Vertiges ou tête qui tourne

Avoir des vertiges (ou la tête qui tourne) est une expression qui indique plusieurs sensations, telles que :

  • étourdissement,
  • égarement,
  • faiblesse,
  • instabilité.

On ressent la même sensation lorsqu’on se trouve à une hauteur remarquable et que l’on regarde vers le bas.
Les vertiges affectent davantage les femmes que les hommes.

 

La classification

  • Lors des vertiges subjectifs, la personne a la sensation que son corps tourne.
  • Lors des vertiges objectifs, la personne a la sensation que son corps est immobile et que c’est plutôt la pièce qui tourne autour d’elle.
  • Les vertiges périphériques sont provoqués par un trouble du labyrinthe ; cela dure très peu mais survient de manière totalement inattendue.
  • Les vertiges sont dits centraux si la cause en est une maladie ou une lésion du système nerveux central. Le trouble est graduel mais dure longtemps.

Le type de vertiges selon le trouble

    1. Paroxystiques, ils sont provoqués par une fistule labyrinthique ou périlymphatique, par l’hypotension artérielle ou encore par le vertige paroxystique positionnel bénin.
    2. Aigus, la cause peut être une infection, un traumatisme, la maladie de Ménière ou la névrite vestibulaire.
    3. Subaigus, qui comprennent les vertiges centraux et les conséquences d’un traumatisme crânien.
    4. Chroniques ou récurrents, qui peuvent être psychogènes ou avoir pour origine l’ototoxicité (provoqués par des toxines).

 

Quelques aperçus sur l’anatomie de l’oreille et le mécanisme d’équilibre

Le système vestibulaire se compose de :

  • utricule,
  • saccule,
  • trois canaux semi-circulaires.

Ces canaux enregistrent le mouvement de rotation de la tête.
Ils sont perpendiculaires les uns aux autres et contiennent un liquide appelé endolymphe.

canaux,semi,circulaires,équilibre,oreille,interne
Chaque canal a une fonction spécifique et enregistre le mouvement de la tête : de haut en bas, d’un côté à l’autre et les rotations.
Ces canaux contiennent des cellules ciliées sensorielles qui s’activent lors du mouvement d’un liquide appelé endolymphe.
En bougeant la tête (par exemple lorsqu’on incline la tête sur le côté), les cellules ciliées sensorielles envoient des impulsions nerveuses au cerveau par l’intermédiaire du nerf auditif.
Le liquide endolymphatique (présent dans le canal semi-circulaire) déplace les otolithes.
Ces cristaux glissent sur des cils sensoriels à la base de l’utricule et du saccule.
Les impulsions arrivent au tronc cérébral et à la zone du cervelet.
Si les otolithes se détachent des cellules ciliées sensorielles, ils naviguent dans le labyrinthe vestibulaire et peuvent provoquer des vertiges et des problèmes d’équilibre graves (le vertige paroxystique positionnel bénin).

 

Les causes possibles de vertiges

La plupart des cas ne sont pas graves et on peut traiter les symptômes avec de simples changements d’habitudes quotidiennes.
De nombreux symptômes disparaissent sans aucun traitement.
Ce symptôme se produit aussi bien chez les hommes que chez les femmes, cependant les femmes sont plus souvent touchées.
Les causes les plus fréquentes de vertige sont indiquées dans la liste suivante :

L’hypotension artérielle
Dans l’hypotension orthostatique, la tension artérielle du corps tombe lorsqu’on se lève vite ou qu’on passe rapidement de la position assise à celle couchée.
Le corps doit s’adapter rapidement au changement de position.
Certaines personnes ont besoin de plusieurs minutes pour récupérer la pression normale.
Tant que la pression ne s’est pas stabilisée, l’individu peut avoir les vertiges.

La déshydratation
Une autre cause de vertiges soudains est la déshydratation. Quand le corps n’a pas assez de liquides, il peut souffrir d’étourdissement, d’instabilité et de vision trouble ou floue.
Pendant l’exercice physique, le manque d’eau peut provoquer un déséquilibre dans le corps.
L’alcool provoque la déshydratation.
On peut avoir des vertiges si on souffre de vomissement, de diarrhée ou de fièvre.

