Asthme chronique et allergique : traitement, remèdes et alimentation

Il y a deux types de traitements pour l’asthme chronique ou l’asthme allergique :

  • Le premier sert à traiter une crise aiguë ;
  • Le deuxième est un traitement préventif à long terme.

 

 

Lignes directrices du traitement de l’asthme

Dans la majorité des cas, le traitement médicamenteux est administré par inhalateur. Dans les cas les plus graves, le médecin prescrit des médicaments sous forme de :

  • Comprimés ;
  • Injections.

Les patients n’effectuent parfois pas le traitement complet pour l’asthme chronique, car dès qu’ils se sentent mieux ils arrêtent.
Parmi les causes de cet arrêt, il y a le manque d’explication de la part du médecin envers le patient.

 

Traitement de la phase aigüe de l’asthme (crise d’asthme)

Après avoir identifié la raison exacte de l’asthme, on peut décider le traitement.
Le premier traitement sert à soulager rapidement les symptômes.

Une hospitalisation immédiate pour une intubation et une respiration mécanique est nécessaire :

  • En cas d’asthme grave ;
  • En cas de graves crises d’asthme par le passé.

Les premiers médicaments prescrits sont :

Bêta-2-agonistes à courte durée d’action : ces médicaments provoquent la dilatation des bronches qui donne un rapide soulagement.
Parmi ceux-ci, il y a le salbutamol (Ventoline ou Airomir Autohaler).
Il s’agit de médicaments :

  • Qu’il faut prendre par inhalation buccale (inhalateur) ;
  • Qui agissent rapidement.

Pendant la grossesse, ils peuvent provoquer des malformations de l’estomac et du cœur. Il est donc préférable d’éviter la prise de ce médicament.

Adrénaline : pendant la phase aiguë, le médecin peut prescrire de l’adrénaline :

  • Par inhalation ;
  • Par injection.

Cortisoniques : Les médicaments à base de cortisone peuvent être nécessaires pour affronter la maladie, par exemple le bétaméthasone (Célestène).
Ils sont administré par voie :

  • Buccale ;
  • Intraveineuse.

Bien qu’ils soulagent les symptômes de l’inflammation des voies aériennes, il faut en éviter la prise à long terme car il y a beaucoup d’effets secondaires.

Selon certains scientifique, les cortisoniques sont déconseillés pendant la grossesse, surtout pendant le premier trimestre, car ils peuvent provoquer ou favoriser :

Le bromure d’ipratropium (Atrovent)
Ce médicament est utilisé pour traiter la bronchite chronique et l’emphysème, mais il peut être pris pour soulager rapidement une crise d’asthme.
L’action du bromure d’ipratropium consiste à dilater les voies respiratoires.
Le médecin peut prescrire ce médicament associé au Bêta-2-agonistes.

 

Traitement de la phase post-aiguë ou chronique de l’asthme

Corticostéroïdes par inhalation : les médicaments qu’on prend à long terme pour diminuer la fréquence de ces crises sont les cortisoniques comme le :

  • Béclométasone ;
  • Budésonide ;
  • Fluticasone.

Puisqu’on inhale ces médicaments, le risque d’effets secondaires est très faible par rapport aux médicaments en comprimés.
Le médecin peut donc prescrire ces médicaments même pendant la grossesse.

Bêta-agonistes à longue durée d’action : ces médicaments comprennent le salmétérol (Seretide), un bronchodilatateur qui aide à réduire l’inflammation.
Le médecin prescrit les bêta-2-agonistes associés aux cortisoniques.
Ce médicament est adapté aux femmes pendant la grossesse.

Antagonistes des récepteurs des leucotriènes : il s’agit de médicaments qui agissent sur les leucotriènes, c’est-à-dire des substances relâchées par les leucocytes en cas d’inflammation ou d’allergie. Ils ont les effets suivants :

  • Ils provoquent la constriction des bronchioles ;
  • Ils provoquent la formation de mucus ;
  • Ils attirent les éosinophiles ;
  • Ils favorisent l’inflammation.

On prend ces médicaments sous forme de comprimé, par exemple Montelukast (Singulair).
Ces médicaments n’agissent pas rapidement. Il peut se passer plusieurs jours avant de pouvoir observer les résultats.

Théophylline : il s’agit d’un médicament par voie buccale qui provoque la dilatation des bronches, en facilitant donc la respiration.

 

Bronchodilatateurs pour l’asthme chronique et allergique

Les bronchodilatateurs sont les médicaments les plus utilisés pour l’asthme.

