4 causes de douleur sous le pied (ou à la plante)

La cause de la douleur sous le pied est souvent différente de ce qu’on pense en regardant la radiographie ou l’IRM.
Malheureusement, le diagnostic est souvent effectué sur la base des résultats des examens, alors qu’ils ne devraient être qu’une aide pour exclure certains troubles graves.
Le médecin peut comprendre l’origine de la douleur en effectuant une visite médicale.

Pour comprendre la cause du problème, le médecin doit savoir si l’apparition de la douleur est soudaine où si elle a débuté progressivement.
Les questions suivantes sont importantes :

  • La douleur est-elle plus forte au réveil, le matin ?
  • Où la douleur est-elle précisément ressentie ?
  • Les symptômes s’aggravent-ils quand on appuie le poids du corps sur le pied concerné ?
  • La douleur augmente-t-elle lorsqu’on marche ?

 

Fracture des orteils / bigstockphoto.com

Cause de la douleur sous la plante de pied

La fracture du pied peut se produire dans tous les os des orteils, mais elle est plus fréquente au niveau :

  • Du cinquième métatarse,
  • Des phalanges (os des orteils),
  • De l’astragale,
  • Du scaphoïde.

 

1. La fracture du talon

Le calcanéum (talon) est l’os du pied qui se fracture le plus souvent avec le cinquième métatarsien.
La lésion est souvent causée par l’impact élevé sur le talon, par exemple :

  • Quand la personne tombe du haut,
  • Lors d’un accidente de voiture.

Généralement, elle n’est pas causée par l’ostéoporose, mais se produit à la suite d’une blessure sportive ou bien touche le coureur (marcheur).
C’est l’une des causes les plus fréquentes de douleur chez les enfants car pendant l’enfance les ligaments sont plus forts par rapport au cartilage et à l’os (Houghton – 2008).
Une lésion osseuse est donc plus probable par rapport à la rupture d’un ligament.

Les symptômes sont :

  • La douleur au talon,
  • L’hématome,
  • Le gonflement,
  • Boiter,
  • Des difficultés à rester debout.

Toute suspicion de fracture doit être évaluée par un médecin et confirmée par une radiographie.

Le traitement de la fracture au talon comprend :

  • Le repos, il est possible de marcher mais uniquement avec des béquilles ;
  • L’utilisation d’une talonnette dans la chaussure ;
  • Une attelle pour protéger le calcanéum ;
  • Des médicaments antidouleurs ou anti-inflammatoires ;
  • La magnétothérapie pour réduire les temps de consolidation osseux ;
  • La chirurgie.

Douleur,au,pied,droit,ou,gauche

2. La fasciite plantaire

La fasciite plantaire est la cause la plus fréquente de douleur au talon dans la partie intérieure et dans le creux du pied (Tu – 2011).
Le fascia plantaire est une bande de tissu dur qui relie l’os du talon aux orteils.

La douleur et la raideur de l’aponévrose (fascia) plantaire se font ressentir sur la partie inférieure du pied entre le talon et la base des orteils.
Les symptômes de l’aponévrose plantaire peuvent s’aggraver avec des étirements de la partie inférieure du pied.
Les personnes qui souffrent de ce trouble ressentent moins la douleur lorsque le pied se réchauffe, alors que les symptômes s’aggravent avec l’utilisation du pied.
Le pire moment est le matin parce que la nuit, le pied est en flexion plantaire (avec la pointe de pied vers le bas), mais quand on appuie la jambe au sol, on effectue une flexion dorsale (lever la pointe vers le haut), et donc le fascia plantaire s’allonge rapidement « à froid ».
Le talon fait mal même après une longue course.

fascia,plantaire,talon

Il faut distinguer la fasciite plantaire de la talalgie, c’est-à-dire l’inflammation du talon :

  1. La fasciite plantaire provoque la douleur dans un point précis, entre le talon et la plante du pied, à l’intérieur,
  2. La talalgie provoque la douleur dans tout le bord du talon.

