Pertes pendant la grossesse

 

INDEX

Les pertes vaginales pendant la grossesse sont beaucoup plus abondantes que les pertes normales à cause de :

  • La production abondante d’estrogènes.
  • La circulation sanguine plus élevée dans la région vaginale.

Ces pertes sont constituées de :

  • Globules blancs qui servent à protéger le vagin de virus et bactéries. Il faut passer à travers le vagin pour arriver à l’utérus.
  • La flore bactérienne vaginale normale.
  • Des sécrétions du col de l’utérus

 

Quand faut-il consulter un médecin ?

Il est important de savoir qu’une femme peut avoir plusieurs types de pertes. Elles doivent avoir une couleur, une consistance et une odeur spécifiques :

  1. Elles sont de couleur laiteuse ;
  2. Elles sont fines ;
  3. Elles n’ont pas d’odeur ou elles ont une légère odeur.

Les cas suivants ne sont pas normaux :

  • Des pertes fines, abondantes et claires peuvent être du liquide amniotique ;
  • Avant de la 37ème semaine si les pertes sont aqueuses, identiques au mucus ou si elles correspondent à des pertes de sang, même de couleur rose, orange ou marron clair, cela peut être un signe d’accouchement prématuré ;
  • Si la couleur est rosâtre, brunâtre, jaunâtre, verdâtre ou grise, on peut avoir une infection (par exemple due à une levure) ;
  • Si les pertes blanches sont associées à des démangeaisons ou à des brûlures ;
  • Si elles ont une mauvaise odeur identique au poisson.

En cas de doutes, il faut consulter un médecin.

pertes pendant la grossesse,mucus,jaune
Pertes jaunâtres ou verdâtres pendant la grossesse

La cause des pertes jaunes ou vertes est généralement une infection ou une maladie sexuellement transmissible.

Une infection sexuellement transmissible appelée trichomonose uro-génitale provoque des pertes :

  • Jaunes ou vertes ;
  • Mousseuses ;
  • Ayant une mauvaise odeur.

D’autres symptômes possibles de la trichomonose touchant le vagin sont :

  1. Une rougeur ;
  2. Une irritation ;
  3. Des démangeaisons.

On peut ressentir une douleur vaginale pendant la miction ou pendant les rapports sexuels.

La gonorrhée est une maladie sexuellement transmissible qui provoque :

  • Des sécrétions jaunâtres ;
  • Des pertes de sang ;
  • Des brûlures pendant la miction ;
  • Des douleurs dans le bas-ventre.

La chlamydia est une infection bactérienne qui est souvent asymptomatique, mais peut causer :

  • Des pertes vaginales,
  • Une brûlure pendant la miction,
  • Des douleurs dans le bas-ventre.

La chlamydia peut provoquer la maladie inflammatoire pelvienne si elle se diffuse aux organes génitaux et au rectum.
Dans ce cas, les symptômes sont :

  1. Des maux de dos ;
  2. Des nausées ;
  3. De la fièvre ;
  4. Des pertes de sang.

Pertes rouges pendant la grossesse

Au début de la grossesse, il est normal d’avoir de faibles pertes de sang puisque le fœtus n’occupe pas complètement l’utérus.
Toutefois, cela peut être un signe de fausse couche (l’embryon meurt dans l’utérus, mais il n’est pas éliminé car le col de l’utérus est fermé). Il n’est possible de la diagnostiquer que grâce à une échographie.
Pendant le premier trimestre (et parfois même après), des pertes rouges peuvent se produire pendant la période qui coïnciderait avec celle des menstruations.
Elles sont généralement moins abondantes que celles durant les règles.

Les causes de ces sécrétions (fausses menstruations) sont :

1.   Un déséquilibre hormonal ;
2.   L’embryon ou le fœtus n’occupent pas complètement l’utérus.

L’aspirine protect ou aspirine Upsa (médicament anti-thrombotique qui prévient l’agrégation plaquettaire) peut favoriser l’apparition du saignement vaginal.
Une femme pendant la grossesse peut prendre ce médicament à faible dose (dose journalière maximum 100 mg), sur prescription médicale, de la 12ème  à la 36ème semaine pour prévenir :

  • Un décollement placentaire ;
  • La pré-éclampsie ;
  • Une fausse couche ;
  • Un retard du développement de l’enfant.

