Sensation de brûlure pendant et après la miction

La sensation de brûlure pendant et après la miction peut se manifester pour différentes raisons. C’est l’un des symptômes les plus fréquents dont souffrent les hommes et les femmes.

En effet, le rectum ainsi que le vagin sont des zones très prédisposées aux infections, car les bactéries peuvent facilement entrer par ces orifices ou par l’urètre.
Ce type de brûlure peut être ressenti pour différentes raisons, allant des infections rénales aux maladies sexuellement transmissibles.

 

Médecin
Les femmes peuvent observer la sensation de brûlure dans le vagin et l’urètre jusqu’à la vessie, tandis que les hommes l’observent principalement sur le gland à cause de maladies sexuellement transmissibles. L’homme souffre rarement d’infections urinaires.

 

Pourquoi cette sensation de brûlure pendant la miction ? Les causes

Elle pourrait être due aux maladies suivantes :

L’infection des voies urinaires
Chez les femmes, l’une des causes les plus fréquentes de la sensation de brûlure  est l’infection des voies urinaires. En effet, une femme sur cinq souffre d’infections urinaires au moins une fois par an.
Les infections urinaires sont plus fréquentes chez les femmes que chez les hommes car l’urètre des hommes est plus long. De plus, la prostate sécrète des substances antibactériennes naturelles qui aident à limiter les infections.
Par conséquent, il est très rare qu’un homme soit touché par une infection urinaire, sauf s’il souffre en même temps d’une autre infection ou si son système immunitaire est affaibli.
En outre, la sensation de brûlure est fréquente pendant la grossesse car les femmes remarquent souvent le besoin d’uriner. Ainsi, le risque de contracter une infection urinaire est plus élevé.
Le risque d’infection bactérienne ou fongique chez les femmes augmente dans les 2 jours qui précèdent les règles à cause de la diminution des œstrogènes.
La sensation de brûlure est plus forte le matin, après avoir longtemps dormi sans uriner.
Le médecin prescrit un examen cytobactériologique des urines pour identifier le type de bactérie qui provoque l’infection et le nombre de micro-organismes présents ; si l’examen est négatif, cela signifie que la cause des brûlures est à chercher ailleurs.
En cas d’infection, les analyses d’urine montrent également une augmentation des leucocytes.
Les enfants et les nouveau-nés peuvent aussi contracter une infection des voies urinaires, notamment les filles en raison de l’anatomie de leur corps.
L’envie fréquente d’uriner aggrave le problème chez les personnes âgées, qui peuvent remarquer une sensation de brûlure pendant la miction.

L’urètre irrité
L’urètre est un conduit du corps qui permet d’évacuer les liquides de l’organisme à travers la vessie, par le biais de l’extrémité du pénis chez les hommes et d’une ouverture au-dessus du vagin chez les femmes. Une irritation ou une inflammation de l’urètre se produit généralement à cause d’une maladie appelée urétrite.
Si elle devient chronique, elle peut provoquer un syndrome urétral.
Les patients qui effectuent un prélèvement urétral ressentent souvent pendant quelques jours une douleur lorsqu’ils urinent et, chez l’homme, également lors de l’éjaculation.

L’urétrite
L’urétrite est causée par des bactéries et des virus qui provoquent aussi des infections urinaires et des maladies sexuellement transmissibles. Les bactéries et les virus qui peuvent causer l’urétrite sont les suivants :

  • Escherichia coli
  • Adenoviridae
  • Cytomégalovirus
  • Herpès simplex

Elle peut survenir à cause de certaines maladies sexuellement transmissibles, comme la chlamydiose et la gonorrhée.
D’autres causes sont des lésions de l’urètre ou une hypersensibilité aux produits chimiques présents dans les crèmes contraceptives et les spermicides.

 

Les symptômes associés à la sensation de brûlure pendant la miction

Les symptômes de l’urétrite sont différents chez les hommes et chez les femmes, bien que l’on remarque une irritation de l’urètre dans les deux cas.
Chez les hommes, les symptômes sont les suivants :

  • Sensation de brûlure et douleur pendant la miction
  • Présence de sang dans l’urine
  • Pertes provenant du pénis
  • Miction excessive
  • Douleur pendant les rapports sexuels
  • Ganglions de l’aine gonflés
  • Gonflement, démangeaisons et douleurs dans la zone de l’aine.

