Comment traiter l’arthrose du genou : Le guide définitif

Ceci est un guide complet des traitements pour l’arthrose du genou.

Dans le guide d’aujourd’hui, vous découvrirez :

  • Quoi faire être soulagé,
  • Comment prévenir la douleur à long terme.

En résumé : si vous voulez résoudre ce problème, vous aimerez ce nouveau guide.

Pendant les phases initiales, l’arthrite (inflammation) chez le patient atteint d’arthrose du genou est traitée par des traitements non-chirurgicaux ou  conservateurs.

 

Un diagnostic correct est toujours fondamental car le traitement dépend de l’origine du problème.

L’inflammation du genou peut également être causée par certains troubles tels que :

  • La goutte (accumulation de cristaux d’acide urique dans l’articulation),
  • La pseudogoutte,
  • Une infection.

 

Remèdes naturels pour l’inflammation chez le patient atteint d’arthrose du genou

Les remèdes faits-maison peuvent être :

  • La perte de poids,
  • Éviter les activités comme la course à pied et sauter qui surchargent l’articulation.
    Les sports recommandés sont la natation (Vaishya et al. – 2016), le vélo (cyclisme) ou les sports pratiqués en salle de sport.
    Il faut réduire au minimum les activités qui aggravent le trouble, comme monter les escaliers normalement. Il est préférable de monter et descendre une marche à la fois avec les deux pieds.

 

Perte de poids

Beaucoup de personnes souffrant d’inflammation et d’arthrose du genou sont en surpoids.
La simple perte de poids peut réduire la charge sur les articulations.
Moins de pression sur l’articulation peut

  • Réduire la douleur,
  • Améliorer la fonctionnalité, cela permet en particulier de marcher sans boiter.

Traitement locaux
En cas de douleur et de gonflement, on peut appliquer un cataplasme d’argile verte qui absorbe le liquide.
Comment fait-on ?

  1. Mélanger de l’eau et de l’argile pour créer une pâte (consistance d’un dentifrice).
  2. Ensuite, appliquer sur la zone enflée,
  3. Enfin bander avec le film alimentaire.

Après quelques heures, l’argile sèche et commence à absorber le liquide interne. Bien entendu, il ne s’agit que d’un remède temporaire, car si la cause n’est pas éliminée, le gonflement réapparaîtra.

Après quelques heures, l’argile sèche et commence à absorber le liquide interne.

Bien entendu, il ne s’agit que d’un remède temporaire, car si la cause n’est pas éliminée, le gonflement réapparaîtra.

De plus, il faut répandre une pommade à l’arnica, même si le bénéfice n’est que théorique.

Kinésithérapie
La kinésithérapie peut aider.
Parmi les thérapies physiques, la magnétothérapie et la Técar-thérapie sont les plus indiquées car elles pénètrent à l’intérieur de l’articulation.

 

Bien entendu, ces traitements ont un effet à court terme car elles n’agissent pas sur la cause.

Exercices pour l’inflammation chez le patient atteint d’arthrose du genou

Le kinésithérapeute peut enseigner :

  • De quelle façon renforcer les muscles des cuisses et de la hanche,
  • Comment augmenter la flexibilité du genou.

Oh oui, beaucoup pensent que la raideur du genou est due à une arthrose et à une perte de cartilage.

En réalité, le problème est le raccourcissement de la capsule articulaire, souvent dû à un mode de vie sédentaire.
Il est facile de voir si le genou reste coincé :

  • Pour la douleur et l’inflammation,
  • Pour un raccourcissement des tissus.

Si on a une inflammation, lorsque on atteint la limite du mouvement, on ressent de la douleur.
De plus :

  1. Plus on continue, plus la douleur augmente,
  2. La douleur persiste quand on revient à la position neutre.

Au lieu de cela, que se passe-t-il si la raideur est causée par la capsule ?
La douleur est ressentie à la limite du mouvement, mais quand elle revient à la position initiale, elle disparaît immédiatement.

Alors, que peut-on faire pour avoir plus de flexibilité ?

 

Dans ce cas, il est possible de faire un exercice d’étirement dynamique (pas d’étirement statique).

Cela vous permet de récupérer l’amplitude du mouvement, mais cela prend beaucoup de temps. Cela peut prendre des mois ou des années d’exercices réguliers.

 

Ostéopathie

L’ostéopathie peut être utile, car :

Il existe un autre traitement que l’ostéopathe peut faire. Je vais maintenant expliquer pourquoi.

Les articulations des membres inférieurs sont soumises à des charges tout au long de la journée.

De plus, lorsque l’on marche, le poids ne repose que sur un membre à la fois.

