Hanche à ressaut, ce que c’est, le traitement et 5 exercices efficaces (que j’ai testés)

Dans cet article, vous apprendrez tout sur la hanche à ressaut : 

Ce que c’est,

Quels sont les symptômes,

Et surtout les traitements les plus efficaces.

Commençons !

Qu’est-ce que la hanche à ressaut ?

La hanche à ressaut est également appelée coxa saltans ou « snapping hip ».

Il s’agit un claquement ou d’un clic qui se produit lorsque l’on bouge l’articulation de la hanche.

La hanche à ressaut est plus fréquente chez les femmes, mais elle peut aussi toucher les hommes.

Elle peut se produire chez les personnes de tous âges,

Ce syndrome est plus fréquent :

  • Chez les danseurs,
  • Chez les personnes atteintes du syndrome d’hypermobilité congénitale,
  • Chez les jeunes filles atteintes de dysplasie congénitale de la hanche.

Notions d’anatomie

Voici quelques lignes sur l’anatomie pour comprendre de quoi nous parlons

La hanche est une articulation formée par l’extrémité sphérique du fémur et par une cavité en forme de coupe (cotyle ou acétabulum) du bassin.

L’acétabulum est entouré d’un fibrocartilage en forme d’anneau appelé labrum acétabulaire.

Cette structure sert à améliorer la stabilité des articulations.

Les ligaments qui s’enroulent autour de la hanche maintiennent unis les os de l’articulation.

La chose la plus importante est que :

Pour fonctionner correctement, la hanche a besoin de stabilité et de muscles qui travaillent de manière coordonnée.

Rappelez-vous que chaque mouvement est possible grâce à la contraction de plusieurs muscles et grâce à la détente d’autres (antagonistes).

 

Types de hanches à ressaut

Maintenant, je vais vous expliquer pourquoi la hanche devient à ressaut, en fonction du tendon concerné ou du problème articulaire.

1. Hanche à enclenchement interne (à l’avant de la hanche)

Ce type de hanche à ressaut se produit lorsqu’un tendon glisse sur des protubérances osseuses à l’avant de l’articulation de la hanche.

D’abord le tendon s’étire, puis un claquement se produit lorsque le tendon dépasse la protubérance osseuse.

Un exemple de hanche à ressaut se produit lorsque le tendon de l’ilio-psoas s’enclenche sur l’éminence ilio-pectinée (une saillie osseuse) dans la partie inférieur du bassin.

hanche-à-ressaut-interne-psoas

Si vous avez aimé cette image, partagez-la avec vos amis :

Parmi les causes de la hanche à ressaut interne, il y a :

  1. Le tendon du muscle ilio-psoas peut se déclencher lorsqu’il glisse sur l’éminence ilio-pectinée.
  2. Le muscle droit fémoral, une partie du muscle quadriceps, se déplace sur la tête arrondie du fémur.

Les personnes atteintes du syndrome interne de la hanche présentent les symptômes suivants :

Ressaut de hanche :

  • Pendant la course,
  • En se levant de la position assise,
  • Chaque fois que l’on étend la hanche (en déplaçant la cuisse vers l’arrière) à partir de la position de flexion à 90° (quand le genou est au-dessus du niveau de la hanche).

Douleur soudaine à la hanche (ressentie au niveau de l’aine, en profondeur).

La douleur s’aggrave pendant l’activité physique car le ressaut continu peut provoquer une inflammation du tendon.

L’apparition de la douleur est graduelle.

Au début, la personne ne ressent que de l’inconfort.

Après quelques semaines ou quelques mois, l’intensité augmente.

Le ressaut se produit souvent en même temps que la bursite (inflammation de la bourse) de l’ilio-psoas.

2. Ressaut de hanche externe

Le deuxième type de hanche à ressaut se produit lorsque la bandelette ilio-tibiale glisse sur une protubérance osseuse dans la partie externe supérieure du fémur appelée le grand trochanter.

