Causes et symptômes de l’insomnie

L’insomnie est un trouble du sommeil qui se caractérise par des difficultés à dormir.
Les symptômes nocturnes de l’insomnie sont :

  • La difficulté à s’endormir
  • Se réveiller pendant la nuit et avoir du mal à se rendormir
  • Se réveiller tôt le matin
  • La fatigue au réveil

 

 

La classification de l’insomnie

Selon la cause, l’insomnie est divisée en :

  1. Insomnie primaire : les troubles du sommeil ne sont pas provoqués par une maladie.
  2. Insomnie secondaire : l’insomnie est provoquée par :
    1. d’autres problèmes de santé (l’asthme, la dépression, l’arthrite, le cancer ou les brûlures d’estomac),
    2. la douleur
    3. les médicaments
    4. la prise de substances (comme l’alcool ou la drogue).

 

Les types d’insomnie selon la période

  1. L’insomnie initiale : elle se produit dans la soirée lorsque la personne se couche et ne trouve pas le sommeil.
  2. L’insomnie centrale : ce type d’insomnie survient au cours de la nuit, le patient se réveille et généralement se rendort.
  3. L’ insomnie terminale, tardive ou matinale : la personne se réveille tôt le matin après 4 à 6 heures de sommeil. Ce trouble est généralement provoqué par l’anxiété.

 

Combien de temps dure l’insomnie ?

L’insomnie peut être classée selon la durée.

  • L’insomnie aiguë est de courte durée et se produit souvent à l’occasion de circonstances particulières (par exemple, ne pas réussir à dormir avant un examen). Beaucoup de gens souffrent de ce type d’insomnie qu’il est possible de résoudre sans traitement.
  • L’insomnie chronique correspond à la difficulté à dormir au moins trois fois par semaine et ce, pendant au moins trois mois. Les causes de l’insomnie chronique sont différentes : les changements environnementaux, les mauvaises habitudes, les heures de travail, d’autres problèmes cliniques, certains médicaments.
    Tous ces facteurs peuvent entraîner des troubles du sommeil chroniques. L’insomnie chronique est liée à d’autres problèmes psychiatriques, même s’il n’est pas facile de cerner la relation de cause à effet entre les deux. Certains traitements peuvent soulager les sujets qui en souffrent.

Combien de temps a-t-on besoin de dormir ?
Il est difficile de définir le de temps de sommeil nécessaire car cela dépend des personnes. En effet, les facteurs qui affectent le sommeil sont nombreux :

  • L’âge,
  • Le style de vie,
  • L’alimentation,
  • L’environnement.

Chez les adultes, les heures de sommeil physiologiques sont comprises entre 7 et 9 heures. Toutefois, avec l’âge, il devient de plus en plus difficile de s’endormir.

 

Les causes de l’insomnie

Les causes les plus fréquentes de l’insomnie incluent :

Le stress. Les soucis liés au travail, à l’école, à la famille ou à la santé maintiennent l’esprit actif pendant la nuit. Il est alors difficile de s’endormir. Les événements qui provoquent du stress comme un décès, un divorce ou la perte d’un emploi peuvent déclencher l’insomnie.
Un événement désagréable peut provoquer l’insomnie totale, un trouble temporaire mais très ennuyeux.

L’anxiété. L’anxiété de tous les jours, ainsi que des troubles plus graves liés à l’anxiété tels que le stress post-traumatique peuvent altérer le sommeil. Les soucis sont également susceptibles d’empêcher le sommeil.
L’anxiété de séparation peut provoquer l’insomnie chez les nourrissons ou les enfants en bas âge.

La dépression. En plus de la perte ou de l’excès d’appétit, des maux de tête, de la fatigue, etc., les personnes qui souffrent de maladies psychiatriques comme la dépression peuvent dormir énormément ou ne pas dormir du tout.

L’insomnie peut également être liée à d’autres maladies mentales,

Elle peut être due à des causes organiques comme une maladie grave ou une maladie dont les symptômes sont récurrents. Lorsqu’une personne souffre de douleurs chroniques, de problèmes respiratoires ou doit uriner fréquemment, elle peut souffrir d’insomnie.
Parmi les maladies qui provoquent l’insomnie, on compte :

Le changement d’habitudes ou d’heures de travail. Les voyages, se réveiller tôt pour aller au travail ou travailler tard peuvent affecter le rythme circadien de l’organisme d’une personne et rendre le sommeil difficile. Le rythme circadien agit comme une horloge interne qui guide le sommeil, le métabolisme et la température corporelle.

Le syndrome prémenstruel chez les femmes peut perturber le sommeil.

Les médicaments. De nombreux médicaments sur ordonnance peuvent altérer le sommeil, comme :

Beaucoup de médicaments contiennent de la caféine et d’autres stimulants, comme ceux pour :

L’infection – Un virus qui provoque une infection comme le rhume, la toux ou la gastro-entérite peut empêcher le sommeil ou provoquer des réveils fréquents.

La caféine, la nicotine et l’alcool. Le café, le thé, le cola et d’autres boissons qui contiennent de la caféine sont des stimulants et peuvent déclencher l’insomnie (notamment chez les jeunes). Lorsque l’on boit du café tard dans l’après-midi, le sommeil diminue surtout dans les premières heures de la nuit.
La nicotine et le tabac sont deux autres stimulants qui provoquent l’insomnie. L’alcool est un sédatif qui fait dormir profondément mais peut également provoquer des réveils fréquents pendant la nuit.

L’abstinence tabagique, alcoolique ou de drogues.

