Drainage lymphatique manuel

Le drainage lymphatique manuel est un type de massage qui stimule, favorise et accélère la circulation du système lymphatique.

Le rétention d’eau et la cellulite sont des accumulations de lymphe dans les tissus. Dans ce type de massothérapie la pression sur le patient doit être légère, car le système lymphatique est superficiel, donc le traitement est agréable et relaxant.

Le drainage lymphatique s’effectue :

Manœuvre de drainage lymphatique, Vodder, Leduc, membres inférieures
Manœuvre de drainage lymphatique sur une table de massage inclinée

 

  • sur les membres avec de la rétention d’eau ;
  • en cas de cellulite ;
  • en cas de vergetures ;
  • chez les personnes qui ont subi une liposuccion ;
  • chez les patients dont les ganglions lymphatiques ont été enlevés et dont les membres, par conséquent, gonflent, par exemple après la mastectomie.

 

Vidéo de la technique de pompage

Le massage lymphatique doit être effectué sans huiles ou crèmes, ainsi, les mains du kinésithérapeute ne glissent pas sur la peau du patient. Toutefois, on peut étaler quelques gouttes d’huile pour favoriser le massage en cas de peau sèche.

Il existe deux méthodes différentes de drainage lymphatique manuel :

  • la méthode Vodder ;
  • la méthode Leduc.

Pendant les saisons les plus chaudes, au printemps et en été, les jambes tendent à gonfler et à retenir plus de liquides. Le traitement est donc particulièrement conseillé pendant ces périodes de l’année.

 

Comment la circulation lymphatique fonctionne-t-elle dans le corps humain ?

 Dans notre corps, la circulation est constituée par :

  • Les artères, qui naissent du cœur et vont jusqu’aux tissus du corps et qui transportent le sang riche en oxygène et en nutriments ;
  • Les veines qui recueillent le sang plein de déchets cellulaires et le transporte vers le cœur ;
  • Le système lymphatique, c’est-à-dire un système complexe de vaisseaux, de capillaires, de ganglions lymphatiques et d’organes lymphöides qui servent à transporter vers le cœur les fluides contenus dans les tissus.

Le système lymphatique est constitué par un réseau de tubes fins, appelés vaisseaux lymphatiques et par des structures ovales, appelées ganglions lymphatiques qui se trouvent dans tout le corps. Ce réseau sert à recueillir et filtrer la lymphe.
Le système lymphatique est parallèle à la circulation du sang dans les veines.
Un fluide jaune appelé lymphe sort des vaisseaux sanguins et se mélange avec l’eau et les liquides interstitiels ( lesquels se trouvent dans les cellules).
Ce liquide contient des substances nourrissantes, les cellules sanguines du système immunitaire et les déchets expulsés par les cellules.
Le mouvement des muscles du corps pousse le liquide vers le cœur, car le système lymphatique ne peut pas le faire lui-même.
Quand le liquide arrive aux ganglions lymphatiques, il est filtré et les éventuels agents infectieux sont tués.

Les autres organes impliqués dans le système lymphatique sont :

  • la rate, qui reçoit les globules rouges morts ou endommagés et qui contient les globules blancs qui servent pour combattre les maladies ;
  • le thymus, qui produit les globules blancs ;
  • les amygdales et les adénöides qui protègent l’appareil digestif et, en particulier, l’appareil respiratoire.
Lymphatique, cercle, drainage lymphatique, massage, rate, cœur, veines
Système lymphatique

La pression créée par le cœur donne l’impulsion à la circulation sanguine, mais le système lymphatique n’a pas de pression interne.
La seule manière de drainer les liquides lymphatiques est d’augmenter la pression grâce à la contraction musculaire.
Si le liquide en excès est assez volumineux, il va former ce que l’on appelle un lymphœdème : un œdème ou une accumulation de liquide lymphatique.
Le système lymphatique constitue un flux parallèle au système veineux parce qu’il part des tissus corporels et traverse les veines thoraciques avant d’arriver finalement au cœur. La lymphe est constituée principalement d’eau, de protéines, de virus, de bactéries et de fragments de cellules mortes.

Sur le parcours de la circulation lymphatique il y a des organes très petits appelés ganglions lymphatiques qui produisent les anticorps et qui servent à filtrer les déchets, les virus et les bactéries. Si, au niveau des ganglions lymphatique, il y a des ralentissements de flux, la lymphe s’accumule dans l’espace entre les cellules et va ainsi former le lymphœdème.

 

Comment faire un drainage lymphatique manuel ?