La migraine
Les symptômes de la migraine sont :

Même la lumière ou le bruit provoquent des vertiges.
Les experts pensent que les changements ayant lieu dans les vaisseaux sanguins du cerveau sont responsables de la migraine. Dans beaucoup de cas, lorsque l’on traite la migraine, les vertiges disparaissent également.
Afin de traiter les vertiges provoqués par une migraine vestibulaire, le médecin peut donner des conseils utiles sur le régime alimentaire, le stress, la meilleure façon de dormir et les exercices à faire.
Certains médicaments peuvent prévenir la migraine vestibulaire et soulager la nausée et le vomissement.

L’hypoglycémie
Chez les personnes qui prennent de l’insuline pour traiter le diabète, la faible concentration de sucre dans le sang peut provoquer des vertiges et autres symptômes tels que la confusion et les sueurs froides.

Les médicaments
Les médicaments pris pour faire baisser la tension artérielle peuvent être trop efficaces et l’abaisser en dessous des niveaux souhaités, provoquant ainsi les vertiges.
Même les sédatifs peuvent procurer des vertiges.

La grossesse
Les femmes peuvent ressentir des étourdissements et des vertiges pendant la grossesse.
Ils sont provoqués par des changements qui se produisent dans le corps de la femme. La grossesse provoque l’hypotension artérielle. La taille de l’utérus peut entraîner une pression sur les vaisseaux sanguins qui peuvent provoquer des vertiges au cours du deuxième trimestre. Les femmes enceintes qui souffrent d’anémie sont plus susceptibles d’avoir les vertiges continus.
Souvent, les femmes atteintes de ce trouble souffrent également de fatigue.
Pendant la grossesse, les symptômes sont nombreux (par exemple le mal de dos), ce qui rend le diagnostic difficile.

L’arythmie et d’autres problèmes cardiaques
Le cœur est l’organe qui pompe le sang dans l’organisme.
Le manque d’afflux sanguin dans le cœur provoque une douleur au muscle cardiaque.
L’arythmie (ou battements de cœur irréguliers) peut également entraîner des vertiges.

La dépression et l’anxiété
La dépression et l’anxiété provoquent souvent des vertiges.

Les experts associent les attaques de panique, l’anxiété, la dépression, etc. aux vertiges.
Ceux qui sont déprimés ou angoissés ont souvent la tête qui tourne.
D’autres symptômes de la dépression sont :

  • Les crises d’angoisse
  • Les attaques de panique
  • Les faux vertiges

L’anxiété affecte le système respiratoire et provoque l’hyperventilation.
Il faut se rappeler que les vertiges sont également provoqués par certaines pilules pour traiter la dépression.

Les vertiges d’origine cervicale
Parmi les causes de vertiges d’origine cervicale il y a :

Vertiges ou tête qui tourne

Les problèmes d’oreille

De nombreuses causes de vertiges sont liées aux troubles de l’oreille.
Certains problèmes d’oreille interne provoquent le déséquilibre et les vertiges.
Le neurinome de l’acoustique est une tumeur bénigne qui se développe sur le nerf auditif.
Ce nerf relie le cerveau à l’oreille interne. Cette affection provoque les vertiges.
La maladie de Ménière provoque les mêmes symptômes.
Lorsque le liquide s’accumule dans la région de l’oreille interne, ce trouble peut se produire.
La névrite vestibulaire aiguë est une inflammation de l’oreille interne qui peut provoquer des vertiges pendant plusieurs jours.
Les symptômes de cette maladie sont :

La labyrinthite, c’est-à-dire l’inflammation du labyrinthe, provoque de fortes crises de vertiges ainsi que d’autres symptômes, dont la surdité, les vomissements et les acouphènes (des bourdonnements ou des sifflements dans les oreilles).