Chez les femmes et les jeunes filles, les symptômes sont les suivants :

  • Maux de ventre
  • Douleur et sensation de brûlure pendant la miction
  • Augmentation de la miction
  • Pertes provenant du vagin
  • Douleur dans la région pelvienne
  • Fièvre
  • Frissons.

 

Les maladies sexuellement transmissibles
Les maladies sexuellement transmissibles représentent une autre cause fréquente des brûlures.
De nombreuses MST peuvent provoquer une sensation de brûlure pendant la miction, comme la gonorrhée, l’herpès génital, la chlamydiose, etc. Bien qu’il existe de nombreux autres symptômes de ces maladies, la sensation de brûlure est le symptôme le plus fréquemment observé.

La sensation de brûlure pendant la miction après l’accouchement
Après l’accouchement, les lacérations présentes dans le vagin provoquent des brûlures lors de la miction.
Il est recommandé de boire beaucoup et d’uriner souvent. De nombreuses femmes craignent que les points de suture se détachent. Toutefois, ils sont très résistants. Il ne faut donc pas s’inquiéter.
Pour réduire la sensation de brûlure, on peut verser de l’eau chaude sur le vagin lorsque l’on urine.
En cas de césarienne, aucune lacération du vagin n’est présente. Toutefois, la patiente garde le cathéter pendant les premiers jours qui suivent l’intervention chirurgicale.
Lors du retrait du cathéter, il est probable de ressentir une douleur pendant et après la miction au cours de la première semaine. Ensuite, les symptômes disparaissent progressivement.

La douleur et la sensation de brûlure pendant la miction après un entraînement à vélo
De nombreuses personnes ressentent une douleur lorsqu’elles urinent après avoir fait du vélo. Elle peut être causée par le frottement de la selle avec la zone du vagin ou par des traumatismes causés par les irrégularités de la route.
Cela ne se produit généralement que la première fois que la femme va aux toilettes après l’entraînement.

Les troubles rénaux
Parfois, les maladies du rein peuvent provoquer une sensation de brûlure car les infections rénales peuvent se propager facilement dans la vessie et l’urètre. Ainsi, les micro-organismes passent dans les urines et provoquent une sensation de brûlure pendant la miction. Parfois, les calculs rénaux aussi peuvent provoquer des douleurs lors de la miction, si ceux-ci sont très volumineux ou qu’ils s’infectent.

Sensation de brûlure pendant et après la miction

D’autres causes de sensation de brûlure dans les parties génitales pendant et après la miction

  • Effets secondaires de certains médicaments
  • Infections récurrentes de la vessie
  • Cystite
  • Cystite interstitielle
  • Endométriose vésicale
  • Urétrite
  • Candidose vaginale (infection à candida)
  • Hypertrophie de la prostate
  • Réaction allergique au tissu des sous-vêtements
  • Cancer de la prostate

Les facteurs qui peuvent augmenter les probabilités de développer une infection des voies urinaires sont les suivants :

  • Être une femme
  • Diabète
  • Âge avancé
  • Hypertrophie de la prostate
  • Calculs rénaux
  • Grossesse
  • Présence d’un cathéter urinaire

En plus de la douleur lors de la miction, d’autres symptômes d’infection des voies urinaires sont les suivants :

  • Fièvre
  • Odeur forte ou désagréable de l’urine
  • Urine trouble ou présence de sang dans l’urine
  • Augmentation de la fréquence ou de l’envie d’uriner

Parfois, la douleur à la miction peut également être liée à une infection vaginale, comme une infection à levures. En cas d’infection vaginale, la personne peut aussi remarquer la présence de sécrétions ainsi que d’une odeur vaginale inhabituelles.
Les infections sexuellement transmissibles peuvent provoquer une douleur à la miction. Il s’agit de :

  1. L’herpès génital
  2. La chlamydiose
  3. La gonorrhée

En plus de la douleur à la miction, ces infections sexuellement transmissibles peuvent provoquer des symptômes comme :

  1. Des démangeaisons
  2. Une sensation de brûlure
  3. Des vésicules ou des lésions dues à l’herpès génital
  4. Des pertes anormales

 

La douleur après la miction

Il ne faut pas sous-estimer les difficultés pendant la miction ou la douleur ressentie à la fin de la miction, car elles sont souvent liées à des problèmes du système urinaire du corps. La douleur peut durer une ou deux minutes après la miction.
La douleur peut être légère ou sévère. Dans ce cas, la personne pourrait décider d’arrêter d’uriner pour éviter de souffrir.

