Capsulite rétractile de l’épaule

Le traitement de la capsulite rétractile de l’épaule (appelée également épaule gelée) consiste principalement à soulager la douleur et à effectuer une rééducation fonctionnelle.

La plupart des patients se sentent déjà soulagés après quelques exercices simples, même si le traitement complet peut nécessiter plusieurs mois.

 

Exercices et étirements pour la capsulite rétractile de l’épaule

Les exercices d’étirement pour la capsulite rétractile ont deux fonctions principales :

Capsulite, rétractile, étirement, exercice, passif, rééducation
Etirement de la partie arrière de la capsule articulaire
  • Augmenter le mouvement de l’articulation ;
  • Réduire au minimum la perte de tonus musculaire (hypotrophie musculaire).

L’importance des exercices d’étirement ne doit pas être sous-estimée, car elle représente la clé du succès du traitement de la capsulite rétractile. Ces exercices ne portent pas leurs fruits s’ils sont exécutés seulement avec le kinésithérapeute : ils doivent être exécutés plusieurs fois par jour.
Enveloppements humides et chauds pour la capsulite rétractile de l’épaule

L’application d’enveloppements humides et chauds à l’épaule peut aider à relâcher l’épaule et à soulager la douleur.
Les patients peuvent appliquer des enveloppements à l’épaule et exécuter les exercices d’étirement.
Il faudrait le faire au moins trois fois par jour.
On peut appliquer de la chaleur sur l’articulation en utilisant un drap imbibé d’eau chaude, durant les 10 minutes précédant l’étirement.

 

Rééducation fonctionnelle pour la capsulite rétractile de l’épaule

Le kinésithérapeute peut aider le patient à développer un programme d’exercices d’étirement, à compléter avec des ultrasons, de la glace, de la chaleur et d’autres modalités de rééducation pour la capsulite rétractile. Comme mentionné précédemment, il est important que les patients exécutent les exercices d’étirement plusieurs fois par jour (et pas seulement durant la séance avec le kinésithérapeute).

 

Médicaments pour le traitement de la capsulite rétractile

Les médicaments anti-inflammatoires n’ont pas démontré contribuer de manière significative à la guérison de la capsulite rétractile, mais ils peuvent être utiles pour soulager la douleur.

infiltration,épaule,capsulite,cortisone,douleur
Infiltration à l’épaule
Gresei/bigstockphoto.com

Infiltrations pour le traitement de la capsulite rétractile

Les injections de cortisone sont généralement utilisées pour diminuer l’inflammation de l’épaule. Il est difficile de quantifier les avantages d’une injection de cortisone, mais elle peut sûrement aider à diminuer la douleur, facilitant à son tour les exercices d’étirement. La cortisone est reconnue comme efficace uniquement si elle est associée à la rééducation fonctionnelle pour soigner la capsulite rétractile.

 

Chirurgie pour le traitement de la capsulite rétractile

Si les symptômes persistent malgré la rééducation fonctionnelle et les médicaments, on peut procéder à une intervention chirurgicale.
Il est important d’établir avec le médecin la récupération potentielle, en continuant les exercices ou en effectuant l’intervention chirurgicale.

Le but de la chirurgie pour la capsulite rétractile est d’allonger et de détendre la capsule articulaire qui s’est raidie.
Les méthodes les plus communes incluent la manipulation sous anesthésie et l’arthroscopie de l’épaule.
arthroscopie de l'épaule,capsulite
Pendant la manipulation sous anesthésie, le médecin force le mouvement de l’épaule, obligeant le tissu de la capsule à s’allonger ou à se déchirer. Cela relâche la capsule et augmente l’ampleur du mouvement.
Pendant l’arthroscopie de l’épaule, le médecin coupe de petites portions de la capsule articulaire grâce à des instruments semblables à des crayons qui sont introduits dans l’épaule à travers de petites incisions.

Dans de nombreux cas, la manipulation et l’arthroscopie sont combinées pour obtenir le meilleur résultat possible.
La plupart des patients obtiennent de bons résultats grâce à ces deux procédés.

 

Récupération post-intervention chirurgicale de la capsulite rétractile

Après l’intervention chirurgicale, il faut faire de la physiothérapie pour maintenir l’ampleur du mouvement qui a été obtenu grâce à la chirurgie. Le temps de récupération oscille entre 6 semaines et 3 mois.
Même s’il s’agit d’un processus lent, l’implication du patient dans le processus thérapeutique est le facteur le plus important pour reprendre toutes les activités de la vie quotidienne.


En général, les résultats à long terme après l’intervention chirurgicale sont bons.
Chez la plupart des patients, l’ampleur du mouvement s’améliore considérablement après la diminution de la douleur.
Toutefois, dans certains cas, le patient ne récupère pas le mouvement total, même après plusieurs années, et conserve un petit pourcentage de rigidité.

Même si cela se produit rarement, la capsulite rétractile peut être récidivante, en particulier en présence de diabète.

 

Remèdes maison pour le traitement de la capsulite rétractile

En cas de capsulite, il faut continuer à utiliser le membre touché durant les activités quotidiennes, dans les limites de tolérance de la douleur. L’application de chaleur ou de glace à l’épaule peut aider à calmer la douleur.

Acupuncture, thérapie, non conventionnelle, naturelle, capsulite, épaule
Acupuncture, thérapie non conventionnelle
Yuri_Arcurs/bigstockphoto.com

 

Médecine alternative pour la capsulite rétractile

L’acupuncture est une méthode appliquée en Chine depuis des milliers d’années. Elle se base sur l’implantation d’aiguilles très fines au niveau de points du corps bien précis. Les aiguilles restent implantées généralement pendant 15 à 40 minutes. Puisque les aguilles sont très fines et flexibles et elles sont implantées généralement en surface, la plupart des traitements d’acupuncture sont relativement indolores.

La neurostimulation électrique transcutanée (TENS) emploie un courant électrique de faible intensité qui est transmis à des points clefs le long du parcours du nerf. Le courant transmis par des électrodes placées sur la peau n’est ni douloureux ni nocif. On ne connait pas encore précisément les mécanismes de la TENS, mais on pense qu’elle pourrait stimuler la libération de molécules inhibitrices de la douleur (endorphine) ou bloquer les fibres qui transportent les signaux de douleur.

 

Prévention de la capsulite rétractile

Une des causes les plus fréquentes de capsulite rétractile est l’immobilité qui peut dériver de la récupération après un accident à l’épaule, de la fracture d’un bras ou d’un ictus. Après un accident qui entrave le mouvement de l’épaule, il faut consulter un médecin et un kinésithérapeute pour connaître les exercices nécessaires pour maintenir l’ampleur du mouvement de l’épaule touchée.