Premiers symptômes de grossesse

Les premiers symptômes de grossesse peuvent se manifester quelques semaines après la conception.
De nombreuses personnes pensent qu’une femme ne peut pas tomber enceinte pendant l’allaitement. Cela est faux, notamment si la femme n’allaite pas régulièrement le bébé.

Les symptômes de grossesse qui se manifestent avant l’absence de règles (aménorrhée)
Le résultat positif du test de grossesse après le retard de règles est un indice fiable pour les femmes qui pensent être enceintes.
Toutefois, les autres signes corporels peuvent se manifester avant l’absence de règles.

Premiers symptômes de grossesse
Premiers symptômes de grossesse

Le gonflement de l’abdomen
La plupart des femmes ressentent ce symptôme pendant la phase précoce de la grossesse.
Les changements hormonaux qui se produisent dans le corps produisent un gonflement de l’estomac.

Les symptômes d’implantation embryonnaire
Pendant la période durant laquelle l’ovule s’implante dans la paroi de l’utérus, on peut noter une baisse de la température basale (température corporelle au repos).
Cela se produit généralement de 6 à 12 jours après l’ovulation.

Certaines femmes remarquent effectivement la réduction, pendant une journée, de la température basale du corps après l’ovulation.
Cependant, ce signe peut également se produire chez les femmes qui ne sont pas enceintes.

La température basale élevée
Après l’implantation embryonnaire, la température basale du corps peut augmenter d’environ un degré pendant quelques semaines.
L’ovule fécondé s’implante dans l’utérus de 6 à 12 jours après l’ovulation. Cela indique que cette implantation a lieu environ une semaine avant l’absence de règles.

Les seins douloureux et les aréoles plus foncées
Le premier signe de grossesse est le gonflement des seins qui entraîne des douleurs. Les douleurs aux seins sont similaires à celles que l’on ressent avant le début des règles. Ces douleurs sont accentuées pendant la grossesse.
Les changements hormonaux peuvent augmenter la circulation sanguine dans les seins, ce qui les rend sensibles. Le mamelon devient plus foncé et les aréoles plus grandes. Cela peut être observé de 1 à 2 semaines après la conception.

 

La fatigue ou la somnolence
L’augmentation de l’hormone progestérone entraîne une fatigue excessive. Le changement des taux d’hormones peut rendre les femmes enceintes épuisées et somnolentes.
Le développement du fœtus au sein du corps provoque un épuisement important des énergies.

Les pertes claires dues au saignement d’implantation
Le saignement d’implantation se produit lorsque l’ovule fécondé creuse la paroi utérine vascularisée. La tache qui se forme est très légère, de couleur rouge, rose ou marron-rougeâtre. Cela peut se produire pendant environ un jour, quelques jours avant les règles. Certaines femmes ne ressentent toutefois ce symptôme que quelques heures.
Si les pertes sont douloureuses, il faut consulter le médecin pour écarter la possibilité d’une grossesse ectopique.
Le saignement d’implantation peut survenir dans les 6 à 12 jours après la conception.

 

Les douleurs et les crampes abdominales
L’augmentation soudaine des taux d’hormones dans le corps peut provoquer des maux de tête et des douleurs dans le dos pendant les premières phases de la grossesse. Les crampes peuvent également être dues aux changements en cours dans l’utérus.

 

Certaines femmes remarquent des symptômes tels que l’essoufflement, les sautes d’humeur, les bouffées de chaleur, y compris après la conception.

 

 

 

Les nausées et les vomissements
L’augmentation des taux d’hormones dans le corps provoque des nausées.
Elles peuvent survenir à tout moment du jour ou de la nuit. Elle ne sont pas toujours suivies de vomissements. La femme peut également développer un plus grand sens de l’odorat qui provoque des nausées face à certains aliments.
Ce symptôme peut apparaître de 2 à 8 semaines après la conception.
Certaines femmes souffrent de brûlures d’estomac. Si les nausées sont fortes et qu’elles sont accompagnées de vomissements, il est important de boire beaucoup d’eau et d’autres liquides afin de prévenir la déshydratation.

La constipation ou la diarrhée
L’intestin se détend à cause des changements hormonaux. Cela provoque la constipation.
Si l’on commence à aller à la selle moins de trois fois par semaine, les hormones de grossesse peuvent en être la cause.
Certaines femmes peuvent développer le symptôme contraire, à savoir la diarrhée.

La miction fréquente
L’apport de sang et d’autres liquides dans le corps augmente pendant la grossesse. Ce liquide supplémentaire est élaboré par les reins et remplit la vessie plus fréquemment.
Les changements entraînés par l’hormone chorionique gonadotrope humaine (hCG) provoquent une miction plus fréquente.
La croissance de l’utérus qui appuie sur la vessie est une autre raison de miction fréquente pendant la grossesse. La vessie se remplit plus rapidement et l’envie d’aller aux toilettes devient plus fréquente.

