Douleur à la cheville : à l’avant et à l’arrière

De quoi dépend la douleur à l’avant et à l’arrière de la cheville ?
Découvrez les causes et faites le test pour comprendre ce que vous pourriez avoir.

 

Douleur à l’avant de la cheville

Si la douleur est à l’avant de la cheville (frontale) ou sur le cou-de-pied, il pourrait y avoir une lésion de la surface articulaire ou un conflit antérieur de la cheville.
Les lésions de la surface articulaire ne peuvent concerner que le cartilage ou même los (ostéochondrales).
Dans certains cas, on donne un coup de pied au sol par erreur alors que l’on voulait taper dans un ballon.
Ce traumatisme peut causer :

  • Un étirement des tendons de la cheville au niveau du cou-de-pied,
  • Une subluxation de l’astragale,
  • Une contusion avec gonflement de la cheville et du pied.

Conflit antérieur de cheville

Le conflit antérieur de la cheville peut être provoqué par :

  1. Un ostéophyte (bec osseux) le long du bord antérieur et inférieur du tibia,
  2. Les tissus mous (comme des cicatrices et des fibroses) piégés, qui se produisent après un accident aux ligaments (van den Bekerom – 2007).

La cause des éperons antérieurs est très probablement la conséquence de traumatismes répétés.
Le conflit par éperon osseux est assez fréquent chez les sportifs, surtout chez ceux qui pratiquent le football, le rugby, l’athlétisme (Hardaker – 1989), la danse (O’Kane – 2008) et le basket.

Les symptômes sont :

  • Une douleur,
  • Un gonflement de la cheville,
  • Une limitation de l’ampleur de mouvement en flexion dorsale du pied (vers le haut) (Vaseenon – 2012).

frattura perone doloreLa douleur augmente en courant en montée, en montant les escaliers ou en s’agenouillant sur la pointe des pieds (sans poser le talon) car ces activités comportent la flexion dorsale du pied.
Si le conflit est sur le côté interne de la cheville, la douleur se fait sentir sur ce côté.

 

Douleur à l’avant au niveau du tibia

La douleur à la partie inférieure du tibia, à l’avant de la jambe peut être provoquée par différentes causes.
Les symptômes des différentes pathologies comprennent des douleurs et une inflammation sur le tiers inférieur du tibia.
La périostite est l’inflammation du périoste (revêtement externe) de l’os. La plus fréquente de toute est celle au tibia.
Les symptômes sont :

  • La douleur lorsqu’on appuie le pied et qu’on marche,
  • Dans les cas les plus graves la gêne est constante, y compris la nuit, mais le pied ne gonfle pas.

Lésions moins fréquentes
anatomie chevilleLa lésion de l’articulation tibio-fibulaire (ou tibio-péronière) consiste en la déchirure du tissu conjonctif qui tient uni le tibia et le péroné et qui se trouve juste au dessus de la cheville. Cela se produit généralement associé à graves accidents de la cheville.
Les symptômes sont :

  • Une douleur forte dans la partie avant de la cheville,
  • Une fonctionnalité réduite (instabilité),
  • La cheville et le pied gonflent en raison de l’accumulation de liquide inflammatoire ou de sang (hématome),
  • L’inflammation des tissus provoque également une limitation des mouvements et le fait de boiter.

En cas de lésion d’au moins deux ligaments, une diastase (séparation) d’au moins 2 mm peut se produire et dans ce cas, une intervention chirurgicale est nécessaire pour fixer les os (Rammelt – 2008).

 

Douleurs à l’arrière de la cheville

Les douleurs à l’arrière de la cheville sont assez fréquentes et peuvent être causées par :

  • Une tendinite,
  • Une bursite calcanéenne,
  • Une fracture,
  • Un trouble de la circulation sanguine.

La tendinite d’Achille est un trouble de surcharge, qui provoque des douleurs et une inflammation derrière la cheville.
Les symptômes sont :

  • Une rougeur et un épaississement du tendon d’Achille,
  • Une limitation du mouvement de flexion dorsale,
  • Une douleur à la palpation et lors de l’étirement du tendon,
  • Une gêne lors de la contraction du mollet.

