Exercices pour l’instabilité de l’épaule

Il y a des exercices à faire en cas d’instabilité de l’épaule afin d’améliorer la force et le contrôle du mouvement.
De cette façon il est possible de prévenir les luxations et les subluxations.
Le protocole de réhabilitation et la description des exercices avec des photos sont reportés ci-dessous.

Exercices de la phase I pour l’instabilité de l’épaule – aiguë

Objectifs :

  1. La diminution de la douleur et de l’inflammation,
  2. L’amélioration de l’ampleur du mouvement,
  3. La récupération de la force et rétablir l’équilibre musculaire.

Exercices pour améliorer l’ampleur du mouvement 

  1. Les mouvements pendulaires
  2. Le levage du bras avec une corde et une poulie.

DSC_0995

  1. L’élévation de 90 degrés, avec progression jusqu’à 145/150 degrés
  2. La rotation interne avec le bras sur le plan scapulaire (45 degrés d’abduction)
  3. La rotation externe avec le bras sur le plan scapulaire (45 degrés d’abduction)
  4. L’avancement du bras à 90 degrés d’abduction

Exercices de renforcement

Les exercices isométriques du bras (contractions sans mouvement)

  1. La flexion
  2. L’abduction
  3. L’extension
  4. La rotation externe à 0 degré d’abduction
  5. La rotation interne à 0 degré d’abduction


Exercices isométriques scapulaires

  1. La rétraction / protraction de l’omoplate
  2. L’élévation / dépression de l’omoplate
  3. Déplacer un poids avec le bras sur le plan scapulaire (exercices à chaîne fermée)
  4. La rotation externe / interne à 30 degrés d’abduction

Il faut éviter les mouvements à la limite de l’amplitude du mouvement dans la première phase pour réduire la tension de la capsule articulaire.

Exercices de la phase II pour l’instabilité de l’épaule – moyenne

Objectifs :

  1. Récupérer la force musculaire,
  2. Améliorer le contrôle neuromusculaire de l’épaule,
  3. Améliorer la proprioception (conscience du corps dans l’espace) et la sensation de mouvement et de la contraction des muscles.

Critères pour passer à la phase II :

  • Amplitude passive du mouvement presque complète (la rotation externe peut encore être limitée),
  • Douleur minimale,
  • Bonne récupération de la force dans la rotation interne, externe, la flexion et l’abduction,
  • Proprioception de base et stabilité dynamique.

Progresser vers les activités d’abduction à 90 degrés (sans douleur).

Démarrer le renforcement isotonique (avec mouvement)

    1. Rotation interne avec le guidon (allongé sur le côté)
    2. Rotation externe avec le guidon (allongé sur le côté)
    3. Debout, avec soulèvement latéral à 90 degrés
    4. Abduction à 90 degrés
    5. Abduction horizontale en position allongée sur le ventre
    6. Extension avec le coude plié en position allongé sur le ventre
    7. Extensions en position allongée sur le ventre
    8. Biceps
    9. Renforcement du trapèze inférieur

Démarrer les exercices excentriques (avec des tubes en caoutchouc) à zéro degré d’abduction

  1. Rotation interne
  2. Rotation externe

Améliorer le contrôle neuromusculaire de l’épaule

  1. Stabilisation rythmique avec des poussées dans toutes les directions,
  2. Commencer de la facilitation neuromusculaire proprioceptive (PNF)
  3. Exercices en chaîne cinétique ouverte (avec la main libre) au début et à la moitié de l’amplitude du mouvement
  4. Résistance manuelle
  5. Rotation externe
  6. Extension de l’épaule avec le coude plié en position allongée sur le ventre
  7. Exercices en chaîne cinétique fermée
  8. Poussées contre le mur pour la stabilité
    1. Commencez dans le plan scapulaire
    2. Évoluer en poussant contre une balle
  1. Soutien du poids corporel sur une balle et le changement de poids
  2. Commencez avec les poussées de stabilisation du tronc
    • Abdominal
    • Colonne vertébrale
  1. Renforcement des fessiers

Exercices de la phase III pour l’instabilité de l’épaule – renforcement avancé

Les exigences pour entrer dans cette phase sont :

  1. La douleur minimale,
  2. L’amplitude complète du mouvement,
  3. La mobilité symétrique de la capsule,
  4. La force égale à au moins 4/5 du bras normal, bonne résistance et bonne stabilité dynamique de la musculature scapulo-thoracique et du membre supérieur.

Objectifs :

  1. Améliorer la stabilisation dynamique (pendant le mouvement)
  2. Préparer le patient à l’activité physique ou sportive

Programme :

    1. Poursuivre le renforcement isotonique (PRE)
    2. Continuer le renforcement excentrique
    3. Effectuer les exercices PNF (schéma D2) et la stabilisation rythmique
    4. Poursuivre la progression avec des poussées pour le contrôle neuromusculaire

Chaîne cinétique ouverte
PNF et exercices de résistance aux limites du mouvement

Chaîne cinétique fermée

  1. Des pompes sur une surface instable,
  2. La médicine ball,
  3. La tablette instable,
  4. Des pompes avec stabilisation sur la balle,
  5. La stabilisation avec une balle contre le mur.