Ce glissement exerce une tension sur le tendon et lorsque la force est suffisante pour « sauter » par-dessus le grand trochanter, ce mouvement rapide se produit avec un ressaut.

hanche-à-ressaut-externe-bandelette-ilio-tibaile

Si vous avez aimé cette image, partagez-la avec vos amis :

La hanche à ressaut externe se produit lorsque :

  1. La bandelette ilio-tibiale glisse sur une protubérance arrondie du fémur : le grand trochanter. La bandelette ilio-tibiale est une longue bande de tissu fibreux qui s’étend du bassin au genou, sur la partie externe de la cuisse.
  2. Le muscle grand glutéal glisse sur le grand trochanter.

La hanche à ressaut externe peut être provoquée par la rigidité et la rétraction (raccourcissement) de la bandelette ilio-tibiale ou du grand glutéal.

Les personnes atteintes du syndrome de la hanche à ressaut externe peuvent avoir :

un ressaut lors de la flexion et de l’extension de la hanche, par exemple :

  • En courant,
  • En montant les escaliers,
  • En jouant au golf,
  • En déplaçant un objet lourd.

La hanche à ressaut s’accompagne d’une douleur aiguë et soudaine à l’extérieur de la hanche.

En pratique :

La hanche semble sortir (luxation de la hanche) pendant le tir, mais cela ne se produit pas réellement.

La douleur s’aggrave avec l’activité, car le ressaut répété provoque une inflammation du tendon.

La douleur se développe graduellement ; la douleur peut commencer comme un léger inconfort et s’aggraver au fil des semaines ou des mois.

Ce désordre se produit souvent en même temps que :

 

3. Hanche à ressaut intra-articulaire

Un problème à l’intérieur de l’articulation de la hanche peut causer ce troisième type de ressaut de la hanche, par exemple :

1) Une lésion du labrum acétabulaire – il s’agit d’une lésion de l’anneau fibrocartilagineux entourant le bord de l’acétabulum, comme un joint.

Cette lésion peut causer :

  • Un claquement,
  • Des douleur à l’aine.

Une étude de l’Université de Yamanashi qui a été effectuée sur 30 patients a montré que les ruptures acétabulaires représentaient 80% des cas de hanche à ressaut intra-articulaire.

2) Une lésion du cartilage articulaire (entre les os)

Ce cartilage réduit la friction entre les os de l’articulation.

Des lésions peuvent survenir en raison d’un traumatisme ou de l’usure.

3) Des corps étrangers dans la hanche qui :

  • Modifient le mouvement du fémur à l’intérieur de l’acétabulum,
  • Provoquent un ressaut.

Par exemple, à la suite d’un traumatisme, un fragment de cartilage ou d’os peut se briser et se coincer entre les os de la hanche.

Cela s’accompagne souvent de :

  • Une sensation de blocage,
  • La réduction de l’amplitude du mouvement de la hanche.

La faiblesse de l’ilio-psoas augmente la poussée avant du fémur au cotyle.

Ceci favorise la formation d’une lésion du labrum acétabulaire.

 

Quels sont les symptômes de la hanche à ressaut ?

Parmi les symptômes, il y a :

  • Le claquement lors de certains mouvements,
  • Une douleur (dans certains cas),
  • Une inflammation du tendon,
  • Des difficultés lors de certaines activités telles que se lever de la chaise,
  • Une sensation que la hanche sort.

 

Comment se diagnostique une hanche à ressaut ?

Le médecin :

  • Étudie les antécédents cliniques,
  • Effectue des examens physiques et des tests pour la hanche.

Examens d’imagerie médicale

Le médecin peut prescrire :

Une radiographie pour voir les os et les articulations.

En général,elle ne montre pas d’anomalies, mais elle peut être utile pour exclure des causes graves telles que les tumeurs.

L’imagerie par résonance magnétique (IRM)pour exclure d’autres troubles de la hanche, comme :

  1. Une arthrite de la hanche,
  2. Une synovite de l’articulation de la hanche ou inflammation de la membrane synoviale de la hanche,
  3. Une tumeur.

Échographie

Pour diagnostiquer avec plus de précision le claquement interne et intra-articulaire de la hanche, une échographie peut être réalisée.

Quel est l’avantage ?