Dans les cas les plus graves, la douleur survient aussi en pédalant en vélo.
La tendinopathie d’Achille comprend également la dégénérescence du tendon (tendinose) et l’inflammation de la gaine qui entoure le tendon (ténosynovite).anatomie,jambe,muscles,tendons
Avec le temps, la tendinite d’Achille peut provoquer la formation de calcifications douloureuses au niveau de l’insertion sur le talon.
La dégénérescence du tendon peut causer une lésion du tendon d’Achille partielle ou complète même sans brusques étirements.
Le programme de traitement comprend :

 

Bursite (ou hygroma)

Une bourse est un petit sac de liquide qui peut se trouver entre un tendon et l’os.
Son but est de réduire le frottement qui se produit pendant le glissement du tendon.
La bursite est l’inflammation de la bourse qui se remplit de liquide, provoquant la douleur.
La bursite du tendon d’Achille provoque un gonflement de la cheville derrière le talon, dans la partie arrière externe.
Ce trouble est également connu comme bursite du talon ou bursite calcanéenne.
La douleur se ressent en marchant parce que le talon frotte contre la chaussure, mais surtout elle se ressent en courant parce que l’irritation est plus importante.

 Maladie,syndrome,Haglund,bursite,calcanéenne

Maladie ou syndrome de Haglund et bursite calcanéenne

La maladie(ou syndrome) de Haglund est une déformation du talon qui consiste en la formation d’une protubérance osseuse visible à l’arrière du talon.
Le frottement continuel avec la chaussure peut provoquer une bursite calcanéenne.

Les fractures du talon ou du calcanéum sont des lésions très invalidantes parce quelles empêchent d’appuyer le pied par terre.
Elles se rencontrent souvent lors de collisions avec beaucoup d’énergie, comme par exemple une chute ou un accident de voiture. C’est pour cette raison que les fractures du calcanéum sont souvent graves et peuvent causer des problèmes à long terme.

Les signes et les symptômes sont:

  • Une douleur,
  • Un hématome,
  • Un gonflement,
  • Une déformation du talon,
  • Le patient ne réussit pas à appuyer le poids du corps sur le talon,
  • une difficulté à marcher.

Pour certaines petites fractures du calcanéum, la douleur n’est pas suffisante pour empêcher la marche, mais, généralement, on boite.
Traitement non chirurgical
Si les fragments d’os cassé ne se sont pas déplacés pendant le traumatisme, une opération chirurgicale peut ne pas être nécessaire.
Une attelle ou un autre type d’immobilisation doivent être appliquer au pied et à la cheville.
De cette façon, les extrémités des fragments sont maintenues dans la position correcte pendant leur guérison.
Traitement chirurgical
Si les os sont sortis de leur siège anatomique (fracture déplacée), une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

 

Douleur diffuse de la cheville

Arthrite
L’arthrite ne provoque souvent pas de douleurs à la cheville. Cette articulation est beaucoup moins touchée que les autres.
Cependant, le cartilage de la cheville peut être usé et est souvent très douloureux.
L’inflammation de l’articulation de la cheville est plus fréquente chez les patients atteints de :

Des problèmes à l’articulation de la cheville est rare. En effet, chaque année en France, des milliers d’opérations de prothèses aux genoux ou aux hanches sont pratiquées, alors que, pour la cheville, il y en a moins d’une centaine.

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune qui provoque une inflammation chronique et des douleurs dans de nombreuses articulations.
La goutte est une forme d’arthrite, caractérisée par des niveaux élevés d’acide urique qui s’accumule dans l’articulation.
Le traitement peut comprendre des médicaments anti-inflammatoires ou un traitement par la chaleur.
Cela touche surtout :

  • Le gros orteil,
  • Les chevilles,
  • Les genoux,
  • Le talon,
  • Les poignets,
  • Les coudes,
  • Les doigts des mains.