Une personne qui souffre fréquemment de crises d’asthme peut utiliser l’aérosol. Certains bronchodilatateurs ont un effet immédiat, alors que d’autres agissent après 30 à 45 minutes environ.
L’effet peut durer pendant au moins 12 heures ; les bronchodilatateurs les plus récents durent jusqu’à 24 heures.

Effets secondaires des bronchodilatateurs
Certains effets secondaires des bronchodilatateurs sont :

 

Traitement biologique pour l’asthme allergique

Ce traitement se base sur des médicaments anti IgE, c’est-à-dire les anticorps de l’allergie.
Le principe actif se lie aux IgE et arrête la chaîne d’événements qui provoque la réaction allergique.
Le traitement biologique est conseillé chez les patients :

  • Souffrant fréquemment de symptômes d’asthme ;
  • Qui sont positifs au test cutané pour une allergie ;
  • Qui ont effectué un traitement prolongé de cortisoniques les années précédentes ;
  • Qui ont souffert de crises d’asthme graves.

Le médicament le plus prescrit est l’omalizumab (Xolair).
Il s’agit de’un médicament très coûteux, environ 200 euros par administration (dont 65% remboursé par la Sécurité Sociale).

 

 

Désensibilisation ou vaccination pour l’asthme allergique

Ce traitement est conseillé chez les patients souffrant d’asthme allergique (par exemple une allergie aux acariens ou aux pollens) qui n’ont jamais eu de choc anaphylactique.
Le traitement de désensibilisation consiste à administrer des doses croissantes de la substance responsable de l’allergie.
Lorsqu’on arrive à la dose maximale, la quantité reste inchangé pour les traitements suivants.
Le médicament peut être pris par :

  • Injection ;
  • Gouttes ou comprimés qu’il faut laisser fondre sous la langue.

La durée du traitement varie entre 3 et 5 ans.
Le vaccin est conseillé chez les enfants à partir de 5 ou 6 ans.

Remèdes naturels pour l’asthme chronique et allergique

Cassis (Ribes nigrum)
La cassis est une plante de la famille des grossulariacées.
Le tanin condensé (proanthocyanidine) du cassis diminue la sécrétion de chimiokines pro-inflammatoires.
Il s’agit de facteurs inflammatoires qui aggravent l’asthme atopique.
Une étude canadienne publiée en juin 2012 montre que les anthocyanes du cassis, en particulier le cyanidin 3-O-glucoside, inhibent la sécrétion de la cytokine IL-6 (interleukine 6) des macrophages humains.
IL-6 est une cytokineactive dans la réponse pro-inflammatoire.

 

Traitement de l’asthme par l’aromathérapie

Huile de lavande
L’inhalation de vapeur avec l’huile de lavande s’effectue en mélangeant de 6 à 10 gouttes de cette huile essentielle dans un bol d’eau chaude.
La vapeur produite a de grandes propriétés thérapeutiques et elle peut soulager rapidement les crises d’asthme.

Huile de menthe poivrée
Cette huile essentielle agit comme un antihistaminique naturel et elle peut diminuer les symptômes de l’asthme léger.
L’histamine est libérée dans le corps après une exposition à un allergène qui provoque souvent une crise d’asthme.
Parmi les remèdes de grand-mère qui aident à respirer, on peut essayer l’inhalation de vapeur avec l’huile de menthe poivrée.

Parmi les huiles essentielles qui peuvent améliorer la respiration en cas d’asthme il y a aussi l’huile d’eucalyptus.

 

Alimentation et nutrition pour l’asthme chronique et allergique

Les enfants souffrant d’asthme doivent avoir une alimentation équilibrée avec beaucoup de fruits frais et légumes, c’est-à-dire d’aliments riches en antioxydants.
L’obésité et la sédentarité peuvent aggraver l’asthme, il faut donc éviter :

  • Les gâteaux conditionnés ;
  • Les snacks.

Selon les témoignages des patients sur internet et des groupes sur les réseaux sociaux, il y a plusieurs types d’alimentation naturelle qui peuvent :

  • Réduire les symptômes ;
  • Éviter les médicaments ;
  • Guérir dans certains cas.

Toutefois, le patient doit suivre régulièrement ce type d’alimentation sinon les symptômes réapparaissent.
Parmi ces régimes il y a :

Les médecins n’arrivent pas à traiter cette maladie car ils ne connaissent pas la cause. La maladie devient donc chronique et le patient doit prendre les médicaments à vie.