Les envies ou les aversions alimentaires
La plupart des femmes désirent manger certains aliments avant les règles et pendant les phases suivantes de la grossesse. Certaines femmes peuvent toutefois avoir des envies alimentaires, y compris dès les premières phases, en les assimilant aux symptômes du syndrome prémenstruel. Les aversions alimentaires sont en revanche remarquées pendant les premières phases de la grossesse, notamment envers les produits laitiers, le poisson et les aliments frits.

 

 

Quand les symptômes de grossesse débutent-ils ?

Les premiers symptômes de grossesse se manifestent au cours de la semaine qui suit la conception (environ une semaine avant les règles). Les temps sont toutefois différents pour chaque femme.
Parfois, les symptômes vont et viennent (par exemple, on les remarque à jours alternés), bien que la grossesse progresse bien.
Certaines femmes ne présentent en outre aucun symptôme de grossesse, bien qu’elles soient enceintes.

En temps normal, les femmes attendent l’absence de règles pour confirmer les résultats.
Ce symptôme apparaît dans les 2 semaines qui suivent la conception.
Bien que la prise de sang et l’analyse des urines soient assez précises pour valider les résultats dans les premiers jours (une semaine), il est toujours recommandé d’attendre au moins 20 jours afin d’obtenir des résultats fiables.
On remarque une augmentation marquée du taux de l’hormone chorionique gonadotrope humaine (hCG) qui atteint la concentration de 25 mUI/ml au cours de la première et de la deuxième semaine.
La présence de cette hormone dans le sang et dans l’urine confirme la grossesse. Les changements physiques et émotionnels du corps sont en outre responsables de la sécrétion de grandes quantités d’hCG et de progestérone pendant la grossesse.

 

Les premiers symptômes de grossesse

Le premier symptôme de grossesse est l’aménorrhée.
On remarque également des symptômes similaires au syndrome prémenstruel, à l’exception des nausées et des vomissements.
Ceux-ci représentent certains des signes les plus évidents de grossesse après un mois.
Les seins douloureux, les mamelons gonflés, l’aréole plus foncée représentent certains changements physiques qui se produisent au cours de la première et de la deuxième semaine de grossesse.
La prise de poids et la rétention d’eau provoquent le gonflement de différentes parties du corps, y compris les chevilles.
Au cours de la deuxième et de la troisième semaine, la muqueuse utérine s’étend et l’on peut souffrir de crampes dans la partie inférieure du corps, notamment au niveau des jambes et de l’abdomen.
En plus de tout cela, les nausées matinales, l’altération de l’appétit, les sautes d’humeur et la miction fréquente représentent les principaux symptômes de grossesse au cours du premier trimestre.

 

La différence entre les symptômes du syndrome prémenstruel (SPM) et ceux de la grossesse

Les symptômes qui peuvent distinguer la grossesse du SPM sont :

  1. L’absence de règles : cela peut être considéré comme un signe fiable de grossesse si elle se produit chez les femmes ayant des cycles menstruels réguliers.
  2. Le saignement d’implantation : il se produit lorsque l’ovule fécondé se fixe à la muqueuse utérine.
    Il survient généralement de 6 à 12 jours après la fécondation de l’ovule.
    Le saignement est plus léger et la perte apparaît rose ou brunâtre (anormale). Il ne se produit pas chez toutes les femmes.
  3. La miction fréquente : la grossesse provoque la croissance et la pression de l’utérus contre la vessie.
    Cela déclenche l’envie fréquente d’uriner.
  4. La sensibilité accrue aux odeurs : les femmes enceintes peuvent développer des aversions extrêmes non seulement à certaines odeurs, mais aussi à des senteurs agréables avant la grossesse.
  5. Les nausées matinales : elles affectent 90 % des femmes enceintes. Elles se réfèrent à la sensation de nausées. Malgré leur nom, elles peuvent survenir à tout moment de la journée.
  6. La température basale du corps élevée : si elle persiste pendant plus de 18 jours après l’ovulation, cela représente sans doute un signe de grossesse.
  7. L’essoufflement : les femmes enceintes peuvent souffrir de dyspnée. Cela peut s’expliquer par l’augmentation de la consommation d’oxygène pour le développement de l’embryon.
    Si ce symptôme se produit soudainement et est accompagné de douleurs ou s’il se manifeste en position couchée, il faut le signaler immédiatement au médecin.
  8. L’aréole plus foncée : les taux élevés d’œstrogènes dans le corps de la mère augmentent la taille de l’aréole du sein. L’aréole devient en outre plus foncée avec l’avancement de la grossesse.
  9. Le mélasma : également appelé masque de grossesse, il se traduit par le fait que les zones de la peau les plus exposées au soleil deviennent plus foncées. Il disparaît à la fin de la grossesse.
Premiers symptômes de grossesse
Premiers symptômes de grossesse