La dysfonction de l’articulation temporo-mandibulairemandibule,malocclusion,luxation
L’os de la mâchoire s’articule avec l’os temporal (qui contient les organes de l’oreille).
Si un os est mal placé ou n’est pas correctement aligné avec l’autre, cela peut provoquer plusieurs symptômes, y compris :

D’autres causes

  • Fumer une cigarette ; après avoir fumé, la tête peut tourner légèrement pendant quelques secondes,
  • la drogue ;
  • l’allergie ;
  • le rhume ;
  • la grippe ;
  • la tumeur ou des métastases au cerveau ;
  • l’hémorragie interne ou des règles abondantes ;
  • le syndrome prémenstruel (avant les règles ou lors de l’ovulation en raison des changements hormonaux) ;
  • après avoir mangé ou quand la personne est stressée, le corps apporte plus de sang aux muscles et à l’estomac ; le cerveau en reçoit donc une quantité moindre, ce qui peut provoquer des vertiges légers.

Les causes varient de l’infection de l’oreille à un trouble cardiaque.
Dans certains cas la cause est inconnue.
Il est recommandé de noter la fréquence des symptômes.
C’est toujours une bonne habitude d’informer le médecin généraliste lorsque les premiers symptômes apparaissent.

Les premiers symptômes qui se produisent sont :

Examen neurologique,yeux,vertiges

 

Les vertiges pendant la grossesse

La grossesse est l’une des causes de vertiges chez les femmes.
Les hormones augmentent la circulation sanguine du fœtus, cependant quand le sang revient dans les veines de la mère, il ralentit.
Cela entraîne une baisse de tension artérielle.

Une bonne habitude consiste à porter des vêtements amples pour éviter de comprimer le corps et de ralentir la circulation du sang.
Les activités suivantes aident à prévenir les problèmes respiratoires :

  • respirer profondément,
  • manger des aliments riches en fer,
  • éviter de se lever rapidement d’une position assise,
  • éviter de s’asseoir rapidement au réveil.

Une autre cause de vertiges pendant la grossesse survient lorsque l’utérus grossit au point qu’il provoque une forte pression sur les vaisseaux sanguins. Cela se produit donc au cours du dernier trimestre.
Lorsque la mère est allongée sur le dos, le poids du bébé se concentre sur la veine cave. Cette veine est le vaisseau sanguin le plus important pour le retour du sang vers le cœur.

 

Les vertiges chez les enfants

Les enfants peuvent se sentir instables, faibles ou étourdis.
Les symptômes qu’ils ressentent varient selon la cause qui les provoque.
En plus des vertiges, il y a souvent d’autres symptômes tels que :

Les vertiges sont provoqués par la diminution du flux sanguin vers le cerveau.

Les causes les plus fréquentes de vertiges chez les enfants sont :

  • les blessures traumatiques,
  • les infections de l’oreille interne,
  • la maladie de Ménière.

L’oreille interne influe sur l’équilibre du corps : les infections dans cette région peuvent entraîner une perte d’équilibre et des vertiges.

Les centres de l’équilibre dans le cerveau peuvent être affectés par un accident vasculaire cérébral, des tumeurs ou des kystes.
Les enfants ont parfois des vertiges après s’être levés.
Cela est dû à l’hypotension orthostatique (la baisse de la tension artérielle lorsque la personne se lève brusquement).
Lorsque l’enfant se lève à partir d’une position couchée, il lui est recommandé de rester en position assise pendant quelques secondes.
Si le sang n’atteint pas rapidement le cerveau, la tension artérielle peut rester basse.
L’hypotension orthostatique est l’incapacité du corps à s’adapter à sa nouvelle position.

L’hypoglycémie est une autre cause de vertiges. Les enfants qui sautent souvent un repas sont plus susceptibles d’avoir un taux de sucre bas dans le sang.
Cela provoque les effets suivants :

  • manque d’énergie,
  • fatigue,
  • confusion,
  • vertiges.

Dans ce cas, le traitement est simple : un peu d’eau et de sucre soulagent les symptômes.

Un coup de chaleur ou une déshydratation peuvent également provoquer des vertiges. Les enfants atteints d’anémie, d’arythmie cardiaque ou de diabète sont plus susceptibles d’avoir des vertiges.

 

Les vertiges et la nausée

Le vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB) est un trouble vestibulaire qui entraîne un manque d’équilibre, la nausée et la tête qui tourne.
Le VPPB est provoqué par des otolithes dans l’oreille interne qui se détachent de la membrane otolithique présente dans l’utricule et s’accumulent dans l’un des canaux semi-circulaires.

