Nycturie, pollakiurie et dysurie

La nycturie est un trouble qui provoque une envie fréquente d’uriner pendant la nuit. Les personnes touchées se se réveillent donc fréquemment pour aller uriner.

Cela provoque une interruption du sommeil et entraîne de la fatigue et de la somnolence pendant la journée.

Cette maladie est plus fréquente chez les personnes âgées et chez les femmes en ménopause. Elle peut également affecter les jeunes.

De plus, la maladie peut affecter les hommes et les femmes.
Cependant, les causes peuvent être différentes.
Dans des circonstances normales, l’urine devient plus concentrée, ce qui permet à une personne de dormir pendant 6 à 7 heures à la fois, sans avoir à aller uriner.
Toutefois, chez les personnes souffrant de cette maladie, la vessie devient trop pleine et signale au cerveau qu’il faut se réveiller.

 

Quelles sont les causes de la nycturie?

Il existe de nombreuses causes possibles de la nycturie, certaines sont occasionnelles et temporaires, d’autres sont permanentes :

Les causes de polyurie

  • Boire beaucoup, dans ce cas, la production d’urine est abondante
  • L’anxiété, une personne anxieuse a souvent envie d’uriner, même si la vessie est pas pleine
  • Le diabète non traité (type 1 et type 2)
  • Le diabète insipide et le diabète gestationnel (survenant pendant la grossesse)

Les causes de polyurie nocturne

  • Insuffisance cardiaque
  • Œdème des membres inférieurs (jambes gonflées)
  • Les troubles du sommeil tels que l’apnée obstructive du sommeil (pendant le sommeil,  la respiration s’arrête plusieurs fois)
  • Certains médicaments, parmi lesquels :
    • les diurétiques,
    • les digitaliques (glycosides cardiaques),
    • la déméclocycline,
    • le lithium,
    • le méthoxyflurane,
    • la phénytoïne,
    • le propoxyphène,
    • l’excès en vitamine D
  • Boire trop de liquide avant l’heure du coucher, en particulier le café, les boissons contenant de la caféine ou de l’alcool.

 

Les causes de la faible capacité de la vessie pendant la nuit

 

Les causes possibles de la nycturie mixte

Les causes possibles sont la polyurie nocturne et une faible capacité de la vessie pendant la nuit.

 

Les facteurs de risques de la nycturie

Dans la plupart des cas, cette maladie est occasionnelle et peut se produire lorsque l’on boit trop de liquides avant de se coucher.

De plus, si l’on boit trop de café ou d’alcool, ce trouble peut se manifester. Dans certains cas, la miction excessive pendant la nuit peut être le symptôme d’une maladie sous-jacente, par exemple :

Dans certains cas, on remarque que la prise de diurétiques et de médicaments prescrits pour traiter des troubles bipolaires ou des problèmes cardiaques peut provoquer ce trouble. La miction fréquente pendant la nuit est l’un des troubles  les plus fréquents au cours de la grossesse. Ce phénomène disparaît après l’accouchement.

La dysurie se caractérise par une miction douloureuse ou gênante et, en général, par une sensation de brûlure.

Certains troubles provoquent des douleurs au niveau de la vessie ou du périnée.

La dysurie est un symptôme très fréquent chez les femmes. Il peut toutefois aussi se manifester chez les hommes et à tout âge.

 

Voici certaines des causes les plus fréquentes de miction douloureuse :

Les infections. Les infections des voies urinaires sont l’une des causes principales de miction douloureuse. Elles peuvent se produire dans différentes parties des voies urinaires, par exemple :

  • Les reins
  • Les uretères (tubes qui transportent l’urine des reins à la vessie)
  • La vessie
  • L’urètre (tube qui part de la vessie et qui évacue l’urine en dehors du corps)

Les infections des voies urinaires sont le plus souvent dues aux bactéries qui pénètrent dans les voies urinaires par l’urètre.

