Réflexologie plantaire

La réflexologie plantaire est une science holistique qui s’occupe de l’étude des zones réflexes des pieds.

Les zones réflexes (également appelées points réflexes) : ce sont des endroits réflexes des différents organes et parties du corps qui se trouvent dans les mains et les pieds.
Lorsque ces zones sont activées par des techniques de réflexologie spécifiques, elles ont un effet direct sur l’organe ou la région du corps correspondante.

La carte du piedRéflexologie plantaire
Les organes sont reliés à certaines parties du pied :

  • Le gros orteil est lié à la tête, la thyroïde, la gorge, le cerveau, le nez et la glande pituitaire (hypophyse)
  • La base du gros orteil est liée au cou
  • La tête du deuxième et troisième métatarsien est liée à l’œil et à quelques dents
  • La base du quatrième orteil est liée à l’oreille

La plante du pied est reliée à tous les organes, il y a toutefois des différences entre le pied droit et le pied gauche.
Par exemple, sur le pied gauche on retrouve le cœur, l’estomac, la rate, le pancréas, le côlon descendant, alors que sur le pied droit, il y a le côlon ascendant et la vésicule biliaire.
D’autres organes sont liés aussi bien au pied droit qu’au pied gauche : les reins, la colonne vertébrale, la vessie, l’intestin grêle, les organes génitaux (utérus, ovaires et testicules), etc.
Selon la maladie à traiter, le réflexologue travaille sur les zones qui peuvent provoquer les symptômes.
Par exemple, en cas d’hémorroïdes, les zones sur lesquelles travailler sont le foie, l’intestin et la rate.
En cas d’inflammation du nerf sciatique, il faut agir sur la colonne vertébrale, le dos lombaire et la jambe le long du nerf.

 

L’origine de la réflexologie plantaire

Le concept de réflexologie plantaire est né il y a des milliers d’années.
Cette technique provient de la médecine traditionnelle chinoise, sans pour autant être complètement orientale.
En 1915, le spécialiste oto-rhino-laryngologiste Dr. William H. Fitzgerald a été le premier à introduire la « thérapie des zones » aux États-Unis.
Selon sa théorie, certaines parties des pieds sont reliées aux organes et à d’autres parties du corps. Lorsque l’on y exerce une pression, on crée des voies énergétiques qui favorisent la guérison de la région du corps correspondante.
Dans les années 1930, Dr Eunice Ingram, un kinésithérapeute américain, a présenté une autre « thérapie des zones » et a développé aussi bien les techniques de réflexologie que la carte du pied avec les points et les correspondants du corps. C’est aujourd’hui le système moderne de la réflexologie.

 

À quoi sert-elle ? Le but de la réflexologie plantaire

Les principaux objectifs de la réflexologie sont la guérison, la réduction de la douleur et le bon fonctionnement de toutes les fonctions corporelles, notamment celles des zones douloureuses ou symptomatiques.
La réflexologie n’est pas une magie : elle ne peut pas, par exemple, faire disparaître une scoliose mais elle peut aider à réduire la douleur, les tensions musculaires et favoriser la guérison naturelle du corps ainsi que les processus de désintoxication.
La réflexologie pratiquée par un réflexologue expert favorise également l’amélioration des flux sanguins et lymphatiques dans une région donnée et est donc utile pour la rétention d’eau, la cellulite et la perte de poids.
La réflexologie ne permet pas de traiter complètement certaines maladie mais peut aider à soulager la douleur, comme, par exemple, en cas de cancer.
Cette thérapie peut également être appliquée aux enfants, aux nourrissons et aux femmes enceintes.

 

Comment est-ce que la réflexologie plantaire fonctionne ?

La réflexologie plantaire est similaire à l’acupuncture.
Elle repose sur la théorie que des points ou des zones spécifiques du pied correspondent à certains organes du corps.

Le massage de ces zones se traduit par une amélioration du fonctionnement des organes et favorise la guérison des maladies qui y sont associées.
On pense que les maladies du corps apparaissent sous forme de « boule » dans la zone correspondante du pied.
Le massage aide à stimuler la zone et à améliorer la vitalité.
Les séances de réflexologie plantaire peuvent être faites chez soi, dans un centre médical et dans les stations thermales qui proposent ce type de thérapie.
L’endroit où effectuer la thérapie est un choix personnel.
Il est recommandé de choisir un endroit où la personne peut se détendre pendant la séance.
Une séance de réflexologie plantaire dure environ une heure.

