Douleur au mollet : les causes principales

La douleur au mollet est provoquée par une lésion musculaire, des pathologies neurologiques ou des troubles vasculaires dans la partie inférieure de la jambe.

La douleur peut se produire avec la même probabilité dans le mollet droit ou gauche.

Anatomie
Le mollet part de l’arrière du genou et se termine sur la partie postérieure de la jambe, où s’insère le tendon d’Achille qui passe au-dessous de la cheville et se termine sur le talon.

 

Il est composé par trois muscles appelés triceps sural :le gastrocnémien médial (interne), le gastrocnémien latéral (externe) et le soléaire.anatomie,jambe,muscles,tendons
Le muscle gastrocnémien présente deux origines qui se trouvent sur les deux côtés de la partie inférieure du fémur, juste au-dessus du genou.
Le gastrocnémien est un muscle superficiel, juste au-dessous de la peau.
Le soléaire est profond, il se trouve en-dessous du gastrocnémien.
Il part de la partie supérieure du tibia, juste sous le genou.
Les deux muscles s’unissent au milieu du tubia pour former le tendon d’Achille qui s’insère dans la partie postérieure du talon

 

Causes d’une douleur au mollet

Lésion musculaire au mollet
La déchirure musculaire au mollet est la cause la plus fréquente de douleur. Cet accident se produit pendant l’activité sportive. Les symptômes les plus fréquents de l’élongation du mollet sont les suivants :

Élongation du gastrocnémien médial
Le gastrocnémien médial ou interne est la partie la plus prédisposée à l’élongation.
La douleur est localisée dans la zone affectée ; on peut la sentir surtout pendant les 2/3 premiers jours, même quand on marche.
Dans les jours suivants les symptômes apparaissent pendant une contraction ou un allongement du muscle.

Déchirure du muscle plantaire
Le muscle plantaire est une structure fine, fragile et petite. Ce muscle n’est pas présent chez 10%-20% de la population.
Le plantaire passe le long du gastrocnémien
Le muscle plantaire peut se déchirer en provoquant une douleur soudaine.

Rupture du tendon d’Achille
Le tendon d’Achille relie les muscles du mollet au talon.
En cas de rupture du tendon d’Achille, on peut ressentir des douleurs dans la partie inférieure de la jambe et dans la partie postérieure du talon.

Kyste de Baker
Le kyste de Baker n’est pas un vrai kyste mais c’est une accumulation de liquide dans la zone postérieure du genou.
Lorsqu’une quantité excessive de liquide s’accumule, elle peut provoquer une douleur dans la partie arrière de la jambe.
Parmi les causes du genou gonflé derrière l’articulation il y a les lésions du ménisque, du LCA (ligament croisé antérieur) et l’arthrose du genou.
Le kyste de Baker se rompt rarement en provoquant l’entrée du liquide dans les tissus du mollet.

Douleur,au,mollet

Crampes aux jambes
Les crampes aux jambes représentent une cause fréquente de douleur au mollet.
Les symptômes sont :

  • Douleur intermittente surtout nocturne ;
  • Raideur de la cheville ;
  • Muscle dur dû à la pression;

La chaleur atténue les symptômes.
Tout le monde peut avoir des crampes musculaires au mollet, surtout après avoir fait une course ou pendant un entraînement de cyclisme.

Acide lactique
Tout le monde croit qu’une accumulation d’acide lactique provoque des douleurs musculaires mais ce n’est pas vrai.
L’acide lactique est produit par le corps pendant des exercices sportifs excessifs.
La présence d’acide lactique provoque une brûlure.
Toutefois, l’acide lactique se résorbe en une heure.
L’engourdissement musculaire dure 24-30 heures.
Selon les médecins, un effort excessif provoque des douleurs aux muscles.

Fracture osseuse, entorse du genou, entorse de la cheville
La fracture du tibia ou du péroné (os cassé) ou l’entorse de la cheville (lésions des ligaments) provoquent des douleurs aux jambes.
En cas d’entorses légères, on conseille le traitement G.R.E.C. (glace, repos, élévation et compression/contention) .
En cas d’entorse ou de fracture grave on doit mettre de la glace et consulter un médecin. Il pourrait conseiller de porter une attelle.
La thérapie physique améliore la circulation et accélère la récupération.

Douleurs de « croissance » chez l’enfant
Les enfants ont souvent des douleurs aux membres inférieurs pendant la croissance, en particulier au genou, au mollet, à la cuisse et à l’aine.
Le symptôme apparaît surtout la nuit et c’est une douleur intermittente, on la ressent seulement pendant certaines périodes.