Il est possible d’observer ce qui se passe en temps réel pendant que le patient bouge la cuisse.

L’échographie permet d’identifier directement et de manière non invasive :

  • Les tendons du psoas et de l’iliopsoas,
  • Les mouvements de la capsule articulaire de la hanche (Deslandes et al. – 2008).

Analyse de la façon de marcher

Il n’y a pas de différences significatives dans la façon de marcher entre les sujets souffrant de hanches à ressaut symptomatiques et les sujets en bonne santé (Jacobsen et al. 2013).

Ce qui est important :

La hanche à ressaut externe peut être évaluée par le médecin sans qu’il soit nécessaire de procéder à des examens d’imagerie médicale. (Winston et al. – 2007).

Tests orthopédiques pour la hanche à ressaut

1) Test pour la hanche à ressaut externe

Brignall et al ont créé un test spécifique pour la hanche à ressaut externe.

  • Position de départ : le patient est couché sur le côté sain avec un coussin sous la fesse.
    De cette façon, la cuisse de hanche à ressaut est en abduction (elle est déplacée vers l’intérieur).
  • Tendre la jambe,
  • L’examinateur met en flexion et en extension la hanche pour sentir ce qui se passe lorsque la bandelette ilio-tibiale passe sur le grand trochanter.

2) Test du Hula-Hoop : l’abduction et les mouvements circulaires de la hanche atteinte montrent le syndrome de la hanche à ressaut externe.

Le ressaut sur le grand trochanter est un signe positif.

Une variante de la manœuvre de FABER peut permettre de différencier la hanche à ressaut interne (ilio-psoas) et la hanche à enclenchement externe.

  • Position de départ : couché sur le dos,
  • Positionner la hanche atteinte en flexion, abduction, rotation externe,
  • Déplacer passivement la hanche dans la position opposée : extension, abduction et rotation interne,
  • Le médecin peut entendre le claquement à la palpation, en plus du bruit typique.

3) Manœuvre d’Ober :

Le test d’Ober est souvent utilisé pour évaluer la rétraction de la bandelette ilio-tibiale, mais ne semble pas très utile pour évaluer la hanche à ressaut.

Test pour la hanche à ressaut interne

1) Manœuvre de Stinchfield

Position de départ : allongé sur le dos, la hanche fléchie à 30°,

Le patient doit mettre en flexion complètement la hanche pendant que l’examinateur applique une résistance inverse.

Le test est positif en cas de douleur dans la partie avant de l’aine.

2) Manœuvre de Thomas

 

Diagnostic différentiel

Lorsque le médecin examine le patient, il doit exclure tous les troubles qui présentent des symptômes similaires, par exemple :

  • Une tumeur à la hanche qui peut modifier la façon dont le fémur passe dans l’acétabulum (Soo Chun et al. – 2016).
  • Une synovite (inflammation de la membrane synoviale) de l’articulation de la hanche
    Ce trouble cause un gonflement et des symptômes qui ressemblent parfois à ceux de la hanche à ressaut.
  • Un hémangiome intramusculaire
    Bien que rare, il doit être pris en compte dans le diagnostic différentiel d’une hanche à ressaut (Cheng-Li Lin et al., 2008).

 

Traitement de la hanche à ressaut

Il y a des exercices qui peuvent être utiles pour améliorer le glissement et des os et du tendon.

Ils sont donc utiles pour réduire le ressaut.

Selon l’experte et professeur S. Sahrmann, la luxation externe est causée par la faiblesse des muscles abducteurs de la hanche, c’est-à-dire les muscles fessiers.

Dans la pratique, ces muscles sont excessivement faibles et flexibles, ce qui ne donne pas la stabilité nécessaire à l’articulation.

Ainsi, la tête du fémur glisse vers l’extérieur.

Qu’arrive-t-il à la hanche ?

En raison de mouvements répétitifs et de caractéristiques personnelles, un déséquilibre musculaire se forme.

En pratique, il y a des muscles qui dominent les autres.

Il y a une activation excessive des :

  • Fléchisseurs de la hanche (muscle droit fémoral),
  • Rotateurs internes de la hanche.