Les symptômes s’aggravent lorsque le patient :

  • s’allonge,
  • tourne la tête,
  • se tourne dans le lit,
  • sort du lit ;
  • dans de rares cas, les vertiges apparaissent quand le patient marche.

Le traitement du VPPB est simple. Le médecin ou le kinésithérapeute positionnent la tête dans certaines postures. Le traitement est efficace après une ou deux séances.

D’autres causes sont :

  • l’hyperemesis gravidarum, qui provoque les vertiges et la nausée le matin pendant la grossesse, notamment au cours du premier trimestre,
  • les attaques de panique,
  • les antidépresseurs,
  • les maladies respiratoires (pathologies pulmonaires obstructives, crises d’asthme et œdème pulmonaire),
  • les troubles neurologiques (les lésions au cerveau et à la moelle épinière),
  • la dysménorrhée,
  • les troubles gastro-intestinaux (la diarrhée, les intoxications alimentaires et la gastro-entérite),
  • les troubles de l’odorat,
  • la migraine,
  • l’anémie,
  • l’abus d’alcool ou de drogues,
  • la dépression,
  • la syncope (évanouissement),
  • la tension artérielle basse ou élevée,
  • l’hyperventilation,
  • l’artériosclérose (le durcissement des artères),
  • la ménopause,
  • la déshydratation.

Le médecin prescrit généralement des médicaments pour réduire les vertiges.
Il faut traiter la cause afin d’avoir un résultat à long terme, cependant le médecin peut recommander des médicaments pour procurer un soulagement temporaire, par exemple le Bétahistine Mylan.

Les maladies cardiovasculaires
Les principaux troubles cardiovasculaires qui provoquent les vertiges sont indiqués ci-dessous :

 

La tête qui tourne et la vision floue

Les causes :

  • Cancer du cerveau,
  • diabète,
  • déshydratation,
  • infection de l’oreille,
  • tension artérielle élevée ou basse,
  • maladie de Ménière,
  • migraine,
  • attaque de panique.

tumeur,au,cerveau,vertiges

Les vertiges soudains

Les causes les plus importantes de vertiges soudains sont :

  • déshydratation,
  • faux vertiges,
  • hypotension artérielle,
  • hyperglycémie (taux élevé de sucre dans le sang),
  • accident vasculaire cérébral,
  • certains médicaments.

 

Les causes de vomissement et de vertiges

De nombreuses maladies provoquent deux symptômes, dont entre autre :

  • l’agoraphobie,
  • la labyrinthite,
  • le mal des transports,
  • la grossesse,
  • la consommation excessive de caféine,
  • l’endométriose,
  • l’intoxication au monoxyde de carbone.

 

artères,cérébrales,vertébrales,carotidesQuelles sont les causes de vertiges le matin ?

  • Les infections de l’oreille interne,
  • le syndrome vestibulaire,
  • les troubles sensitifs,
  • la migraine,
  • l’hyperventilation,
  • la sclérose en plaques,
  • l’hypotension artérielle,
  • certains médicaments,
  • les vertiges psychogènes ou fonctionnels provoqués par l’anxiété (parmi les symptômes il y a également la tachycardie, la transpiration excessive et les tremblements),
  • les mouvements rapides,
  • l’accident vasculaire cérébral.

Le traitement de la maladie de Ménière a beaucoup d’effets secondaires. L’effet secondaire le plus important est l’augmentation de la rétention d’eau (le corps conserve plus de liquides).
Le médecin peut prescrire un diurétique et un changement d’alimentation ou de régime alimentaire.
Il est souvent conseillé d’éviter le sel pendant une courte période.
En cas de diabète, il est recommandé de suivre un régime alimentaire pauvre en sucre.

