Gymnastique corrective

Qu’est-ce que la gymnastique corrective?
Gymnastique,posturale,exercices,posture,corrective,scoliose

La gymnastique corrective est fondamentale pour réduire la courbure scoliotique et maintenir la correction, en évitant une détérioration.
La gymnastique corrective est basée sur des exercices réalisés dans différentes positions: à quatre pattes, couché, assis ou debout.

Exercices de gymnastique corrective
Il existe des méthodes qui ne prévoient que la réalisation d’exercices à quatre pattes, mais ils ne sont pas suffisants.
Il faut également travailler en position debout et en position assise pour la corriger la posture des enfants/adolescents, même dans les conditions normales de la vie quotidienne.
Les muscles de la partie concave sont rétractés et maintiennent les vertèbres inclinées du côté de la courbure scoliotique, il faut donc faire des exercices e maintenir des postures qui les allongent.

Il est important de faire travailler dans une position qui raccourcie les muscles qui étaient mis en position d’étirement de la convexité de la courbure, et inversement, il faudra potentialiser, dans une position d’étirement, ceux qui se trouvaient dans la convexité de la courbure.
Parmi les exercices et les postures, ceux d’élongation (c’est à dire, éloigner la tête du sacrum) sont importants.
On peut faire soulever des poids sur la tête de l’enfant/adolescent ou en donnant des références, on peut chercher d’’allonger et de redresser la colonne vertébrale.

 

A quoi sert la gymnastique corrective ?

Ce travail permet également d’améliorer la posture assise pendant les activités de la vie quotidienne.

Il existe deux grandes catégories d’exercices:

  • ceux symétriques sont faits avec les deux côtés du dos ou du cou;
  • ceux asymétriques s’effectuent seulement avec une épaule ou une hanche de façon à impliquer surtout la musculature d’un seul côté du tronc. Les patients avec des problèmes plus graves devront effectuer en particulier les exercices asymétriques, tandis que les attitudes scoliotiques ou les patients ayant une inclinaison la colonne moins prononcée travailleront presque uniquement de manière symétrique.

Les exercices sont également utilisés en cas de cyphose dorsale, qui est généralement accompagnée d’une lordose lombaire très prononcée (hyperlordose).
La gymnastique corrective fonctionne si on fait régulièrement les exercices, mais le patient ne doit pas s’attendre à redresser complètement le dos avec cette thérapie.
La gymnastique corrective peut également servir à corriger les défauts posturaux des jambes, par exemple en cas de valgus du genou ou de varus.
Par exemple, il ya des exercices d’étirement et de renforcement sélectif des muscles interne et externe de la cuisse.

 

Scoliose lombaire droite convexe,radiographie,lombaire,bosse,dos,posture
scoliose lombaire droite convexe

Comment se pratique et quels sont les objectifs de la gymnastique de rééducative?

Tout d’abord, le patient scoliotique doit se rendre compte de l’inclinaison de sa colonne pour réussir à la corriger et à résoudre le mal de dos.
Pour cela, on utilise des instruments comme le miroir orthopédique, les photographies et le mur.

Le patient doit effectuer régulièrement un programme d’exercices r de gymnastique posturale corrective.
Il est important de modifier la posture quotidienne, en prenant des positions qui tendent à réduire la scoliose et en évitant celles qui l’aggravent.

Certains exercices peuvent être répétés régulièrement à la maison.

Les exercices pour améliorer l’équilibre amènent les bons stimuli au système vestibulaire, c’est-à-dire qu’ils stimulent l’adolescent ou l’enfant à percevoir la position des différentes parties du corps et l’amènent à chercher une correction de la posture.

Une partie importante de l’activité corrective est dédiée au renforcement des muscles: dorsaux, lombaires et abdominaux, parce que l’on crée un corset musculaire tonique, il soutient la colonne vertébrale et ralentit la détérioration de la courbure du dos.
La musculature antérieure du tronc (abdominaux, intercostaux, fléchisseurs de la hanche) provient des vertèbres et des côtes, il n’est donc pas nécessaire de se concentrer uniquement sur la partie arrière du dos, sinon on provoque des déséquilibres musculaires et un manque de force dans certains mouvements.
La scoliose cervicale est très rare, mais peut se produire, dans ce cas, il faut aussi travailler sur les muscles qui sont situés devant la nuque.

Les exercices à effectuer pendant les séances de gymnastique corrective suivent différentes méthodes: Klapp, Neiderhoffer, Pini, etc parce qu’il n’y a pas de système absolument parfait, chacune de celles-ci a ses avantages et ses inconvénients, mais elles sont complémentaires entre elles.
L’exécution d’un exercice plutôt qu’un autre doit être décidée en fonction du type de scoliose de l’enfant/adolescent et il est nécessaire de le modifier au fil du temps en fonction de l’évolution de la courbure.
Dans les cas graves de scoliose, l’orthopédiste conseille l’intervention chirurgicale ou bien l’utilisation d’un corset en plâtre ou d’une orthèse qui bloque l’avancement de la courbure et la redresse le plus possible.
Comment faut-il travailler avant d’utiliser l’orthèse ?
La principale activité corrective consiste dans des exercices isométriques et asymétriques, des tractions et des étirements de la colonne vertébrale, des mouvements dans tous les plans de l’espace: flexions, extensions, inclinations, rotations, etc., un renforcement des muscles abdominaux.
Il ne faut pas oublier les exercices préparatoires à la réhabilitation respiratoire.