Muscles courts et muscles étirés avec la hanche à ressaut

Selon S. Sahrmann, les muscles fléchisseurs de la hanche et les rotateurs latéraux sont plus dominants que les muscles adducteurs et rotateurs externes de la hanche.

Les muscles rotateurs externes sont longs et faibles : le moyen glutéal et le muscle piriforme.

hanche-à-ressaut, muscles-à-renforcer

Le tenseur du fascia lata est raccourci.

Exercices pour la hanche à ressaut

Exercice allongé sur le dos

  1. Position de départ : allongé sur le dos,
  2. Mettre en flexion la hanche et le genou (en gardant le fémur en position neutre, c’est-à-dire sans rotation),
  3. Revenir à la position de départ,
  4. Répéter 20 fois.

 

Si vous avez aimé cet exercice, partagez-le avec vos amis :

Exercice allongé sur le ventre pour les abducteurs

  1. Position de départ : couché sur le ventre ;
  2. Déplacer la cuisse vers l’extérieur tout en effectuant une rotation externe ;
  3. Revenir à la position de départ ;
  4. Répéter 10 fois.

EXERCICE ALLONGÉ SUR LE VENTRE POUR LES ABDUCTEURS

Si vous avez aimé cet exercice, partagez-le avec vos amis :

Exercice allongé sur le ventre pour le grand glutéal

  1. Position de départ : couché sur le ventre avec le genou (du membre touché par la hanche à ressaut) plié,
  2. Soulever la cuisse en maintenant l’abdomen en contact avec le sol,
  3. Revenir à la position de départ,
  4. Répéter 10 fois.

EXERCICE ALLONGÉ SUR LE VENTRE POUR LE GRAND GLUTÉAL

Si vous avez aimé cet exercice, partagez-le avec vos amis :

Exercice allongé sur le ventre pour les rotateurs externes

  1. Position de départ : allongé sur le ventre, la hanche et le genou pliés, la cuisse tournée vers l’extérieur.
    L’intérieur du pied doit reposer sur le mollet de l’autre jambe.
  2. Pousser le genou vers le haut (comme pour faire tourner la hanche vers l’extérieur).

EXERCICE ALLONGÉ SUR LE VENTRE POUR LES ROTATEURS EXTERNES

Si vous avez aimé cet exercice, partagez-le avec vos amis :

Étirement dynamique du tenseur du fascia lata

  1. Position de départ : couché sur le ventre avec le genou (du membre touché par la hanche à ressaut) plié,
  2. Ramener le pied vers l’intérieur,
  3. Revenir à la position de départ,
  4. Répéter 20 fois.

ÉTIREMENT DYNAMIQUE DU TENSEUR DU FASCIA LATA

Si vous avez aimé cet exercice, partagez-le avec vos amis :

Exercices pour les sportifs

Exercice avec le ballon de gym

  • Position de départ : allongé sur le ventre, en appuyant les omoplates sur le ballon de gym et le bassin surélevé.
    En pratique, il faut appuyer le poids du corps sur la plante des pieds et sur les omoplates.
  • Soulever la jambe « saine ».
  • Rester dans cette position pendant 5 secondes.
  • Revenir à la position de départ.
  • Répéter 10 fois.

EXERCICE AVEC LE BALLON DE GYM

Si vous avez aimé cet exercice, partagez-le avec vos amis :

Squat sur une seule jambe

  1. Position de départ : debout avec le membre touché par la hanche à ressaut appuyé sur une marche,
  2. Soulever la jambe « saine » et étendre la jambe,
  3. Plier à environ 45 ° la jambe appuyée,
  4. Revenir à la position de départ,
  5. Répéter 10 fois.

 SQUAT SUR UNE SEULE JAMBE

Si vous avez aimé cet exercice, partagez-le avec vos amis :

Conseils de posture

Le patient peut faire certaines choses pour réduire l’inflammation et guérir le claquement :

  1. Éviter les mouvements qui causent le ressaut,
  2. Contracter les muscles fessiers de la chaise,
  3. La nuit, garder un oreiller entre les genoux,
  4. Ne pas croiser les jambes en position assise.

