Tête qui tourne et nausées

Les causes de vertiges, nausées et vomissements peuvent être des troubles faibles ou des problèmes graves au niveau de différents organes et systèmes :

  1. Les organes digestifs,
  2. Le système nerveux,
  3. L’oreille,
  4. Le système cardiovasculaire.

INDEX

  • Causes
  • Associé à la cervicalgie
  • Vertige paroxystique positionnel bénin
  • Associé aux maux d’estomac
  • Associé à la tachycardie et à la transpiration
  • Associé à la diarrhée
  • Associé aux vomissements
  • Pendant la grossesse
  • Chez les enfants

Causes des vertiges et des nausées

Système nerveux

Les migraines sont des maux de tête chroniques caractérisés d’une douleur aiguë d’un seul côté de la tête.
D’autres symptômes de migraine sont :

Cancer du cerveau
Tous les cancers cérébraux ne provoquent pas de symptômes, surtout aux premiers stades.
Les symptômes de cancer du cerveau sont nombreux et ils ne sont pas spécifiques (d’autres maladies peuvent les provoquer).
Les causes des symptômes peuvent être :

  1. Une tumeur qui s’appuie sur les autres régions du cerveau et empêche le bon fonctionnement,
  2. Le gonflement dans le cerveau en raison de la tumeur ou de l’inflammation environnante.

Les symptômes les plus fréquents sont :

  • Les maux de tête,
  • La faiblesse,
  • La difficulté à marcher,
  • Les convulsions.

Parmi les autres symptômes et signes il y a :

D’autres causes neurologiques de vertiges et de nausées :

 Système cardiovasculaire

Crise cardiaque
Un infarctus cardiaque se passe lorsque l’apport en sang d’une région du cœur est faible et par conséquence on a la mort du tissu cardiaque.

Chez les femmes il y a des symptômes fréquents :

  • Les nausées,
  • Les vomissements,
  • Les vertiges.

Les autres symptômes fréquents d’une crise cardiaque sont :

Tension basse
La tension sanguine est la force que le sang effectue contre les parois des vaisseaux sanguins.
Lorsque la tension sanguine baisse sous 90/60 mmHg, on peut avoir les symptômes suivants :

  • Les vertiges,
  • L’étourdissement,
  • La fatigue,
  • Les nausées,
  • La soif,
  • La vision flue,
  • La respiration rapide,
  • La peau pâle,
  • La difficulté de concentration.

 

Oreille interne

La labyrinthite est une inflammation du labyrinthe de l’oreille interne, provoquée généralement par une infection virale.

Parmi les symptômes il y a :

La cinétose (mal des transports) est un trouble qui apparaît pendant un voyage sur un moyen de transport (le navire, la voiture, etc.) et elle peut provoquer :

  1. Les nausées,
  2. Les vomissements,
  3. Les vertiges,
  4. Une sensation de froid et les frissons.

Maladie de Ménière et vertiges
Selon un article de Timothy C. Hain, MD de American Hearing Research Foundation, la maladie de Ménière peut provoquer des vertiges et les nausées.
La maladie de Ménière est un trouble grave qui se passe rarement.
La maladie est liée à une accumulation excessive de liquide dans l’oreille interne qui provoque des vertiges soudains qui peuvent durer quelques heures.

Parmi les symptômes de la maladie de Ménière il y a également :

Névrite vestibulaire
Une infection virale peut s’étendre jusqu’au nerf vestibulaire de l’oreille en provoquant la névrite vestibulaire.
Ce nerf envoie des messages sensoriels au cerveau pour maintenir l’équilibre.
L’inflammation du nerf vestibulaire peut provoquer des vertiges ou la tête qui tourne.
D’autres symptômes de la névrite vestibulaire inclurent :

  • Les nausées et les vomissements,
  • La fatigue,
  • La difficulté de concentration,
  • La vision floue.

Le vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB) est un trouble vestibulaire qui entraîne un manque d’équilibre, la nausée et la tête qui tourne.
Le VPPB est provoqué par des otolithes dans l’oreille interne qui se détachent de la membrane otolithique présente dans l’utricule et s’accumulent dans l’un des canaux semi-circulaires.

Les symptômes s’aggravent lorsque le patient :

  • S’allonge,
  • Tourne la tête,
  • Se tourne dans le lit,
  • Sort du lit ;
  • Dans de rares cas, les vertiges apparaissent quand le patient marche.

Le traitement du VPPB est simple. Le médecin ou le kinésithérapeute positionnent la tête dans certaines postures. Le traitement est efficace après une ou deux séances.

D’autres causes sont :

  • L’hyperemesis gravidarum, qui provoque les vertiges et la nausée le matin pendant la grossesse, notamment au cours du premier trimestre,
  • Les attaques de panique,
  • Les antidépresseurs,
  • Les maladies respiratoires (pathologies pulmonaires obstructives, crises d’asthme et œdème pulmonaire),
  • Les troubles neurologiques (les lésions au cerveau et à la moelle épinière),
  • La dysménorrhée,
  • Les troubles gastro-intestinaux (les intoxications alimentaires et la gastro-entérite),
  • La migraine,
  • L’anémie,
  • L’abus d’alcool ou de drogues,
  • La dépression,
  • La syncope (évanouissement),
  • La tension artérielle basse ou élevée,
  • L’hyperventilation,
  • L’artériosclérose,
  • La déshydratation.

