Mauvaise odeur des parties génitales

La mauvaise odeur des parties génitales peut être due à différentes causes. Elle peut se manifester chez les hommes, les femmes et chez les jeunes filles également.

L’odeur de poisson dans le vagin
L’odeur vaginale décrite le plus souvent par les femmes est sans doute l’odeur de poisson.
L’odeur de poisson est causée par un déséquilibre du pH vaginal.

Dans la zone vaginale, lorsque les lactobacilles qui produisent le peroxyde d’hydrogène et l’acide lactique diminuent, on a le développement de :

  • Bactéries,
  • Organismes nuisibles.

La cause de l’odeur de poisson est la présence d’ammine (la putrescine, la cadavérine et la tyramine) dans les sécrétions du vagin.
La vaginose bactérienne est la cause la plus fréquente d’odeur de poisson dans le vagin.
Elle peut être facilement traitée à l’aide de :

  • Remèdes maison,
  • En consultant son médecin.

L’odeur vaginale et les pertes

Lorsque l’odeur vaginale est accompagnée de pertes jaunes ou blanchâtres, de démangeaisons, de sensation de brûlure et d’irritation du vagin et des lèvres, il est très probable qu’une infection soit en cours.
L’odeur peut varier d’une personne à l’autre. Elle est généralement moins forte que celle causée par les pertes.
En cas de pertes de sang, l’infection pourrait s’être propagée du vagin aux organes reproducteurs. Il faut alors consulter le médecin.
De plus, l’odeur vaginale qui ne disparaît pas même à l’aide de crèmes antifongiques et antibactériennes ou grâce à des remèdes maison peut être due à une maladie sexuellement transmissible comme :

La mauvaise odeur dans la région génitale après un rapport sexuel

De nombreuses femmes ont un problème de mauvaise odeur vaginale après un rapport sexuel.
Cela se produit si l’homme éjacule à l’intérieur de sa partenaire.
Pendant les rapports sexuels, le pH du sperme ainsi que les sécrétions vaginales peuvent créer des odeurs fortes.

Certaines femmes sont allergiques au sperme de leur partenaire. Cela peut provoquer la douleur, le gonflement et d’autres symptômes typiques de l’allergie.

L’une des raisons pour lesquelles le problème devient important après un rapport sexuel est que le mouvement naturel pendant le rapport pousse les bactéries dans les organes reproducteurs.
Lorsque ce problème se manifeste, il faut demander à son partenaire :

  • D’éjaculer à l’extérieur,
  • D’utiliser un préservatif.

Cependant, de nombreuses femmes présentent une réaction négative au latex et aux produits chimiques présents sur les préservatifs.
En cas d’odeur après un rapport sexuel, il faut tout simplement se laver le vagin à :

  • L’eau tiède,
  • L’aide d’un savon neutre.

Pour renforcer la flore naturelle, on peut prendre des probiotiques ou manger un yaourt tous les jours.

La mauvaise odeur vaginale pendant la grossesse

Près de 9 femmes sur 10 souffrent d’une odeur vaginale inhabituelle pendant la grossesse.
Les causes sont :

  • L’altération des taux hormonaux peut provoquer une variation du pH du vagin,
  • Les femmes enceintes ont une chance plus élevée de développer une vaginose ou une candidose.

La mauvaise odeur par infection bactérienne chez les femmes

Chez les femmes les infections bactériennes représentent un risque sévère pour la santé de celles qui ne consultent pas leur médecin.
Une femme peut souffrir d’infertilité si l’infection bactérienne se propage dans ses organes reproducteurs internes.
Certaines de ces infections sont :

 

Les symptômes de l’infection bactérienne chez les femmes

Les symptômes d’une infection bactérienne chez les femmes sont :

  1. Les démangeaisons dans le vagin,
  2. Une sensation de brûlure vaginale,
  3. L’irritation de la zone vaginale,
  4. La douleur dans le vagin,
  5. La rougeur dans les parties internes des lèvres vaginales,
  6. Le gonflement de la vulve et de l’intérieur du vagin,
  7. Les pertes aqueuses, crémeuses, grisâtres, vertes ou jaunâtres du vagin,
  8. Une odeur fétide ou de poisson des sécrétions du vagin,
  9. Des douleurs pendant les rapports sexuels,
  10. L’hémorragie,
  11. Des douleurs dans le bas-ventre.

