ou debout pendant au moins 10 minutes.

Les symptômes diminuent si le patient marche ou reste couché.

 

nerf,sciatique,pied,bot,varus,équin

© fotolia.com

Diagnostic de l’inflammation du nerf sciatique

Les antécédents médicaux (cliniques) et l’évaluation des symptômes sont le premier stade du diagnostic et ils suffisent généralement.

Pendant la phase aiguë, les examens instrumentaux ne sont conseillés que dans certains cas, par exemple en cas :

  • D’infections,
  • De fractures ostéoporotiques,
  • De suspicion de tumeur,
  • De hernie discale (Koes – 2007).

Dans ces cas, des examens instrumentaux peuvent être effectués :

  • Une radiographie,
  • Une IRM : imagerie par résonance magnétique,
  • Une électromyographie.

Que faire ? Traitement pour l’inflammation du nerf sciatique

Le traitement dépend de la cause de la pathologie.

Cependant, on ne peut pas penser qu’un médicament ou une manipulation peuvent résoudre le mal de dos qui a commencé depuis longtemps.

Il faut un changement de mode de vie et d’alimentation pour des résultats à long terme.

Une activité physique aérobie légère comme la marche, la natation, l’équitation, le cyclisme favorisent la guérison.

L’inactivité physique affaiblit les muscles.

Les muscles abdominaux et lombaires soutiennent et protègent les articulations de la colonne vertébrale.

Les exercices pour les renforcer sont utiles pour la guérison et pour la prévention.

Certaines postures de yoga et les exercices de pilates entraînent les muscles et sont les traitements les plus efficaces à long terme.

L’opération chirurgicale doit être la dernière option.

Traitement non chirurgical en cas d’inflammation du nerf sciatique

Hernie,bombement,arthrose,ostéophytes,dos

© fotolia.com

Les solutions de traitement non chirurgical sont :

  • Le repos,
  • Appliquer des compresses chaudes,
  • Prendre des analgésiques,
  • Faire de la kinésithérapie.

Un remède de grand-mère comme la bouillotte peut être utilisé pour soulager la douleur.

Médicaments

Pour obtenir un soulagement en cas de sciatalgie aiguë, le médecin conseille de prendre les médicaments suivants :

Le médecin prescrit souvent une injection qui associe un anti-inflammatoire à un myorelaxant, par exemple : Voltarène et Coltramyl.

Si ces principes actifs ne parviennent pas à réduire les douleurs, le médecin peut faire des infiltrations de cortisone.

Ces traitements soulagent temporairement.

Toutefois, ils n’éliminent pas les causes du problème, donc des rechutes peuvent se produire.

Une thérapie physique réduit les douleurs au nerf.

Les spécialistes considèrent que la kinésithérapie et la thérapie physique sont les meilleures solutions de traitement pour cette pathologie.

Une activité physique régulière et des exercices aident à renforcer les muscles dorsaux, abdominaux et à corriger la posture d’un individu.

La kinésithérapie et la rééducation posturale sont la clé de voûte pour réduire les douleurs provoquées par la compression du nerf sciatique.

Au début, il ne faut pratiquer que des exercices légers pour le dos.

Pour commencer, les activités conseillées pour soulager les douleurs du nerf sciatique sont :

  • Effectuer un renforcement musculaire,
  • Marcher lentement,
  • Faire des exercices cardio de faible intensité (LISS).

Une bonne circulation sanguine est fondamentale pour combattre les inflammations.

La meilleure manière de stimuler la circulation sanguine est une longue promenade.

Lorsqu’on marche, la contraction du mollet propulse le sang de la jambe au cœur.

Il est donc conseillé de marcher au moins 30 minutes le matin et 30 minutes le soir.

Avant de commencer une thérapie physique, il faut consulter son médecin généraliste ou un professionnel de santé.

Traitement pour le syndrome du piriforme

Les traitements les plus indiqués pour le syndrome du piriforme sont :

  1. La kinésithérapie,
  2. Les injections de toxine botulique,
  3. L’intervention chirurgicale (Fishman – 2002).
Hernie discale,lombaire

© fotolia.com

Intervention chirurgicale en cas de hernie discale

La chirurgie doit être la dernière solution à envisager.

On ne doit y avoir recours que si les autres solutions de traitement ne parviennent pas à réduire les douleurs et à éviter les récidives.

L’intervention urgente en cas de hernie discale ou de canal lombaire étroit est indiquée si l’on est atteint d’incontinence intestinale ou urinaire accompagnée de faiblesse au niveau des muscles des jambes.

 

Remèdes naturels contre l’inflammation du nerf sciatique

Chiropraxie

Un chiropracteur expert peut soulager les douleurs au nerf sciatique en débloquant certaines articulations de la colonne vertébrale.

La manipulation effectuée par le chiropraticien peut-elle guérir l’inflammation du nerf sciatique ?