Si le patient est un adulte et a d’autres problèmes tels qu’une hernie discale ou une protrusion discale qui provoque la lombosciatalgie, il faut un programme individualisé de réadaptation.

 

Comme faut-il travailler avec l’orthèse ?

La manipulation vertébrale de la colonne n’est pas recommandée, même lorsque l’on porte l’orthèse parce que cela est similaire à « secouer la Tour de Pise », si l’équilibre est précaire, cela risque d’aggraver la situation.
Pour cela, on effectue les contractions isométriques des muscles lombaires, dorsaux, pectoraux et abdominaux qui consolident les résultats obtenus avec le corset ou un buste orthopédique. De cette façon, on évite que la colonne vertébrale se remette de travers quand on enlève l’orthèse.
Pour donner plus de stabilité au jeune, on intègre dans le programme quelques exercices de mobilisation et de renforcement des muscles de l’épaule et de la hanche.
Le jeune doit apprendre à sentir la nouvelle inclinaison de la colonne, il doit également développer une meilleure coordination grâce à des activités ciblées.
Au niveau respiratoire, il faut enseigner au jeune à respirer par la partie libre de l’orthèse, c’est-à-dire celle de la concavité.

Il est fondamental d’effectuer les exercices pour porter les épaules en arrière vu que souvent que les jeunes ont tendance à se refermer vers l’avant.

 

Flexion,colonne,vertébrale,réhabilitation,scoliose
Flexion de la colonne vertébrale

Comment corriger la courbure du dos selon la méthode Klapp?

La méthode Klapp se base sur l’observation des animaux qui vivent dans la position à quatre pattes (chiens, chats, lions, etc ..), eux ne sont pas soumis à la scoliose, donc elle tend à faire prendre au patient prendre la position quadrupède.
Les avantages de la position à quatre pattes sont les suivants:

  • l’annulation de l’effet de la gravité;
  • la musculature du dos et du tronc est relâchée car elle n’a pas à supporter le poids et maintenir l’équilibre;
  • la colonne vertébrale est plus mobile.

L’inclinaison du buste vers l’avant modifie la lordose de la colonne vertébrale lombaire en cyphose et bloque le mouvement latéral, de sorte qu’il faut se concentrer sur les mouvements au niveau du dos.

 

Comment corriger la courbure selon la méthode Neiderhoffer?

La méthode Neiderhoffer est basée sur le principe selon lequel il n’est pas suffisant d’effectuer des exercices d’élongation de la colonne ou de la musculature d’un côté.
Il ya deux groupes de muscles dans le dos qui travaillent de façon différente et complémentaire :

  • les muscles qui proviennent des vertèbres et des côtes supérieures pour s’insérer sur ceux inférieurs ou sur le bassin, avec un trajet vertical;
  • les muscles qui proviennent des vertèbres et s’insèrent sur l’omoplate ou sur les membres, ceux-là ont un trajet horizontal.

Une courbure de la colonne vers la gauche, pour contrebalancer la gravité maintient en contraction et en étirement les muscles horizontaux du côté gauche, tandis que du côté droit, il y aura une hypotrophie de moindre utilisation.

 

Comment corriger la courbure selon la méthode Pini?

La méthode Pini est une évolution de celle de Klapp, et est basée sur le principe que la position à quatre pattes, avec l’appui d’une seule main et un genou, ne permet pas une bonne exécution des exercices.
Le jeune doit pouvoir appuyer les deux mains et les genoux, si vous on s’étend, la jambe doit tenir le pied au sol et non soulevé.
Il est possible de lever un bras ou les deux en se tenant à l’espalier.
La flexion de la hanche ou d’un seul membre inférieur permet de déplacer la correction du rachis dorsal haut à celui lombaire inférieur.
Le soulèvement d’une épaule ou d’une hanche par rapport à l’autre annule la rotation des vertèbres causée par la scoliose.

 

Quel sport peut pratiquer un jeune avec une scoliose?

Le sport pratiqué en compétition est déconseillé car il peut aggraver la courbure. S’il est pratiqué de façon non compétitif, il aide le jeune à être en contact avec les autres et à ne pas subir de limitation pour le paramorphisme.
Les sports qui peuvent aider le plus sont le basket-ball qui donne une impulsion en extension et vers le haut, le karaté qui contraint à assumer une posture droite, la golf qui se fait à l’air libre et est asymétrique.
La natation n’est pas nocive, dans les années 80/90, tous les médecins la conseillait parce qu’on pensait qu’elle pouvait redresser la colonne.
Au cours des dernières années, il a été démontré qu’elle ne peut pas bien corriger le rachis vu que c’est un travail trop symétrique et en dehors des conditions naturelles du jeune, elle ne peut donc pas aider à corriger la posture.