Nerf pincé
La compression des nerfs de la jambe peut provoquer une douleur brûlante, un engourdissement du mollet et un fourmillement dans le pied.
Le nerf comprimé peut être le sciatique qui part du dos, le tibial (ou sciatique poplité interne) ou le péronier commun (ou sciatique poplité externe).
La sciatalgie provoque une douleur plus forte le matin, quand on plie le dos vers avant.

Infection
Pendant une infection la peau devient :

  • Rouge ;
  • Douloureuse au toucher ;
  • Gonflée :
  • chaude

La chaleur réduit la douleur. Le médecin peut prescrire des antibiotiques. Il faut appeler le médecin si les symptômes s’aggravent ou si la fièvre est élevée.

Tumeur
L’ostéosarcome (tumeur osseuse) peut se développer au niveau du genou et du tibia, tout comme les métastases osseuses.
Si la douleur est persistante (même quand on reste immobile) et dans les derniers stades de la maladie, la douleur est accompagnée par de graves symptômes.

 

Troubles vasculaires (Veines et artères)

Les causes les plus fréquentes des troubles de circulation sanguine sont :

Artériopathie périphérique
Les parois des artères dans les jambes peuvent durcir (athérosclérose). Si les artères se rétrécissent ou se bloquent, le flux sanguin diminue.
Il provoque des douleurs à la jambe ou des crampes quand on marche, quand on monte ou descend les escaliers, ou pendant d’autres activités.

Caillot de sang
Le caillot de sang est une cause fréquente de douleur au mollet, surtout quand cette douleur n’est pas provoquée par un accident.
Les caillots de sang :

La plupart des caillots de sang se prosuisent dans la cuisse ou dans le mollet.
La probabilité d’avoir des caillots est plus grande quand on :

  • Reste trop longtemps au lit ;
  • Est en surpoids ;
  • Fume ;
  • Prend des médicaments coagulants.

Cela peut provoquer un gonflement et des douleurs au mollet.

Quand on croit avoir un thrombus, il faut aller tout de suite chez le médecin ou aux urgences. Les emboles (des particules de caillots qui se déplacent) vont dans la circulation et peuvent provoquer une embolie pulmonaire ou un AVC.

thrombose,veineuse,caillot,embolie,pulmonaire

Phlébite
Parmi les troubles de la circulation il y a aussi la phlébite, c’est-à-dire une inflammation des veines qui se produit surtout au niveau du mollet.
Les causes sont la congestion du sang, les traumatismes, les blessures ou interventions chirurgicales qui empêchent la personne de poser le poids sur la jambe affectée, etc.
Les symptômes sont caractérisés par une forte douleur au mollet, de la raideur et dureté au toucher. 

Varices
Lorsque les valvules et les parois des veines sont faibles, elles peuvent provoquer une coloration bleue ou violette de la veine près de la peau.
Les varices peuvent provoquer des douleurs, surtout après avoir été debout trop longtemps.
Il est conseillé de porter les bas de contention (appelé également bas à varice). Si les varices provoquent beaucoup de douleur, il faut consulter le médecin pour les autres traitements.

 

 

 

Douleurs aux muscles du mollet pendant la grossesse

Causes de douleur au mollet pendant la grossesse

La douleur musculaire au mollet est provoquée par beaucoup de causes : la plus fréquente est l’augmentation du poids.
La future maman prend du poids dans le deuxième trimestre. Quand l’utérus s’étend, il provoque une pression sur les vaisseaux sanguins et sur les nerfs des jambes.

La douleur au triceps sural est aussi provoquée par :

  • Manque de vitamines ;
  • Manque de sels minéraux ;
  • Déshydratation ;
  • Problèmes circulatoires ;
  • Immobilité.

 

Douleur au mollet pendant la course à pied

Causes de douleur au mollet quand on court :

  • Exercice intensif ;
  • Déchirure musculaire ;
  • Troubles de circulation ;
  • Échauffement insuffisant ;
  • Déshydratation ;
  • Manque de sels minéraux ;
  • Pronation excessive du pied ;
  • Faiblesse musculaire.

 

Douleur au mollet quand on marche

  • Crampes ;
  • Contracture du muscle ;
  • Porter des chaussures inadéquates ;
  • Tendinite du tendon d’Achille ;
  • Carence nutritionnelle ;
  • Troubles de circulation sanguine.

A lire aussi

Douleur au mollet : les causes principales ultima modifica: 2015-07-19T06:57:09+00:00 da Massimo Defilippo