Glace en cas d’inflammation : quand l’appliquer et pendant combien de temps

Poche à glace ou bouillotte ? Quel est le meilleur remède en cas d’inflammation ?
La glace est un remède en cas d’accidents tandis que la chaleur permet de soigner les contractures musculaires.

La glace (ou cryothérapie) est utilisée en cas d’accidents. Son effet de vasoconstriction permet d’agir sur les tissus :

  • Blessés,
  • Enflammés,
  • Rouges,
  • Chauds,
  • Gonflés.

Le processus inflammatoire est un processus sain, normal et naturel. Toutefois, il peut être douloureux et persistant.

Poche à glace,inflammation

Le froid permet de réduire la douleur provoquée par l’inflammation sans prendre de médicaments. L’un des avantages des compresses froides est que tout le monde peut en bénéficier, y compris les femmes enceintes et les enfants.

En cas de forte fièvre (supérieure à 41 °C), le médecin peut utiliser la cryothérapie pour abaisser la température corporelle.

La chaleur soulage :

  • Les muscles,
  • Les douleurs chroniques,
  • Le stress.

Elle diminue la douleur en cas de contractions musculaires et agit sur les points déclencheurs.
Elle permet de détendre le système nerveux et l’esprit (le stress peut être une cause importante de nombreux problèmes de douleur chronique).

 

Que faire en cas d’inflammation provoquée par l’arthrite ?

Il est souvent conseillé aux patients d’appliquer une poche à glace sur l’articulation touchée afin de réduire l’inflammation et de soulager les douleurs, notamment si l’inflammation est soudaine.
Cela peut être utile dans de nombreux types d’arthrite, tels que :

Toutefois, il faut rappeler que l’utilisation de glace provoque souvent une rigidité des tissus. Par conséquent, les applications de chaleur peuvent fonctionner de manière plus efficace en début de journée car elles permettent de détendre les muscles autour des articulations, tandis que les applications de glace en fin de journée peuvent réduire l’inflammation qui dérive des activités quotidiennes.

 

Quand NE PAS utiliser de glace NI de chaleur

La chaleur peut aggraver l’inflammation et la glace peut aggraver les contractions musculaires. Ensemble, elles peuvent donc provoquer de légers troubles.
Elles sont toutes les deux inutiles voire nuisibles quand elles ne sont pas nécessaires : la glace, si l’on ressent déjà des frissons, et la chaleur si l’on sue.
Le cerveau peut interpréter une utilisation excessive de l’un de ces deux éléments comme une menace (et la douleur peut donc augmenter).
La chaleur et l’inflammation aiguë sont une combinaison particulièrement négative.
Quand on ajoute de la chaleur à une blessure récente, la situation peut s’aggraver.
Quand on applique de la glace sur les muscles endoloris, dans ce cas également, la situation peut s’aggraver. La glace peut aggraver les contractions musculaires et les points gâchettes (trigger points), qui sont souvent actifs dans le cou et dans le bas du dos (les zones que les personnes essayent souvent de traiter à l’aide de glace).

Les points gâchettes et les spasmes forts peuvent être particulièrement douloureux. Les personnes pensent pouvoir se soigner facilement grâce à la cryothérapie.
Il ne faut pas utiliser de glace en cas de :

On peut appliquer de la glace autour de l’œil après un traumatisme ou sur la joue après une intervention dentaire (par exemple l’extraction d’une dent de sagesse).

En cas de règles douloureuses, il faut poser une bouillotte sur le ventre, car la glace ne soulage pas les symptômes.
En cas de traumatisme aux testicules, on peut appliquer une compresse froide. Toutefois, il faut faire attention car la zone est très délicate.

 

 

Quand faut-il appliquer de la glace sur une articulation (par exemple sur le genou ou sur la main) ?

Il faut appliquer une compresse froide ou une pohe de glace sur la zone douloureuse ou blessée au moins 3 fois par jour jusqu’à ce que ne disparaissent:

  • La douleur,
  • Le gonflement,
  • L’inflammation.

Au cours des premières 72 heures, il faut appliquer de la glace pendant 10 minutes toutes les heures.
Puis, il faut utiliser de la glace pendant 15 à 20 minutes, 3 fois par jour : le matin, en fin d’après-midi après le travail ou l’école, et environ une heure avant de se coucher.
En outre, appliquer de la glace après toute activité physique prolongée ou tout exercice physique intense.
Il faut toujours mettre un linge entre la peau et la compresse de glace et adapter la compresse aux formes de la zone touchée. Ne pas appliquer la glace pendant plus de 15 à 20 minutes à chaque utilisation et ne pas dormir avec la glace sur la peau.

 

Combien de temps faut-il appliquer la glace ?

Idéalement, il faudrait appliquer de la glace 5 à 10 minutes après l’accident, pendant 20 à 30 minutes. On peut répéter ce procédé toutes les 2 à 3 heures quand on est réveillé, pendant les 24 à 48 heures qui suivent l’accident.
Généralement, l’hémorragie disparaît en 48 heures et le but du traitement change : après avoir limité dans un premier temps l’hémorragie et le gonflement, on mobilise ensuite les tissus par des exercices et des étirements. La glace permet de soulager la douleur et de détendre le tissu musculaire.

 

Comment utiliser la poche à glace ?

  • Appliquer une petite quantité d’huile là où sera appliquée la compresse de glace (on peut utiliser tout type d’huile).
    Si la peau est endommagée ou en cas de points de suture sur la zone, il ne faut pas utiliser d’huile. Il faut en revanche protéger la zone à l’aide d’un sachet en plastique. Cela permet d’éviter de mouiller la blessure.
  • Placer un morceau de tissu humide et froid sur l’huile (inutile si l’on utilise un sachet en plastique) et mettre la poche à glace sur la flanelle.
  • Après 5 minutes, contrôler la couleur de la peau. Si elle est rose ou rouge vif, retirer la poche.
    Dans le cas contraire, remplacer le sachet par un autre et le laisser pendant 5 à 10 minutes supplémentaires.
  • On peut maintenir la glace sur la zone pendant 20 à 30 minutes maximum. Une durée supérieure risquerait d’endommager la peau.
  • L’efficacité de la compresse s’améliore si on la presse doucement sur la zone blessée.

À lire aussi :


Qui sommes-nous | Contact | Termes du service | Charte données personnelles | Sitemap |  Publications |  Disclaimer

Site du Docteur Massimo DEFILIPPO Via Roma 18 - 42048 Rubiera (RE) Italie
Glace en cas d’inflammation : quand l’appliquer et pendant combien de temps ultima modifica: 2015-11-02T06:35:52+00:00 da Massimo Defilippo physiothérapeute

Je m'appelle Massimo Defilippo, je suis kinésithérapeute à Rubiera (Italie) et pratique la kinésithérapie et l'ostéopathie depuis 2008. Je suis diplômé de l'Université de Magna Graecia de Catanzaro en obtenant une note de 110/110.... Biographie