 

Les raisons de la gêne après la miction

L’infection des voies urinaires
C’est une des raisons les plus fréquentes pour lesquelles les hommes et les femmes souffrent de douleurs après la miction. Le système urinaire se compose principalement des organes suivants :

  • Vessie
  • Reins
  • Uretères
  • Urètre

Ce sont les organes qui aident l’organisme à éliminer l’urine. Lorsqu’une personne affirme qu’elle souffre d’une infection des voies urinaires, cela signifie donc que l’un de ces organes des voies urinaires a été affecté. Si les bactéries se propagent dans la vessie, la personne souffre de douleurs à la vessie après la miction.

La prostatite
Chez les hommes, la douleur après la miction peut se produire comme conséquence de la prostatite (gonflement de la prostate).
La prostate est une glande qui entoure le col de l’urètre.
L’urètre se compose essentiellement de tubes qui transfèrent l’urine stockée dans la vessie afin de l’éliminer.
L’inflammation de la prostate peut provoquer une compression de l’urètre, causant ainsi des troubles de l’écoulement de l’urine.
Ainsi, même après la miction, la personne ne se sent pas « soulagée» et peut avoir besoin d’uriner fréquemment pour vider la vessie.
L’obstruction partielle de l’urètre peut provoquer des douleurs après la miction.
Les patients qui souffrent de douleurs après la miction devraient s’abstenir de :

  • Consommer de l’alcool
  • Consommer des boissons contenant de la caféine
  • Fumer
  • Consommer des aliments épicés.

La vaginite
Lorsque les femmes se plaignent d’une sensation de brûlure après la miction, cela indique un symptôme de vaginite, maladie qui provoque un gonflement du vagin. La vaginite peut être le résultat d’une infection bactérienne ou à levures.
La vaginite chez les femmes provoque non seulement de la douleur après la miction, mais aussi de la gêne pendant les rapports sexuels.
Les démangeaisons du vagin sont un autre effet secondaire de la vaginite qui peut provoquer une irritation sévère.
Le stress peut prédisposer les femmes aux infections. En effet, souvent, les femmes qui souffrent de ce trouble présentent aussi un retard de règles.

L’herpès génital
Cette infection virale qui affecte les organes sexuels est généralement caractérisée par une douleur intense lors des rapports sexuels et après la miction. Le patient peut également remarquer de petites bosses prurigineuses sur les organes génitaux.
Avoir des relations sexuelles avec une personne infectée est la raison la plus fréquente de la propagation de l’herpès génital.Calculs rénaux,calcul,douleur,reins

Les calculs rénaux
La douleur pendant et après la miction, accompagnée de maux de dos, peut indiquer la présence de calculs rénaux bloqués dans les uretères.
Les uretères sont des conduits qui permettent à l’urine de passer des reins à la vessie.
Un changement de couleur de l’urine dû à la formation des calculs rénaux est aussi visible.
La couleur de l’urine peut apparaître brun-rougeâtre. Le patient souffre notamment d’un besoin fréquent d’uriner.
Ainsi, bien que la production d’urine soit beaucoup plus faible, l’envie inhabituelle d’uriner continue à gêner le patient.

Les problèmes de la vessie
La formation du cancer de la vessie peut également provoquer des douleurs pendant la miction. La gêne peut aussi persister après avoir uriné.
En fait, dans ce cas, la douleur ressentie par le patient après la miction provient de la vessie.
S’il ne s’agit pas d’un cancer de la vessie, il pourrait s’agir d’un calcul bloqué dans le col de la vessie.
La cystite interstitielle est un autre problème médical associé à la vessie, qui peut provoquer une gêne après la miction.
Cette maladie se caractérise par le gonflement de la paroi de la vessie. L’inflammation ne disparaît pas facilement. En d’autres mots, le gonflement chronique de la paroi de la vessie est le signe distinctif de la cystite interstitielle.
Parmi les symptômes de la cystite interstitielle les plus fréquents, nous pouvons citer la douleur pendant les rapports sexuels et le besoin pressant d’uriner.

