Sensation de brûlure dans la bouche

La sensation de brûlure dans la bouche est gênante. Elle survient notamment sur la langue et le palais. Toutefois, elle peut aussi se manifester sur n’importe quelle partie de la bouche ou de la gorge.

La sensation de brûlure dans la bouche peut survenir sans raison apparente et persister pendant des mois, voire des années.

Parfois, une personne qui se met à table a si faim qu’elle ne contrôle pas la température de la nourriture dans son assiette.

Une nourriture trop chaude risque de brûler la muqueuse de la bouche.
Bien que les conséquences ne soient ni permanentes ni dévastatrices, cela peut provoquer une gêne pendant quelques jours.
En plus de la sensation de brûlure dans la bouche, on peut ressentir un goût métallique ou une bouche amère.
De nombreuses personnes ressentent une sécheresse de la bouche. Toutefois, l’examen de la muqueuse de la bouche révèle le plus souvent un flux de salive normal.
La douleur brûlante peut être très sévère et provoquer ainsi une dépression et une anxiété liées à la douleur chronique.

 

Le syndrome de la bouche brûlante

Le syndrome de la bouche brûlante (ou stomatopyrosis) est une maladie caractérisée par une sensation de brûlure chronique ou récurrente dans la muqueuse de la bouche.
La gêne peut affecter la langue, les gencives, les lèvres, l’intérieur des joues, le palais ou certaines zones étendues de la bouche.
Le syndrome de la bouche brûlante se manifeste de manière soudaine. Il peut être sévère, comme si la bouche était brûlée.

 

Les causes de la sensation de brûlure dans la bouche

En général, la sensation de brûlure dans la bouche est provoquée par des aliments trop chauds.
Souvent, une autre façon de se brûler la langue ou la bouche est de boire son café dans une tasse isotherme (qui ne permet pas de transmettre la chaleur à l’extérieur de la tasse).
Il est donc difficile de juger la température du café.
On peut également se brûler la bouche lorsque l’on mange une pizza.
Le fromage sur la pizza est très chaud et, si l’on mange sans tenir compte de la température, il peut provoquer une brûlure sévère.

 

Les causes du syndrome de la bouche brûlante

Le syndrome de la bouche brûlante peut être primaire ou secondaire.

Le syndrome de la bouche brûlante primaire
Lorsque l’on ne peut identifier d’anomalies cliniques ou de laboratoire, la maladie est appelée syndrome de la bouche brûlante primaire ou idiopathique.
Certaines recherches montrent que le syndrome de la bouche brûlante primaire est lié à des problèmes de goût et des nerfs sensitifs du système nerveux.

Le syndrome de la bouche brûlante secondaire
Parfois, le syndrome de la bouche brûlante peut être causé par une affection médicale. Dans ces cas-là, il est appelé syndrome de la bouche brûlante secondaire.
Les problèmes sous-jacents qui peuvent provoquer le syndrome de la bouche brûlante secondaire sont :