Si la femme a des saignements réguliers, le gynécologue conseille généralement d’arrêter la prise de ce médicament.

Pendant le deuxième et le troisième trimestre, des pertes de couleur rouge vif peuvent signaler :

  • Une ouverture du col de l’utérus (risque d’accouchement prématuré) ;
  • Un décollement placentaire ;
  • Des polypes utérins (des excroissances qui sont généralement bénignes) ;
  • L’ectropion (un problème non grave qui implique le déplacement d’un type spécifique d’épithélium de l’intérieur à l’extérieur du col de l’utérus et donc dans le vagin).

Dans tous les cas, il ne faut pas sous-estimer les pertes de sang, surtout en cas de saignements abondants, de bas-ventre dur ou ventre dur.

Les pertes rouges peuvent se produire même si la femme utilise des  ovules de progestérone pour favoriser l’implantation de l’embryon dans l’utérus.

 


Les pertes de sang du vagin : quand faut-il se préoccuper ?

Il faut aller aux urgences si :

  • Le flux sanguin augmente ou reste constant ;
  • L’utérus est dur et douloureux.

Dans ce cas, il peut se produire une fausse couche.
Dans certains cas, une perte de sang normale peut se produire (sans risques pour le bébé) à cause de la rupture d’un capillaire :

  1. Pendant les rapports sexuels ;
  2. Après une évacuation intestinale difficile (en cas de constipation) à cause de la pression de l’intestin sur l’utérus.
  3. Pendant une visite chez le gynécologue. Beaucoup de femmes pensent que l’échographie pelvienne endovaginale est dangereuse pour l’enfant, mais en fait, il n’y a pas de risques et toutes les femmes peuvent la faire tranquillement.

Les causes d’une perte grave de sang sont généralement :

  • Le placenta praevia ;
  • Un accouchement prématuré ;
  • Une fausse couche.


Pertes,pendant,la,grossessePertes blanches pendant la grossesse

Perte du bouchon muqueux pendant la grossesse
Il s’agit d’un liquide blanc laiteux, dense et gélatineux, produit par les glandes du col de l’utérus.
Le bouchon muqueux protège l’utérus, le fœtus et la poche des eaux des infections.
On peut le perdre mais il ne faut pas aller à l’hôpital : cela n’est pas un problème puisque le corps le produit à nouveau.
Les pertes sont filamenteuses et abondantes.
On peut perdre :

  1. Le bouchon entier d’un coup ;
  2. D’abord la couche externe et ensuite les couches internes.

En cas de traces légères de sang ou de restes de vieux sang sur le bouchon, il ne faut pas se préoccuper. Cependant, il faut aller aux urgences si :

  • Il y a beaucoup de sang ;
  • Le bouchon est jaune, puisque cela peut indiquer une infection.

Infections
Si on observe des pertes fines blanches ou grises avec une odeur de poisson, on peut avoir un type différent d’infection vaginale appelée vaginose bactérienne.

Les secrétions vaginales identiques à la ricotta sont un symptôme de candidose vaginale.
C’est malheureusement un compagnon fréquent des femmes enceintes.
Au début de la grossesse les pertes vaginales abondantes créent un environnement humide et chaud qui est le milieu idéal pour la diffusion des infections fongiques.
Les futures mamans peuvent souffrir de brûlures et de démangeaisons dans la région vulvaire et vaginale qui s’aggravent :

  • De 24 à 48 heures après un rapport sexuel (cela peut également venir du vagin) ;
  • Pendant qu’on se douche ;
  • Pendant qu’on effectue une activité physique.

 


Pertes aqueuses pendant la grossesse

Il n’est pas facile de distinguer les pertes normales de la grossesse ou les pertes d’urine de celles du liquide amniotique.
Le liquide amniotique protège l’enfant de la pression contre les os du bassin, les bactéries et le froid.

Le liquide amniotique est théoriquement comme l’eau :sac,amniotique,placenta,cordon,ombilical

  1. Sans odeur ;
  2. Sans couleur ;
  3. Liquide, donc ni dense ni collant.

Certaines femmes affirment au contraire qu’il a une odeur d’eau de Javel.
La sage-femme et le gynécologue expliquent que cette perte est continue pendant longtemps, alors qu’une perte normale (leucorrhée ou hydrorrhée) est discontinue.

