Pied valgus ou pied pronateur : conséquences et correction

Voici une explication simple du pied valgus (c’est-à-dire de la pronation excessive du pied), de ses conséquences et de la manière de corriger cette anomalie qui affecte les coureurs, mais aussi les personnes sédentaires.

L’hyperpronation du pied signifie que la plante du pied s’affaisse et tourne vers l’intérieur.
Parfois, les personnes pensent avoir les pieds plats, mais c’est en fait un problème différent.
Les muscles plantaires intrinsèques jouent un rôle crucial dans le soutien de la voûte plantaire, ils stabilisent le pied et ils augmentent la flexibilité pour l’absorption des chocs.

Les muscles plantaires sont classés en :

  1. Extrinsèque (qui partent de la jambe),
  2. Intrinsèque (qui partent et se finissent dans le pied).

Les muscles extrinsèques :

  1. Aident à stabiliser l’articulation médio-tarsienne (entre les os postérieurs du pied et ceux centraux),
  2. Soutiennent de manière dynamique l’intérieur de la voûte plantaire pendant la phase d’appui (Headlee – 2009).

Les muscles intrinsèques et extrinsèques peuvent provoquer la pronation du pied.

Il est donc nécessaire d’agir sur ceux-ci pour corriger le pied valgus.

 

Pronation normale

La partie externe du talon est la première à entrer en contact avec le sol lors de la marche.
Le pied tourne légèrement vers l’intérieur, arrive à un contact complet avec le sol et peut supporter le poids du corps sans aucun problème.
Cette rotation du pied distribue de façon optimale les forces d’impact.
Ce mouvement est appelé « pronation », et il est essentiel pour la bonne répartition du poids.
A la fin du cycle de pas, on pousse uniformément avec toute la partie avant du pied.

 

Supination du pied

La supination de la cheville se produit lorsque le pied tourne vers l’extérieur au cours du pas.
Il s’agit d’un trouble assez rare.
Une légère supination est normale pendant le mouvement ou en marchant. Toutefois, lorsque ce type de mouvement devient excessif, il est possible de ressentir de fortes douleurs, ainsi que l’élongation des tissus des pieds.
Les symptômes les plus fréquents de la supination sont :

  • Une douleur le long de la voûte plantaire (plante de pied),
  • Une douleur au talon.

Dans certains cas, la supination peut provoquer également un mal de dos et des douleurs aux genoux

La supination de la cheville favorise également l’apparition de la fasciite plantaire.
Le long de la partie inférieure du pied, il existe un ligament solide appelé fascia plantaire.
Ce ligament provient du calcanéum et s’insère dans la partie avant du pied, à proximité des orteils.
La supination provoque souvent une pression excessive et étire cette bande fibreuse, ce qui provoque un étirement et/ou des microlésions dans le tissu. Lorsque cela se produit, on ressent une douleur dans le talon.

Cependant, les avis sont partagés.
Selon Menz:

  1. Le pied creux réduit les risques d’avoir mal à la partie avant du pied et au genou chez la femme,
  2. Le pied supinateur diminue les risques de douleur dans la partie arrière du pied chez la femme (Menz – 2013).

Par conséquent, la gravité de la supination doit être bien évaluée avant de déterminer la cause du trouble.

 

Iperpronation, pied valgus ou pied pronateur

pronation,supination,hyper-pronateur, pied,creux,plat

Cause de la douleur à la cheville, supination et pronation

La première partie du pied qui est en contact avec le sol est à l’extérieur du talon.
Mais le pied tourne ensuite trop vers l’intérieur. Ce mouvement est appelé « hyper-pronation ».
Cela signifie que le poids n’est pas réparti comme il se doit.
À la fin du cycle de pas, la partie avant du pied pousse vers le haut en utilisant principalement le gros orteil et le second orteil.

 
Hyperpronation et blessures des coureurs

Le pied en pronation est un problème quand il est excessif, car il peut causer de nombreuses blessures.

Pendant la course, l’hyperpronation provoque la rotation interne du tibia.
Les chercheurs ont constaté que la pronation ne cause pas de problèmes si :

  1. Elle est légère,
  2. Elle se termine quand tout le poids du corps est sur ce pied (Subotnick – 1985).

Chez les coureurs (les sportifs qui courent), les problèmes liés ces malformations sont:

Si la cheville est en pronation, la jambe (tibia) tourne vers l’intérieur. La conséquence est que le genou et la hanche ne sont plus alignées et peuvent provoquer une rotation du dos.
La posture de pied peut être corrigée avec un dispositif plantaire 
qui :

  • S’insère dans la chaussure de course,
  • Contrôle la position du talon,
  • Améliore la répartition du poids.

