Douleur à la cheville droite ou gauche

Douleur à la cheville droite ou gauche

La douleur à la cheville peut avoir beaucoup de causes possibles, parmi lesquelles : fracture de la malléole péronière ou tibiale, entorse, gonflement, tendinite du tendon d’Achille, bursite calcanéenne ou de lésions, et peut en outre être la conséquence d’arthrite ou d’une surcharge.

INDEX

La cheville est formée par la partie distale du tibia et du péroné qui s’articulent avec un grand os du pied appelé astragale. La partie inférieure du tibia constitue la partie interne de la cheville, tandis que la partie inférieure du péroné forme la partie externe de la cheville.

 

Douleur à la cheville

© Massimo Defilippo

Causes

Connaître la cause d’une douleur à la cheville rend possible le choix du traitement adapté.


Douleur dans la partie externe de la cheville

La douleur du côté latéral externe peut être causée par une synovite (inflammation de l’articulation), par une entorse récente, par la rupture du tendon péronière ou par une fracture occulte.

cheville,avant,extenseur

© alamy.com

Entorse à la cheville
Une entorse à la cheville est probablement la blessure sportive la plus fréquente qui provoque des douleurs à l’articulation.
Après la première entorse à la cheville, il est fort probable d’avoir des récidives.
Les enfants peuvent aussi se faire une entorse en courant.
L’entorse à la cheville est une luxation partielle de l’astragale (os supérieur du pied) par rapport au tibia et au péroné et est causé par un mouvement brusque de rotation.

Les symptômes varient selon la gravité, si le traumatisme est léger, il ne pourrait y avoir qu’une douleur derrière et sous la malléole externe ainsi qu’une limitation articulaire pour certains mouvements.
Si l’entorse est grave, elle provoque un gonflement important à la cheville, des hématomes, une impossibilité d’appuyer le pied, des douleurs et une limitation fonctionnelle dans tous les mouvements de la cheville.
Marcher sur la pointe des pieds ou sur le bord externe du pied devient très difficile.
L’inflammation des tissus cause également une limitatio de mouvement et on boite.
Le traitement pendant la phase aigue prévoit de la glace et surtout l’élévation du pied pour le faire dégonfler.
Au début, l’unique activité permise est la natation.
Après les premiers jours, le meilleur traitement est les manipulations de l’articulation pour réaligner les os et supprimer le blocage articulaire.
Parmi les remèdes naturels, il y a le bandage avec l’oxyde de zinc, la pommade à l’arnica et le gel à l’aloe vera. Pour éviter les récidives, la rééducation proprioceptive est importante car elle est constituée par des exercices pour l’équilibre. de Tra i rimedi naturali ci sono il bendaggio con l’ossido di zinco, la crema all’arnica e il gel di aloe vera.
Per evitare le recidive è importante la rieducazione propriocettiva che consiste in esercizi per l’equilibrio.

Fracture de la malléole latérale

Fracture,tibia,malléole

© Massimo Defilippo

La fracture de la malléole peronière (la protubérance osseuse externe de la cheville) est généralement provoquée par des forces traumtiques (par exemple la chute d’en hauteur) ou bien par une forte distortion de la cheville.
Les symptômes sont : douleur significative sue le côté externe de la cheville (particulièrement quand on appuie le poids sur ce pied), gonflement et engourdissement lorsqu’on touche la région de l’os touchée.
Les mouvements sont limités jusqu’à ce que le cal osseux se forme, pour récupérer, la kinésithérapie et la rééducation sont nécessaires.

La synovite de la cheville peut provoquer des douleurs antéro-externe à la cheville, elle se trouve juste devant la malléole péronière.
La douleur est généralement pire pendant des activités telles que monter les escaliers, marcher et courir, à l’inverse elle est soulagée par le repos.
La cheville est enflée et le mouvement de l’articulation est limitée.
La grossesse peut être une autre cause d’oedème commune (gonflement) de la cheville.

anatomie,ligaments,cheville,pied,tendon,fibulaire

© alamy.com

La rupture du tendon du long péronier peut provoquer une instabilité de l’articulation.
Souvent, une personne avec une rupture du tendon du long péronier se présente avec un gonflement le long du tendon et ensuite avec des douleurs persistantes dans le côté externe de la cheville.
La douleur s’accentue avec l’activité, surtout en marchant sur des terrains irréguliers ou en appuyant le bord externe du pied.
Le ski est une cause fréquente de luxation du tendon péronier. Cela peut également se produire lors d’une entorse à la cheville.
Le patient a souvent une sensation de choc au moment de l’accident.
Il y a des douleurs et un gonflement de la cheville dans la partie postérieure et latérale, derrière la malléole latérale.
S’il y a des épisodes répétitifs de luxation, on aura une sensation de choc.
Les symptômes sont aggravés en se promenant sur des terrains irréguliers ou après une marche sur le bord externe du pied.

La tendinite des péroniers est l’inflammation et la dégénération des tenons sur le côté externe de la cheville.
On l’observe souvent après une entorse ou bien elle est due à la posture du pied en supination.
Les symptômes sont la douleur en appuyant et en allongeant le tendon, en outre, on ressent de la gêne lorsqu’on essaie de marcher sur le bord externe du pied.
Le traitement le plus adapté est la correction de la posture et la kinésithérapie manuelle post-entorse.

La fracture du processus latéral du talus (astragale) est également appelée la fracture du snowborder.
Le patient se présente avec une douleur localisée, un gonflement et des bleus devant la malléole latérale.
On ressent un engourdissement autour de la malléole du péroné.
Souvent, les radiographies ne montrent pas la fracture et elle est diagnostiquée tardivement.
Le patient développe une douleur chronique sue le côté externe de la cheville.

 


Douleur aux nerfs de la cheville

S’il n’y a pas eu de traumatisme, la gêne constante sur le côté externe de la cheville peut être causée par le syndrome du sciatique poplité externe ou par une hernie discale lombaire qui provoque une sciatique.
Selon la gravité de l’inflammation du nerf, la douleur peut être lancinante ou similaire à une brûlure et peut limiter les activités normales de la vie quotidienne.
On peut avoir également des fourmillements aux orteils et sur la partie externe du pied.

A lire aussi :

Douleur à la cheville droite ou gauche ultima modifica: 2014-02-22T10:32:45+02:00 da Massimo Defilippo