Cela provoque une « compression » de l’articulation.

L’ostéopathe peut effectuer des manipulations de décompression pouvant débloquer les articulations du membre inférieur :

  1. Cheville,
  2. Genou,
  3. Hanche.

 

Aides pour l’arthrose du genou

Utiliser une canne peut être utile, en particulier pendant la phase aiguë.

Selon Heidari (2011), les orthèses et les genouillères peuvent :

  • Réduire la douleur,
  • Améliorer la rigidité de l’articulation,
  • Réduire la consommation de médicaments.

Et les semelles orthopédiques ?

Parfois, l’orthopédiste recommande de placer des rehausseurs en forme de cône sous la partie externe du talon.
Cela change l’alignement du genou.
Cela est fait pour déplacer le poids du corps sur la partie du genou avec plus de cartilage.
Ainsi, la charge sur la partie interne où l’arthrose est la plus avancée est réduite.
Pour le problème du genou, cette augmentation peut réduire les symptômes (Raja et al. – 2011).
De nombreux patients rapportent une amélioration.
Cependant, il faut rester prudent car ceci :

  • Change la position du pied,
  • Pourrait causer des douleurs sous la plante du pied.

Quand est-ce que je le déconseille ?
Chez les jeunes qui :

  • Restent longtemps debout,
  • Courent,
  • Marchent beaucoup.

Et la genouillère ?
Il existe des études sur l’utilisation de genouillères pour le traitement de l’inflammation chez les patients souffrant d’arthrose du genou.
Cependant, selon une étude de Phillips et al. (2016), il manque d’études de haute qualité qui évaluent l’efficacité de cet outil et comparent les différents modèles.
Une orthèse réduit la charge du poids corporelle sur le genou.
Il existe deux types d’orthèse qui sont généralement utilisées :

  • Une orthèse réduisant le valgus ou le varus du genou déplace la charge de la partie la plus usée du genou (Pollo et al. – 2002).
  • Une orthèse de « soutien » qui aide à soutenir la charge entière du genou.

L’orthèse est particulièrement utile si le modèle est personnalisé en fonction des caractéristiques du genou (Draganich et al. – 2006).

Cependant, si le genou est correctement aligné, la genouillère n’est pas utile (Ebert et al. – 2014).

Autres thérapies pour l’arthrose du genou

D’autres traitements possibles sont :

Glace ou chaleur pour l’arthrose au genou ?
Parmi les remèdes traditionnels, une application de glace peut être utilisée pour réduire temporairement la douleur en phase aiguë, mais :

  • Cela ne réduit pas l’inflammation,
  • Cela ne sert pas à traiter l’arthrose du genou.

Disons qu’il est possible de l’utiliser pour l’effet anesthésique.

Un objet chaud peut être appliqué sur l’articulation pendant la phase post-aiguë pour réduire la douleur, mais ce n’est pas un traitement à long terme.

 

Traitement médicamenteux pour l’inflammation du genou
Les médicaments ne donnent pas de meilleurs résultats que les autres traitements. Il faut donc faire attention à ne pas trop en prendre pour éviter les effets secondaires.

Il existe différents types de médicaments qui peuvent être utilisés dans le traitement de l’inflammation chez le patient atteint d’arthrose du genou :

  1. Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens sont les suivants : l’aspirine, le diclofénac (voltarène) et l’ibuprofène (Brufen) sont utilisés pour réduire le gonflement de l’articulation.
  2. De simples anti-douleur comme l’Efferalgan peuvent être très efficaces pour réduire la douleur, mais n’agissent pas sur l’inflammation.
    Les analgésiques (anti-douleur) sont généralement le premier choix parmi les traitements de l’inflammation chez les patients atteints d’arthrose du genou.
    Tous les médicaments ont des effets secondaires, y compris les analgésiques.
    Cependant, les anti-inflammatoires non stéroïdiens ont plus d’effets secondaires (Angst et al. – 2002).

Il est important de savoir que ces médicaments peuvent également interagir avec d’autres médicaments que l’on prend, comme par exemple, les fluidifiants ou les anticoagulants.

Il faut parler des effets secondaires et des interactions avec :

  • Son orthopédiste,
  • Son médecin généraliste.

 

Compléments alimentaires

La glucosamine et la chondroïtine sulfate sont des compléments alimentaires oraux qui peuvent soulager la douleur de l’arthrose. Ils se composent de deux grandes molécules que l’on trouve dans le cartilage de nos articulations. Les compléments alimentaires vendus en pharmacie sont généralement composés de produits /

  • Synthétiques,
  • D’origine animale.