 

Pourquoi l’hyper-pronation peut-elle causer une blessure ?

Le pied valgus entraîne généralement une blessure par surcharge qui se produit plus fréquemment chez les coureurs.
Quand un pied neutre est en pronation pendant la marche ou la course, la partie inférieure de la jambe, du genou et de la cuisse tournent vers l’intérieur.
Quand un sportif avec un pied en hyper-pronation court, ce mouvement de rotation devient plus prononcé.

  1. L’excès de stress sur la surface interne du pied peut causer des blessures et des douleurs au pied et à la cheville.
  2. Les forces de rotation répétées à travers le tibia, le genou, la cuisse et le bassin provoquent aussi un effort supplémentaire sur les muscles, les tendons et les ligaments de la partie inférieure de la jambe.

 

Les conséquences du pied valgus

Il y a de nombreuses études scientifiques sur les effets de l’hyperpronation, réalisées avec des équipements de pointe.
Par exemple, certains experts demandent au patient de courir sur le tapis roulant et ils utilisent des appareils photo pour faire une reconstruction du mouvement du pied pendant la course.
Pendant le diagnostic, il faut bien distinguer le pied valgus du pied plat, vu que le pied plat peut favoriser le développement de la douleur au genou ou à tout le membre inférieur (Riskowski JL – 2014).

Des études scientifiques montrent que l’hyperpronation du pied peut provoquer une douleur généralisée au pied et une douleur au talon chez l’homme.

Une autre conséquence de la pronation excessive du pied est la réduction de l’apport sanguin au tendon d’Achille, en particulier à la partie centrale du tendon. Cela favorise l’apparition de lésions ou de blessures (Karzis -2017).

Les effets de la pronation sur l’autre jambe
L’augmentation de la pronation unilatérale (à un seul pied) entraîne des modifications biomécaniques (sur le mouvement) et favorise les blessures dans les deux membres inférieurs (Resende – 2015).

 

Le pied valgus et hallux valgus

Les chances de développer un hallux valgus et le chevauchement des doigts sont :

  1. Significativement plus élevées chez les patients présentant une hyperpronation du pied,
  2. Très réduites chez les personnes ayant le pied supinateur.

De plus, la supination du pied réduit les chances d’avoir l’hallux rigidus. (Hagedorn – 2013).

 

Les semelles orthopédiques et les chaussures pour le pied valgus

Il y a plusieurs études scientifiques sur le sujet.
Selon Nigg, les tests expérimentaux montrent que le concept d’ « alignement du squelette » avec des chaussures, des semelles et des semelles orthopédiques doit être étudié plus attentivement.
Ces outils ne donnent que de petits changements dans le pied et dans la jambe. (Nigg – 2001)

Une chaussure ou une semelle optimale réduisent l’activité musculaire.
Par conséquent, elles peuvent influer sur l’épuisement musculaire, sur le confort, sur le travail et sur les performances (Ferber et al. – 2009).
Étant donné qu’il est possible de modifier le fonctionnement du pied avec une chaussure spécifique, la chaussure pour les personnes atteintes de pied valgus (avec un soutien de la voûte plantaire) peut être un traitement utile et un moyen de prévenir la douleur au pied (Hylton et al. 2013).

Les coureurs ayant une hyperpronation peuvent améliorer les symptômes avec une semelle orthopédique.
Cependant, ce n’est pas un traitement définitif, mais seulement un traitement temporaire efficace.
Le médecin recommande des exercices pour le pied valgus et éventuellement des traitements d’ostéopathie ou de la thérapie manuelle pour :

  1. Débloquer les articulations,
  2. Réduire la tension sur les muscles et sur le tissu conjonctif qui peuvent altérer le fonctionnement du pied.

 

Les 7 meilleurs exercices pour le pied valgus

Il est conseillé d’effectuer les exercices pour l’hyperpronation avant chaque entraînement.

