Phimosis serré

Le phimosis est une maladie caractérisée par une rétraction et une diminution du prépuce.
Presque tous les bébés ont un prépuce non rétractable à la naissance.
Le prépuce est une mince couche de peau et de muqueuse qui peut se rétracter et qui entoure le gland du pénis.
Les adhérences du prépuce se rompent et forment des perles de smegma (kystes blancs sous le prépuce) qui seront ensuite expulsées.

Snapshot of model. Handsome man isolated on white
Snapshot of model. Handsome man isolated on white

Chez les enfants, le prépuce ne se rétracte pas avant l’âge de 2 ans.
Le processus de rétraction est spontané et aucune manipulation n’est nécessaire.
Cela est appelé phimosis physiologique.

Le phimosis n’est pas un problème, sauf s’il provoque des difficultés comme l’obstruction des voies urinaires, l’hématurie (sang dans les urines) ou s’il cause des douleurs au pénis.

Classification

  1. Le phimosis pathologique provient d’épisodes répétés d’infection du prépuce (Balanoposthite).
  2. Naissance d’un cercle vicieux d’infections et fibroses qui provoquent ultérieures infections.
  3. Phimosis serré lorsque la rétraction du prépuce ne permet pas de découvrir le gland, même lorsque le pénis est mou ou flasque.
  4. Le phimosis non serré est un trouble qui empêche de découvrir le gland complètement ou en partie avec le pénis en érection.

Aux États-Unis, environ 10 % des garçons sont nés avec le phimosis.

Un pourcentage plus élevé de garçons naissent avec une forme légère de phimosis dans laquelle le prépuce est partiellement rétracté.
Généralement, quand un garçon atteint l’âge de 16 ans, il devrait facilement rétracter le prépuce.
S’il n’arrive pas à rétracter le prépuce à cet âge, l’adolescent pourrait avoir le phimosis.
Beaucoup de garçons pensent que le problème se produit car ils sont vierges, mais en fait la perte de la virginité ne corrige pas le phimosis, sans compter que la douleur ne permet pas les rapports sexuels.

Type de phimosis serré

Le phimosis congénital (ou physiologique) – ce type de phimosis est présent dès la naissance et est le résultat des adhérences entre les couches épithéliales du prépuce interne et du gland.
Le phimosis physiologique se résout avec l’âge.
Lorsque le garçon grandit, ces adhérences disparaissent spontanément avec des érections et la rétraction intermittente du prépuce.

Le phimosis acquis (ou pathologique) – ce type de phimosis se développe en raison d’autres troubles tels que la balanite, une tumeur maligne, etc..
Le phimosis acquis peut être une conséquence du manque d’hygiène, d’une rétraction énergique du prépuce serré sur le gland ou des infections récurrentes.

 

Épidémiologie

La plupart des enfants ont un prépuce rétractable dès l’âge de 10 ans et 95 % dès 16-17 ans.
Le phimosis peut survenir à tout âge, même chez les personnes âgées.

 

Causes de phimosis

Dans des cas congénitaux, le phimosis est présent dès la naissance et dérive des adhérences entre les couches épithéliales du prépuce interne et du gland.
Dans des cas de phimosis acquis les causes peuvent être :

  1. Manque d’hygiène.
  2. Épisodes récurrents de balanite ou balanoposthite.
    Ces infections entraînent les cicatrices de l’orifice préputial qui provoquent le phimosis pathologique.
  3. Forte rétraction du prépuce sur le gland.
    Cela pourrait provoquer de petites fissures au niveau de l’orifice préputial, fibrose et phimosis.
  4. Les hommes en âge très avancé risquent le phimosis à cause de la perte d’élasticité de la peau et parce que les érections sont rares.
  5. Le lichen scléroatrophique est une maladie auto-immune inflammatoire qui provoque la formation de plaques et macules sur le pénis.
    Cette pathologie peut provoquer le phimosis avec le temps.

 


Symptômes du phimosis

Les symptômes du phimosis sont :

  1. impossibilité de rétracter le prépuce ;
  2. effort pour uriner ;
  3. mince jet d’urine ;
  4. gonflement du prépuce ; pendant la miction il est possible d’observer un gonflement au bout du pénis qui s’accumule sous le prépuce ;
  5. infections urinaires récurrentes ;
  6. perte de pus du pénis à cause de la balanoposthite ;
  7. douleur pendant les rapports sexuels qui s’atténue avec un préservatif.

 

Que faut-il faire ? Traitement et remèdes naturels pour le phimosis serré

Il existe plusieurs écoles de pensée concernant les lignes directrices pour le traitement du phimosis.
L’approche devrait être de savoir pourquoi le patient souffre de cette maladie.