 

La méthodologie

La théorie de base veut que plusieurs points appelés « réflexes » dans les pieds (et les mains) soient reliés à des glandes, des organes et d’autres parties spécifiques du corps. Par exemple, la tête se reflète dans le bout des doigts ; la plante du pied correspond à la poitrine et au cœur ; l’arc du pied correspond au rein, au pancréas et au foie ; le talon correspond à l’intestin et au bas du dos et ainsi de suite. Lorsque l’on exerce une pression avec les pouces, les doigts ou la main sur ces points réflexes du pied, cela entraîne la détente et le soulagement des symptômes présents dans la glande, l’organe ou la partie du corps correspondante.

Réflexologie plantaire,thérapie

On pense que cette méthode fonctionne en agissant sur les terminaisons nerveuses. Chaque pied compte environ 7 500 terminaisons nerveuses qui envoient des signaux au cerveau. Il y a également 800 mètres environ de ganglions lymphatiques, de nerfs et de vaisseaux sanguins, 3 arches, 50 ligaments, 19 muscles, 26 os. Au cours de la session, le professionnel travaille ces parties pour réduire le stress accumulé. La science médicale accepte qu’un bon nombre de maladies et de troubles dont nous souffrons aujourd’hui soient liés au stress.

Beaucoup de personnes pensent à tort que la réflexologie plantaire est un massage. En réalité, c’est bien différent. Un massage est plus superficiel, il travaille les tissus mous, la peau et les muscles, tandis que la technique de la réflexologie fonctionne beaucoup plus en profondeur sur les terminaisons nerveuses. On pense que la pression que l’on exerce peut activer des signaux qui provoquent la libération de substances neurochimiques telles que les endorphines qui aident à réduire le stress et la douleur, en équilibrant le système nerveux.

Le thérapeute expert doit avoir suivi un cours d’au moins un an afin d’apprendre cette thérapie.

 

Que ressent-on lors d’une séance ?

Beaucoup de personnes ressentent une « légèreté », des fourmillements dans le corps ou une sensation de chaleur, d’ « ouverture » ou de « mouvement d’énergie » avec la pression exercée par le professionnel sur la zone spécifique du corps ou de l’organe. Les personnes ressentent souvent, de manière physique, l’énergie qui s’écoule entre les organes, les valvules, les glandes, ou les muscles, ou bien une sensation d’unité entre chaque système du corps.

Les réactions physiques ou émotionnelles suivantes sont souvent ressenties lors d’une séance :

  • transpiration des mains ou des pieds
  • sensation de froid
  • vertiges
  • toux
  • rires
  • larmes
  • soupirs profonds
  • forte envie de dormir
  • disparition des douleurs
  • détente des muscles, par exemple dans la région cervicale, lombaire, du visage ou des jambes
  • impression que tous les organes sont suspendus en l’air, comme s’ils n’étaient pas tendus et reliés entre eux
  • soif
  • Rarement, contractures musculaires (douleurs)

Kunz & Kunz (2008) ont mis au point une synthèse de 168 études de recherche, d’articles de revues et de séminaires du monde entier. Plusieurs de ces études proviennent d’articles similaires publiés dans certaines revues de Chine et de Corée. Toutes ces études ont donné des informations sur la fréquence et la durée de l’utilisation de la réflexologie.
Sur la base de ces différentes études, Kunz et Kunz ont déterminé quatre principaux effets de la réflexologie :

  1. la réflexologie a un effet sur des organes précis (par exemple, lire les images de l’IRM a montré une augmentation du flux sanguin pour les reins et les intestins)
  2. elle peut montrer une amélioration des symptômes (par exemple, des changements positifs ont été constatés dans le fonctionnement des reins chez les patients dialysés rénaux)
  3. la réflexologie crée un effet de relaxation (par exemple, l’EEG mesure les ondes alpha et thêta, la tension artérielle et l’anxiété étaient réduites)
  4. elle aide à réduire la douleur (27 études ont montré un résultat positif pour la diminution de la douleur provoquée par des maladies telles que la neuropathie périphérique par diabète sucré, les calculs rénaux et l’arthrose)

 

L’effet sur certains troubles

La migraine/céphalée de tension
Brendstrup & Launse (1997) ont mené une étude dans laquelle 78 professionnels de réflexologie ont traité 220 patients, dont la plupart présentaient comme symptômes des maux de tête (de modérés à sévères) .
Trois mois après avoir terminé une séance de réflexologie, 65 % des patients ont rapportés que la réflexologie a été utile pour les symptômes, 19 % ont arrêté de prendre des médicaments pour la migraine et 16 % ont affirmé que la réflexologie était un « remède ».
Testa (2000) a mené une expérience pendant laquelle il a examiné, après une séance de réflexologie plantaire et après 3 mois, 32 patients atteints de maux de tête
Les résultats ont montré que la réflexologie plantaire a été au moins aussi efficace que la pharmacothérapie (flunarizine).