 

Description et photos des exercices pour l’instabilité de l’épaule

Au début, les exercices de renforcement consistent en des contractions isométriques (sans mouvement) indolores afin de :

  1. Commencer à utiliser les muscles,
  2. Retarder la perte de tonus musculaire.

Source

isometrico-spalla-muro

Pendant les étapes initiales, les pompes sont effectuées avec les mains sur une table.

piegamenti-lettino-tavolo

Ensuite elles sont exécutées sur une balle ou sur une surface instable pendant que le physiothérapeute effectue la stabilisation rythmique des membres supérieurs impliqués et non impliqués, ainsi que le tronc.
Cela est nécessaire pour intégrer la stabilité dynamique et le renforcement du tronc (planches instables, balle, etc.).

piegamenti-swiss-ball

Les exercices en chaîne cinétique ouverte sont effectués sans support manuel et ils ont une plus grande charge sur l’épaule en raison de l’effet de la gravité.

Dans les premières étapes de la rééducation, les exercices de la coiffe des rotateurs sont effectués avec le corps dans une position stable et le poids du bras est soutenu sur :

  1. Une table,
  2. Le sol,
  3. Un mur.

Cela sert à stimuler l’activation musculaire et à améliorer la stabilité de l’omoplate sans augmenter les forces de cisaillement sur l’articulation de l’épaule.

rotazione-spalla-su-palla

Il a été démontré que les exercices en chaîne fermée favorisent le recrutement des muscles de l’omoplate.
En cas de faiblesse du trapèzes moyen et inférieur et / ou dentelé antérieur, ces exercices peuvent être utiles.

Position initiale

  1. Quadrupédique (à 4 pattes) avec le ventre sur la balle.
  2. Relever et déplier une jambe et aprés l’autre.

Source

esercizio-instabilità-spalla

En outre, si l’activation de la coiffe des rotateurs et du deltoïde améliore la stabilité, il est recommandé de faire des exercices pour améliorer le recrutement de ces muscles.

Par exemple :

1. Piétiner un élastique avec le pied du côté opposé à l’épaule à traiter.

2. Soulevez le bras vers le haut et vers l’extérieur.

flessione-spala-elastico

Certaines études scientifiques ont été réalisées chez les athlètes qui pratiquent ou une activité avec leurs mains sur la tête et souffrent du syndrome de l’instabilité antérieure.

Les résultats montrent que l’activation du trapèze supérieur prévaut par rapport :

  1. Au trapèze moyen,
  2. Au trapèze inférieur,
  3. Au dentelé antérieur.

La recherche menée par Cools et al. recommande trois exercices clés pour activer de façon optimale le trapèzes moyenne et inférieure et de réduire l’utilisation du trapèze supérieur.
Sur la base de leur analyse EMG, ces exercices sont :

  1. La rotation externe de la position allongée sur le flanc opposé,
  2. La flexion (élévation) vers l’avant en position allongée sur le flanc opposé,
  3. En position allongée sur le ventre, abduction horizontale avec rotation externe.

Cependant, l’activation du trapèze supérieur peut être nécessaire, chez les patients ayant une omoplate plus basse et une rotation vers le haut réduite.
Cela se produit généralement dans l’instabilité multidirectionnelle.
Si les patients ont l’omoplate ailée, la position la plus appropriée pour stabiliser le tronc et l’omoplate est la position allongée sur le dos.
Avec le coude plié à 90 degrés, le patient doit faire pivoter le bras de la rotation interne maximale à la rotation externe maximale.

Le bras est soutenu contre la gravité afin de :

  1. Réduire l’appréhension ou l’anxiété,
  2. Permettre un large mouvement,
  3. Améliorer le contrôle.

rotazione-spalla-supino

Les exercices de rotation peuvent être effectués en position assise avec le bras appuyé sur une table.
Le placement d’une serviette sous le bras peut apporter un soutien supplémentaire.

Si le coude est élevé au-dessus du niveau de l’épaule, le poids du membre est réduit et la gravité augmente la compression de la tête humérale contre la glénoïde de l’omoplate.
De cette façon, la proprioception et la sécurité améliorent.
Source



Exercices avec l’élastique dans la deuxième phase de réhabilitation

Dans la deuxième phase, il faut restaurer la force.
Nous recommandons cinq séries de 8-10 répétitions, avec une résistance d’environ 60% -70% du plafond de l’épaule saine.

Nous effectuons des exercices pour renforcer :

  1. Le deltoïde,
  2. Le trapèze moyen,
  3. Le dentelé antérieur.

Phase III – Renforcement avancé

Dans la phase de renforcement avancée, il faut travailler sur l’amélioration :

  1. De la force,
  2. De la stabilité dynamique,
  3. Du contrôle neuromusculaire près de la limite de mouvement.

Parmi ces exercices figurent :

  1. La rotation externe et interne avec élastique,
  2. Le dribble avec la balle contre le mur,
  3. Les exercices pour améliorer l’endurance.

Après environ deux semaines d’exercices à deux mains sans douleur, l’athlète passe aux exercices pliométriques avec une main, en lançant une petite médecine ball (1kg) contre un plan incliné.


Qui sommes-nous | Contact | Termes du service | Charte données personnelles | Sitemap |  Publications |  Disclaimer

Site du Docteur Massimo DEFILIPPO Via Roma 18 - 42048 Rubiera (RE) Italie
Exercices pour l’instabilité de l’épaule ultima modifica: 2018-08-27T10:54:05+00:00 da Massimo Defilippo physiothérapeute

Je m'appelle Massimo Defilippo, je suis kinésithérapeute à Rubiera (Italie) et pratique la kinésithérapie et l'ostéopathie depuis 2008. Je suis diplômé de l'Université de Magna Graecia de Catanzaro en obtenant une note de 110/110.... Biographie

Laisser un commentaire