Douleur à l’avant du genou

Genou,douleur,inflammation,ménisque,croisés,tibia,fémur

La douleur au genou (ou gonalgie) est un trouble extrêmement fréquent à tous les âges et les causes possibles sont multiples.
Il est important de faire une évaluation précise pour comprendre la cause des symptômes et choisir le traitement le plus adapté.

 

1. Bursite au genou

Certaines blessures directement sur l’avant du genou causent une inflammation des bourses séreuses, c’est-à-dire de petits sacs remplis de fluide qui facilitent le passage des tendons et de la peau de la partie externe de l’articulation du genou.
Les mouvements répétés du genou ou le maintien de la position agenouillée pendant de longues périodes peut provoquer une accumulation de liquide dans l’articulation, appelée bursite ou « genou des femmes de ménage ».

 

2. Inflammation du corps de Hoffa

Le paquet adipeux de Hoffa est une structure du genou composée de graisse qui se trouve sous la rotule, juste derrière le tendon rotulien (McCarthy – 2004).
Dans cette position, il sert à amortir des coups éventuels dans la région antérieure du genou.
Le corps de Hoffa peut s’enflammer en cas de traumatisme direct sur la rotule (Valtuille et Al. – 2002) et peut rester comprimer (pincer) entre le condyle fémorale et la rotule.
La douleur s’aggrave au cours de l’extension (redressement) de l’articulation du genou.

Les patients peuvent avoir des antécédents d’hypertension dans le genou (appelé genu recurvatum).

Symptômes

  • Une douleur ou un gonflement sous la rotule,
  • Le test positif de Hoffa (le patient est allongé sur le dos avec le genou plié, le médecin appuie avec les deux pouces le long du côté du tendon rotulien pendant que le sujet étend la jambe.
    Si le patient ressent une douleur, c’est un signe positif pour l’inflammation du corps de Hoffa.

L’examen le plus indiqué pour le diagnostic de ce trouble est l’IRM. Les patients souffrant d’œdème (gonflement) ou d’anomalies du corps de Hoffa, ont souvent des symptômes. Toutefois, l’œdème et les anomalies structurelles sont également présentes chez les patients qui n’ont pas de douleur ou d’autres symptômes (Draghi et Al. – 2016).

Traitement

  • Le repos.
  • Éviter les activités physiques qui aggravent la situation comme la course à pied, tandis que l’on peut pratiquer le cyclisme.
  • Utiliser de la glace ou cryothérapie pour réduire la douleur et l’inflammation.
  • Effectuer une physiothérapie instrumentale comme la Thérapie Laser ou la Técar thérapie.

Les temps de guérison sont de deux semaines si on effectue les soins prescrits.

 

3. Luxation de la rotule (patella)

C’est une lésion causée par un traumatisme direct ou une extension violente de la jambe, comme une blessure qui arrive pendant que l’on joue au tennis ou au volley.
La luxation rotulienne est plus fréquente chez les femmes, les personnes obèses et les jockeys.

Signes et symptômes : si cette blessure se produit, on note que la rotule est en dehors de sa place normale, le genou est gonflé et on ressent de la douleur.

Traitement : le médecin remet la rotule à sa place (réduction de la luxation).
Même si la rotule retourne seule dans sa position normale, il faut effectuer une radiographie pour voir s’il y a une fracture.
Après la réduction de la rotule, s’il n’y a pas de fracture, les médecins traitent ces lésions avec une immobilisation du genou et une genouillère pendant trois semaines pour permettre aux tissus mous autour de la rotule de guérir. Par la suite, il faut effectuer des exercices de renforcement pour maintenir la rotule alignée.
Le temps de récupération est de 30 à 40jours.

 

4. Syndrome fémoro-patellaire

Le syndrome fémoro-patellaire ou syndrome rotulien est un terme générique qui se réfère à la douleur que l’on ressent entre la rotule et le fémur, dans la partie frontale de l’articulation.
Le syndrome rotulien est un trouble fréquent chez les sportifs, surtout les jeunes qui ont un désalignement de la rotule par rapport aux condyles fémoraux.
La rotule est généralement déplacée vers l’extérieur, ce qui provoque une plus grande usure du cartilage sur un côté seulement.

lésion,du,cartilage,du,genou

 

scanner,genou,adolescent,syndrome,osgood,schlatter

Syndrome de Osgood Schlatter

5. Syndrome de Osgood-shlatter

Ceci est une cause fréquente de douleur et de gonflement au genou qui touche les adolescents, surtout ceux qui courent beaucoup et qui jouent au football, au basket ou au volley.
Le syndrome de Osgood-Schlatter provoque un gonflement et une douleur sur la protubérance osseuse qui se trouve à peine sous la rotule.

 

6. Chondromalacie rotulienne

La chondromalacie se réfère à un amincissement du cartilage à l’arrière de la rotule (patella). Elle est une cause fréquente de douleur profonde et de raideur dans le genou.
Les symptômes sont ressentis après avoir été assis pendant une longue période, en marchant, en montant les escaliers et en pédalant en montée en vélo.
Le traitement à court terme comprend des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens comme le diclofénac (voltaren ®), l’application de poches de glace et du repos.
Pour soulager à long terme, il est recommandé d’effectuer des exercices de renforcement du quadriceps qui est le muscle de la zone avant de la cuisse.

 

Tendinite rotulienne7. Tendinite rotulienne

La tendinite du genou est un processus de dégénération et d’inflammation du tendon rotulien qui relie le muscle quadriceps au tibia sur la partie avant de la cuisse.
Les tendons sont des bandes de tissu fibreux qui unissent les muscles aux os.
Les coureurs, les skieurs, les cyclistes et les sportifs qui exécutent beaucoup de sauts développent facilement une tendinite.

 

8. Arthrite

L’arthrite est une inflammation d’une ou de plusieurs articulations.
Les symptômes principaux sont :

  • La douleur diffuse dans le genou, surtout à l’intérieur et à l’avant,
  • Le gonflement,
  • La raideur.

Toute articulation du corps peut être affectée, mais elle est très fréquente au genou.
L’arthrite du genou peut rendre difficile de nombreuses activités quotidiennes, telles que marcher ou monter des escaliers.
Chez de nombreuses personnes, cela peut causer un handicap grave.

 

Bibliographie

  1. McCarthy CL, McNally EG. The MRI appearance of cystic lesions around the knee. Skeletal Radiol. 2004 Apr; 33(4):187-209.
  2. García-Valtuille R et Al. Anatomy and MR imaging appearances of synovial plicae of the knee. Radiographics. 2002 Jul-Aug; 22(4):775-84.
  3. F. Draghi, G. Ferrozzi, L. Urciuoli, C. Bortolotto, and S. Bianchi. Hoffa’s fat pad abnormalities, knee pain and magnetic resonance imaging in daily practice. Insights Imaging. 2016 Jun; 7(3): 373–383.

 

À lire aussi :

 


Qui sommes-nous | Contact | Termes du service | Charte données personnelles | Sitemap |  Publications |  Disclaimer

Site du Docteur Massimo DEFILIPPO Via Roma 18 - 42048 Rubiera (RE) Italie
Douleur à l’avant du genou ultima modifica: 2018-09-13T10:17:16+00:00 da Massimo Defilippo

Laisser un commentaire