Le cancer de la prostate
Lorsque des cellules cancéreuses se forment dans la glande prostatique (partie intégrante du système de reproduction masculin), on parle de cancer de la prostate.
Dans la plupart des cas, le cancer de cette glande en forme de noix se propage lentement. Il est donc impossible d’identifier les premiers symptômes.
Toutefois, lorsque le cancer affecte les organes et les tissus voisins, la personne ressent des douleurs après la miction, qui sont parfois accompagnées de sang dans les urines.

Se retenir d’uriner
Un individu doit aller aux toilettes lorsque cela est nécessaire.
L’habitude de retarder la miction bien que la vessie soit pleine provoque une légère douleur après la miction.
De nombreuses personnes retiennent l’urine et retardent le moment d’aller aux toilettes.
Cela peut avoir un impact négatif sur les muscles de la vessie et provoquer une sensation de brûlure après la miction.
Traiter la cause sous-jacente est la clé pour réduire la douleur après la miction. En cas de vaginite, on utilise des médicaments ou des crèmes sur ordonnance, par exemple du métronidazole ou du clotrimazole, en fonction du type d’infection.
D’autre part, on utilise des analgésiques et des alpha-bloquants pour soulager les symptômes de la prostatite.

Le diagnostic de la dysurie (difficulté à uriner)
Après un examen physique et le contrôle du dossier médical, le médecin peut prescrire des tests de laboratoire pour diagnostiquer la cause des symptômes de la dysurie. On peut ensuite commencer les traitements ciblés.
Afin de déterminer la cause, le médecin peut demander si la douleur à la miction :

  • Est survenue soudainement ou progressivement
  • S’est manifestée une ou plusieurs fois
  • Est ressentie au début de la miction

Le médecin peut également demander si la douleur à la miction s’accompagne des symptômes suivants :

  • Fièvre
  • Pertes anormales
  • Douleur du côté droit ou du côté gauche

Le médecin peut également demander si la douleur à la miction est accompagnée de changements dans le flux d’urine, comme :

  • Les gouttes retardataires
  • La difficulté à commencer à uriner
  • L’augmentation de la fréquence ou du besoin d’uriner

De plus, le médecin peut demander si la douleur à la miction est accompagnée de changements de la nature de l’urine, par exemple :

  • La couleur
  • La quantité
  • La présence de sang dans l’urine
  • La présence de pus dans l’urine
  • La turbidité

 

Le traitement de la sensation de brûlure pendant et après la miction

Le traitement dépend du facteur déclencheur.
Les antibiotiques aident souvent à combattre les infections des voies urinaires et les infections à levures.
Parfois, si la cause principale de la sensation de brûlure est un calcul rénal, il est préférable de traiter les calculs rénaux afin d’éliminer complètement la douleur.
En cas de maladie sexuellement transmissible, il est préférable de consulter un médecin qui peut prescrire un médicament cutané ainsi qu’un médicament oral pour aider à combattre la maladie.
Comme déjà mentionné ci-dessus, il ne faut pas ignorer un cas de sensation de brûlure pendant la miction (notamment chez les hommes) car il peut indiquer une maladie grave comme le cancer de la prostate.
Si cette gêne persiste, il est donc préférable de consulter un médecin pour qu’il puisse établir le diagnostic et prescrire un traitement avant qu’il ne soit trop tard.

 

Les remèdes naturels pour soulager la douleur à la miction

On peut apporter certaines variations du mode de vie afin de stopper les épisodes de douleur à la miction. Voici certains changements simples :
– Éviter les lessives parfumées et les produits pour le corps pour réduire le risque d’irritation
– Utiliser un préservatif pendant les rapports sexuels pour prévenir les infections sexuellement transmissibles
– Modifier l’alimentation pour éliminer les aliments et les boissons qui irritent la vessie
Un examen « anecdotique » démontre que certains aliments sont plus susceptibles d’irriter la vessie que d’autres. Certaines substances irritantes à éviter sont :

  • L’alcool
  • La caféine
  • Les aliments épicés
  • Les jus de fruits et les agrumes
  • Les produits à base de tomates
  • Les édulcorants artificiels

Lorsque l’on souffre de douleurs à la miction, il faut aussi éviter les aliments très acides afin de faciliter la guérison de la vessie. Pendant le suivi de ce traitement, il faut adopter un régime alimentaire pour les calculs rénaux pendant quelques semaines.