Injections d’acide hyaluronique

La viscosupplémentation consiste à injecter des substances à base d’acide hyaluronique dans le genou.
Il y a beaucoup d’études su ce traitement qui fonctionne souvent.

Par exemple, Henrotin et al. (2015) indiquent qu’il s’agit d’un traitement efficace contre l’inflammation légère ou modérée chez les patients souffrant d’arthrose.

Beaucoup de personnes pensent que cela agit comme un lubrifiant et aide les mouvements du genou.

Est-ce vrai ?

En réalité, cette substance possède d’importantes propriétés anti-inflammatoires.
Par exemple, selon une étude de Hirota et al. (1998), les infiltrations d’acide hyaluronique réduisent le niveau de certaines substances provoquant l’inflammation :

  1. Les prostaglandines,
  2. Les leucotriènes.

Par rapport aux infiltrations de cortisone, les avantages de l’acide hyaluronique sont :

  1. Moins de contre-indications et d’effets secondaires, puisqu’il s’agit d’un complément alimentaire et non d’un médicament,
  2. Un effet plus durable.

En effet, selon Bannuru et al. (2009), les corticostéroïdes sont plus efficaces à court terme (les 4 premières semaines), mais l’acide hyaluronique a un effet analgésique plus durable.
L’étude montre de meilleurs résultats 4 à 26 semaines après l’injection.

 

La thérapie laser

Parmi les dernières nouvelles, il y a l’utilisation du laser Yag pour la régénération du cartilage.

Une société italienne a créé un laser qui a donné des résultats intéressants lors d’études cliniques préliminaires.

Le faisceau laser de cette machine a une plus grande pénétration que les lasers traditionnels.

Cela permet d’agir en profondeur pour stimuler la croissance du tissu cartilagineux.

 

Traitements alternatifs pour l’arthrose du genou

Parmi les traitements non conventionnels, il y a l’acupuncture.
L’acupuncture est pratiquée dans de nombreux pays du monde et les recherches montrent qu’elle peut aider à soulager la douleur au genou chez le patient atteint d’arthrose.

Selon une étude de Christensen et al. (1992), sur 42 genoux souffrant d’arthrose, l‘acupuncture a réduit la douleur et certains patients ont évité l’intervention chirurgicale programmée.

Certaines études montrent des bénéfices statistiquement significatifs.

Cependant, ces bénéfices sont minimes et n’atteignent pas les seuils minimaux pour être pertinents (Vaishya et al. – 2016).

Il faut s’assurer que l’acupuncteur soit certifié et il ne faut pas hésiter à poser des questions sur la méthode de stérilisation des aiguilles.

Traitement avec de la boue

Parmi les traitements de cure thermale, la boue peut être utile en cas d’arthrose au genou car elle réduit :

  •  L’inflammation,
  • La douleur (Fraioli et al. – 2018).

 Cependant, comme cela arrive souvent, il existe des études contradictoires.

En effet, selon Xiang et al. (2016), les résultats ne sont pas meilleurs que ceux du placebo.

 

Alimentation et nutrition pour l’arthrose du genou

Les personnes qui souffrent d’arthrose au genou sont souvent en surpoids, le résultat est une plus grande charge sur le genou qui provoque l’usure du cartilage.
Pour soigner et prévenir la douleur au genou provoquée par de l’arthrose, il est conseillé de :

 

Quand opérer ? Intervention chirurgicale pour l’arthrose du genou

Si l’inflammation chez le patient atteint d’arthrose ne réagit pas aux traitements conservateurs et que le patient ressent des douleurs aussi la nuit, une intervention chirurgicale être nécessaire.

Il y a plusieurs options chirurgicales :

  • L’arthroscopie est une opération chirurgicale qui utilise une technologie de fibre optique pour permettre au chirurgien de voir à l’intérieur de l’articulation, d’enlever les débris (corps étrangers) ou d’effectuer certaines interventions.
  • L’ostéotomie est une procédure qui est utilisée pour améliorer l’alignement du genou en changeant la forme de l’os. Ce type de chirurgie peut être conseillé si l’usure de l’articulation est principalement située sur un côté du genou, généralement en raison de varus ou valgus du genou.
    En pratique, le chirurgien enlève un bout d’os du tibia.
    Une ostéotomie n’est pas permanente, une intervention chirurgicale supplémentaire peut être nécessaire par la suite.