Les facteurs qui peuvent augmenter la possibilité de développer une infection des voies urinaires sont les suivants :

  • Sexe féminin
  • Diabète
  • Vieillesse
  • Gonflement de la prostate
  • Calculs rénaux
  • Grossesse
  • Cathéter urinaire

 

 

Qu’est-ce que la pollakiurie ?

Nycturie, pollakiurie et dysurieLa pollakiurie est l’augmentation de la fréquence des mictions bien que la quantité d’urine évacuée reste identique.

Les personnes qui souffrent de cette maladie peuvent également ressentir un besoin fréquent d’uriner la nuit et souffrent donc aussi de nycturie.

 

Les symptômes de la nycturie

Une personne qui souffre de nycturie a envie d’uriner plus de deux à trois fois par nuit.

Il ne faut pas confondre cette maladie avec l’énurésie, à savoir lorsque les enfants font pipi de manière involontaire pendant le sommeil.

Il existe une surproduction d’urine et, dans la plupart des cas, la vessie est pleine pendant la nuit, ce qui provoque une miction fréquente.

Le flux d’urine peut être intermittent ou insuffisant.

En cas de flux intermittent, il faut exercer une pression afin d’évacuer l’urine.

Étant donné que la miction est très fréquente, l’urine peut goutter au lieu de s’écouler normalement.

C’est l’un des symptômes les plus fréquents de nycturie.

L’urgence provoque une irritation. Ce phénomène est appelé « incontinence d’urgence ».

Souvent, ne pas réussir à évacuer l’urine au bon moment peut provoquer une énurésie consciente.

La nycturie peut être le symptôme d’une maladie grave. Il y a par exemple :

La nycturie est l’un des symptômes les plus fréquents en cas d’apnée obstructive du sommeil. D’autres symptômes peuvent accompagner la nycturie, par exemple :

  • Le besoin soudain d’uriner
  • La réduction de la fréquence de la miction pendant la journée
  • La perte d’urine de façon involontaire la nuit
  • Le changement de la concentration de l’urine
  • Des difficultés à vider la vessie
  • Une sensation de brûlure lors de la miction (en cas de cystite)
  • L’hypotension artérielle
  • Le manque de sommeil et l’irritation

 

Comment peut-on traiter la pollakiurie ?

Les traitements dépendent de la cause du trouble.
Le médecin peut prescrire :

  • Un médicament (par exemple des antibiotiques),
  • Un changement de régime alimentaire (en cas de diabète),
  • Une intervention chirurgicale (en cas de prolapsus de la vessie).

 

Les remèdes naturels : les plantes pour traiter la nycturie

Serenoa repens

Le serenoa repens (aussi appelée Palmier de Floride) est une plante qui peut être utile pour traiter la nycturie.

Le serenoa repens est un palmier nain dont le fruit est utilisé depuis des siècles à des fins médicales par les tribus Séminoles de Floride. Son goût délicat possède un effet absorbant. Le fruit mûr de la plante est utilisé afin de traiter de nombreux problèmes de santé, notamment ceux liés aux voies urinaires.

Le serenoa repens est un diurétique et un antispasmodique qui permet de nourrir les tissus des voies urinaires.

Il est utilisé dans le traitement de l’atonie (manque de tonus musculaire) des organes pelviens, y compris la vessie.

 

La Centella Asiatica

La Centella Asiatica est une plante qui permet de traiter la nycturie.

Aussi appelée Gotu Kola, cette plante herbacée vivace est originaire d’Inde, de Chine, d’Indonésie, d’Australie et de Madagascar.

Cette plante mince et grimpante a un goût épicé et un effet refroidissant.

Toute la plante est utilisée à des fins médicales, afin d’améliorer l’intégrité et la vascularisation du tissu conjonctif, y compris le tissu qui compose la paroi interne de la vessie.

Elle est utile pour traiter l’incontinence et pour stimuler la croissance naturelle du tissu de soutien de la vessie. La nycturie peut être réduite en augmentant le tonus de la vessie.

 

 

    A lire aussi