Extraction de la dent

L’extraction de la dent peut s’effectuer de deux manières différentes : simple ou complexe. En général, on extrait les molaires et les prémolaires, mais il est rare d’effectuer cette intervention sur une canine ou une incisive.
De nombreuses raisons justifient une extraction, comme :

  • Une carie profonde (1),
  • Un abcès,
  • La pyorrhée (1),
  • Des problèmes de malocclusion,
  • Une dent cassée après un traumatisme,
  • La dent de sagesse,
  • Une demande du patient (2),
  • Le système immunitaire compromis (par exemple lorsqu’on effectue la chimiothérapie ou après une greffe d’organe), le risque d’infection peut être une bonne raison pour choisir l’extraction.

 

Extraction simple de la dent

Il s’agit de l’ablation d’une dent de son alvéole.
Pendant ce procédé, le dentiste effectue une anesthésie locale sur la zone de l’extraction dentaire.

Pour ce type d’intervention, on utilise deux instruments : l’élévateur et les pinces.
Le dentiste mobilise la dent en utilisant un instrument ontologique nommé élévateur.
Une fibre spéciale appelée fibre parodontale tient la dent immobile dans la cavité de l’os alvéolaire.
Pendant le procédé de mobilisation, les fibres autour de la dent se séparent et la dent reste ancrée à la racine.
Ensuite le dentiste enlève la dent avec la racine à l’aide de pinces.
Cela provoque un saignement limité.
Si on effectue l’extraction dentaire pour faire une implantation, le médecin insère la dent provisoire pour éviter la dégénération de l’os sous-jacent.
La bouche commence à gonfler et le reste pendant environ 48 heures.
Le procédé de guérison demande de 7 à 10 jours environ, après quoi le patient peut manger des aliments solides.

 

Extraction chirurgicale

Ce procédé est compliqué et on l’effectue par exemple pour la dent de sagesse supérieure ou inférieure (troisième molaire).

Le dentiste effectue une petite incision dans la gencive en utilisant un ciseau et un petit marteau.
Parfois on enlève des bouts d’os autour de la dent ou on coupe la dent en deux afin de l’extraire. Ensuite, on enlève la dent en utilisant des pinces et un élévateur.
On effectue ce procédé sous anesthésie locale.
Les personnes souffrant de maladies et les enfants pourraient avoir besoin d’une anesthésie générale.
Bien qu’on ne ressente pas de douleur pendant le procédé, on pourrait ressentir une légère pression.

Par mesure de précaution, le dentiste fait reposer la personne au cabinet dentaire pendant au moins 15 à 20 minutes.
En outre, il insère un tampon dans la cavité qui s’est juste formée afin d’arrêter l’hémorragie et il prescrit également des analgésiques.
Puisque l’anesthésie et les analgésiques interagissent avec certains types de médicaments, il faut informer le dentiste du dossier médical et des médicaments pris au cours de la période concernée.

 

Extraction des dents de sagesse

Le dentiste conseille l’extraction de la dent de sagesse pour diverses raisons :

  • Quand la mâchoire est trop petite et ne peut pas accueillir les dents de sagesse, le dentiste conseille souvent l’extraction.
  • Souvent, la dent de sagesse sort avec un angle anormal, elle est incluse (ou ankylosée) ou elle s’appuie sur les dents voisines,
  • Des infections fréquentes des tissus qui se trouvent dessous la dernière dent,
  • Des kystes,
  • Des cancers,
  • Des maladies gincivales,
  • De grandes caries.

 

Procédé d’extraction des dents de sagesse

L’extraction des dents de sagesse est souvent un procédé chirurgical.
On effectue une anesthésie locale qui élimine la sensibilité dans la zone. Dans les cas où on extrait toutes les dents de sagesse en une seule fois, il est possible de le faire en anesthésie générale et on pourrait avoir besoin d’un jour d’hospitalisation.