Cela dépend : les résultats sont bons si la douleur :

  • A commencé depuis moins d’un mois,
  • Est provoquée par un traumatisme (sans aucune lésion) ou par un faux-mouvement.

Si la douleur a commencé il y a quelques mois ou quelques années, souvent, la douleur réapparaît.

Ostéopathie
L’ostéopathie est un traitement manuel très utile parce qu’elle réduit la tension du nerf.
Le nerf sciatique peut être comprimé :

  • Le long de la colonne vertébrale,
  • Par certains ligaments au niveau du bassin,
  • Par le muscle piriforme,
  • Derrière le biceps fémoral,
  • Dans la fosse poplitée, à côté de la tête du péroné (cette branche est appelée nerf sciatique poplité externe).

L’ostéopathe débloque les articulations et détend les muscles qui étirent ou compriment le nerf.

Massages pour soulager les douleurs dues à une sciatalgie

Le massage réduit la tension des muscles du dos et améliore le flux sanguin.

Manger des aliments anti-inflammatoires

Les aliments avec des propriétés anti-inflammatoires sont :

  • Les petits pois,
  • Les épinards,
  • Les haricots,
  • Les fruits à coque,
  • Les graines de soja,
  • Les salades,
  • L’ail,
  • Le persil,
  • Les légumes à feuilles vertes,
  • Les légumes frais.

Acupuncture

L’acupuncture est une méthode de traitement très efficace.

L’acupuncteur insère de petites aiguilles en métal dans la peau au niveau de points spécifiques pour obtenir un équilibre du flux d’énergie dans le corps.

Exercices de gymnastique pour traiter la sciatalgie

Pour soulager les douleurs provoquées par une sciatalgie, il est conseillé de pratiquer des exercices en extension de la colonne vertébrale, sauf en cas de :

  • Spondylolisthésis,
  • Sténose lombaire.

Pour réduire les symptômes, il faut renforcer les muscles de l’abdomen et du dos.

La raideur musculaire du corps et la sédentarité aggravent ces troubles.

Extension en pronation – exercice McKenzie

  • Commencer l’exercice en étant allongé sur le ventre (en pronation) et positionner les mains sur le matelas au niveau des épaules.
  • Les jambes sont allongées et écartées.
  • Soulever les épaules en n’utilisant que la force des bras (on cambre le dos à l’arrière).
  • Maintenir cette position pendant 1 seconde et puis revenir à la position de départ.
  • Répéter 10 fois.
extension en pronation, exercice mckenzie

© Massimo Defilippo

Relaxation en extension sur un ballon de gym (fitball)

Cet exercice détend le rachis.

  • S’asseoir sur le ballon et glisser jusqu’à poser le dos sur le ballon.
  • Lever lentement les bras derrière la tête et essayer de toucher le sol.
  • Maintenir cette position pendant 2 minutes.
Relaxation en extension, ballon de gym

© fotolia.com

Cambrement du dos en position assise

L’exercice commence à genoux.

Il faut toucher les chevilles en cambrant le dos.

L’individu penche la tête en arrière et regarde vers le haut.

Le pont

L’exercice commence en position allongée, genoux pliés et les plantes des pieds sur le tapis.

Soulever le bassin et les fesses du sol.

Maintenir cette position pendant une minute et répéter l’exercice 3 ou 4 fois à intervalles de deux minutes.

exercice, pont

© Massimo Defilippo

Exercice de la posture du chat (utile pendant la grossesse)

  • L’exercice commence en position à quatre pattes, mains et genoux bien posés sur le sol.
  • Le fémur forme un angle de 90° avec le tibia.
  • Prendre soin de bien mettre le dos et la région lombaire droite.
  • Inspirer et abaisser le ventre, la tête se déplace vers le haut.
  • Expirer lentement et soulever le ventre, la tête se déplace vers le sol.
chat

© Massimo Defilippo

Abdominaux sur le ballon de gym

Cet exercice est utile en cas de sciatalgie.

De plus, il permet de renforcer les muscles lombaires et surtout les abdominaux.

Il faut maintenir la position avec :

  • Les jambes posées sur le ballon de gym,
  • Les paumes des mains sur le sol.

C’est comme si l’on était allongé sur le ventre, mais en ne posant que les mains et les jambes.

Attention : certaines personnes ressentent de la douleur en effectuant cet exercice, dans ce cas il est préférable d’éviter de le faire.

Répéter cet exercice 2 fois et maintenir la position pendant 30 secondes.

Relâchement du piriforme

  • L’exercice commence en position assise sur le rouleau de massage (foam roller), avec le pied de la jambe saine allongée sur le tapis devant le corps.
  • Prendre la cheville de la jambe malade et la poser sur le genou opposé.
  • La fesse douloureuse doit rester sur le rouleau de massage.
  • Il faut effectuer des mouvements lents et courts d’avant en arrière sur le rouleau de massage, de quelques centimètres.

rolo-espuma-piriforme

© Massimo Defilippo

 

Que faut-il éviter en cas d’inflammation du nerf sciatique ?

