Ventre dur

Le ventre dur pendant la grossesse

La sensation de rigidité abdominale n’est pas forcément le signe d’une grossesse éventuelle.

Toutefois, si l’abdomen d’une femme est dur au toucher 2 à 2 mois et demi après les dernières règles, il est recommandé de faire un test de grossesse.
En réalité, ce n’est pas le ventre qui devient dur, c’est l’utérus (région du bas ventre) qui grandit et qui devient rigide au toucher.

Ventre dur

Autour de la vingtième semaine, l’utérus atteint le nombril. On peut le ressentir lorsque l’on palpe doucement cette zone.
La sensation de ventre dur et gonflé est notamment remarquée le soir après le dîner ou la nuit, ou parfois lorsque l’on marche beaucoup.

La rigidité abdominale est un facteur d’inquiétude chez une femme enceinte car le durcissement du ventre provoque des douleurs.
Voici ci-dessous les principales causes.

 

Les causes du ventre dur pendant la grossesse

Au deuxième trimestre, l’utérus se trouve entre le pubis et le nombril. Le fœtus grandit et l’utérus s’élargit.
L’utérus commence à presser contre les parois de l’estomac, provoquant ainsi une sensation de rigidité.
Ce symptôme s’aggrave au cours du troisième trimestre jusqu’aux derniers jours de grossesse.
En plus de la croissance de l’utérus, d’autres facteurs peuvent provoquer ce trouble.

L’amniocentèse consiste à prélever du liquide amniotique de l’utérus. Elle est effectuée entre la quinzième et la dix-septième semaine de grossesse.
Après l’examen, le ventre peut être dur et douloureux.

Jusqu’à la fin de la vingt-et-unième semaine, le squelette du fœtus est très flexible.
Au cours de la vingt-deuxième semaine, les os grandissent et se durcissent.
Cette augmentation de la rigidité osseuse du fœtus provoque le durcissement de l’abdomen.

Les coups de pied du bébé (mouvements fœtaux) peuvent entraîner des contractions utérines.

À la fin de la grossesse, ce sont les contractions qui provoquent le durcissement du ventre.

 

La rigidité abdominale en début de grossesse

À la fin des premières semaines de grossesse (jusqu’à environ la trentième semaine), il est normal que la région autour du ventre devienne plus rigide.
Cette sensation est très fréquente pendant la grossesse.
Certaines femmes remarquent cette sensation entre la fin de la huitième et la douzième semaine.
Pendant la grossesse, l’utérus se dilate. Le corps répond à cet étirement et à cette dilatation par une contraction des muscles de l’utérus, qui ne doit pas être confondue avec les contractions de l’accouchement. C’est une réaction normale et physiologique, il ne faut donc pas s’inquiéter. On peut avoir une sensation de contracture douloureuse constante ou une contraction sporadique qui ne se produit que dans certaines situations, par exemple après une longue période en position debout.
La vessie pleine peut rendre le ventre encore plus dur, notamment le matin.
Le gonflement du ventre dépend également de la corpulence de la mère.
Si la future mère est maigre, on peut ressentir l’utérus après une ou deux semaines de grossesse seulement, si la femme est plus grosse, après la troisième semaine.
L’utérus ne devient « compact » que pendant la phase du travail ou lorsque les contractions commencent.
Le gynécologue peut prescrire un tocolytique, médicament qui permet d’éviter un accouchement prématuré en cas de durcissement du ventre et de contractions précoces.
Pendant les heures qui précèdent l’accouchement, il est difficile de soulager les douleurs mais c’est une phase temporaire.

 

Ventre dur pendant les règles et la ménopause

Parmi les symptômes du syndrome prémenstruel, il y a :

  • Douleurs au sein, aux fessiers, au bas ventre, etc.
  • Durcissement du ventre,
  • Gonflement du ventre tout au long de la journée.
    Ce symptôme apparaît quelques jours avant les règles et disparaît dès leur arrivée. Il est plus grave en cas de retard de règles.

Pendant la ménopause, un gonflement du ventre est normal car le métabolisme est ralenti et le tissu adipeux s’accumule au niveau abdominal.

 

Les causes du ventre dur chez les hommes

Le gaz provenant de l’excès de nourriture
Manger beaucoup est l’une des causes du gonflement du ventre. Après les repas, l’estomac, bien rempli, cause une rigidité abdominale. L’excès de nourriture provoque :

L’estomac digère facilement de petites quantités de nourriture. Les personnes qui mangent beaucoup peuvent souffrir d’obésité.
Il est recommandé de changer ses mauvaises habitudes dès que possible.

Le traitement
Le traitement est très simple. La personne doit manger moins.
Il est recommandé de se reposer tant que le corps n’a pas digéré.