Tout d’abord, le dentiste effectue généralement une radiographie pour comprendre quelles sont les dents concernées.
Ensuite, au cours de ce procédé, le dentiste enlève le tissu gingivale environnant et l’os qui pourraient recouvrir la dent.
Quand la dent est séparée de la gencive et de l’os, on l’extrait.
Parfois le dentiste peut également casser la dent de sagesse en plusieurs morceaux plus petits pour en faciliter l’extraction.

Après l’extraction on a besoin des points de suture.
Ces points peuvent être :

  • Des fils résorbables qui se dissolvent avec le temps,
  • Des fils qui doivent être enlevés par le dentiste après quelques semaines.

Le dentiste applique également un tampon de coton sur la dent enlevée. Cela aide à arrêter le saignement.

 

Complications pendant le procédé

Dans certains cas, la dent pourrait subir une fracture pendant l’extraction.
Cette fracture rend le procédé d’extraction plus compliqué.

Bien que cela ne se produise pas fréquemment, chez certains patients les dents proches de celle à extraire pourraient s’endommager pendant l’opération.

Il peut arriver que les couronnes et les implants dentaires adjacents subissent des lésions.
Dans certains cas, un petit morceau de la racine de la dent se coince dans la cavité. Chez certains patients, les dentistes peuvent enlever ce morceau, alors que chez d’autres, il est possible de le laisser dans la cavité afin d’éviter d’endommager le nerf qui se trouve à proximité.

Une autre complication est l‘endommagement du nerf qui peut avoir lieu pendant le procédé.
Cette complication est parmi les plus fréquentes suite à une extraction de la dent de sagesse, mais elle peut se produire pendant l’extraction de toute autre dent si le nerf est très proche de la racine de la dent.
Dans le cas d’une extraction de dents de la mâchoire inférieure, le nerf alvéolaire inférieur pourrait subir des dommages.
Dans ce cas, le patient peut ressentir un engourdissement de la lèvre inférieure et du menton.
Le dommage aux nerfs comprend également une lésion du nerf lingual.
Les lésions des nerfs se produisent souvent pendant le soulèvement des dents ou l’utilisation d’une fraise.
Le nerf peut guérir en quelques semaines ou en quelques mois, mais certaines personnes pourraient subir des dommages permanents.
Pendant l’extraction de la dent, une fracture de la mâchoire ou de la mandibule pourrait se produire chez les personnes avec une mâchoire ou mandibule faibles.

La lésion des sinus paranasaux est une autre complication qui se produit dans le cas d’extraction des dents supérieures.
Dans certains cas, la cavité des sinus (qui se trouvent au-dessus des prémolaires ou molaires supérieures) peut rester exposée.
Cela se produit quand la structure osseuse qui divise la cavité de la dent de la cavité des sinus est percée ou quand elle est enlevée (avec la dent) pendant l’extraction dentaire.
Cette situation guérit généralement d’elle-même.
En cas contraire, le remède est une intervention chirurgicale qui vise à corriger l’intervention précédente.
Il faut enlever les fragments pour éviter toute complication.

 

Complications après l’extraction

Alvéolite sèche après l’extraction dentaire
Certains symptômes sont associés à l’alvéolite sèche, par exemple une mauvaise odeur dégagée par la zone d’extraction et une douleur légère ou aiguë qui se répand à l’œil et/ou à l’oreille.
Un contrôle de la zone d’extraction pourrait révéler un os de la cavité qui est vide et exposé, en raison de l’absence de caillot de sang.

Infection après l’extraction d’une dent
Bien que rare, un traitement post-opératoire inapproprié pourrait provoquer une infection.

Symptômes d’infection provoquée par l’extraction dentaire

Une autre complication qui peut se développer après l’extraction est une hémorragie prolongée que le dentiste peut facilement contraster.
Le gonflement est un effet secondaire fréquent après l’extraction de la dent et il peut disparaître en 24 heures.
Dans de rares cas, si l’extraction ne réussit pas, un granulome dentaire peut se former.

 

Une femme enceinte peut-elle effectuer une extraction dentaire en toute sécurité ?

Extraction,de,la,dentOui, le procédé est sûr, mais il ne faut prendre aucun risque, même minime.
Si on peut reporter l’extraction ou la faire avant de prévoir une grossesse, c’est encore plus sûr.