Selon le régime du groupe sanguin, le patient doit manger :

  • Beaucoup de légumes ;
  • Quelques fruits ;
  • Des fruits à coque (sans exagérer) ;
  • De la viande et du poisson adapté à son groupe sanguin ;
  • Des œufs ;
  • Des légumes secs.

Les aliments qu’il faut éviter sont :

  • Les céréales, même celles sans gluten ;
  • Le lait et les produits laitiers ;
  • Les gâteaux ;
  • La viande de porc ;
  • Les chewing-gums ;
  • Le café et le thé ;
  • Certains aliments qui dépendent du groupe sanguin.

Selon la médecine naturelle et l’hygiénisme, l’alimentation est la première cause de l’asthme. Les aliments qui aggravent particulièrement la situation sont :

  1. Les produits laitiers qui favorisent la production de mucus, parmi lesquels il y a :
    1. Le lait ;
    2. Les fromages ;
    3. La crème glacée ;
    4. La mozzarella (et donc la pizza) ;
    5. Les gâteaux à la crème.
  2. Les produits à base de farine ou de céréales (le maïs, le riz, le froment, l’orge, le millet, l’avoine, le seigle) de la famille des poacées (graminées). Le contact excessif quotidien avec ces aliments peut provoquer des allergies.

pain, céréales, farine

Beaucoup de personnes ont essayé le traitement par le jeun, puis une alimentation équilibrée et naturelle.

Selon les hygiénistes (Shelton, Ehret, etc.), les résultats sont intéressants car :

  • Après quelques jours les symptômes s’améliorent, par exemple le patient respire mieux ;
  • Les patients à jeun pendant de longues périodes dans les cliniques spécialisées et qui continuent ensuite à avoir un mode de vie sain, ont une diminution importante des symptômes jusqu’à leur disparition.

Le traitement naturel pour l’asthme est long et difficile. Le patient doit s’engager constamment, mais ce traitement est probablement le plus efficace à long terme.
La supervision du personnel spécialisé est fondamentale car on ne peut prendre aucun médicament lorsqu’on est à jeun.

Le traitement naturel n’est pas indiqué pour traiter les crises, mais il est adapté pour prévenir les crises d’asthme.

La durée du traitement dépend de la durée de la maladie. Si la maladie est chronique et le patient a pris beaucoup de médicaments, il peut avoir besoin :

  • D’une période prolongée de jeun ;
  • D’une interruption de l’alimentation de durée moyenne, qu’il faut répéter à l’avenir.

Si le patient ne veut pas jeûner, il peut passer à une alimentation à base de fruits et de légumes crus.

Le régime paléo est l’alimentation de l’homme primitif qui :

  • Cueillait les fruits et les légumes ;
  • Chassait ;
  • Pêchait.

Ce type d’alimentation se base sur :

  • La viande et le poisson ;
  • Les œufs ;
  • Les fruits (en petites quantités) ;
  • Les légumes ;
  • Les fruits à coque.

Parmi les aliments interdits il y a les aliments transformés et ceux qui dérivent :

  • Du lait ;
  • Des légumes secs ;
  • Des céréales.

 

Pronostic du patient souffrant d’asthme chronique et allergique

Le pronostic de l’asthme dépend :

  • De la gravité de l’asthme ;
  • De la fréquence des crises ;
  • Du traitement.

Le pronostic est meilleur si la maladie est diagnostiquée précocement.
Même si beaucoup de personnes pensent que cette maladie est invalidante, on peut vivre normalement en effectuant un traitement précoce et efficace.

 

Prévention de l’asthme chronique et allergique

Tout d’abord, les personnes qui souffrent d’asthme doivent comprendre la cause des crises. Le patient doit éviter le contact avec :

  1. Les animaux de compagnie ;
  2. La fumée de cigarette, il faut donc arrêter de fumer ;
  3. D’autres allergènes qui peuvent déclencher les crises d’asthme.

À long terme, le programme de traitement de l’asthme réduit la fréquence des crises au minimum.
Il est donc préférable de choisir les glucocorticoïdes, comme le béclométasone (Beclojet).

Il faut faire attention au chauffage, en hiver la température optimale est :

  • 20° dans le salon ;
  • 18° dans la chambre.

À lire aussi :


Qui sommes-nous | Contact | Termes du service | Charte données personnelles | Sitemap |  Publications |  Disclaimer

Site du Docteur Massimo DEFILIPPO Via Roma 18 - 42048 Rubiera (RE) Italie
Asthme chronique et allergique : traitement, remèdes et alimentation ultima modifica: 2017-08-26T03:46:41+00:00 da Defilippo Giovanni