Douleur à l’épaule et au cou : les causes et 4 remèdes efficaces

La douleur à l’épaule peut provenir de l’articulation elle-même ou des tissus mous (par exemple, les tendons de la coiffe des rotateurs), des nerfs, des vaisseaux sanguins, etc.

La douleur à l’épaule s’aggrave généralement avec l’activité ou le mouvement du bras.
Certaines maladies et troubles affectant la poitrine ou l’abdomen, tels que les pathologies cardiaques ou celles de la vésicule biliaire peuvent également causer des douleurs à l’épaule.

La douleur à l’épaule provenant d’une autre structure est appelée «douleur référée». Ce type de gêne ne se détériore pas avec le mouvement de l’épaule.

 

Causes de douleurs aux épaules et au cou

douleur épaule,douleur,blessure,inflammation

Anatomie de l’épaule

La cause la plus fréquente de douleurs dans les épaules et au cou sont les blessures des tissus mous :

  • Muscles,
  • Tendons,
  • Nerfs,
  • Ligaments.

Cela peut se produire après un cou du lapin ou une chute, mais aussi sans aucune raison évidente.
La spondylose (arthrose vertébrale) du rachis cervical peut provoquer une compression des nerfs du plexus brachial qui peuvent causer des douleurs :

  • Au cou .
  • À l’épaule,
  • Au bras,
  • Jusqu’à la main.

Une protrusion ou une hernie discale dans le cou peut provoquer des douleurs au cou qui irradient dans le bras (cervicobrachialgie).

Cependant, les symptômes ne correspondent souvent pas aux résultats des examens instrumentaux (par exemple, la résonance magnétique) (Lawrence – 1969).

En fait, il y a des personnes :

  1. Avec la spondylolisthésis et les hernies qui ne ressentent pas de douleur,
  2. Avec une arthrose légère ou de petites protubérances douloureuses.

La résonance magnétique est donc utile, mais elle doit être correctement interprétée.

De plus, pour un diagnostic précis, l’évaluation physique du médecin ou du kinésithérapeute est nécessaire.

Les facteurs de risque de la douleur à l’épaule et au cou:

  1. Les activités physiques lourdes, par exemple le levage d’objets (Mayer – 2012),
  2. Le travail sur l’ordinateur (Waersted – 2010);
  3. Le mauvaise posture (Palmer – 2007),
  4. La tendance à la somatisation (Hoe – 2012). On parle souvent de somatisation, mais il y a des paramètres pour comprendre si une personne souffre de ce problème.
    On vérifie si le patient présente 5 autres symptômes caractéristiques:

    1. L’évanouissement ou les vertiges,
    2. La douleur thoracique,
    3. La nausée ou le mal au ventre,
    4. La difficulté à respirer,
    5. Les bouffées de chaleur ou de froid.

 

Symptômes et signes associés à la douleur aux épaules et au cou


La douleur peut être décrite comme :

  • Sourde,
  • Lancinante,
  • Pulsative,
  • Semblable à une brûlure ou à une crampe.

L’évaluation de chaque symptôme est important pour le médecin, parce qu’il est possible de comprendre la cause de la maladie selon le type.

Faiblesse : La faiblesse peut être due à une douleur sévère provoquée par le mouvement des os ou des muscles.
Les nerfs qui innervent les muscles peuvent être irrités ou lésés.
Il est important de distinguer la vraie faiblesse (lésions musculaires ou nerveuses) de l’incapacité ou de la peur de se déplacer pour ne pas ressentir la douleur.

Engourdissement : Si les nerfs sont pincés, écrasés ou endommagés, la sensibilité est altérée.
On peut ressentir :

  • Une brûlure,
  • Une sensation de picotement,
  • Une perte ou une ltération de la sensibilité comme si le bras s’était «endormi».

Selon le nerf irrité, on peut ressentir une douleur :

  • dans le cou et dans la partie avant du bras,
  • dans le dos et dans la région postérieure du membre supérieur jusqu’au doigt majeur. Dans ce cas, la douleur peut s’aggraver lorsque l’on tousse ou que l’on respire profondément,
  • dans l’aisselle et dans la partie interne du bras.

posture,assis,ordinateur,rouleau,lombaireFroideur : Une sensation de froid dans la main ou le bras indique que les artères, les veines, ou les deux ne laissent pas bien circuler le sang. Cela peut signifier qu’il n’y a pas assez de sang qui atteint le bras.
Les artères du bras sont contrôlées par les nerfs du système nerveux sympathique.

La thérapie de la douleur à l’épaule et au cou

Les médicaments

Le médecin peut prescrire :

  • Les corticoïdes. Un court cycle de corticostéroïdes oraux peut soulager la douleur en réduisant le gonflement et l’inflammation du nerf.