1) Le raccourcissement du pied
C’est un des exercices les plus utiles. Il est effectué avec les muscles intrinsèques du pied pour créer un dôme.
En pratique :

  1. Tirez les têtes métatarsiennes (la partie avant du pied) vers le talon. De cette façon, la longueur du pied est réduite.
  2. Maintenir cette position pendant cinq secondes,
  3. Puis détendre le pied.

exercice de raccourcissement du piedAu début, cet exercice est très difficile et cela peut démoraliser.
Cependant, il ne faut pas baisser les bras et continuer à développer cette habilité, même s’il faut beaucoup de temps.
Il est préférable d’essayer d’abord avec le pied sain car c’est plus facile.
Cela permet également de comprendre que l’origine du problème est de type neuromusculaire, c’est-à-dire qu’il concerne le contrôle de la musculature.
Les premières fois, des crampes peuvent se produire, mais c’est normal.
Il faut travailler dur pour améliorer la force et la résistance de ces muscles.
Il est aussi possible le faire avec les chaussures.

 

2) Marcher sur la pointe des pieds
Quand une personne avec le pied valgus est sur la pointe des pieds, la pronation se corrige.
Cet exercice :

  1. Renforce les muscles intrinsèques du pied,
  2. Améliore le contrôle musculaire.

Il est conseillé de marcher de 5 à 15 minutes par jour sur la pointe des pieds pour corriger l’hyperpronation.
Cet exercice est idéal pour les enfants, même s’ils ne veulent souvent pas le faire à cause de la douleur et de la fatigue.

marcher, pointe de pied

 

3 ) Serrer un ballon avec les pieds 

  1. Prendre un ballon de fitness
  2. S’asseoir par terre avec les jambes tendues,
  3. Placer le ballon au niveau des pointes de pieds,
  4. le serrer avec les deux pieds en même temps pendant quelques secondes,
  5. Le lâcher,
  6. Répéter 10 fois.

exercice, renforcement, cheville, ballon

 

4) Presser un ballon contre le mur 

  1. Position de départ : assis sur le sol avec les jambes tendues,
  2. Placer un ballon entre la partie externe du pied et le mur,
  3. Presser la balle pendant quelques secondes,
  4. détendre le pied,
  5. Répéter 10 fois par jour.

renforcement, muscle, cheville

 

5) Exercice avec un élastique
Le renforcement des muscles du pied et de la cheville avec l’élastique s’effectue ainsi :

  1. S’asseoir sur une chaise,
  2. Croiser les jambes, le pied valgus doit être au-dessus,
  3. Placer l’élastique sous le pied sain et autour du pied douloureux,
  4. Avec le pied valgus, pousser vers le haut.

renforcement des muscles, pied, élastique

 

6) Tirer l’élastique avec la jambe saine.
Cet exercice sert à renforcer les muscles du pied valgus qui reste appuyer au sol.

exercice, élastique, jambe

 

7) Rouler une balle de tennis en avant et en arrière avec la plante du pied.

exercice, rouler, balle

 

Les exercices pour le pied plat et le pied valgus

La flexion dorsale des orteils :

  1. Appuyer le pied sur le sol,
  2. Plier les doigts ver le haut le plus possible,
  3. Relâcher.

flexion dorsale, orteil

 

La flexion plantaire des orteils :

  1. Position de départ : assis avec le talon qui appuie sur le sol,
  2. Plier les orteils vers le bas.
  3. Détendre les orteils.

flexion plantaire, orteil

 

Les résultats des exercices pour l’hyperpronation

Immédiatement après l’exercice de raccourcissement du pied, la stabilité dynamique du pied s’améliore.
L’amélioration se produit parce que cet exercice stimule les récepteurs des nerfs sur la plante du pied, qui envoient des informations sur la position du corps au cerveau.
La conséquence est une augmentation de la stabilité et de la coordination musculaire (Janda – 1996).
Le renforcement des muscles fléchisseurs intrinsèques du pied améliore :

  1. La force musculaire,
  2. La forme de l’arche plantaire,
  3. Le mouvement.

Les exercices combinés soulagent la douleur durant la marche causée par la métatarsalgie car :

  1. Ils réduisent la pression excessive sur la région métatarsienne-phalangienne,
  2. Ils améliorent la manière de marcher des personnes qui ont le premier métatarse plus court que le deuxième (Yoo – 2014).

Les exercices de renforcement des muscles intrinsèques (courts) du pied ont des effets bénéfiques :

  1. Sur les mouvements fonctionnels,
  2. Sur la posture du pied.

Par conséquent, les coureurs doivent répéter ces exercices tous les jours (Sulowska et al. – 2016).