Les causes de l’urine malodorante

L’infection des voies urinaires
Il s’agit d’une infection bactérienne qui peut affecter n’importe quelle partie de l’appareil urinaire. Toutefois, les zones les plus infectées sont généralement :

  • La vessie,
  • L’urètre.

Une inflammation de la vessie est appelée cystite.
L’infection urinaire est plus fréquente chez les femmes en raison de leur structure anatomique.
Dans ce cas, l’odeur génitale est aigre.

La vaginite
Les femmes qui se plaignent d’urine malodorante peuvent souffrir de vaginite (une inflammation à l’intérieur du vagin).
La vaginite est généralement le résultat d’une infection bactérienne ou fongique (à levures).
Bien que ces micro-organismes soient déjà présents dans le vagin, les problèmes commencent lorsque leur nombre dépasse un certain seuil.

La prostatite
Chez les hommes, la mauvaise odeur d’urine est souvent causée par la prostatite, maladie caractérisée par une inflammation de la prostate. Cette glande en forme de noix n’existe que chez les hommes. Elle est située juste en dessous de la vessie et accomplit un travail important pour préserver la qualité du sperme.

Les calculs rénaux
La présence de calculs rénaux peut causer la production d’urine trouble et malodorante.
Ce problème peut se manifester aussi bien chez les hommes que chez les femmes.
Des dépôts cristallins se forment dans les reins en raison d’anomalies dans la composition de l’urine.

La grossesse
On a observé plusieurs fois que les femmes enceintes souffrent d’ « urine malodorante ». La raison principale est une infection des voies urinaires.

D’autres causes

  • La déshydratation,
  • Les boissons,
  • Les médicaments – en général les antibiotiques et surtout la pénicilline,
  • Des problèmes au foie (insuffisance hépatique),
  • La phénylcétonurie (maladie métabolique caractérisée par une teneur élevée en acide phénylpyruvique dans l’urine),
  • Le diabète,
  • L’alimentation (par exemple les asperges),
  • Une transpiration excessive.

Les causes de l’urine à l’odeur d’ammoniaque

  • La déshydratation (cause d’urines plus concentrées),
  • Un régime riche en protéines (l’ammoniaque est composée d’azote qui se trouve dans les protéines),
  • Une infection des voies urinaires (les bactéries décomposent l’urée des urines en ammoniaque),
  • Des dommages aux reins (en cas d’insuffisance rénale, les reins filtrent le sang de manière mauvaise et l’urine peut s’altérer),
  • Des dommages au foie,
  • L’acidocétose diabétique,
  • Le diabète de type 2,
  • Des problèmes métaboliques.

 

Les pertes malodorantes après le cycle menstruel

Les pertes blanches et malodorantes
Une infection à levures (par exemple la candidose vaginale) peut provoquer des sécrétions blanches ou transparentes malodorantes (après les règles).
La cause peut être une altération de la flore vaginale favorisée par :

  • Des changements hormonaux pendant la grossesse,
  • Une mauvaise alimentation,
  • Un mode de vie sédentaire.

Toutefois toutes les femmes enceintes ne souffrent pas de cette malaadie, il est préférables donc de suivre un mode de vie équilibré, c’est-à-dire :

  • Faire de l’activité physique,
  • Suivre une alimentation équilibrée sans produits laitiers, aliments frits, charcoutérie et boissons stimulantes comme le café.

Chlamydia,infection,symptômesLes pertes blanchâtres et grisâtres à l’odeur de poisson
Si les pertes sentent le poisson et sont blanches ou grises, il pourrait s’agir d’une vaginose bactérienne.
La bactérie qui cause le plus souvent cette infection est la gardnerella vaginalis.
Si les pertes malodorantes à la fin du cycle menstruel sont accompagnées de douleur dans le vagin, il peut s’agir d’une infection à chlamydia.

