Shiatsu

Le shiatsu est utilisé depuis de nombreuses années afin de favoriser la santé et de soulager le stress.

Il s’agit d’une technique basée sur la pression des doigts sur certains points du corps pour équilibrer l’énergie interne.
Le mot shiatsu dérive du japonais : shi = doigts et atsu = pression.

L’histoire du shiatsu

Bien que le shiatsu soit une forme de thérapie japonaise, les origines remontent à la philosophie chinoise antique.

Shiatsu

Il s’est développé au début du XXe siècle. En 1919, Tamai Tempaku (le créateur de la technique du shiatsu) a publié un document appelé Shiatsu Ho, à savoir une combinaison de Anma (un massage thérapeutique effectué par les aveugles), Ampuku (un massage abdominale utilisé lors de l’accouchement), d’autres exercices thérapeutiques, d’anatomie et de physiologie occidentale.

L’évolution du shiatsu en tant que véritable thérapie est due aux efforts de Takujiro Namikoshi. Il n’était alors qu’un enfant lorsque sa famille déménage à Hokkaido en 1905. Sans le savoir, il a pratiqué cette technique sur sa mère qui souffrait de polyarthrite rhumatoïde. Elle affirmait que son massage lui soulageait la douleur. Il s’est rendu compte qu’effectuer des pressions soulageait plus par rapport à la « friction » et que c’était encore plus utile pour la guérison de sa mère. Son expérience personnelle lui a fait réaliser que cette technique pouvait également être utilisée pour traiter d’autres maladies du corps.

Takujiro Namikoshi a ouvert l’Institut de thérapie Shiatsu à Hokkaido en 1925. En 1940, il a ouvert l’Institut japonais de Shiatsu à Tokyo. Le ministère de la santé a permis à l’école d’être nommée Institut de Shiatsu du Japon après acceptation légale en tant que partie de l’Anma.

En France, il y a le Syndicat Professionnel de Shiatsu (SPS), dont le site internet est : http://www.syndicat-shiatsu.fr/

 

Quels sont les principes du Shiatsu ?

Le massage est le type de soin le plus ancien et le plus efficace.
Quand on ressent une douleur, on masse sans le vouloir la zone douloureuse avec la main pour la soulager.
En massant la peau, on stimule la circulation sanguine et le métabolisme de la zone touchée. Cette action a des effets positifs sur la peau, les muscles proches et également sur les nerfs, les vaisseaux sanguins, les cellules et les organes sous la peau.
Le principe du Shiatsu (japonais), Tui Na (chinois) ou acupression est le même que celui de l’acupuncture mais utilise la pression du doigt. Les quatorze méridiens principaux sont utilisés comme des voies énergétiques et les points d’acupuncture classiques sont des points thérapeutiques.
L’un des concepts fondamentaux de la médecine chinoise et japonaise est le ki : c’est l’énergie vitale présente dans le corps et à la base de son fonctionnement.
Le ki s’écoule dans des voies spécifiques, appelées méridiens. Le thérapeute de shiatsu a accès au ki à travers des points (appelés points vitaux) le long des méridiens.
Les gens sont en bonne santés lorsqu’il y a beaucoup de ki dans les méridiens et la circulation n’est pas obstruée. Quand le ki devient insuffisant, déséquilibré ou si la circulation est bloquée, les symptômes d’une maladie peuvent se présenter.
Des signes mineurs émergent en apparence, comme le rhume, la grippe, le mal de tête (toutes les semaines ou tous les jours), les douleurs articulaires et musculaires ou l’indigestion. Ce sont signes d’un déséquilibre du ki. Le shiatsu permet de stimuler et de coordonner la circulation du ki dans tout le corps.

Selon Shizuto Masunaga (un psychologue japonais qui a créé un style un peu différent), la partie du corps la plus importante est Hara et correspond à l’abdomen. Cependant dans la conception orientale, elle indique le centre énergétique et vital du corps.
Masunaga concentre la thérapie sur les causes plutôt que sur les symptômes, à la différence du maître Namikoshi.
Le thérapeute de shiatsu est formé pour reconnaître les exemples de déséquilibre dans le corps, avant que les premiers symptômes physiques n’apparaissent. Les signes de déséquilibre peuvent être des changements simples mais subtils qui, s’ils ne sont pas traités, peuvent évoluer jusqu’à l’apparition de symptômes. L’équilibre peut être rétabli avec une évaluation appropriée et des séances régulières de shiatsu.
Il n’y a pas de nombre idéal, la bonne fréquence est d’environ une séance par mois.
Les professionnels de shiatsu peuvent également donner des conseils sur le style de vie et les activités à pratiquer.
Le thérapeute doit avoir suivi un cours qui dure plusieurs années (généralement 3 ou 4) afin de pratiquer correctement cette discipline.