L’intervention chirurgicale

Si, après quelques semaines ou quelques mois, le traitement non chirurgical ne soulage pas les symptômes, votre médecin peut recommander une intervention chirurgicale, par exemple pour les hernies discales.

4 solutions efficaces pour la douleur à l’épaule et au cou

Les conseils suivants sont indiqués si la douleur apparaît pendant le mouvement, si au contraire elle est constante, il vaut mieux aller chez le médecin.

1) Les remèdes à la maison :

  • Prendre une douche chaude ou appliquer une compresse chaude,
  • Rester actif malgré la douleur,
  • Demander à quelqu’un de masser le cou,
  • Améliorer la posture en utilisant le rouleau lombaire,
  • Utilisez des soutiens ergonomiques lorsque on travaille sur l’ordinateur,
  • Dormir avec un seul oreiller,
  • Dormir sur un matelas dur. La cause de la douleur est rarement le matelas, pour cette raisons nous ne recommandons pas de changer le matelas pour la douleur au cou.

2) Les exercices

Il y a certains exercices McKenzie très efficaces pour ce trouble.
Il est essentiel de pratiquer ces exercices seulement s’ils ne causent pas de la douleur, un peu de gêne est acceptable.
Une minute après la fin des exercices, le gêne ne doit pas rester.

La rétraction plus l’extension cervicale

  • S’asseoir,
  • Bouger le menton en arrière en redressant le cou,
  • À partir de cette position, allonger le cou (comme pour regarder en haut),
  • Revenir à la position initiale,
  • Répéter 10 fois.

exercício-mckenzie-extensão

La rétraction et l’inclinaison latérale

  • La position de départ : assis,
  • Bouger le menton en arrière, la colonne vertébrale cervicale devient droite,
  • À partir de cette position, pliez le cou latéralement, d’un seul côté,
  • Revenir à la position initiale,
  • Répétez 10 fois.

exercício-mckenzie-inclinação-lateral

Il faut comprendre quel exercice donne les meilleurs résultats (la réduction de la douleur ou l’amélioration de l’ampleur du mouvement).

Par conséquent, seul le meilleur exercice est effectué, environ toutes les 2 heures.

4) La thérapie manuelle

La thérapie manuelle la plus efficace dans ces cas est le traitement des points de déclenchement actifs.

De nombreux patients sont surpris quand le physiothérapeute manipule des parties non douloureuses du corps, en réalité il est normal car la douleur provient souvent d’autres parties du corps.

En particulier, les muscles qui peuvent donner de la douleur irradiée du cou au bras sont:

  1. Les muscles scalènes,
  2. Le muscle petit pectoral,
  3. Le muscle subclavière.

pontos-gatilho

La position du patient est allongée, avec le muscle détendu (pas étiré).
Le traitement consiste à maintenir la pression pendant environ 90 secondes ou jusqu’à ce que le point de déclenchement soit désactivé.

5) Quoi faut-il éviter ?

  • Ne pas mettre la minerve, elle ne peut qu’accroître la rigidité,
  • Ne pas mettre de la glace sur le cou,
  • Ne pas faire l’étirement car la douleur augmente.

 

Bibliographie

  • Lawrence JS. Disc degeneration. Its frequency and relationship to symptoms. Ann Rheum Dis. 1969 Mar; 28(2):121-38.
  • Mayer J, Kraus T, Ochsmann E. Longitudinal evidence for the association between work-related physical exposures and neck and/or shoulder complaints: a systematic review. Int Arch Occup Environ Health. 2012 Aug; 85(6):587-603.
  • Waersted M, Hanvold TN, Veiersted KB. Computer work and musculoskeletal disorders of the neck and upper extremity: a systematic review. BMC Musculoskelet Disord. 2010 Apr 29; 11():79.
  • Palmer KT, Smedley J. Work relatedness of chronic neck pain with physical findings–a systematic review. Scand J Work Environ Health. 2007 Jun; 33(3):165-91.
  • Hoe VC, Kelsall HL, Urquhart DM, Sim MR. Risk factors for musculoskeletal symptoms of the neck or shoulder alone or neck and shoulder among hospital nurses. Occup Environ Med. 2012 Mar; 69(3):198-204.

À lire aussi :


Qui sommes-nous | Contact | Termes du service | Charte données personnelles | Sitemap |  Publications |  Disclaimer

Site du Docteur Massimo DEFILIPPO Via Roma 18 - 42048 Rubiera (RE) Italie
Douleur à l’épaule et au cou : les causes et 4 remèdes efficaces ultima modifica: 2014-09-10T21:27:50+00:00 da Michele Massaro Médecin orthopédiste