Ostéotomie du genou

  • L’intervention chirurgicale de prothèse de genou ou arthroplastie est une procédure chirurgicale dans laquelle les articulations sont remplacées par des prothèses du genou artificielles en céramique et en plastique. La substitution peut toucher un seul côté du genou ou toute l’articulation. L’intervention chirurgicale de pose de prothèse est généralement réservée aux personnes de plus de 50 ans souffrant d’arthrose sévère. Il est possible d’avoir besoin de répéter l’opération dans le futur, si une infection se produit, si la prothèse se détache de son point d’attache, ou si l’articulation s’use ultérieurement après plusieurs années.
    Aujourd’hui, avec les techniques chirurgicales actuelles, la majeure partie des nouvelles articulations résistent plus de 20 ans. L’intervention chirurgicale comporte des risques.
Prothèse de genou

ADTRPC Total Left Knee Replacement

La greffe de cartilage est uniquement possible pour quelques patients.
Les conditions sont que :

  1. Le patient soit jeune,
  2. Le patient ait seulement un détachement partiel de cartilage,
  3. Le dommage ait été causé par un traumatisme,
  4. Il n’y ait pas de signes d’arthrose.

À lire aussi :

Bibliographie :

  • Raju Vaishya,⁎ Godfrey B. Pariyo, Amit Kumar Agarwal,1 and Vipul Vijay Non-operative management of osteoarthritis of the knee joint J Clin Orthop Trauma. 2016 Jul-Sep; 7(3): 170–176.
  • Behzad Heidari, MD Knee osteoarthritis diagnosis, treatment and associated factors of progression: part II Caspian J Intern Med. 2011 Summer; 2(3): 249–255.
  • Raja K1, Dewan N. Efficacy of knee braces and foot orthoses in conservative management of knee osteoarthritis: a systematic review. Am J Phys Med Rehabil. 2011 Mar;90(3):247-62. doi: 10.1097/PHM.0b013e318206386b.
  • Steven Phillips,1 Chuan Silvia Li,1,2 Mark Phillips,1 Markus Bischoff,3 Pervez Ali,4,5Jas Chahal,6 Matthew Snider,3,7 and Mohit Bhandari8 Treatment of Osteoarthritis of the Knee with Bracing: A Scoping Review Orthop Rev (Pavia). 2016 Jun 27; 8(2): 6256.
  • Pollo FE, Otis JC, Backus SI, Warren RF, Wickiewicz TL Reduction of medial compartment loads with valgus bracing of the osteoarthritic knee. Am J Sports Med. 2002 May-Jun; 30(3):414-21.
  • Draganich L1, Reider B, Rimington T, Piotrowski G, Mallik K, Nasson S. The effectiveness of self-adjustable custom and off-the-shelf bracing in the treatment of varus gonarthrosis. J Bone Joint Surg Am. 2006 Dec;88(12):2645-52.
  • Jay R. Ebert, PhD, Karen Hambly, PhD, Brendan Joss, PhD,Timothy R. Ackland, PhD, and Cyril J. Donnelly, PhD Does an Unloader Brace Reduce Knee Loading in Normally Aligned Knees? Clin Orthop Relat Res. 2014 Mar; 472(3): 915–922.
  • Angst F, Aeschlimann A, Michel BA, Stucki G Minimal clinically important rehabilitation effects in patients with osteoarthritis of the lower extremities. J Rheumatol. 2002 Jan; 29(1):131-8.
  • Y Henrotin, R Raman, P Richette, H Bard, J Jerosch, T Conrozier, et al. Consensus statement on viscosupplementation with hyaluronic acid for the management of osteoarthritis, Semin Arthritis Rheum, 45 (2015), pp. 140-149.
  • Christensen BV1, Iuhl IU, Vilbek H, Bülow HH, Dreijer NC, Rasmussen HF. Acupuncture treatment of severe knee osteoarthrosis. A long-term study. Acta Anaesthesiol Scand. 1992 Aug;36(6):519-25.
  • Antonio Fraioli, 1 Gioacchino Mennuni, 1 Mario Fontana, 1 Silvia Nocchi, 1Fulvia Ceccarelli, 2 Carlo Perricone, 2 and Angelo Serio 3 Efficacy of Spa Therapy, Mud-Pack Therapy, Balneotherapy, and Mud-Bath Therapy in the Management of Knee Osteoarthritis. A Systematic Review Biomed Res Int. 2018; 2018: 1042576.
  • Jie Xiang, Dongying Wu, and Jian’an Li Clinical Efficacy of Mudpack Therapy in Treating Knee Osteoarthritis A Meta-Analysis of Randomized Controlled Studies Am J Phys Med Rehabil. 2016 Feb; 95(2): 121–131.
Comment traiter l’arthrose du genou : Le guide définitif ultima modifica: 2019-08-07T12:26:17+02:00 da Albane Mahè

Laisser un commentaire