 

Comment se déroule une séance de shiatsu ?

Au début de la séance, le professionnel évalue le patient afin de déterminer les types de déséquilibres qui peuvent être présents. Il est important d’évaluer l’« état du ki » afin que le thérapeute décide de la session thérapeutique la plus efficace pour le patient. Il crée ensuite un programme qui donnera de nombreux bénéfices thérapeutiques au patient, selon ses propres besoins.
Le Shiatsu utilise différentes techniques manuelles, comme la pression, le tapotage et l’étirement pour accéder au ki vital du corps.
Le shiatsu n’est pas un massage parce que le thérapeute ne masse pas et ne manipule pas les muscles, contrairement au massage suédois, ayurvédique, etc.
Au Japon, on dit : « hoko no kata », c’est-à-dire « Kata de la marche » pour expliquer comment effectuer ce traitement.
Le thérapeute ne doit pas presser, ni même avoir du mal, mais doit plutôt abandonner (appuyer) le poids de son corps sur les méridiens du patient.
Les bras doivent être perpendiculaires et il peut utiliser les paumes des mains, le bout des doigts, les coudes, les genoux ou également les pieds.
De cette façon, le traitement n’est pas douloureux pour le patient et ne fatigue pas le thérapeute.

Dans le cas où l’énergie du patient est faible ou insuffisante, le professionnel utilise des techniques spécifiques pour améliorer et vitaliser le ki. Lorsque le patient est trop stressé, agité ou anxieux, le professionnel utilise des techniques pour dissiper l’énergie « en excès » et rétablit, de cette façon, le niveau du ki. Le shiatsu peut s’avérer pour soulager certaines maladies, rétablir l’équilibre et rester en bonne santé.
Un programme régulier de Shiatsu est un excellent moyen de garder la forme et d’améliorer la vitalité.
Ce programme peut être différent pour chaque personne.
Pour certains, une séance de shiatsu par mois suffit pour garder l’équilibre du ki.
Pour d’autres, qui ont un emploi très stressant, des besoins familiaux importants, un style de vie hyperactif, un manque d’activité physique ou d’autres facteurs, plusieurs séances de shiatsu sont nécessaires.

Watsu,shiatsu dans l’eau

Watsu signifie shiatsu effectué dans l’eau (de l’anglais « water » = eau + shiatsu) : on l’effectue avec le patient qui flotte sur le dos et le thérapeute à côté de lui qui effectue la digitopression et des étirements).

Est-ce que le shiatsu est bénéfique pour la santé et le bien-être ?

Le shiatsu est une thérapie non invasive qui peut aider à réduire le stress et à contribuer au bien-être général. Des études montrent qu’il a des effets préventifs et curatifs.
Le shiatsu peut être utilisé pour traiter plusieurs troubles organiques, musculo-squelettiques et émotionnels. On pense qu’il est également utile pour réduire la raideur musculaire, stimuler la peau, aider la digestion et qu’il influence le système nerveux. Cette technique est utilisée pour traiter plusieurs maladies chroniques, telles que les maux de tête, les douleurs faciales, le syndrome prémenstruel, les douleurs à l’estomac, la colite, la fatigue, l’insomnie, la fibromyalgie, le stress, l’anxiété et les douleurs musculo-squelettiques, telles que le mal de dos, la sciatique, la douleur au cou.
L’effet peut être soit stimulant et tonifiant soit calmant et sédatif, selon l’objectif de la séance.
Il peut également être effectué sur les enfants, les nourrissons et les femmes enceintes.