Manger trop tard le soir. Manger un en-cas avant de se coucher n’est pas déconseillé. Toutefois, après un repas trop copieux, des problèmes physiques peuvent survenir et provoquer des difficultés à s’endormir. Beaucoup de personnes souffrent de brûlures d’estomac ainsi que de reflux qui les empêchent de s’endormir.

L’insomnie estivale. Lorsqu’il fait très chaud, la sueur pendant la nuit peut s’avérer irritante et peut perturber le sommeil.

La malnutrition ou les carences en vitamines. La carence en vitamine B3 ou B12 peut entraîner l’anxiété ou la dépression et provoquer par conséquent l’insomnie.

L’âge
L’insomnie devient de plus en plus fréquente avec l’âge. Plus la personne est âgée et plus les symptômes augmentent pour les raisons suivantes :

  • Un changement dans les habitudes de sommeil. Les troubles du sommeil sont de plus en plus fréquents avec l’âge : on devient de plus en plus sensibles aux bruits et aux changements environnementaux. Au fil du temps, l’horloge biologique est avancée et la personne préfère se coucher et se réveiller tôt. Toutefois, les personnes âgées doivent se reposer autant que les plus jeunes.
  • Un changement d’activité. La personne est moins active physiquement et socialement. Lorsque les activités sont rares, les chances de bien dormir le sont aussi. Il se peut, en effet, que la personne ait envie de faire une sieste au cours de l’après-midi parce qu’elle s’ennuie.
  • L’apparition de maladies. Les douleurs chroniques comme l’arthrite ou d’autres problèmes tels que la dépression, l’anxiété et le stress peuvent altérer le sommeil.
    Les hommes plus âgés souffrent souvent d’un gonflement de la prostate qui peut entraîner l’incontinence.
    Le sommeil chez les femmes âgées est souvent interrompu par des bouffées de chaleur dues à la ménopause.
    D’autres problèmes liés à l’insomnie sont l’apnée du sommeil et le syndrome des jambes sans repos qui deviennent de plus en plus fréquents avec l’âges. L’apnée du sommeil entraîne des problèmes respiratoires récurrents pendant la nuit. La personne atteinte du syndrome des jambes sans repos ressent le besoin de bouger constamment les jambes et ne réussit pas à trouver le sommeil.
  • Les médicaments. Généralement, les personnes âgées prennent plus de médicaments que les jeunes. Ces médicaments peuvent souvent être la cause de l’insomnie.

D’autres causes :

  • Les activités stimulantes avant de se coucher, comme un match de foot ou une compétition,
  • Dormir dans une position inconfortable,
  • Utiliser le lit pour des activités autres que le sommeil ou que les rapports sexuels.

 

L’insomnie pendant la grossesse

L’insomnie pendant la grossesse est fréquente, surtout à partir du troisième trimestre. Cela est confirmé par 75 % des femmes enceintes.
Quelles sont les causes physiques ou psychologiques ?

  • La taille du ventre
  • Le mal de dos
  • Les brûlures d’estomac (dès le premier mois)
  • L’incontinence
  • L’anxiété
  • Les rêves fréquents
  • Les changements hormonaux
  • Les jours avant le travail (et donc avant l’accouchement) sont caractérisés par l’insomnie et d’autres symptômes comme la diarrhée.

L’insomnie chez le nourrisson
Il existe plusieurs causes d’insomnie chez le nourrisson :

L’insomnie chez les enfants
Les enfants et les adolescents peuvent avoir du mal à s’endormir : leur horloge biologique est retardée, ils veulent se coucher et se lever tard.

Les symptômes physiques et les conséquences de l’insomnie

 

Les remèdes naturels pour l’insomnie

  • Il est recommandé de se coucher tous les soirs à la même heure. Même chose pour le réveil.
  • Il ne faut pas dormir l’après-midi.
  • Il faut éviter la caféine, la nicotine et l’alcool tard le soir car la caféine et la nicotine sont des stimulants. L’alcool provoque des réveils nocturnes.
  • Il est recommandé d’arrêter de fumer.
  • Il est recommandé de pratiquer régulièrement une activité physique mais pas tard le soir car le sport agit comme un stimulant. Les experts déconseillent de faire du sport 3 ou 4 heures avant de se coucher.
  • Il ne faut pas trop manger au dîner, même si un petit en-cas avant de se coucher peut aider la personne à s’endormir.
  • Lire un livre, écouter de la musique ou prendre un bain chaud.
  • Éviter d’utiliser le lit pour d’autres activités que le sommeil et les rapports sexuels.
  • Lorsqu’une personne a du mal à s’endormir, il est recommandé de se lever et de lire un livre ou de faire toute autre activité pas trop stimulante jusqu’à être fatigué.

 

Les remèdes naturels pendant la grossesse

  • Il est recommandé d’éteindre le téléphone, l’ordinateur, la tablette et la télévision. Il ne faut utiliser le lit que pour dormir et pour avoir des rapports sexuels.
  • Avant de se coucher, il faut régler la température de la chambre à environ 20° C.
  • Il faut vérifier que la chambre soit assez sombre et calme.
  • Pour rendre la chambre assez calme, il est recommandé de cacher l’horloge pour ne pas entendre le tic-tac qui marque le passage des secondes.
  • Il ne faut pas oublier de se mettre à l’aise. Il est recommandé d’utiliser des coussins pour soutenir le dos si nécessaire et de dormir sur le côté gauche, puisque le sang et les nutriments arrivent plus facilement à l’enfant.