  • La sécheresse de la bouche (xérostomie) qui peut être causée par différents médicaments, maladies, problèmes liés à la fonction des glandes salivaires ou due à des effets secondaires du traitement du cancer.
  • Parmi les effets de la radiothérapie et de la chimiothérapie, les nausées et les vomissements compliquent aussi la situation.
  • D’autres maladies de la cavité buccale, par exemple une infection fongique (candidose de la bouche), une maladie inflammatoire appelée lichen plan buccal ou une affection appelée langue géographique qui fait que la langue ressemble à une carte.
  • Les plaies dues à des aphtes : les aphtes sont des ulcères douloureux, pâles ou jaunâtres, caractérisés par un anneau extérieur rouge. Les plaies se développent sur les lèvres et dans la bouche, notamment sur les côtés.
  • La stomatite peut provoquer des aphtes. Elle peut aussi affecter les enfants.
    Les aphtes ne sont pas contagieux. Ils peuvent survenir à cause de maladies comme le rhume ou la grippe, le stress ou encore suite à une carence en vitamines.
  • Le cancer de la gorge : un gonflement et un saignement persistant, des bosses ou des ulcères sur la langue accompagnés de taches blanches ou rouges dans la bouche pourraient être des symptômes de cancer de la bouche.
    Chacun peut souffrir de cancer de la bouche. Toutefois, la consommation d’alcool ou de tabac à mâcher augmente le risque.
  • Les vésicules d’herpès : l’herpès labial provoque la formation de petites vésicules douloureuses et remplies de liquide, causées par « l’herpès simplex virus ». Il survient dans des zones humides du corps comme la bouche, les lèvres, les narines et l’aine.
    Ces formations sont très contagieuses et peuvent provoquer des picotements ou une sensation de brûlure.
  • Les carences nutritionnelles, comme les carences en fer, en zinc, en acide folique (vitamine B9), en thiamine (vitamine B1), en riboflavine (vitamine B2), en pyridoxine (vitamine B6) et en cobalamine (vitamine B12).
  • Les prothèses dentaires, notamment si elles ne sont pas bien adaptées. Elles peuvent en effet mettre certains muscles et certains tissus de la bouche en tension ou contenir des matériaux qui peuvent irriter les tissus de la bouche.
  • L’allergie ou réaction aux aliments, par exemple aux arômes ou autres additifs alimentaires, aux parfums, aux colorants ou aux substances utilisées par le dentiste.
  • L’ananas peut provoquer des irritations cutanées légères à cause de sa forte acidité.
    Lorsque l’on mange ce fruit ou que l’on en boit le jus, on peut ressentir une sensation de brûlure, des démangeaisons et des douleurs sur la langue. Si une douleur intense, des démangeaisons, une sensation de brûlure ou un gonflement de la langue se manifestent après l’ingestion d’ananas, il faut consulter son médecin.
  • Le piment : la capsaïcine contenue dans le piment peut irriter la bouche et les yeux et provoquer une sensation de brûlure intense.
    Il faudrait tout d’abord boire du lait.
    Pour les yeux, on peut verser du lait sur une boule de coton et tamponner ensuite délicatement.
    L’effet du lait est très rapide.
  • Le reflux gastro-œsophagien se manifeste de l’estomac à la bouche. Il s’agit de l’une des principales causes de la sensation de brûlure dans la bouche pendant la grossesse, étant donné que l’enfant exerce une pression sur l’estomac.
    Il se manifeste généralement après les repas, dans les 3 à 4 heures qui suivent.
  • Certains médicaments, notamment ceux contre l’hypertension artérielle appelés inhibiteurs de l’ECA (inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine).
  • Le bruxisme, qui consiste à se mordre le bout de la langue et à grincer des dents.
  • Les maladies endocriniennes, comme le diabète ou les troubles de la thyroïde (par exemple l’hypothyroïdie).
  • L’irritation de la bouche par brossage de la langue, l’utilisation de dentifrices abrasifs ou de solutions pour bains de bouche ou après avoir bu trop de boissons acides comme le citron.
  • Les facteurs psychologiques comme l’anxiété, la dépression ou le stress.

 

Les signes et les symptômes du syndrome de la bouche brûlante

La sensation de brûlure dans la bouche, à l’intensité variable, est le principal symptôme de la maladie. Il peut persister pendant des mois ou des années.
Chez de nombreux patients, la sensation de brûlure commence tard dans la matinée, s’aggrave dans la soirée et s’améliore pendant la nuit.
Certaines personnes ressentent une douleur constante ; pour d’autres, la douleur apparaît et disparaît.
Si le syndrome de la bouche brûlante provoque des douleurs chroniques, il est probable que le patient souffre d’anxiété et de dépression.
D’autres symptômes du syndrome de la bouche brûlante incluent :

  • Un fourmillement ou un engourdissement sur le bout de la langue ou dans la bouche ;
  • Un goût amer ou métallique ;
  • Une bouche sèche ;
  • De la douleur dans la bouche.

 

Comment peut-on diagnostiquer le syndrome de la bouche brûlante ?

Le syndrome de la bouche brûlante se diagnostique en contrôlant les symptômes cliniques et en excluant d’autres troubles comme les infections, le diabète, la candidose buccale ou la carence en vitamines.
Si parmi les causes, ces troubles ne sont pas présents, on peut diagnostiquer un cas de bouche brûlante.

 

Le traitement et les médicaments de la bouche brûlante

Il n’existe pas de méthode efficace pour traiter le syndrome de la bouche brûlante primaire.
Il n’existe aucune étude démontrant les méthodes les plus efficaces.
Le traitement dépend des signes et des symptômes spécifiques et de toutes les éventuelles conditions sous-jacentes qui peuvent provoquer de la gêne dans la bouche.
Par exemple, on peut soulager le trouble en remplaçant le dentier ou en prenant des compléments alimentaires en cas de carence en vitamines.
Voilà pourquoi il est important d’essayer d’identifier la cause.
Après avoir traité les maladies sous-jacentes, les symptômes du syndrome de la bouche brûlante devraient cesser.

 

Sensation de brûlure dans la bouche
Sensation de brûlure dans la bouche

Les remèdes maison pour le traitement du syndrome de la bouche brûlante

La sensation de brûlure dans la bouche est le symptôme d’une maladie. Un traitement spécifique n’est donc pas nécessaire pour ce trouble.
Le traitement est nécessaire pour traiter la cause principale du problème.
La traitement du syndrome de la bouche brûlante est assez difficile à mettre en œuvre si l’on n’identifie pas la cause spécifique.
Dans ces cas-là, l’objectif du traitement consiste à gérer les symptômes.
Voici quelques remèdes maison contre le syndrome de la bouche brûlante :

La glace : C’est le remède le plus populaire pour traiter une langue brûlante.
Il faut prendre un petit cube, le mettre dans la bouche et le sucer lentement.
Le froid engourdit la langue : on ne ressent plus de sensation de brûlure. En outre, l’eau provenant de la fusion de la glace soulage la sensation de bouche sèche.