Les types d’arthrite pouvant causer des douleurs à la cheville sont :

  • La polyarthrite rhumatoïde,
  • L’arthrose,
  • L’arthrite psoriasique,
  • La goutte chronique,
  • L’arthrite septique.

Une blessure au cartilage articulaire de la cheville peut survenir à la suite d’une entorse à la cheville, d’une fracture ou d’un autre traumatisme important.

Fracture,pott,tibia,péroné,douleur,inflammation,cal,entorseFracture de Pott
La fracture de Port est la lésion de la malléole médiale et latérale, généralement provoquée par un traumatisme comme lorsque l’on atterrit d’un saut d’une certaine hauteur ou comme une entorse.
Les symptômes sont la douleur (particulièrement avec l’appui du poids), le gonflement, et parfois une difformité et un engourdissement lors de pression sur la zone lésée.
Pour faire le diagnostic d’une fracture, on effectue une radiographie et plus rarement un scanner ou une IRM.

 

Faites le test pour la douleur de la cheville !

Le diagnostic doit être posé par un médecin, mais il y a certaines caractéristiques qui peuvent l’aider à mieux comprendre les problèmes du pied.

Vous avez de la fièvre ou l’articulation est plus gonflée et rouge ?
La fièvre associée à une douleur articulaire et à un gonflement peut être causée par une infection de l’articulation. Si plusieurs articulations sont impliquées, cela peut également signifier un rhumatisme articulaire aigu.

La cheville est gonflée et il y a un hématome ?
Vous pouvez avoir une entorse à la cheville ou une petite
fracture du péroné.
 
Vous avez une douleur et un gonflement si forts que vous ne réussissez pas à marcher en appuyant sur la cheville ?
Vous pouvez avoir une fracture ou une entorse
 grave à la cheville.

La cheville est gonflée, rigide (très douloureuse le matin au réveil pendant au moins une heure) ou la douleur va et vient dans les deux chevilles ?
Vous pouvez souffrir d’arthrite rhumatoïde.

Vous sentez une douleur avant ou lors des changements de temps, les signes et les symptômes sont : gonflement, rigidité et douleur qui s’aggrave avec le mouvement de la cheville ?
Ces symptômes peuvent être causés par de l’
arthrose qui est une pathologie dégénérative des articulations ou par de précédents traumatismes/fractures à la cheville.

La douleur est constante et très intense ou lancinante, mais il n’y a pas eu de traumatismes?
Si la cheville fait mal du matin au soir même en position couchée, il peut y avoir une inflammation des nerfs.

 

À lire aussi :

 

Bibliographie

  1. Tanawat Vaseenon and Annunziato Amendola. Update on anterior ankle impingement. Curr Rev Musculoskelet Med. 2012 Jun; 5(2): 145–150.
  2. Van den Bekerom MP, Raven EE. The distal fascicle of the anterior inferior tibiofibular ligament as a cause of tibiotalar impingement syndrome: a current concepts review. Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc. 2007 Apr; 15(4):465-71.
  3. Al-Abbad H, Simon JV. The effectiveness of extracorporeal shock wave therapy on chronic achilles tendinopathy: a systematic review. Foot Ankle Int. 2013 Jan;34(1):33-41
  4. Hardaker WT Jr. Foot and ankle injuries in classical ballet dancers. Orthop Clin North Am. 1989 Oct; 20(4):621-7.
  5. O’Kane JW, Kadel N. Anterior impingement syndrome in dancers. Curr Rev Musculoskelet Med. 2008 Mar; 1(1):12-6.

 


Qui sommes-nous | Contact | Termes du service | Charte données personnelles | Sitemap |  Publications |  Disclaimer

Site du Docteur Massimo DEFILIPPO Via Roma 18 - 42048 Rubiera (RE) Italie
Douleur à la cheville : à l’avant et à l’arrière ultima modifica: 2018-09-18T11:37:07+00:00 da Massimo Defilippo

Laisser un commentaire