Les traitements les plus indiqués pour la fasciite plantaire sont :

  • Le repos,
  • Des étirements des muscles du mollet et du pied, qui peuvent être faits debout avec la pointe du pied sur un cône,
  • Des chaussures avec une bonne semelle plantaire,
  • Des médicaments antidouleur en vente libre.

La kinésithérapie instrumentale aide à enlever l’inflammation de la fasciite plantaire grâce :

 

3. L’épine calcanéenne

éperon, calcanéen,radiographie,douleur,talon,plante,pièce

Radiographie d’une épine calcanéenne

L’épine calcanéenne (éperon calcanéen ou épine de Lenoir) est une croissance anormale de l’os sur la partie inférieure et interne du talon.
Beaucoup de personnes pensent que l’éperon osseux est la cause de la douleur, mais en fait cela n’est pas lié à la douleur et en effet :

  • Beaucoup de personnes souffrant d’épine calcanéenne ne ressentent pas de douleur,
  • Après les traitements, les patients qui guérissent complètement ont encore l’épine (comme cela peut être vu sur la radiographie post-traitement).

L’épine calcanéenne peut se trouver chez les patients qui ont une fasciite plantaire, mais ne provoquent pas l’inflammation du fascia plantaire. Les personnes ayant les pieds plats ou creux sont plus susceptibles de développer une épine calcanéenne.

Les traitements pour l’éperon calcanéen sont :

  • Une semelle orthopédique,
  • Des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens,
  • Du repos,
  • Des ondes de choc,
  • De la chirurgie (rare).

 

4. Les pieds plats

Les pieds plats sont une anomalie dans laquelle l’arche plantaire est réduite ou aplatie.
Lorsque l’on est debout ou quand on marche, cette malformation provoque des douleurs aux pieds et d’autres troubles.
Le pied plat peut provoquer :

  1. Une douleur au genou (Gross et al. – 2012),
  2. Une douleur à la cheville (Riskowski et al. – 2013),
  3. Une douleur au pied (Hawke – 2009).

Le pied plat peut être traité :

  • Avec des semelles orthopédiques,
  • En changeant de chaussures,
  • En utilisant une attelle,
  • Avec la kinésithérapie (exercices pour le pied).

On recourt rarement à une intervention chirurgicale.

D’autres causes moins fréquentes de douleur sous le pied sont :

  • La compression du nerf ou névrome (douleur associée à une sensation de brûlure et de fourmillements dans le pied),
  • L’atrophie (réduction) du coussinet adipeux plantaire (douleur profonde au centre du talon),
  • Verrues plantaires.

 

Bibliographie 

  1. Kristin M Houghton. Review for the generalist: evaluation of pediatric foot and ankle pain. Pediatr Rheumatol Online J. 2008; 6: 6.
  2. Tu P1, Bytomski JR. Diagnosis of heel pain. Am Fam Physician. 2011 Oct 15;84(8):909-16.
  3. JL Riskowski, AB Dufour, TJ Hagedorn, Howard Hillstrom, VA Casey, and MT Hannan. Associations of Foot Posture and Function to Lower Extremity Pain: The Framingham Foot Study. Arthritis Care Res (Hoboken). 2013 Nov; 65(11): 1804–1812.
  4. K. Douglas Gross, Flat Feet Are Associated With Knee Pain and Cartilage Damage in Older Adults. Arthritis Care Res (Hoboken). 2011 Jul; 63(7): 
  5. Fiona Hawke and Joshua Burns, Understanding the nature and mechanism of foot pain. J Foot Ankle Res. 2009; 2: 1.

 

À lire aussi


Qui sommes-nous | Contact | Termes du service | Charte données personnelles | Sitemap |  Publications |  Disclaimer

Site du Docteur Massimo DEFILIPPO Via Roma 18 - 42048 Rubiera (RE) Italie
4 causes de douleur sous le pied (ou à la plante) ultima modifica: 2014-03-01T08:54:37+00:00 da Massimo Defilippo