L’activité rénale
Sudmeier et al (1999) ont mené une étude sur 32 patients en bonne santé. Le flux sanguin des trois vaisseaux du rein a été mesuré avant, pendant et après la réflexologie plantaire à l’aide de l’échographie Doppler. Les résultats ont montré que la réflexologie plantaire augmente le flux sanguin rénal (ce qui aide le corps à transporter les nutriments aux cellules et à éliminer les déchets).

Le syndrome prémenstruel
Oleson & Flocco (1993) ont mené une étude aléatoire et contrôlé 35 femmes présentant 38 symptômes prémenstruels. Chaque jour, les femmes ont évalué leurs symptômes sur une échelle de 4 points. Les symptômes ont été enregistrés pendant deux mois avant la thérapie de réflexologie, deux mois pendant la thérapie et deux mois plus tard. Les résultats ont montré que 46 % des femmes ont constaté que les symptômes s’étaient améliorés (par exemple, moins d’anxiété, de dépression, de fatigue ou de troubles du sommeil) seulement grâce la réflexologie plantaire.

La sinusite
Healey et al (2002) ont mené une étude aléatoire et contrôlé 150 patients en examinant comment la réflexologie plantaire peut soulager la sinusite chronique.
Dans la carte des zones, les sinus nasaux et paranasaux sont situés aux extrémités des orteils, du deuxième au cinquième.
Les patients traités grâce à la réflexologie plantaire faisaient partie du groupe contrôle. Les deux autres groupes de patients ont eu recours à des méthodes d’irrigation nasale. Les résultats ont montré une amélioration égale dans les deux groupes.
Dans un article intitulé « La solution saline ? » Andrew Weil a affirmé : « Après deux semaines de traitement quotidien, plus de 70 % des patients soumis à l’irrigation nasale ont remarqué une amélioration des symptômes. Mais étonnamment, le groupe qui pratiquait la thérapie de réflexologie plantaire a eu les mêmes améliorations. Les résultats inattendus de cette technique peuvent susciter de nouvelles recherches ».

 

Réflexologie plantaire,séance,carte,zones

Que se passe-t-il à la fin de la séance ?

Les réactions qui peuvent se produire après une séance de réflexologie sont différentes : elles sont parfois imperceptibles et souvent non reconnues. Un bon nombre de réactions sont des signes positifs que la séance fait partie du processus de guérison. D’autres signes indiquent que le corps tente de retourner à un état d’équilibre et d’harmonie.
Les réactions suivantes durent habituellement 24 à 48 heures :

  • augmentation d’énergie
  • augmentation du sommeil
  • soulagement de la douleur
  • articulations plus souples
  • fatigue (certains patients pensent qu’ils ont besoin de dormir pour la guérison et le repos du corps)
  • éruptions cutanées, boutons ou taches (provoquées par l’élimination des toxines)
  • calculs rénaux, facilement expulsés
  • défécation fréquente, diarrhée (élimination des toxines)
  • augmentation du mucus (nez, pertes vaginales)
  • symptômes pseudo-grippaux
  • libération émotionnelle ou psychologique (pleures)

 

Combien de séances sont nécessaires ?

Le nombre de séances dépend de la santé du patient et des raisons qui le pousse à la réflexologie. En général, les résultats de la réflexologie sont souvent subtils et cumulatifs : un patient est plus susceptible de voir les avantages des séances régulières (par exemple, une fois par semaine pendant 6 semaines) plutôt qu’une séance tous les six mois.

Combien coûte une séance ?
Il n’existe aucun coût standard : le prix varie selon le thérapeute et la durée de la thérapie. Le coût est généralement entre 25 et 50 euros par séance.

 

 

L’auto-massage (ou traitement maison)

Le mal de tête
Beaucoup de personnes souffrent de maux de tête dus à la tension musculaire au niveau du cou. L’augmentation de la circulation sanguine vers le cou peut être utile pour soulager le mal de tête.
Les points de réflexologie : les orteils sont liés aux zones de la tête et du cou.
Les gestes à effectuer (deux techniques différentes) :
– Mal de tête à venir : faire des petits cercles avec les pouces sur les orteils.
– Mal de tête réel : tremper un mouchoir ou un chiffon dans de l’eau très chaude, l’essorer et l’enrouler entre les orteils, comme lorsque l’on fait une pédicure. Se balancer sur la pointe des pieds pour stimuler les nerfs entre les orteils et pour activer les réflexes de la tête et le cou. Stimuler le gros orteil pendant 30 secondes 2-3 fois par jour.

    A lire aussi