La pratique de drainage lymphatique manuel de Vodder consiste à « pomper » le liquide lymphatique vers le cœur. Le massage doit être léger et parallèle à la circulation et au corps, et donc sans appuyer perpendiculairement vers l’intérieur du corps.

La première partie du traitement s’appelle ouverture des ganglions lymphatiques, car il faut libérer les éventuels blocages et obstructions à ce niveau.
On continue ensuite à pousser la lymphe vers le cœur par des manœuvres de pompage. On commence de la zone la plus proche du tronc et on arrive à la zone la plus distante.
Le drainage lymphatique ne doit pas provoquer de douleur et il ne doit pas être trop intense car, de cette manière, il va provoquer une vasodilatation, c’est-à-dire un fort afflux de sang dans la zone traitée et ainsi une aggravation des conditions du patient.

Ce traitement doit être effectué par du personnel spécialisé, qui sait où agir et qui a développé une habilité manuelle de telle sorte qu’il ne va pas provoquer des dommages au patient.

Au terme de la séance on peut appliquer sur la partie traitée un pansement compressif ou le kinesio taping (neuromusculaire).

 

Quelles sont les techniques utilisées pour faire un drainage lymphatique ?

 Afin de réaliser le massage lymphatique, il faut apprendre parfaitement les techniques et on peut atteindre ce but en suivant des cours. Les techniques de massage lymphatique utilisées traitent les pathologies qui provoquent le lymphœdème, c’est-à-dire l’obstruction des ganglions lymphatiques des bras et des jambes. Le massage lymphatique est une manière efficace pour désintoxiquer le corps (et de le libérer des déchets).
Les techniques de massage lymphatique consistent en des pressions délicates en direction du flux de la lymphe, afin de vider les vaisseaux lymphatiques bloqués
Le kinésithérapeute utilise une technique de drainage lymphatique avec des mouvements circulaires sur la peau de l’individu.
Les techniques de massage lymphatique se réalisent sur la peau nue et il ne faut pas appliquer d’huiles essentielles, d’arômes ou de crèmes pour le massage. Le traitement est plus efficace à mains nues.
Pendant la séance, le kinésithérapeute choisit une des techniques suivantes de massage, qui sont très efficaces pour favoriser le drainage.

Drainage lymphatique, massage, drainante, gonfleur, cellulite, cou
Technique des cercles fixes

Cercles fixes. Le kinésithérapeute exécute en continu des mouvements circulaires en spirale, avec le doigt immobile sur la peau, mais en bougeant les tissus sous-jacents (les vaisseaux lymphatiques).
On utilise cette technique sur le cou, le visage et les ganglions lymphatiques.

 

Vidéo de la technique des cercles fixes

 

Technique, drainage lymphatique, gonfleur, lourdeur, jambes, bras
Technique de la pompe

La technique de la pompe. Le kinésithérapeute pose ses mains sur la peau du patient et pousse le liquide vers le cœur avec le pouce, l’index et la partie de main comprise entre les deux doigts. Il exécute des coups de pinceau ovales, pour favoriser le flux.
Cette technique de massage lymphatique étend les parois des vaisseaux lymphatiques et favorise le drainage des liquides.

Cellulite, jambes lourdes, rétention de l’eau
Technique rotative

La technique rotative. Dans ce cas le kinésithérapeute massage la peau par des mouvements cycliques, avec l’empan dirigé vers le bas, sur le corps de l’individu. Les poignets sont utilisés pour donner la pression de la poussée et la diminuer.

 

Vidéo de la technique rotative

 

Cliquez-ici pour agrandir

 

Drainage lymphatique, massage, lymphatique, pompage, cellulite, vergetures, gonflement
Technique en cuiller

La technique en cuiller. Le kinésithérapeute utilise la paume dirigé vers le haut avec les doigts complétement allongés, afin que les mains soient en forme de cuiller. Les mouvements de rotation sont appliqués à la peau de l’individu pour favoriser l’élimination des déchets cellulaires.

 

Vidéo de la technique à cuiller

 

Combien de séances faut-il faire ? Quelle est sa durée ?

Afin d’obtenir un bon effet à moyen terme, il faut faire un cycle de 10 séances, d’une durée d’environ 45 minutes chacune.

 

Quelles sont les contre-indications du drainage lymphatique ?

Le drainage lymphatique manuel est contre-indiqué en cas de :

  • Tumeur ;
  • Infections ;
  • Inflammations aiguës ou maladies thromboemboliques ;
  • Hyperthyroïdie ;
  • Pression basse ;
  • Cardiopathies qui ne génèrent pas d’œdèmes.