Le régime alimentaire riche en fibres
Un régime alimentaire riche en fibres provoque un gonflement abdominal. Si l’on commence à suivre un régime alimentaire de ce type, on ressent immédiatement ce symptôme. Un nutritionniste peut aider à revoir le régime alimentaire, notamment les quantités de fibres nécessaires à une bonne alimentation.

Le traitement
Il faut réduire la quantité de fibres pendant une certaine période et l’augmenter ensuite progressivement de façon à ne pas gonfler l’estomac.

L’aérophagie
L’aérophagie se manifeste dans les cas suivants :

  • Lorsque l’on avale trop d’air quand on mange,
  • Lorsque l’on boit des boissons gazeuses,
  • Lorsque l’on fume.

Les remèdes
Les remèdes naturels pour lutter contre l’aérophagie sont :

  • Éviter de parler lorsque l’on mange (cela permet de réduire la quantité d’air ingéré par l’estomac),
  • Ne pas boire de boissons gazeuses,
  • Arrêter de fumer,
  • Limiter les aliments qui produisent les gaz intestinaux.

Le lactose et l’intolérance au fructose
Les allergies alimentaires ou l’intolérance au lactose ou au fructose provoquent le gonflement de l’estomac.

Le traitement
Les personnes intolérantes au lactose doivent éviter les aliments qui en contiennent.
En cas d’allergie à certains aliments, il est recommandé de les éviter pour ne pas provoquer de troubles abdominaux.

Ver solitaire
Dans certains cas, la présence du ver solitaire peut aussi provoquer un ventre dur, ou bien gonflé et mou.
Si l’on soupçonne un cas d’infestation par un ver solitaire, il faut consulter le médecin traitant dès que possible.

La constipation
La constipation est l’une des principales causes de durcissement du ventre, en particulier du côté gauche où se trouve la partie finale du côlon, notamment le côlon sigmoïde (partie finale du gros intestin).
Elle peut être provoquée par les facteurs suivants :

  • Problèmes physiologiques,
  • Mauvaises habitudes alimentaires,
  • Régime alimentaire pauvre en fibres,
  • Boire peu,
  • Grossesse,
  • Excès de nourriture,
  • Sédentarité.

Les remèdes
Afin de lutter contre la constipation, il est recommandé de manger plus de fibres et de boire beaucoup. Il faut changer son régime alimentaire et manger beaucoup de fruits (oranges, bananes, fraises), de légumes secs, de légumes verts et de fruits à coque.

Ventre dur,estomac gonflé

Le syndrome du côlon irritable
En plus de la rigidité abdominale, le syndrome du côlon irritable provoque également les troubles suivants :

Le traitement
Afin de soulager le stress du syndrome du côlon irritable, on peut essayer les remèdes suivants :

  • Changer de régime alimentaire,
  • Prendre des laxatifs,
  • Le médecin peut prescrire des médicaments antispasmodiques, par exemple le Spasfon.

Voici d’autres facteurs qui provoquent le durcissement du ventre :

Dans de rares cas, le gonflement de l’estomac après les repas peut être facilement évité en suivant un régime alimentaire quotidien sain, approprié, équilibré et riche en fibres et en liquides.
Cela permet d’éviter la plupart des problèmes d’indigestion et de météorisme.

 

Les causes de gonflement de l’estomac chez les enfants

Chez les enfants et les nouveau-nés, le durcissement du ventre peut être provoqué par plusieurs facteurs.
Les symptômes de ces troubles sont :

  • Les douleurs,
  • La gêne abdominale.

L’appendicite
L’appendicite est un trouble qui se manifeste chez les enfants et les adultes.
Un enfant affecté par ce trouble présente les symptômes suivants :

La maladie cœliaque
La maladie cœliaque est caractérisée par une intolérance au gluten.
Elle provoque une lésion du revêtement interne de l’intestin grêle qui n’arrive pas à absorber correctement les nutriments.
Chez un enfant atteint de maladie cœliaque, les symptômes les plus fréquents sont :

  • La diarrhée,
  • Les douleurs abdominales.

La constipation
Les enfants boivent souvent peu d’eau, ce qui provoque la formation de selles dures difficiles à expulser.
Un régime alimentaire non approprié est une autre cause de constipation.

L’infection à Giardia
L’infection à Giardia ou giardase survient après avoir ingéré de l’eau contaminée ou à travers le contact avec une personne infectée. Les symptômes de la maladie sont les suivants :

L’indigestion
Les enfants mangent souvent sans mâcher suffisamment.
La nourriture, mal digérée, cause une accumulation d’aliments dans l’intestin, accompagnée de rigidité abdominale.


L’intolérance au lactose
Certains enfants en bas âge peuvent développer une intolérance au lactose ou une allergie alimentaire quelconque.
Les symptômes de ces maladies sont les suivants :

 

    A lire aussi