On devrait effectuer une extraction dentaire seulement en situation d’urgence.
Les médicaments prescrits après l’extraction peuvent provoquer des effets secondaires chez le fœtus, il faut donc choisir les médicaments autorisés car ils sont sûrs pendant la grossesse.
Certains pensent que la radiographie peut endommager l’enfant, mais il a été observé que ses effets sont négligeables sur le fœtus.
Pour éviter des effets même minimes, pendant une radiographie effectuée à des fins diagnostiques, on utilise un tablier en plomb pour protéger l’utérus.
Il faudrait effectuer toute anesthésie de manière beaucoup plus attentive car une dose élevée peut être nocive pendant la grossesse.
Il faudrait éviter totalement l’extraction de la dent pendant les phases initiales car cela peut augmenter le risque de fausse couche.

 

Alimentation après l’extraction dentaire

Il est important de savoir ce qu’on peut manger après l’extraction de la dent.

On peut manger des aliments mous et des aliments faciles à digérer.
En d’autres termes, il s’agit d’aliments qui n’ont pas besoin d’être mâchés et qu’on peut directement avaler.
Il est donc fondamental de manger des aliments nourrissants et mous.
Les exemples suivants sont des aliments que l’on peut manger après une extraction dentaire.

La soupe froide est un des aliments les plus appropriés. Les soupes sont liquides et donc faciles à avaler.
Si on y ajoute des légumes verts ou du poulet, il faut parfaitement mélanger les ingrédients au mixeur.

Une autre option parmi les aliments mous est le milk-shake car c’est très facile à boire.
Toutefois, il ne faut pas siroter le frappé avec une paille. Il est préférable en effet d’utiliser une cuillère ou de boire directement dans le verre.

En plus du milk-shake, un autre aliment conseillé par les médecins est la glace. La glace fondue est plus facile à manger que la glace normale. Il est préférable d’éviter de manger des cornets de glace.
La purée de pommes de terre froide est une autre option d’aliments mous.
En plus des aliments mentionnés ci-dessus, voici d’autres aliments mous :

  • Les jus de fruit ;
  • le yaourt ;
  • le smoothie.

Les aliments pour enfants sont également une bonne alternative.

dent, implant, enlever

Récupération après l’extraction dentaire

Tout d’abord, il faut suivre les instructions déjà mentionnées pour arrêter l’hémorragie.
Afin de soulager la douleur, le dentiste peut prescrire un analgésique comme le paracétamol (Doliprane).
Le traitement médicamenteux comprend un antibiotique pour éviter la formation d’une infection.

Nettoyer la zone de l’opération chirurgicale
Pour une guérison rapide de la zone, si une incision chirurgicale a été effectuée, il est conseillé de faire des gargarismes à l’eau salée tiède au moins huit fois par jour.
Mélanger une demi cuillère à café de sel dans une tasse avec un quart de litre d’eau et utiliser ce mélange pour les gargarismes. Il ne faut jamais utiliser d’eau chaude.
Il s’agit d’un des remèdes naturels les plus efficaces pour nettoyer la zone.

Le matin suivant, on peut se brosser délicatement les dents, en évitant la zone d’extraction : des mouvements rapides peuvent provoquer la lacération du tissu qui vient juste d’être suturé.
Pour une bonne guérison, il est nécessaire d’éliminer les particules de nourriture.
Ces particules encouragent la prolifération des bactéries qui provoquent l’infection.

Après l’extraction, la zone enfle.
En outre, le gonflement dépend du type d’intervention chirurgicale.
À une opération plus invasive correspond un gonflement plus grand.
Le visage commence à enfler dès le premier jour mais atteint probablement son summum le deuxième jour.
Si la zone opérée reste enflée même après le deuxième jour, il faut contacter le dentiste car cela pourrait être le symptôme d’une infection dentaire.

 

Comment accélérer la période de guérison après l’extraction d’une dent ?

À partir du deuxième jour il faut faire des gargarismes à l’eau salée chaude pour prévenir l’infection dans la cavité orale.
Après l’extraction, on conseille d’appliquer sur la joue une compresse froide par jour afin de :

  • Favoriser la constriction des vaisseaux sanguins,
  • Prévenir la formation de gonflement.