 

À quoi sert-il ? Les bienfaits du shiatsu

Grâce à ses nombreux avantages, le shiatsu est efficace en tant que thérapie pour la détente physique et mentale.
Afin d’obtenir plus d’avantages, les thérapeutes ont appris différentes techniques de massage qui mettent l’accent sur la cause du problème et sur le traitement. Les avantages de cette thérapie sont les suivants :

  • le shiatsu stimule la circulation capillaire de la peau. Une bonne pression sur la peau provoque la sécrétion des glandes sébacées qui gardent la peau humide. Un niveau d’humidité adéquat est utile afin d’avoir une peau lisse, ce qui contribue également à prévenir les rides et les éruptions cutanées.
  • le shiatsu est également utile pour soulager les douleurs musculaires. La charge quotidienne de travail provoque la contraction des muscles du corps, ce qui entraîne beaucoup de tension et des douleurs musculaires. Le shiatsu est utile pour soulager ces douleurs et aide la personne à se détendre complètement.
  • la migraine est souvent dérangeante. Elle diminue le niveau de concentration et déclenche de mauvaises performances. Le shiatsu augmente le flux sanguin partout dans le corps et apaise l’hypertension artérielle des vaisseaux sanguins dans la tête.
  • le massage améliore le fonctionnement du système nerveux et circulatoire.
  • il est également connu pour traiter les maladies et favoriser la guérison. Il améliore en outre le système immunitaire.
  • même pendant la grossesse et les règles, cette thérapie de massage peut réduire les symptômes qui provoquent gêne et inconfort.
  • le massage shiatsu contribue à la digestion des aliments et à l’élimination des déchets et des toxines du corps.
  • il augmente la force en stockant de l’énergie et favorise l’augmentation du métabolisme.
  • le massage shiatsu est également utile chez les femmes enceintes car il crée une atmosphère paisible pour l’enfant et aide à préparer la mère au moment du travail.

Shiatsu,bienfaits,massage

Les autres bienfaits du Shiatsu :

  • il augmente la flexibilité
  • il soulage l’arthrite
  • il réduit la tension et la contracture musculaire, notamment au niveau de la tête, du cou et du dos.
  • il réduit la tension artérielle
  • il renforce le système immunitaire
  • il soulage l’insomnie

 

Les effets secondaires et les contre-indications

S’il est effectué de façon correcte, le shiatsu n’a pas d’effet secondaire particuliers.
Certaines personnes peuvent ressentir un léger inconfort, qui disparaît généralement lors de la séance.
Il est préférable d’éviter la technique de shiatsu lorsque le patient a une infection, une fracture,une hernie discale aiguë (les 2-3 premiers jours) et très douloureuse, une inflammation du nerf sciatique, le cancer, des difficultés respiratoires (en raison des postures qui pourraient aggraver le trouble).
Il y a beaucoup d’opinions sur internet : les patients sont généralement contents du traitement et retournent volontiers voir le thérapeute. Il est toutefois important de ne pas avoir trop d’attentes. Cette thérapie n’est ni un substitut d’un traitement médical ni le remède à toutes les maladies.
L’effet est en outre à court ou à moyen terme, il faut répéter le traitement de temps en temps.

 

Combien de temps cela dure-t-il ? Combien coûte une séance ?

Un massage shiatsu dure généralement 45 minutes, cependant la séance peut durer de 30 à 60 minutes.
Le prix d’une thérapie de Shiatsu dépend de la durée et de qui l’effectue, allant généralement de 25 à 60 euros par séance.

 

Le coussin de massage Shiatsu

Si l’on ne veut pas dépenser trop d’argent dans un fauteuil avec dossier massant ou tout simplement que l’on n’a pas assez d’espace à la maison, le coussin de massage (parfois aussi appelé cylindre de massage, rouleau massant, etc.) peut être une bonne alternative.
On peut l’installer sur la chaise ou le canapé, selon la zone du corps que l’on veut masser.
On peut ensuite soit le plier et le ranger sans aucun effort, soit le laisser sur le fauteuil, toujours prêt pour faire un massage après une journée de détente. Les coussins de massage pour les chaises ont généralement de 2 à 8 rouleaux de massage et ils peuvent faire un ou deux types de massage : le shiatsu (massage) ou le roulement, ce qui est présent dans la plupart mais pas tous les modèles de coussins. Presque tous les derniers modèles de coussins de massage ont la fonction de chauffage et la télécommande.
La principale différence parmi les différents modèles est la fonction de vibration et la possibilité de massage d’épaule.
Le prix du coussin de massage ne dépasse généralement pas 240 €, avec un prix moyen de 130 € pour un produit de qualité.

    A lire aussi