Tendinite du coude

Traitement de la tendinite du coude

L’épicondylite (ou tendinite du coude) peut être traitée à l’aide de médicaments, d’une orthèse pour immobiliser l’articulation, d’un bandage adhésif thérapeutique, de compresses de glace et d’un programme d’exercices à effectuer sous la supervision d’un kinésithérapeute.
En phase aiguë, le repos est nécessaire jusqu’à ce que la douleur permanente diminue. On ne peut reprendre l’entraînement et la compétition que lorsque la douleur a disparu.

Tendinite du coude
Tendinite du coude

Traitement médicamenteux
Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l’aspirine et l’Advil peuvent être utiles à ce stade.
Il est conseillé d’éviter les infiltrations de cortisone car elles peuvent endommager le tendon, voire provoquer une lésion.

Traitement manuel
Le kinésithérapeute peut effectuer un traitement manuel nommé Cyriax ou massage transversal profond qui stimule la réparation du tendon et l’alignement des fibres de collagène.
Les techniques d’ostéopathie peuvent éliminer les blocages articulaires et les contractures musculaires qui provoquent les douleurs.

Exercices
Il faut éviter les exercices d’étirement qui allongent les muscles extenseurs du poignet.
Il est conseillé d’effectuer des exercices de renforcement des muscles de l’avant-bras, mais uniquement lorsque la douleur a disparu.
Si l’on ressent des douleurs au cours des exercices de renforcement, il faut attendre.
On peut effectuer des flexions car elles ne devraient pas provoquer de douleurs.

 

Repos
Il est recommandé de limiter les activités quotidiennes et les sports qui aggravent les symptômes, par exemple le tennis et la natation.
Quand il faut soulever des poids, il est conseillé d’effectuer le levage en tenant la paume de la main vers le haut.
Quand on effectue des mouvements répétitifs, il est préférable de faire des pauses fréquentes.

 

Orthèse en cas de tendinite du coude

Ondes de choc,tendinite,coude,épicondylite
Ondes de choc pour la tendinite du coude

Un bracelet à fixer sur l’avant-bras est souvent conseillé à ceux qui souffrent d’épicondylite. Il faut l’appliquer sur l’avant-bras, mais pas sur la zone enflammée.
Il faut attacher le bracelet à l’avant-bras 3 centimètres sous l’épicondyle, en positionnant la plaquette sur les muscles concernés, de façon à ce que la zone d’intersection musculaire décharge sur le coude.
Cette orthèse est utile pendant les activités qui pourraient aggraver les symptômes, mais ne l’est pas au repos. Une orthèse semblable à celle utilisée pour le syndrome du canal carpien peut aussi être utile. Elle soutient les muscles impliqués dans l’extension du poignet.
Une solution alternative consiste à appliquer un bandage ou un bandage adhésif thérapeutique qu’il faudra toutefois souvent remplacer.

Physiothérapie instrumentale en cas de tendinite du coude

Les traitement indiqués pour la tendinite du coude sont les ondes de choc, la laserothérapie (notamment pour les femmes) et les ultrasons.
La Tecarthérapie est inutile en cas de tendinite car elle n’agit pas à l’intérieur du tendon.
Ces traitements stimulent le corps à réparer les microlésions du tendon. Ils sont également efficaces en cas d’épicondylite qui ne guérit pas à l’aide de remèdes naturels.

 

Remèdes naturels en cas de tendinite du coude

Outre le bracelet et la kinésithérapie, on peut appliquer des anti-inflammatoires naturels qui favorisent l’absorption de l’inflammation, par exemple une pommade à base d’arnica des montagnes ou de griffe du diable.
L’argile n’est utile qu’en cas de gonflement et d’inflammation. Toutefois, le coude se gonfle rarement.

Régime alimentaire et alimentation en cas de tendinite du coude
L’alimentation est fondamentale pour favoriser la guérison. Il faut éviter notamment de consommer de la viande, des laitages, des aliments frits, des œufs et des sucres industriels (desserts et gâteaux).

 

Prévention de la tendinite du coude

Quand on joue au tennis, la cause la plus commune d’épicondylite est une mauvaise exécution du geste technique avec la raquette.
Les joueurs avec le coude du joueur de tennis développent souvent une tendinite du coude en faisant des revers, bien que le problème puisse se produire suite à tout mouvement.
Une personne qui joue au tennis pendant ses loisirs devrait suivre des cours avec un moniteur afin d’acquérir une bonne technique de base.
Il est préférable de jouer sur des terrains mous plutôt que sur ceux en terre battue.
Il est utile de remplacer régulièrement les balles de tennis. Il faut utiliser une raquette aux dimensions appropriées et avec une prise confortable.

 

Intervention chirurgicale en cas de tendinite du coude

La majorité des patients qui souffrent d’épicondylite ne sont pas traités chirurgicalement.
Seuls les patients qui ressentent une douleur persistante malgré plusieurs mois de traitement conservateur peuvent se soumettre à une chirurgie.
Les résultats de l’intervention ne sont généralement pas bons.
L’opération chirurgicale est effectuée dans une clinique (chirurgie de jour), souvent sous anesthésie générale ou locale.
On retire et/ou on répare la portion d’insertion du tendon qui est endommagée. Souvent, une partie de l’os est grattée pour stimuler la croissance des vaisseaux sanguins dans la zone touchée.
Le coude doit rester immobilisé pendant plusieurs semaines. Il faut ensuite commencer un programme d’exercices de rééducation. Les risques de la chirurgie sont les suivants : douleur persistante, raideur et infections.

 

Quelle est la durée de la tendinite du coude ? Pronostic

Globalement, 90 à 95 % des personnes qui souffrent de tendinite du coude voient leur état s’améliorer et guérissent grâce au traitement conservateur. Les temps de récupération dépendent du patient : s’il cesse immédiatement d’effectuer les activités qui ont provoqué l’épicondylite et qu’il suit ses traitements, il peut guérir en moins d’un mois. Dans le cas contraire, les temps de récupération peuvent atteindre 8 à 10 mois.
Toutefois, on estime que 5 % des patients ne s’améliorent pas. C’est pourquoi l’intervention chirurgicale se révèle alors nécessaire.
L’intervention visera à réparer l’unité musculo-tendineuse endommagée autour du coude.
80 à 90 % des personnes qui se soumettent à l’intervention chirurgicale guérissent complètement et récupèrent leur force musculaire.

 

Lire aussi : Épicondylite, douleurs, symptômes et diagnostic