On conseille de :

  • Aller au toilette et uriner ;
  • Mettre une serviette hygiénique (un protège-slip n’est pas adapté) et contrôler après 2 heures ;
  • Si la serviette est mouillée il faut la changer ;
  • Après 2 heures il faut contrôler de nouveau, et si la serviette est mouillée, il s’agit probablement du liquide amniotique et il faut aller aux urgences.

La rupture dans la région inférieure de la poche provoque des pertes très abondantes, comme quand on urine, mais si la rupture est dans la région supérieure les pertes sont légères.

Il y a des kits en vente en pharmacie qui se basent sur le ph des pertes.
Le liquide amniotique a un ph supérieur à 6,5.
Ce kit contient :

1.Une serviette hygiénique avec une bandelette indicatrice ;
2.Une boîte de séchage en plastique.

Il faut porter la serviette jusqu’à ce qu’elle soit mouillée, puis on sort la bandelette et on l’insère dans la boîte.
Après 10 minutes on contrôle la couleur de la bandelette : si elle est bleue ou verte il faut consulter le gynécologue ou aller à l’hôpital car cela peut être le liquide amniotique ou bien la femme peut avoir une infection. Beaucoup de pharmacies ne vendent pas de kit, mais on peut l’acheter sur internet.
Lorsque la femme perd les eaux, l’accouchement peut commencer ou le médecin choisit ce qu’il faut faire selon la semaine de grossesse.

Pertes marron pendant la grossesse

Les causes des pertes marron peuvent être :

  1. Le sang stagnant dans l’utérus qui est éliminé par le corps. La couleur brunâtre est provoquée par l’oxydation, qui est un phénomène naturel. Cela ne provoque pas d’autres symptômes.
  2. Le saignement d’implantation peut se produire quelques jours avant la date des premières règles. Cela est normal et on ne doit pas se préoccuper si le saignement est léger et dure jusqu’à 24/48 heures.
  3. Une grossesse ectopique ou extra-utérine, c’est-à-dire quand l’embryon ne s’implante pas dans l’utérus mais il se développe dans un autre organe (par exemple dans la trompe de Fallope). Parmi les symptômes, il y a :
    1. des pertes marron ou de couleur rouge vif,
    2. une douleur dans l’abdomen, surtout sur un côté,
    3. des nausées.
  4. La grossesse môlaire (ou môle hydatiforme) où l’embryon ne se développe pas, mais le placenta, l’utérus et les ovaires se développent. Parmi les symptômes il y a :
    1. des pertes de sang rouge vif ou marron,
    2. des vomissements,
    3. une tension élevée.
  5. Une verrue génitale (ou condylome, due au papillomavirus) peut provoquer :
    1. des pertes de sang,
    2. des secrétions blanches,
    3. des brûlures,
    4. des démangeaisons.
  6. Après un rapport sexuel ou une visite gynécologique où on a effectué une échographie pelvienne endovaginale, on peut avoir des pertes marron ou rouges en raison d’une petite lésion du col de l’utérus.

Pertes,vaginales,pendant,le,premier,trimestre,de,grossessePertes vaginales pendant le premier trimestre de grossesse

Pendant le premier trimestre, il est normal d’avoir de légères pertes.

Leucorrhée pendant la grossesse
Pendant le premier, le deuxième ou le troisième mois de grossesse le corps peut produire des pertes identiques au lait appelées leucorrhée, qu’on peut difficilement distinguer du mucus normal qui se produit pendant l’ovulation.
Si on observe ce type de pertes et on pense être enceinte, il faut éviter les actions suivantes :

  1. Des lavements profonds car on peut modifier l’équilibre de la flore bactérienne des parois vaginales ;
  2. Les traitements d’une infection à levures sans le conseil du médecin ;
  3. L’utilisation de tampons ou contraceptifs vaginaux car cela augmente le risque d’infection.

Saignement d’implantation pendant la grossesse
Un autre type de pertes qu’on peut observer pendant les premiers jours ou les premières semaines de grossesse est le saignement d’implantation (spotting).
Le saignement d’implantation se produit en raison d’une desquamation de l’endomètre (muqueuse utérine).
Les symptômes sont des taches rouges ou marron sur le slip lorsque l’ovule fécondé (blastocystes) s’implante sur la paroi de l’utérus.
Cela se produit de 10 à 14 jours après la conception.