Il faut traiter la cause afin d’avoir un résultat à long terme, cependant le médecin peut recommander des médicaments pour procurer un soulagement temporaire, par exemple le Bétahistine Mylan.

 

Tête qui tourne et nausées associés à la cervicalgie

Selon une étude de  Timothy C. Hain, MD (American Hearing Research Foundation) il y a deux causes possibles de l’association de vertiges, nausées et cervicalgie :

1)    La compression vasculaire. Les artères vertébrales du cou peuvent être comprimées par les vertèbres (où elles passent) ou par d’autres structures.

Les causes de compression des vaisseaux sanguins du cou sont :

2)    L’information sensorielle anormale provenant des propriocepteurs du cou.
Les propriocepteurs sont des terminaisons nerveuses qui aperçoivent :

  • Le mouvement,
  • Les vibrations.

L’information sensorielle du cou est utilisée avec l’information vestibulaire et celle visive pour déterminer la position dans l’espace.

Les signaux qui viennent des nerfs du cou peuvent être :

  • Peu fiables,
  • Absents.

De Jong et De Jong ont étudié ce mécanisme en injectant un anesthésique local dans leur propre cou.
Ces injections ont provoqué l’instabilité et des vertiges légères.
La majorité des patients souffrant de vertiges d’origine cervicale améliore par le traitement du cou.

 

Coup du lapin
Le coup du lapin ne provoque pas seulement un traumatisme au cou, mais aussi au tronc cérébral.
Les symptômes du coup du lapin les plus fréquents sont :

  • La cervicalgie,
  • Les maux de tête,
  • Les vertiges ou la tête qui tourne (de 25% à 50% des cas),
  • Les nausées (plus rares),
  • Les acouphènes (rare).

Les symptômes apparaissent quelques heures après le traumatisme ou le jour suivant.

Cependant il est difficile de démontrer ces symptômes car les examens instrumentaux ne montrent pas de lésion (Voyvodic F, Dolinis J, Ryan GA, Slavotinek JP, Whyte AM, Hoile RD, Taylor GW. MRI of car occupants with whiplash injury. Neuroradiology. 1997).
Des études montrent qu’un dommage cérébral léger ou subclinique subit en raison d’un accident peut provoquer :

  • Une perception altérée de la douleur,
  • Une période symptomatique prolongée (Vibert D, Hausler R. Acute peripheral vestibular deficits after whiplash injuries. Ann Otolo Rhinol Laryngol. 2003).

Le diagnostic est difficile, d’abord il faut donc exclure tous les troubles :

  • De l’oreille interne (comme la labyrinthite),
  • Du système nerveux central (par exemple un ictus),
  • De la circulation sanguine (comme la sténose aortique).

Le patient ne doit pas avoir de symptômes au niveau de l’oreille comme :

Le médecin doit effectuer un simple test physique pour comprendre si la colonne vertébrale cervicale provoque les vertiges et les nausées.

Position du patient : il est assis sur une chaise à roulettes (chaise de bureau),

Indications : il faut tourner le corps du patient vers les deux côtés sans bouger sa tête.

De cette manière on peut examiner la colonne vertébrale en excluant les maladies du système vestibulaire dans l’oreille et du cerveau.
Si ce test provoque des vertiges et le nystagmus, on peut confirmer le diagnostic.

 

Vertiges, nausées et maux d’estomac

Les troubles du système digestif sont une cause fréquente de nausées, vomissements et vertiges.

La gastro-entérite est une maladie caractérisée de l’inflammation :

Cela provoque généralement les nausées, les vomissements, les maux de ventre et la diarrhée.
La cause de la gastroentérite peut être :

  • Un virus (comme le norovirus),
  • L’ingestion de substances toxiques ou d’une quantité excessive de médicaments.

Les nausées persistantes, les vomissements et la diarrhée peuvent provoquer la déshydratation, la fatigue et les vertiges.
D’autres troubles gastrointestinaux qui peuvent provoquer les nausées, les vomissements et les vertiges sont :

 

Acidité d’estomac excessive
Les déséquilibres hormonaux pendant les règles peuvent provoquer une quantité excessive d’acide gastrique, les nausées pendant les règles sont des complications possibles.

 

Vertiges, nausées, tachycardie et transpiration excessive

Anxiété et crises de panique
Une grave anxiété chronique ou prolongée peut montrer un trouble psychologique caractérisé de pensées obsessionnelles et de préoccupations.