Les vertiges lorsque la personne se lève sont provoqués par les raisons suivantes :

  • Troubles neuromusculaires,
  • problèmes de circulation sanguine,
  • effets secondaires des médicaments,
  • traumatisme crânien,
  • hémorragie interne,
  • changements hormonaux,
  • anxiété,
  • attaques de panique,
  • dépression,
  • migraine,
  • anémie,
  • déshydratation.

traumatisme,crânien

Le diagnostic des vertiges

Les médecins à consulter sont l’oto-rhino-laryngologiste ou le neurologue qui peut faire le diagnostic à partir du dossier médical, de l’examen physique et éventuellement d’examens auditifs et vestibulaires, de l’IRM cérébrale (du cerveau) et de l’écho Doppler des artères carotides (dans le cou).
Il faut exclure les maladies cardiovasculaires (qui sont fréquentes chez les patients diabétiques).

artères,carotides,veine,jugulaire,thyroïde,colonne,vertébrale

Examens physiques afin d’évaluer la fonctionnalité du vestibule

L’épreuve de Romberg
Il faut se tenir debout, les pieds joints, les bras le long du corps et les yeux fermés.
Si le patient perd l’équilibre, il faut le soutenir ; le côté vers lequel il tombe est le côté malade.
Si le patient est stable, il faut essayer le test d’Unterberger.

La manœuvre de Dix et Hallpike
Lors de cet examen, une personne se déplace d’une position assise à une position allongée sur le dos, avec la tête tournée de 45° sur le côté (par exemple à gauche) et étendue en arrière d’environ 20°.
Dans cette position, on observe les yeux du patient ; le test est positif si le patient a un nystagmus (la vibration des yeux) vers le bas.
Dans le cas contraire, l’examen est répété à droite.

Test d’Unterberger,vertiges
Le test d’Unterberger

Le test d’Unterberger
Il faut tenir les pieds joints et les bras étendus vers l’avant avec les yeux fermés.
Le test consiste à marcher sur place, amenant les genoux vers le haut.
Les personnes en bonne santé restent dans la même position, tandis que celles avec un trouble avancent de plus d’un mètre ou tournent d’au moins 30° vers le côté malade.

 

 

Que faut-il faire ? Le traitement du vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB)

La manœuvre libératoire d’Epley et de Semont
Il existe deux traitements très efficaces du VPPB (ou cupulolithiase ou canalolithiase), avec un taux de guérison d’environ 80 %.
Ce trouble est provoqué par une position anormale des otolithes (littéralement : cailloux dans l’oreille) dans les canaux semi-circulaires.
Les manœuvres sont utilisées pour déplacer les otolithes de la partie sensible de l’oreille (canal postérieur) à une position qui ne provoque pas de troubles.
Chaque opération dure environ 15 minutes.

La manœuvre d’Epley fournit des mouvements séquentiels de la tête en quatre positions, restant immobile environ 30 secondes pour chaque position :
1) Dans la position de départ, le patient est assis sur la table d’examen.
2) Le patient s’allonge avec la tête au delà du bord du lit et la tourne de 45° vers le côté de l’oreille affectée. Le médecin étend un peu la tête du patient (environ 20°) et maintient cette position pendant 30 secondes.
3) Le médecin tourne rapidement la tête du patient vers l’autre côté, mais la position du patient reste la même.
4) Le médecin tourne à nouveau la tête du patient jusqu’à ce qu’il voit le sol.
5) Le patient revient en position assise sur la table d’examen.
Lorsque l’on effectue la manœuvre d’Epley, la prudence est recommandée car on pourrait constater des symptômes neurologiques (par exemple la faiblesse, l’engourdissement, des changements visuels différents pas rapport aux vertiges).
Ces symptômes sont parfois provoqués par la compression des artères vertébrales.

La manœuvre libératoire de Semont pour le diagnostic et le traitement
La manœuvre libératoire de Semont est une technique dans laquelle le médecin déplace rapidement le patient d’une côté à l’autre de la table d’examen.
C’est une manœuvre qui, dans environ 90 % des cas, peut résoudre le problème en 4 séances de traitement.

La position de départ.
Le patient est assis avec les jambes hors de la table d’examen.
La tête doit toujours être tournée de 45° vers le côté droite.

L’exécution de la manœuvre
Le médecin fait rapidement allonger le patient sur le côté gauche, s’il y a un nystagmus ou des vertiges cela signifie que l’oreille malade est l’oreille gauche.
Dans ce cas, on effectue le traitement (la manœuvre de Semont) en faisant allonger le patient sur le côté opposé et en lui faisant maintenir cette position jusqu’à ce que les vertiges s’en aillent (2-3 minutes).