Voici les symptômes physiques, comportementaux et émotionnels qui indiquent le syndrome prémenstruel :

 

  • L’anxiété ;
  • Les pleurs ;
  • Les envies alimentaires (sucré/salé) ;
  • Le manque de libido ;
  • L’insomnie ;
  • L’agressivité ;
  • Le faible niveau de vigilance ;

 

Les symptômes de grossesse

Tout comme le syndrome prémenstruel, la grossesse est différente pour chaque femme.
Ces symptômes, qui n’indiquent pas nécessairement une grossesse, sont souvent identiques à ceux du syndrome prémenstruel.

  • Les crampes abdominales ;
  • Le gonflement ;
  • Le mélasma ;
  • Les douleurs aux jambes ;
  • La constipation ;
  • L’aménorrhée ;
  • L’acné ;
  • Les yeux secs qui peuvent provoquer des sensations de brûlure aux yeux ;
  • Les lèvres sèches et gercées ;
  • Les pertes au niveau du sein ;
  • Les nausées matinales ;
  • L’aréole plus foncée ;
  • Les douleurs aux seins ;
  • L’apparition de veines sur les seins ;
  • L’essoufflement ;
  • L’augmentation de la température basale (faible fièvre) ;
  • Le rhume (dans certains cas) ;
  • Les seins gonflés ;
  • Les maux de tête, les douleurs dans le dos, les douleurs aux reins ;
  • Les vertiges ou les évanouissements ;
  • Les frissons de froid ;
  • La miction fréquente ;
  • La fatigue extrême et inexplicable ;
  • Le saignement d’implantation ;
  • Les pertes vaginales (blanches ou laiteuses) ;
  • La sensibilité accrue aux odeurs agréables et désagréables.grossesse,enfant,bébé

La forte fièvre n’est pas un symptôme de grossesse. Il faut donc le signaler immédiatement au médecin.

  • Les envies ou les aversions alimentaires ;
  • Les sautes d’humeur et la nervosité ;
  • L’insomnie ;

Les symptômes de grossesse en cas d’utilisation de la pilule contraceptive

Une femme peut tomber enceinte, y compris si elle prend des contraceptifs.
Les premiers signes sont faciles à reconnaître, notamment si ce n’est pas la première grossesse de la femme.
Il est toutefois important de noter que chaque grossesse se caractérise par des symptômes différents.
Lors d’une grossesse, la femme peut souffrir de nausées, tandis que lors d’une autre, elle ne présente pas ce symptôme.

Les règles plus légères


Parmi les premiers signes de grossesse qui précèdent l’aménorrhée, il y a les règles plus légères. Par conséquent, il est préférable de vérifier le changement de durée et d’intensité des pertes car cela peut indiquer un saignement d’implantation au lieu de règles normales.
Le saignement d’implantation se produit lorsque l’ovule fécondé se fixe à la muqueuse utérine. C’est l’un des premiers signes de grossesse.
En cas de pertes de sang pendant la grossesse, il faut consulter le médecin car cela peut indiquer un problème.

Les douleurs aux seins
Les signes de grossesse comprennent également les seins gonflés et douloureux à cause des changements qui se produisent en prévision de l’allaitement.
L’augmentation des taux d’œstrogènes et de progestérone rend les seins très douloureux.

Les crampes abdominales
Les crampes abdominales inférieures se produisent en même temps que le développement de l’implantation.

La fatigue
La fatigue inhabituelle est provoquée par l’effort du corps pendant la grossesse.
L’activité du cœur est plus difficile car les nutriments doivent parvenir au fœtus.
L’augmentation des taux de progestérone provoque souvent de la fatigue et une somnolence excessive.
On peut également éprouver des émotions extrêmes.
Il n’est donc pas rare de voir une femme pleurer pendant la grossesse, sans aucune raison particulière.

La miction fréquente
Un autre signe précoce de grossesse est la miction fréquente.
Les femmes remarquent généralement ce signe 3 semaines après la conception.
Certaines femmes peuvent également souffrir de constipation.

Les envies alimentaires
Les envies alimentaires, par exemple le fort désir de manger des pickles, de la glace ou n’importe quel autre aliment sont un signe de grossesse.
La plupart des femmes développent des envies de certains aliments pendant toute la durée de la grossesse.