Le gel d’Aloe Vera : l’application topique de gel frais avec de l’aloe vera peut résoudre le problème.
Il faut couper une feuille fraîche d’aloe vera et appliquer le gel qui en sort sur la partie de la langue qui fourmille.
Pour obtenir des résultats plus rapides, il faut appliquer le gel plusieurs fois par jour.
À chaque application, on ressent une sensation agréable et reposante sur la langue.

L’huile de lavande : Les qualités antiseptiques de l’huile de lavande possèdent un effet curatif sur la sensation de brûlure dans la bouche.
Cette substance stimule la circulation sanguine et facilite la guérison rapide du problème.
Il faut mettre quelques gouttes d’huile de lavande sur une boule de coton et l’appliquer sur la langue et dans la bouche.
Il faut répéter cette opération tous les soirs avant de se coucher pour ressentir une amélioration rapide de la sensation de brûlure.

Le miel et le lait froid : il faut prendre un verre de lait froid glacé et le mélanger avec une cuillère de miel.
Il faut ensuite le boire à petites gorgées. Ce remède a un effet calmant et aide à se sentir mieux.
Cette combinaison soulage également la sensation de brûlure sur la langue et améliore ainsi la circulation sanguine.
En outre, le lait est une excellente source de vitamine B12, ce qui peut restaurer le fonctionnement normal des cellules nerveuses qui conduisent les signaux de la sensibilité.

Il faut boire beaucoup d’eau : la sensation de brûlure sur la langue donne un sentiment constant de soif, on a donc toujours besoin de boire de l’eau.
Lorsque l’on boit de l’eau, la sensation de soif s’apaise et l’intensité de la sensation de brûlure dans la bouche diminue.
Il faut commencer la journée en buvant au moins 1 ou 2 verres d’eau. Il faut ensuite boire de 8 à 10 verres d’eau pendant la journée et vérifier si la bouche est sèche.
Les remèdes naturels décrits ci-dessus sont utiles si l’on n’ingère pas d’aliments ou de boissons susceptibles d’aggraver ultérieurement le problème.
Les aliments chauds et épicés, la menthe, la cannelle, les aliments et les liquides qui ont généralement tendance à être acides, le thé, le café et les boissons alcoolisées doivent être strictement évités.
Il faut manger une nourriture normale et sans épices comme des légumes bouillis et des jus de fruits frais pour réduire la douleur.

 

Les remèdes naturels et l’alimentation pour la sensation de brûlure dans la bouche

L’eau est considérée comme le meilleur remède en cas de bouche brûlante. Toutefois, dans certains cas, l’eau pourrait ne pas être immédiatement disponible.
Dans ce cas-là, on peut essayer les remèdes suivants :

  • Le chewing-gum : afin d’éliminer la sensation de brûlure, on peut mâcher un chewing-gum.
    Toutefois, il peut falloir beaucoup de temps avant que les symptômes ne cessent.
  • La levure chimique : l’un des remèdes maison les plus efficaces pour traiter une bouche brûlante est la poudre à lever.
    Bien qu’elle ne soit pas une solution thérapeutique fréquente, elle peut être un traitement efficace.
    Tout ce qu’il suffit de faire est d’appliquer une petite quantité de poudre sur la zone qui brûle.
  • Le curcuma : le curcuma est un antiseptique efficace aux propriétés curatives. On peut préparer une pâte à base de beurre clarifié et de curcuma que l’on appliquera ensuite sur la partie de la bouche qui provoque de la gêne.
  • La crème de lait : il faut appliquer une couche de crème de lait dense sur les zones qui brûlent.
  • Le sucre : l’application de sucre soulage elle aussi les brûlures.
    Il faut mettre du sucre sur la langue et presser doucement contre le palais en touchant la partie qui brûle.
    Il existe d’autres recommandations dont on doit se souvenir pour éviter une aggravation de la zone qui brûle.
  • Jusqu’à ce que le patient guérisse, il ne faut manger que lorsque la nourriture s’est refroidie.
  • Il faut éviter de manger des aliments aux bords tranchants comme les frites et le pain grillé. Ces aliments peuvent blesser la partie brûlée et douloureuse.
  • Il faut éviter autant que possible de manger des aliments épicés car ils aggravent l’irritation de la bouche.
  • Il est recommandé de boire du lait froid ou du lait de soja plutôt que des boissons chaudes telles que le thé, le café ou le chocolat chaud.
  • Les aliments riches en vitamine B sont recommandés dans l’alimentation quotidienne.
  • Jusqu’à la guérison de la brûlure, il faut éviter d’utiliser des produits d’hygiène bucco-dentaire comme des solutions pour bains de bouche car ils contiennent des substances chimiques qui peuvent aggraver la situation.