Il y a des réactions physiques (psychosomatiques) provoquées par l’anxiété, par exemple :

  1. Les nausées,
  2. Les vertiges.

Les individus souffrant de trouble d’anxiété peuvent également avoir des crises de panique, c’est-à-dire des épisodes de peur qui peuvent provoquer :

  • Des vertiges,
  • Des nausées,
  • Les palpitations cardiaques,
  • Une difficulté de respiration.

Hypoglycémie
L’hypoglycémie signifie des taux faibles en sucre dans le sang.
Ce trouble peut provoquer :

 

Vertiges et nausées associés à la diarrhée

Intoxication
L’intoxication alimentaire se produit lorsqu’une personne mange un aliment contaminé par des toxines.
Selon le Medical Center de l’université de Maryland, cela se passe surtout en été, lorsque parfois la nourriture ne peut pas être conservée bien.
Dans ce cas les bactéries prolifèrent et produisent des toxines.

Les symptômes peuvent être :

  1. Les nausées,
  2. Les vertiges,
  3. Les vomissements,
  4. La diarrhée,
  5. Les crampes abdominales,
  6. La fatigue,
  7. Les douleurs musculaires,
  8. La fièvre.

Cela se passe généralement en 72 heures de l’ingestion des toxines.
On peut avoir besoin d’hospitalisation chez :

  1. Les personnes âgées,
  2. Les enfants,
  3. Les individus avec un système immunitaire compromis,
  4. Ceux qui souffrent de diarrhée et de vomissements graves.

Pour prévenir l’intoxication alimentaire, il faut éviter la viande mal cuite, les œufs, les produits laitiers expirés.

 

Vertiges, nausées et vomissements

De nombreuses maladies provoquent ces symptômes y compris :

Certains troubles chimiques du corps peuvent provoquer ces troubles, comme l’acidocétose diabétique, c’est-à-dire un trouble où la concentration de sucres dans le sang est très élevée (et les cellules sont pauvres en glucose).

Le corps brûle des quantités élevées de graisse pour avoir l’énergie nécessaire.

 

Vertiges et nausées pendant la grossesse

Ces symptômes se produisent surtout au cours du premier trimestre et du troisième trimestre.

Nausées matinales
Pendant la grossesse certaines femmes peuvent avoir :

  1. Les vertiges,
  2. Les vomissements.

Dans beaucoup de cas ces symptômes sont la conséquence des nausées matinales et il ne faut pas se préoccuper.
Les nausées matinales peuvent se produire déjà trois semaines après la conception.
La conséquence est l’augmentation de certaines hormones féminines y compris :

  • La betaHcg,
  • La progestérone.

Ces hormones ralentissent la digestion et l’estomac se vide donc plus lentement.

Vaisseaux sanguins dilatés
Pendant la grossesse les vaisseaux sanguins du corps se dilatent et la tension sanguine baisse, on a donc la tête qui tourne.
Les femmes enceintes doivent :

  1. Éviter de rester debout pendant beaucoup de temps,
  2. Se lever lentement après qu’elles sont couchées ou assises afin d’éviter les vertiges.

En cas de vertiges, il faut se détendre sur le coté gauche pour éviter que l’utérus comprime la veine cave inférieure.

Grossesse extra-utérine ou ectopique
Dans certains cas les vertiges et les vomissements pendant la grossesse peuvent être les signes d’un problème important.
Si des vertiges forts se produisent associés aux maux de ventre ou au saignement vaginal, on peut avoir une grossesse ectopique, c’est-à-dire l’ovule fécondé s’implante dehors de l’utérus (en général dans la trompe utérine).
Aux premières phases les symptômes sont faibles, mais le développement du fœtus peut provoquer des problèmes graves jusqu’à la rupture du tube utérin.
La grossesse ectopique peut être très dangereuse pour la vie de la femme.

 

Vertiges et nausées chez les enfants

Chez les enfants les vertiges et les nausées peuvent être des signes de :

  • Tension sanguine basse : surtout lorsqu’on se lève trop rapidement de la chaise,
  • Glycémie basse : cela peut se passe chez un enfant souffrant de diabète, ou s’il a effectué beaucoup d’exercice physique ou il ne mange pas depuis quelques heures,
  • Intoxication alimentaire : cela peut provoquer des vomissements, la diarrhée et la déshydratation si l’enfant ne boit pas assez de liquides,
  • Déshydratation : cela se passe si l’enfant ne bois pas assez ou s’il transpire trop.

Dans les cas les plus graves les causes de ces symptômes peuvent être :

  • Des problèmes du système nerveux central, en raison de formations anormales dans le crane (un hématome, un abcès, une tumeur) ou de la présence de fluide dans le cerveau,
  • Des problèmes de l’oreille interne qui peuvent provoquer une perte d’équilibre,
  • Les maladies neurologiques liées à la circulation sanguine, comme un ictus,
  • Le saignement interne à cause d’un traumatisme qui peut provoquer des vertiges et des vomissements en raison de la perte de sang,
  • L’ingestion de poison ou la respiration de substances chimiques toxiques,
  • Certains médicaments, comme les antidépressifs.