À lire aussi

 

Bibliographie

  1. Nigg BM. The role of impact forces and foot pronation: a new paradigm. Clin J Sport Med. 2001 Jan;11(1):2-9.
  2. Reed Ferber, PhD, Alan Hreljac, PhD, and Karen D Kendall, Mkin. Suspected Mechanisms in the Cause of Overuse Running Injuries A Clinical Review. Sports Health. 2009 May; 1(3): 242–246.
  3. Dugan SA, Bhat KP. Biomechanics and analysis of running gait. Phys Med Rehabil Clin N Am. 2005 Aug; 16(3):603-21.
  4. Hreljac A. Impact and overuse injuries in runners. Med Sci Sports Exerc. 2004 May; 36(5):845-9.
  5. Subotnick SI. The biomechanics of running. Implications for the prevention of foot injuries. Sports Med. 1985 Mar-Apr; 2(2):144-53.
  6. Karzis K, Kalogeris M, Mandalidis D, Geladas N, Karteroliotis K, Athanasopoulos S. The effect of foot overpronation on Achilles tendon blood supply in healthy male subjects. Scand J Med Sci Sports. 2017 Oct;27(10):1114-1121.
  7. Hylton B. Menz, PhD, Alyssa B. Dufour, PhD, Jody L. Riskowski, PhD, Howard J. Hillstrom, and Marian T. Hannan, Planus Foot Posture and Pronated Foot Function are Associated with Foot Pain: The Framingham Foot Study. Arthritis Care Res (Hoboken). 2013 Dec; 65(12): 1991–1999.
  8. Messier SP, Pittala KA. Etiologic factors associated with selected running injuries. Med Sci Sports Exerc. 1988 Oct; 20(5):501-5.
  9. JL Riskowski,1,2 AB Dufour,1,3 TJ Hagedorn,1 Howard Hillstrom,4VA Casey,1 and MT Hannan1,2 Associations of Foot Posture and Function to Lower Extremity Pain: The Framingham Foot Study. Arthritis Care Res (Hoboken). 2013 Nov; 65(11): 1804–1812.
  10. Resende RA, Deluzio KJ, Kirkwood RN, Hassan EA, Fonseca ST. Increased unilateral foot pronation affects lower limbs and pelvic biomechanics during walking. Gait Posture. 2015 Feb;41(2):395-401. doi: 10.1016/j.gaitpost.2014.10.025. Epub 2014 Nov 3.
  11. Hagedorn TJ1, Dufour AB, Riskowski JL, Hillstrom HJ, Menz HB, Casey VA, Hannan MT. Foot disorders, foot posture, and foot function: the Framingham foot study. PLoS One. 2013 Sep 5;8(9):e74364.
  12. Headlee DL, Leonard JL, Hart JM, Ingersoll CD, Hertel J. Fatigue of the plantar intrinsic foot muscles increases navicular drop. J Electromyogr Kinesiol. 2008 Jun; 18(3):420-5.
  13. Hashimoto T, Sakuraba K. Strength training for the intrinsic flexor muscles of the foot: effects on muscle strength, the foot arch, and dynamic parameters before and after the training. J Phys Ther Sci. 2014 Mar; 26(3):373-6.
  14. Hylton B. Menz, PhD, Alyssa B. Dufour, PhD, Jody L. Riskowski, PhD, Howard J. Hillstrom, PhD, and Marian T. Hannan, Dsc. Planus Foot Posture and Pronated Foot Function are Associated with Foot Pain: The Framingham Foot Study. Arthritis Care Res (Hoboken). 2013 Dec; 65(12): 1991–1999.
  15. Christian J Barton, Pazit Levinger, Kate E Webster, andHylton B Menz. Kinematics associated with foot pronation in individuals with patellofemoral pain syndrome: a case-control study. J Foot Ankle Res. 2011; 4(Suppl 1): O4.
  16. Janda V, VaVrova M: Sensory motor stimulation. In: Liebenson C (Ed.), Rehabilitation of the Spine. Baltimore: Williams & Wilkins, 1996, pp 319–328.
  17. Won-gyu Yoo. Effect of the Intrinsic Foot Muscle Exercise Combined with Interphalangeal Flexion Exercise on Metatarsalgia with Morton’s Toe. J Phys Ther Sci. 2014 Dec; 26(12): 1997–1998.
  18. Iwona Sulowska, Łukasz Oleksy, Anna Mika, Dorota Bylina, andJarosław Sołtan. The Influence of Plantar Short Foot Muscle Exercises on Foot Posture and Fundamental Movement Patterns in Long-Distance Runners, a Non-Randomized, Non-Blinded Clinical Trial. PLoS One. 2016; 11(6): e0157917.
Pied valgus ou pied pronateur : conséquences et correction ultima modifica: 2014-02-22T09:10:48+00:00 da Massimo Defilippo