Les pertes vertes et jaunâtres accompagnées d’une mauvaise odeur
Si l’on remarque des pertes jaune-verdâtre malodorantes et mousseuses, on pourrait souffrir de trichomonose (provoqué par le trichomonas vaginalis).

Les pertes brunes et malodorantes
Les pertes brunes sont très probablement dues à du vieux sang.

L’ovulation
Les pertes au cours de la période d’ovulation ne devraient pas avoir de mauvaise odeur ; si c’est le cas, il faut consulter le médecin.
De nombreuses femmes croient ou espèrent que la mauvaise odeur est un symptôme de grossesse, mais ce n’est pas le cas.

Les pertes après l’accouchement
Après l’accouchement, la femme pourrait avoir des pertes qui contiennent :

  • Du matériel placentaire,
  • Du sang.

Ces sécrétions peuvent causer une mauvaise odeur. Elles disparaissent toutefois spontanément après quelques jours.

La mauvaise odeur vaginale chez les jeunes filles

L’irritation
L’irritation génitale peut provoquer de mauvaises odeurs et d’autres symptômes.
Cette forme de vaginite non infectieuse peut résulter de :

  • Savons parfumés,
  • Produits détergents,
  • Assouplissants.

Chez certaines petites filles, une réaction allergique à ces produits chimiques peut se manifester.
D’autres raisons qui peuvent causer une irritation vaginale sont le fait de laver la zone génitale :

  • En utilisant une quantité excessive de savon,
  • Trop fréquemment.

Les bactéries
Chez les femmes, la vaginose bactérienne (infection causée par une bactérie) est un trouble fréquent.
Elle affecte principalement les femmes en âge de procréer. Toutefois, elle peut aussi infecter les petites filles.
Comme les levures, les bactéries sont présentes dans le vagin par nature.
Lorsque les bactéries prolifèrent de manière excessive, une infection se produit.
La conséquence peut être :

  • La mauvaise odeur des parties génitales,
  • Une quantité excessive de sécrétions vaginales.

Les sécrétions vaginales peuvent aussi être denses et de couleur grise.
Chez les petites filles, les bactéries peuvent se déplacer de l’anus au vagin lors du nettoyage des fesses et finir ensuite dans les parties génitales, plutôt que l’inverse.
Une petite fille qui apprend à utiliser le pot peut porter des sous-vêtements non absorbants ou pourrait rester avec des sous-vêtements sales pendant une période prolongée.

Que faire ? Les remèdes naturels en cas de mauvaise odeur des parties génitales

Le yaourt
Un autre ingrédient efficace que l’on peut utiliser pour supprimer l’odeur vaginale est le yaourt. Le yaourt est riche en lactobacilles, qui aident à restaurer le niveau normal du pH vaginal.
Toutefois selon certaines théories de médecine naturelle (par exemple l’hygiénisme ou le régime du groupe sanguin) tous les produits qui dérivent du lait sont nuisibles et favorisent l’apparition d’infections.

L’ail
Ce remède naturel est utile pour les propriétés antifongiques et l’action anctibactérienne présentes dans l’ail qui aident à lutter contre les infections à levures et à éliminer les mauvaises bactéries.

L’huile d’arbre à thé
L’huile d’arbre à thé a d’importantes propriétés antifongiques et antiseptiques. Elle peut donc être utilisée pour éliminer la mauvaise odeur vaginale.

Le vinaigre
Le vinaigre est un antibactérien naturel que l’on peut également utiliser pour prévenir les infections et pour améliorer l’hygiène intime.
Il faut verser un verre de vinaigre dans la baignoire et faire des lavages vaginaux.

Le bicarbonate de soude
Certaines femmes remarquent des améliorations en réalisant des rinçages à l’aide d’eau additionnée de bicarbonate de soude.

L’alimentation
Il existe plusieurs solutions pour lutter contre la mauvaise odeur dans les parties génitales. Toutefois, l’alimentation joue un rôle fondamental en cas d’infection.
Les sucres et les gâteaux favorisent la croissance de champignons et de bactéries. Il est donc recommandé de les éviter.
Il faut manger beaucoup de légumes et éviter les produits laitiers qui peuvent créer des problèmes dans l’intestin.