 NE PAS CROISER LES JAMBES

Si vous avez aimé cet exercice, partagez-le avec vos amis :

 

Intervention chirurgicale pour la hanche à ressaut

Le médecin recommande ce traitement en dernier recours uniquement lorsque tous les autres traitements n’ont pas amélioré les symptômes (Idjadi et al. – 2004).

À quoi sert-elle ?

Le but principal est d’étirer ou de relâcher le tendon / ligament qui produit le ressaut.

Ceci est également essentiel pour corriger les troubles associés.

Il existe encore des opinions divergentes sur le type de technique chirurgicale qui convient le mieux à chaque type de hanche à ressaut.

Cependant, les chercheurs s’accordent à dire que si une intervention chirurgicale est nécessaire, la chirurgie arthroscopique donne de meilleurs résultats et moins de complications que la chirurgie traditionnelle à ciel ouvert.

Ce type de chirurgie a résolu certains cas de hanche avec le tendon du ilso psoas qui étaient à ressaut.

Selon une étude de Contreras et al. (2010), 7 patients présentant une hanche à ressaut en raison de l’ilio-psoas ont résolu le problème du claquement grâce à la chirurgie arthroscopique.

Les contrôles ont été effectués jusqu’à 2 ans après l’intervention chirurgicale et ont confirmé le résultat.

Types d’intervention selon la classification de la hanche à ressaut

Type de hanche Interventions possibles
Externe
  • Plastie en Z de la bandelette ilio-tibiale
  • Résection d’une partie de la bandelette ilio-tibiale (en forme d’ellipse)
Interne
  • Allongement du tendon ilio-psoas
  • Coupe de la protubérance osseuse du petit trochanter du fémur
  • Incision complète du tendon ilio-psoas
Intra-articulaire
  • Correction du trouble intra-articulaire
    (différentes causes possibles)
  • Nettoyage articulaire

 

Interventions chirurgicales pour le syndrome de la hanche à ressaut

Dans certains cas, le médecin peut recommander une intervention chirurgicale pour atténuer les symptômes du syndrome de la hanche à ressaut.

Le type d’intervention dépend de la cause du trouble.

Le type de chirurgie recommandé dépend de la cause sous-jacente de la hanche qui se brise.

1. Résection (coupe) de la bandelette ilio-tibiale

Elle peut être recommandée aux personnes souffrant de hanche à ressaut externe, persistante et douloureuse.

Pendant l’opération, le médecin fait des incisions dans la bandelette ilio-tibiale pour l’allonger, ce qui réduit:

  • La tension,
  • Les risques de ressaut de la hanche.

2. Résection (coupe) du tendon de l’ilio-psoas

Cette opération est recommandée chez les personnes souffrant du syndrome de la hanche à ressaut interne, persistante et douloureuse.

Au cours de l’intervention chirurgicale, le médecin effectue des incisions dans le tendon de l’ilio-psoas pour l’allonger, ce qui réduit :

  • La tension,
  • Les risques de ressaut de la hanche.

Quels sont les résultats ?
Selon une étude d’Anderson et al. (2008), effectuée auprès de 15 sportifs souffrant de hanche à ressaut interne douloureuse, l’intervention a permis le retour à la compétition dans les 9 mois.

3. Le débridement arthroscopique (ou nettoyage articulaire) de la hanche peut convenir si la hanche à ressaut est causée par une lésion du cartilage.

Une partie du cartilage s’est détachée et est restée emprisonnée dans la hanche.

En quoi cela consiste ?

Le chirurgien effectue une petite incision pour pénétrer dans la cavité de l’articulation de la hanche et retirer les débris.

4. Une réparation du labrum acétabulaire peut être recommandée si la radiographie et l’IRM montrent une lésion du cartilage autour du cotyle.

Généralement, cette opération est réalisée en arthroscopie, de sorte que seules de petites incisions sont nécessaires.

Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire ?

Étant donné que la hanche à ressaut est souvent causée par un excès de flexibilité, il est déconseillé de faire des étirements, car cela peut aggraver la situation.