Si le problème est un prépuce non rétractable et/ou enflé pendant la miction, il faut considérer que le phimosis est physiologique et la guérison se produit au fil du temps.
La rétraction forcée d’un phimosis congénital peut entraîner la formation de fibrose et un phimosis acquis.
Il existe quelques exercices utiles pour résoudre le problème, surtout s’il n’est pas grave.
Lorsqu’on prend une douche chaude (la chaleur réduit la tension) il faut essayer de rétracter le prépuce lentement.
Laisser le prépuce dans cette position pendant quelques minutes.
On peut également le faire en dehors de la douche avec un peu de lubrifiant.
L’hygiène personnelle est très importante. Il est recommandé de nettoyer sous le prépuce rétractable et de couvrir le gland après le nettoyage.
L’application topique de corticoïdes sur l’anneau préputial comme un remède pour le « phimosis » a un taux de réussite situé entre 35 et 95 %.
Si le phimosis s’attarde après l’âge de deux ans, on peut envisager un autre traitement, surtout quand des infections récurrentes du prépuce (balanoposthite) ou des infections des voies urinaires se produisent.
Les options sont la chirurgie plastique ou la circoncision.



Circoncision
La circoncision chez les garçons consiste à enlever la peau recouvrant le gland.

Le médecin effectue une anesthésie locale ou régionale ; il peut également utiliser une crème anesthésiante.
On peut également effectuer une anesthésie générale, surtout chez les adultes.
Le médecin peut prescrire des analgésiques ou des anti-inflammatoires pour le postopératoire, par exemple le paracétamol ou l’ibuprofène.
Les temps de guérison complète sont de 4 à 6 semaines d’abstinence sexuelle complète avec des sous-vêtements larges (non adhérant) et il faut laver délicatement autour de la zone où le chirurgien a fait l’incision.

Chirurgie plastique
Plusieurs options chirurgicales peuvent être nécessaires, parmi lesquelles on trouve :

  1. incision dorsale du prépuce,
  2. circoncision partielle,
  3. rupture des adhérences,
  4. division du frenulum court,
  5. méatoplastie.

L’avantage de ces approches est qu’une partie importante du prépuce peut être sauvée.
L’inconvénient est que le phimosis peut se reproduire.

Autres options

Les traitements proposés par des médecins sont :

  1. l’injection de cortisone,
  2. antibiotiques à long terme,
  3. thérapie laser CO2 pour la circoncision,
  4. intervention chirurgicale de la plastie radiale du prépuce seule ou accompagnée d’injection intralésionnelle de cortisone.

Cependant, il n’existe pas encore de tests et de preuves démontrant l’efficacité et les résultats à long terme.

 

Phimosis serréFoire aux questions

Chez quel médecin faut-il s’adresser en cas de phimosis serré ?
Le patient doit s’adresser à un médecin généraliste ou un urologue.

Est-il vrai que l’intervention chirurgicale de circoncision peut entraîner la stérilité chez l’homme adulte ?
C’est faux. Après la circoncision, le gland est très sensible à l’atmosphère jusqu’à trois mois et pendant cette période, le patient ne peut pas avoir une érection.

La circoncision peut prévenir le cancer du pénis ?
Il est vrai que, si l’opération de circoncision est faite après la naissance (comme les juifs), elle peut prévenir le cancer du pénis chez l’adulte.
Toutefois, si le patient est circoncis à une date ultérieure (comme les musulmans), il n’y a aucune différence pour l’incidence du cancer du pénis.


Quelles sont les complications de phimosis serré ?

Si le phimosis n’est pas soigné, on peut rencontrer les complications suivantes.

  1. Un prépuce infecté peut provoquer une infection du gland, en l’occurrence le Gentalline peut être utile, mais il faut contacter immédiatement un médecin.
  2. L’extrémité du prépuce peut agir comme un anneau et peut se retirer sur le tronc du pénis provoquant douleur et gêne (cette maladie est appelée paraphimosis).
  3. La contre-pression peut survenir en raison de l’obstruction de l’écoulement de l’urine.
  4. Il peut y avoir sténose urétrale ou rétrécissement de l’ouverture du pénis.
  5. Des adhérences du prépuce et le gland pourraient se produire.

 

Paraphimosis

L’incapacité à tirer le prépuce en arrière dans une position au dessus du gland du pénis peut provoquer des douleurs, un gonflement du gland et du prépuce.
Cela peut provoquer une diminution du flux sanguin et par conséquent provoquer l’altération du gland qui devient violet foncé.
Ce phénomène nécessite d’un traitement d’urgence.

Comment se manifeste-t-il ? Les symptômes
Il y a un œdème (gonflement) autour du prépuce.
Il peut y avoir une douleur pendant l’érection.
Les nouveau-nés peuvent manifester seulement de l’irritabilité.
Une infirmière peut découvrir la maladie chez un patient affaibli.
Aux stades plus avancés, le gland peut développer une coloration bleue ou noire en raison de la nécrose.

Traitement de Paraphimosis
Si le flux sanguin vers le pénis est limité, il faut un traitement d’urgence.
Si on ne peut pas tirer le prépuce en arrière, le chirurgien doit faire une incision sur le pénis pour libérer le prépuce coincé.
L’incapacité ou l’impossibilité d’obtenir des soins médicaux peuvent provoquer des dommages permanents au pénis.