Épicondylite ou coude du joueur de tennis

L’épicondylite est une tendinite connue comme « coude du joueur de tennis » (tennis-elbow), même si la plupart des personnes qui souffrent de cette dégénération tendineuse n’ont jamais joué au tennis.

Cette pathologie fait mal sur la partie externe du coude, au-dessus d’une proéminence osseuse définie comme épicondyle latéral d’où les muscles extenseurs et supinateurs du poignet proviennent.
La douleur se produit avec des activités comme attraper, pousser, tirer et soulever.

Quand l’inflammation s’aggrave on peut également ressentir des douleurs avec des mouvements légers et au repos.
Généralement, le début est lent, il est rare que la douleur naisse soudainement sans traumatismes.
Avec le temps, le tendon dégénère et des calcifications peuvent se produire, dans ce cas on parle de tendinite calcifiée.
L’épicondylite est rarement bilatérale.

La douleur dans la partie médiale ou interne du coude n’est pas provoquée par l’épicondylite, mais par l’épitrochléite, c’est-à-dire une inflammation des tendons pronateurs et fléchisseurs du poignet.
La douleur à l’intérieur du coude peut être aussi causée par un coincement du nerf ulnaire, par une contusion ou par une fracture.

 

Quelles sont les personnes qui souffrent du « coude du joueur de tennis » ?

épicondylite,inflammation,tendons,du,coudeL’épicondylite touche de 1 à 3% de la population et plus de 50% des joueurs de tennis pendant leur carrière. Beaucoup de joueurs de tennis développent l’épicondylite chronique à cause de la surcharge. En réalité moins de 50% du total des diagnostics faits sont liés à la pratique du tennis.
L’épicondylite touche plus les hommes que les femmes et plus fréquemment les personnes entre 30 et 50 ans.

Même si l’épicondylite touche les joueurs de tennis, les autres personnes peuvent être également touchées, surtout celles qui pratiquent des activités qui demandent des mouvements répétitifs du bras, du coude, du poignet et de la main pendant le temps libre ou le travail.
Parmi les personnes qui souffrent de cette tendinite on trouve les golfeurs, les joueurs de baseball, les femmes au foyer, les femmes de ménage, les charpentiers, les mécaniciens et les personnes qui travaillent dans une chaîne de montage. Les personnes qui travaillent beaucoup d’heures à l’ordinateur avec la souris peuvent avoir l’épicondylite, surtout si elles utilisent un tapis plat, on conseille celui avec le soutien en gel pour le poignet.

 

Causes de l’épicondylite

Généralement, l’épicondylite est causée par un emploi excessif du coude (surcharge).

Toutes les activités qui surchargent les tendons extenseurs ou supinateurs de la main peuvent générer cette tendinite. Ces activités incluent le jardinage, le tennis et des travaux répétitifs. Les personnes qui pratiquent le body building à la salle de sport peuvent avoir ce trouble si elles font mal les exercices.
L’épicondylite peut être aussi associée à un traumatisme direct sur le côté externe du coude. On retient en effet qu’un emploi excessif ou un traumatisme peut provoquer une petite lacération au départ du muscle court extenseur radial du carpe. Bien que l’épicondylite soit considérée comme une tendinite, il y a des changements dans les fibres de collagène qui composent le tendon, donc il vaut mieux la définir comme un trouble caractérisé par une dégénération tendineuse.

 

épicondylite,symptomes,coude,extenseurs,douleur

Test musculaire pour l’épicondylite

Symptômes de l’épicondylite

Les symptômes de l’épicondylite sont :

  • Douleur qui augmente lentement dans la partie externe du coude.
  • Les symptômes s’aggravent quand on ferme le poignet ou on serre des objets.
  • Douleur qui augmente quand on stabilise ou on bouge avec la force le poignet. Des exemples sont : le soulèvement d’objets, verser de l’eau de la bouteille, ouvrir des boîtes ou l’utilisation d’outils simples comme la brosse à dents, le couteau et la fourchette. Le patient a des douleurs, une perte de force et une raideur du coude à la main.
  • Les symptômes peuvent se propager jusqu’au poignet, mais ils n’arrivent pas aux doigts et on ne ressent pas de fourmillement.

 

Diagnostic de l’épicondylite

Le diagnostic est souvent fait sur les antécédents médicaux et sur les informations relatives aux symptômes que le patient donne au médecin.
Un examen du membre supérieur touché aide à confirmer le diagnostic. Normalement, l’amplitude du mouvement du coude est normale, mais elle peut être limitée dans les cas les plus graves. En palpant le coude du patient on peut sentir un gonflement dans la zone de l’épicondyle latéral. La douleur peut être provoquée en faisant étendre le coude contre la résistance.
Le médecin doit effectuer des manœuvres différentes pour exclure d’autres pathologies avec des symptômes similaires à l’épicondylite, comme l’arthrite, la bursite du coude ou le syndrome du canal carpien.

 

tendinite,épicondilite,extenseur,commun,doigts,douleur,inflammation

Tendinose et tendinite à l’extenseur commun des doigts

Alila/bigstockphto.com

Examens instrumentaux pour le coude du joueur de tennis

En cas d’épicondylite, une radiographie ne montre rien de significatif, normalement, elle n’est donc pas effectuée.   L’examen instrumental le plus prescrit pour confirmer le diagnostic est l’échographie qui montre les tendons des supinateurs et des extenseurs de la main. Parfois on peut faire une IRM pour aider à confirmer le diagnostic et exclure les autres pathologies.

 

 

À lire aussi :


Qui sommes-nous | Contact | Termes du service | Charte données personnelles | Sitemap |  Publications |  Disclaimer

Site du Docteur Massimo DEFILIPPO Via Roma 18 - 42048 Rubiera (RE) Italie
Épicondylite ou coude du joueur de tennis ultima modifica: 2015-09-10T09:24:05+00:00 da Massimo Defilippo