Différences entre le saignement d’implantation et les règles.
Le saignement d’implantation :

  • Apparaît quelques jours avant la date prévue des règles (une semaine après la date de l’ovulation prévue) ;
  • Est moins abondant ;
  • Dure un ou deux jours ;
  • Se présente sous forme d’une petite tache ou d’une trace. Il ne s’agit pas de flux abondant ;
  • Si les pertes sont de couleur rose ou rouge, cela signifie que cela vient de se produire ;
  • Les pertes marron peuvent indiquer que cela s’est produit quelques jours auparavant.

 


Pertes pendant le deuxième trimestre de grossesse

Il faut consulter le gynécologue en cas de saignement pendant le deuxième trimestre car cela peut indiquer des problèmes.
Toutefois, les taches rouges peuvent être normales et sans danger si :

  1. Elles ne sont pas abondantes (par exemples certaines femmes ont de légères pertes les 5 premiers mois, durant la période où les règles étaient prévues) ;
  2. La femme n’a pas de douleur abdominale ou d’autres symptômes.

Causes de pertes pathologiques pendant le deuxième trimestre :
Un décollement placentaire : il s’agit d’un problème grave et la femme doit aller aux urgences tout de suite.
Cela est caractérisé par :

  • Des pertes abondantes de sang ;
  • Des douleurs dans le bas-ventre.

Le médecin peut conseiller d’anticiper l’accouchement (s’il se produit durant le troisième trimestre) ou il peut conseiller un repos total selon la semaine de grossesse et la gravité du décollement.

Le placenta praevia : le placenta praevia, c’est-à-dire le déplacement du placenta vers le bas, peut provoquer un saignement au début du deuxième trimestre.
Le placenta praevia peut se résoudre spontanément pendant les mois successifs, mais il peut se développer en provoquant le décollement placentaire.

 

Pertes pendant le troisième trimestre de grossesse

Il y a plus de chances d’avoir une légère perte de sang à cause de :

  • Un flux sanguin plus abondant vers la fin de la grossesse ;
  • La fragilité capillaire.

Pendant le troisième trimestre, on peut avoir des pertes de sang pour les mêmes raisons qu’au deuxième trimestre :

  • Le placenta praevia ;
  • Un décollement placentaire.

Toutefois, cela peut également se produire à cause d’un accouchement prématuré.
La rupture de la poche des eaux peut provoquer des pertes aqueuses très abondantes.

Que faut-il faire ? Traitement pour les pertes pendant la grossesse

En cas de pertes jaunâtres, le gynécologue effectue un frottis vaginal. Cet examen permet de recueillir les secrétions avec un coton monté sur une petite tige pour l’examiner au laboratoire.

Vaginose bactérienne
La vaginose bactérienne guérit parfois toute seule. Si la femme est dans son premier trimestre, le médecin peut attendre pour effectuer le traitement jusqu’au deuxième trimestre.
On prescrit généralement des antibiotiques, par exemple le métronidazole ou la clindamycine.
Il faut consulter le médecin avant de prendre tout type de médicament pendant la grossesse.

Candidose vaginale
Le gynécologue prescrit des ovules vaginaux ou des douches vaginales contre l’infection par candida.

Streptocoque bêta-hémolytique
On effectue généralement un prélèvement de prévention un mois avant l’accouchement ; on peut l’effectuer par voie rectale.
Pendant l’accouchement, cette bactérie peut provoquer :

  • Une conjonctivite ;
  • Une infection respiratoire ou pulmonaire.

 

Prévention des pertes pendant la grossesse

On peut essayer de prévenir les infections vaginales d’abord en maintenant la région génitale sèche et en permettant la circulation de l’air.
Des comportements qui peuvent être utiles sont :

  • Porter un slip qui permet à la région génitale de « respirer » ;
  • Prendre une douche au lieu d’un bain et se laver avec un savon délicat. Il faut éviter les gels douche ou les produits parfumés.
  • Il ne faut jamais utiliser de déodorants vaginaux ou des spray ;
  • Il ne faut jamais s’asseoir avec un maillot de bain mouillé ;
  • Après la douche ou la natation il faut s’assurer que la région génitale soit complètement sèche avant de mettre le slip et les vêtements ;
  • Il ne faut pas manger de sucres, de cochonneries ou d’aliments raffinés.