Au lieu de cela, il est préférable de se concentrer sur les exercices pour renforcer les stabilisateurs de la hanche.

ÉVITER LES ÉTIREMENTS

 

Temps de récupération ou pronostic pour la hanche à ressaut

Après l’intervention, il faut utiliser des béquilles pendant 4 semaines.

Selon des études scientifiques publiées dans pubmed, entre 36% et 67% des patients diagnostiqués avec une hanche à ressaut ont présenté une réduction ou une résolution complète de leurs symptômes avec un traitement non chirurgical.

Maintenant c’est à vous !

Je vous ai expliqué ce qu’est la hanche à ressaut et les exercices pour stabiliser l’articulation.

Voulez-vous commencer par le renforcement des rotateurs externes?

Ou préférez-vous commencer par renforcer le grand glutéal ?

Dans tous les cas, écrivez-le dans les commentaires.

À lire aussi :

Bibliographie :

  • Young Soo Chun,  Kee Hyung Rhyu,, Kye-Youl Cho,, Young Joo Cho,, Chung Seok Lee,, and Chung Soo Han.Osteochondroma Arising from Anterior Inferior Iliac Spine as a Cause of Snapping Hip. Clin Orthop Surg. 2016 Mar; 8(1): 123–126
  • Via AG, Fioruzzi A, Randelli F. Diagnosis and Management of Snapping Hip Syndrome: A Comprehensive Review of Literature. Rheumatology (Sunnyvale). 2017;7(228):2161-1149.
  • Sahrmann, Shirley. Diagnosis and Treatment of Movement Impairment Syndromes (Page 171). Elsevier Health Sciences. Kindle Edition.
  • Yamamoto Y, Hamada Y, Ide T, Usui I. Arthroscopic surgery to treat intra-articular type snapping hip. Arthroscopy. 2005;21(9):1120-5.
  • Lewis CL, Sahrmann SA, Moran DW. Anterior hip joint force increases with hip extension, decreased gluteal force, or decreased iliopsoas force. J Biomech. 2007; 40(16):3725-31.
  • Julie S Jacobsen, Uwe G Kersting, Michael S Rathleff, Ole Simonsen, Kjeld Søballe, and Michael Ulrich The gait pattern is not impaired in subjects with external snapping hip: a comparative cross-sectional study. BMC Musculoskelet Disord. 2013; 14: 212.
  • Cheng-Li Lin, Ming-Tung Huang, and Chii-Jeng Lin. Snapping hip caused by a venous hemangioma of the gluteus maximus muscle: a case report. J Med Case Reports. 2008; 2: 386.
  • Idjadi J, Meislin R. Symptomatic Snapping Hip: targeted treatment for maximum pain relief. The Physician and Sportsmedicine. 2004;32(1):25–31.
  • Contreras ME, Dani WS, Endges WK, De Araujo LC, Berral FJ. Arthroscopic treatment of the snapping iliopsoas tendon through the central compartment of the hip: a pilot study. J Bone Joint Surg Br. 2010;92(6):777–780
  • Anderson SA; Keene JS. Results of arthroscopic iliopsoas tendon release in competitive and recreational athletes. Am J Sports Med.  2008; 36(12):2363-71 (ISSN: 1552-3365)
  • Brignall CG, Stainsby GD. The snapping hip, treatment by Z-plasty. J Bone Joint Surg Br 1991;73:253-254
  • Winston P, Awan R, Cassicy JD et al. Clinical examination and ultrasound of self-reported snapping hip syndrome in elite ballet dancers. Am J Sports Med. 2007;35:118-126.
  • Deslandes M, Guillin R, Cardinal E et al. The snapping iliopsoas tendon: new mechanisms using dynamic sonography. AJR. 2008;190:576-581.
  • Schaberg JE, Harper MC, Allen WC. The snapping hip syndrome. Am J Sports Med. Sep-Oct 1984;12(5):361-5.
Hanche à ressaut, ce que c’est, le traitement et 5 exercices efficaces (que j’ai testés) ultima modifica: 2019-03-15T10:53:19+02:00 da Dr. Defilippo Giovanni

Laisser un commentaire