Massothérapie cervicale

La massothérapie est un terme général pour indiquer un massage thérapeutique, généralement il s’effectue sur la colonne cervicale ou lombaire.

La massothérapie est un des traitements les plus anciens et efficaces qui provoque différents effets, et qui :

  • Améliore la circulation sanguine et lymphatique ;
  • Assouplit les contractures musculaires;
  • Élimine les adhérences entre les muscles superficiels et les muscles profonds.
Massothérapie cervicale et épaules, ambiance tranquille
Massothérapie cervicale et épaules

Il existe différents types de massage : transversal profond, conjonctival, sportif, anticellulite, drainage lymphatique, etc. Le type de massothérapie le plus utilisé par les kinésithérapeutes est celui « classique » ou « suédois » qui a un effet décontracturant. Il y a des tables et des chaises spéciales pour maintenir le patient dans une position confortable. Dans le domaine de la physiothérapie ils existent aussi d’autres types de massage thérapeutique :

  • Le massage transversal profond qui est utile pour soigner les tendinites ;
  • Le massage myofascial qui est utilisé pour traiter la douleur causée par le tissu connectif ;
  • Le massage lymphatique ou drainage lymphatique qui s’effectue comme une traitement pour le lymphoèdeme.

 

Comment le massage est-il effectué ? 

On peut traiter tout le corps ou seulement certaines zones, il se réalise généralement  sur le cou, sur le dos et sur la cuisse (quadriceps). Les mains du kinésithérapeute bougent dans le long des fibres des muscles superficiels, en suivant le sens de la circulation veineuse, c’est-à-dire vers le cœur. Par expérience, le massage thérapeutique qui donne les meilleurs résultats est celui intense et profond, mais il ne faut pas y mettre trop de force car on risque de faire mal au patient. Pour effectuer un massage, on utilise des huiles essentiels ou des crèmes chauffantes, de cette manière le corps se réchauffe, améliorant ainsi la circulation sanguine (hyperthermie). Le kinésithérapeute doit avoir une posture confortable et il est important qu’il fasse ce traitement avec délicatesse et avec plaisir.

 

Quels sont les effets du massage ?

 Cette thérapie donne d’excellents résultats pour le traitement de cervicalgies et lombalgies, elle atténue les symptômes de l’inflammation, elle diminue ègalement la raideur et la douleur causée par le stress et la tension émotive. Généralement, le massage thérapeutique cervical atténue les symptômes de la céphalée de tension musculaire qui provient du cou. Il est utilisé pour le traitement des cicatrices post-chirurgicales car il contribue à assouplir les adhérences des tissus et rend le mouvement plus souple et fluide. Outre les bénéfices sur le corps, la massothérapie a aussi un effet relaxant, en particulier pour les personnes émotives et anxieuses, elle améliore l’humeur, distrait des préoccupations quotidiennes et du stress. Les effets directs sont :

  • Elle améliore la circulation : elle accélère l’approvisionnement d’oxygène et de substances nourrissantes, et l’élimination des déchets métaboliques ;
  • Elle a une action décontractante sur les muscles, soulage la douleur musculaire, le mal de dos et le mal au cou;
  • Elle renforce le système immunitaire, car elle stimule le cercle lymphatique qui élimine : virus, bactéries, déchets, toxines, etc. ;
  • Elle assouplit les adhérences des tissus superficiels et profonds ;
  • Au niveau des nerfs, elle augmente le seuil de tolérance à la douleur et accélère la conduction nerveuse ;
  • La chaleur développée au niveau de la zone traitée provoque des effets typiques de la thérapie par la chaleur (vasodilatation, hyperthermie, accélération des réactions cellulaires et augmentation de l’élasticité des fibres de collagènes des tendons).

 

 Les principales manœuvres sont :

huile,massage,cou,épaules
Répandre de l’huile pour les massages du cou et des épaules
Manœuvre d’effleurement sur le trapèze, massothérapie, cervicalgie, cervicale
Manœuvre d’effleurement sur le trapèze

L’effleurement : la paume de la main glisse sur la peau du patient ; Le début et la fin du traitement s’effectuent avec un contact léger qui favorise un relâchement agréable. Si le traitement commence avec une friction profonde, le patient se raidit, donc la situation s’aggrave. La vitesse et la pression augmentent de manière progressive, et inversement, à la fin de la séance elles diminuent lentement. Le thérapeute maintient le contact avec la paume de sa main sur la peau du patient. L’objectif de cette technique est d’établir un contact de manière graduelle et de communiquer avec le patient. Le rythme doit être lent et l’intensité doit provoquer une sensation de relax.