On diminue ainsi le temps de guérison suite à l’extraction dentaire.

Conseils du dentiste

  • Pendant les premiers jours après l’intervention il faut éviter :
    • Les aliments qu’il faut mâcher pendant longtemps comme les bonbons ou les chewing-gum,
    • Les aliments durs et croquants comme les frites, les crackers, les noix et les graines,
    • Les aliments épicés.
  • Il ne faut pas fumer pendant au moins deux jours après l’extraction car le tabac peut entraver la guérison de la blessure.
  • Il faut éviter de boire de l’alcool pendant 48 heures.
  • Après une extraction, il ne faut pas se brosser les dents trop fort car cela peut enlever le caillot sanguin.

Si après l’extraction d’une dent le patient ressent de la douleur et si l’hémorragie est excessive, il faut en informer immédiatement le dentiste. Douleur et hémorragie peuvent être signes que le caillot sanguin s’est détaché, ce qui peut provoquer des douleurs aiguës.

 

Procédé de guérison après l’extraction dentaire

Bien que le temps de guérison varie de personne a personne, il est normal de souffrir de gêne, d’hémorragie et de gonflement le jour qui suit l’extraction.
Le gonflement pourrait durer 48 heures, mais en général la guérison complète demande de 1 à 2 semaines.
Toutefois, le traitement après l’extraction d’une dent est important pour la guérison.
Le temps de guérison après l’extraction dentaire dépend également du procédé d’extraction effectué.

Combien de temps dure la douleur ?
En général, le patient ressent de la douleur pendant les deux premiers jours et, à partir du troisième jour, l’inflammation et le gonflement se réduisent, provoquant ainsi moins de douleur.

Processus de guérison

Temps Développement
Premier jour Production du caillot.
De 2 à 3 jours Gonflement de :

  • Gencives,
  • Joue,
  • Bouche.
7° jour Enlèvement des points de suture
De 7 à 10 jours On n’a plus de :

  • Raideur de la mandibole,
  • Douleur.
2 semaines Disparition de l’hématome.

 

Coût de l’extraction dentaire

Voici un aperçu rapide des coûts d’extraction d’une dent, selon les descriptions d’un procédé aux États-Unis :

Dent simple : une extraction simple avec la dent complètement sortie de la gencive et avec la racine qui n’arrive pas en profondeur coûte de 100 à 150 dollars environ. Dans certains cas, cette extraction simple peut également coûter 75 euros.

Extraction chirurgicale de la dent : parfois il se peut que la dent à enlever ne soit pas complètement sortie, qu’elle soit cassée ou qu’elle ait subi d’autres complications, comme une couverture osseuse.
Dans le cas d’une dent cassée, le coût pour l’extraction se situe entre 150 et 300 euros.
Le coût d’extraction d’une dent incluse varie entre 200 et 350 euros.

Dent de sagesse : si elle est complètement sortie, le coût de l’extraction est compris entre 100 et 150 euros. Si la dent de sagesse n’est pas complètement sortie ou si elle est incluse, l’extraction peut coûter de 350 à 650 euros. La guérison après l’extraction des dents de sagesse demande plus de temps que pour une extraction simple.

 

Bibliographie 

1) Hull PS1, Worthington HV, Clerehugh V, Tsirba R, Davies RM, Clarkson JE. – The reasons for tooth extractions in adults and their validation – J Dent. 1997 May-Jul;25(3-4):233-7.
2) W Richards, J Ameen, A M Coll & G Higgs – Reasons for tooth extraction in four general dental practices in South Wales – British Dental Journal 198, 275–278 (12 March 2005)

 

À lire aussi :


Qui sommes-nous | Contact | Termes du service | Charte données personnelles | Sitemap |  Publications |  Disclaimer

Site du Docteur Massimo DEFILIPPO Via Roma 18 - 42048 Rubiera (RE) Italie
Extraction de la dent ultima modifica: 2016-01-29T21:35:36+00:00 da Defilippo Giovanni