Il faut éviter les exercices d’étirement.

Beaucoup de personnes pensent que le stretching est un traitement ou que les personnes les plus flexibles ont une meilleure santé.

En réalité, c’est le contraire qui est souvent vrai, c’est-à-dire :

  • Les étirements passifs d’un muscles douloureux aggrave la douleur,
  • Les personnes ayant des muscles flexibles ont les mêmes probabilités de souffrir de troubles musculo-squelettiques.

Pensant la phase aiguë (les premiers jours), certains exercices de musculation doivent être évités, notamment les squats et la presse à cuisse (leg-press).

Lorsque la douleur diminue, il est possible de commencer graduellement à renforcer les jambes.

La chaleur est-elle préférable au froid ?

Il ne faut jamais appliquer de glace sur le dos.

Attention aux médicaments 

Les statines, par exemples, peuvent provoquer des douleurs musculaires aux jambes et de la faiblesse, jusqu’à la rhabdomyolyse (un syndrome grave qui provoque la lésion des fibres musculaires).

Dans ce cas il faut parler avec un médecin pour remplacer le médicament ou pour changer de traitement.

Aliments qui favorisent l’inflammation

Selon le régime du groupe sanguin (l’un des plus efficaces) certains aliments peuvent provoquer ou favoriser l’inflammation des articulations, des muscles et des nerfs.

Il est notamment conseillé d’éviter :

  1. Toutes les céréales contenant du gluten (le pain, les pâtes, la pizza, les biscuits, etc.),
  2. Le lait et les produits laitiers,
  3. La viande de porc.

Si cela ne suffit pas, il faut continuer à faire des essais, par exemple en éliminant :

  • Le thé,
  • Le café;
  • Certains fruits.

Quelle est la durée de l’inflammation du nerf sciatique ? Les temps de récupération

Les temps de récupération dépendent de la gravité de la pathologie.

  • Dans certains cas, le patient guérit presque complètement après 2 ou 3 jours car l’inflammation aiguë disparaît.
  • Généralement, la période de récupération est d’environ 3 à 4 semaines avec les bons traitements.
  • Pour une récupération complète après une intervention chirurgicale, deux mois environ sont nécessaires. Toutefois, la chirurgie ne se fait qu’en dernier recours.

Bibliographie

  • Pregnancy and low back pain. Jennifer Sabino and Jonathan N. Grauer. Curr Rev Musculoskelet Med. 2008 Jun; 1(2): 137–141.
  • Varner M. General medical and surgical diseases in pregnancy. In: Scott JR, Disaia PJ, Hammond CB, Spellacy WN,
    Prevalence of lumbosacral intervertebral disk abnormalities on MR images in pregnant and asymptomatic nonpregnant women. Weinreb JC, Wolbarsht LB, Cohen JM, Brown CE, Maravilla KR. Radiology. 1989 Jan; 170(1 Pt 1):125-8.
  • Magnetic resonance imaging of the lumbar herniated disc in pregnancy. LaBan MM, Viola S, Williams DA, Wang AM. Am J Phys Med Rehabil. 1995 Jan-Feb; 74(1):59-61.
  • Back pain during pregnancy and after childbirth: an unusual cause not to miss. Ashkan K, Casey AT, Powell M, Crockard HA. J R Soc Med. 1998 Feb; 91(2):88-90.
  • The pyriformis syndrome: review and case presentation. Synek VM. Clin Exp Neurol. 1987; 23():31-7.
    The lumbar spine. In: Hertling D, Kessler RM, editors. Management of common musculoskeletal disorders; physical therapy principles and methods. Philadelphia: Lippincott; 1990. pp. 542–627.
  • Pregnancy and disorders of the nervous system. In: Aminoff MJ, editor. Neurology and general medicine; the neurological aspects of medical disorders. New York: Churchill Livingstone; 1989. pp. 487–503.
  • Neurological complications associated with pregnancy. Holdcroft A, Gibberd FB, Hargrove RL, Hawkins DF, Dellaportas CI. Br J Anaesth. 1995 Nov; 75(5):522-6.
  • Sciatica. Valat JP1, Genevay S, Marty M, Rozenberg S, Koes B. Best Pract Res Clin Rheumatol. 2010 Apr;24(2):241-52.
  • BOTOX and physical therapy in the treatment of piriformis syndrome. Fishman LM, Anderson C, Rosner B. Am J Phys Med Rehabil. 2002 Dec; 81(12):936-42.

À lire aussi :

Inflammation du nerf sciatique : Les exercices et les meilleurs remèdes ultima modifica: 2015-11-08T18:16:20+02:00 da Massimo Defilippo