Manœuvre de pétrissage, trapèze, muscle, massage
Manœuvre de pétrissage sur le trapèze

Le pétrissage est une manœuvre qui s’effectue en appuyant les paumes des mains, qui se trouvent l’une à côté de l’autre, sur le corps du patient. Les doigts doivent être étendus sur la peau du patient, la technique consiste à rapprocher l’index d’une main au pouce de l’autre main, en soulevant les tissus superficiels. La pression est le minimum indispensable pour soulever un repli de la peau. Pour une meilleure sensation chez le patient, il est préférable d’utiliser l’éminence thénar de la main (saillie musculaire arrondie qui prolonge le pouce), avec le pouce et tout l’index jusqu’à l’articulation des doigts. De cette manière la pression est distribuée sur une plus grande surface. Au niveau du cou, à cause des dimensions réduites des muscles, le pétrissage s’effectue seulement avec le bout des doigts.

Friction, trapèze, muscle, massage
Manœuvre de friction sur le trapèze

La friction : on la réalise avec le bout des doigts ou avec toute la paume de la main. On applique une pression intense sur la zone à traiter, en bougeant la main dans le sens circulaire ou transversal. Cette manœuvre a un effet de réchauffement, d’élimination des adhérences des tissus et de décollement des cicatrices, et en plus elle rend les muscles traités plus élastiques. Par rapport à l’effleurement, elle est plus énergique et pénètre plus en profondeur. Elle est particulièrement indiquée pour traiter le dos car il est composé par trois couches de muscles superposés. Les patients qui ont subi une lésion musculaire, après la phase de cicatrisation, ont besoin d’un massage transversal profond qui utilise un type de friction qui élimine les adhérences, améliore l’élasticité des muscles et réduit l’inflammation (phlogose).

Vibration, techniques, massage
Manœuvre de vibration sur le trapèze

La vibration : elle est effectuée en pressant sur le corps avec toute la paume de la main, et en faisant simultanément de petits mouvements transversaux très rapides, comme si la main vibrait. Elle peut également être effectuée avec les doigts pliés, en appuyant seulement le bout des doigts, pour avoir un effet plus profond et intense. Elle a un effet sédatif et très relaxant sur le corps, pour cette raison c’est une des premières manœuvres qui se fait après l’effleurement.

Pincé roulé, technique, massage, cou, épaule
Massothérapie manœuvre de pincé roulé

Le pincé-roulé : il s’effectue avec les deux mains :

  • dans le sens des pieds vers la tête sur le dos, le cou, l’abdomen,
  • au contraire dans le sens transversal sur le quadriceps et le triceps sural.

Le massage consiste à soulever un repli cutané entre le bout du pouce et celui de l’index/majeur, comme un pincement. Avec les pouces on presse seulement sur le corps du patient, alors qu’avec les autres doigts on « marche » et on glisse le long de la peau du patient. C’est une manœuvre qui sert à éliminer les adhérences des tissus, même si les premières fois elle peut être fastidieuse chez certains patients. Pour effectuer la massothérapie thérapeutique, une visite médicale est nécessaire pour identifier la présence d’éventuelles contre-indications.

Les contre-indications sont de deux types : générales ou locales (c’est-à-dire uniquement dans la zone traitée).
Contre-indications générales :

  • Fièvre;
  • Pression élevée, on peut faire un massage très léger, en privilégiant l’effleurement ;
  • Maladies infectieuses.

Locales (qui concernent seulement la zone à traiter) :

  • Inflammations, le massage peut aggraver ce problème ;
  • Fractures osseuses : on peut pratiquer uniquement un massage léger en évitant la zone intéressée ;
  • Problèmes dermatologiques : comme des éruptions cutanées, des brûlures, des lésions cutanées, des bleus et des ampoules ;
  • Cancer, car le massage peut accélérer la diffusion à travers le système lymphatique à cause de l’augmentation de la vitesse du flux sanguin ;
  • Pathologies veineuses à risque de séparation des emboles (thrombophlébites, phlébothromboses).