Mal aux oreilles

Le mal à l’oreille droite ou gauche est un symptôme qui se produit surtout chez les bébés et les enfants âgés de moins de 3 ans, toutefois il survient aussi chez l’adulte.

Mal à l’oreille lors d’un voyage en avion

L’otite moyenne et barotraumatique

oreille, externe, interne, audition


Certaines personnes souffrent de mal à l’oreille pendant un vol ou lors de plongée sous-marine à cause de la différence de pression entre l’oreille moyenne et le milieu externe.
La trompe d’Eustache met en communication l’oreille moyenne avec la partie postérieure du nez : ce tube s’ouvre et se referme lors de la déglutition ou d’un bâillement, aidant ainsi à compenser la différence de pression éventuelle entre l’oreille moyenne et le milieu externe.
Si la trompe d’Eustache ne fonctionne pas correctement, une pression négative se développe à l’intérieur de l’oreille moyenne et provoque des douleurs pendant un vol en avion (surtout lors de l’atterrissage) et lors de la pratique de la plongée sous-marine.

Parmi les causes des douleurs survenant pendant un vol en avion, il y a l’otite moyenne.

Parmi les symptômes de cette infection bactérienne ou virale il y a :


Traitement, prévention et remèdes pour le mal d’oreille pendant un vol en avion
Les symptômes de l’otite moyenne disparaissent au moment où l’air entre et sort de l’oreille moyenne à travers la trompe d’Eustache, il est donc fondamental que la trompe d’Eustache soit libre et fonctionnante.
Des remèdes pour prévenir l’otite barotraumatique et ses symptômes sont listés ci-dessous.
Les patients atteints d’otite moyenne, de sinusite, d’allergie ou de mal de tête devraient reporter un vol en avion afin de traiter d’abord cette pathologie.
Si cela n’est pas possible, la prise d’un décongestionnant réduit ou soulage partiellement les symptômes ; on conseille de prendre le décongestionnant toutes les 6 heures, pendant 24 heures avant le vol et également pendant 24 heures après ce dernier.
Sinon on peut utiliser un décongestionnant nasal en spray lorsque l’on monte dans l’avion ou immédiatement avant.
Mâcher du chewing-gum dès qu’on monte dans l’avion et jusqu’au moment de l’atterrissage aide à maintenir ouverte la trompe d’Eustache.
Les bouchons d’oreilles sont efficaces pour réduire la douleur.
La déglutition aide à maintenir ouverte la trompe d’Eustache ; il est conseillé de sucer des bonbons pendant le vol.

 

Le mal aux oreilles pendant la mastication, la déglutition et le bâillement

La douleur aux oreilles pendant la déglutition est souvent provoquée par un mal de gorge. Les trompes d’Eustaches, qui drainent l’oreille moyenne, sont en communication avec la gorge : lors d’un grossissement de ces trompes à cause d’une inflammation au niveau de la gorge, elles ne fonctionnent plus correctement et provoquent une augmentation de la pression dans l’oreille moyenne due à une accumulation de liquides.
Dans cette situation, le patient ressent de la douleur aux oreilles pendant la déglutition.

Le mal aux oreilles pendant la mastication est aussi un des symptômes les plus fréquents du dysfonctionnement de l’articulation temporo-mandibulaire (entre l’os temporal et la mandibule) : on peut ressentir de la douleur aux oreilles et à la mandibule en mâchant ou en parlant.
Cette articulation met en connexion la mandibule avec l’os temporal du crâne et c’est l’articulation principalement responsable du mouvement d’ouverture, fermeture et latéralisation de la mandibule.
Ces patients produisent un bruit similaire à un déclic pendant l’ouverture ou la fermeture de la bouche, en plus ils ressentent une douleur aiguë aux oreilles, surtout pendant la déglutition, la mastication ou le bâillement ; ils souffrent d’une céphalée de légère à modérée, surtout le matin au réveil.

 

mandibule,douleur,de,oreilleDouleur aux oreilles et mal à la mandibule

Parmi les causes de douleur aux oreilles et à la mandibule, on trouve :

Traumatisme
Un traumatisme physique, tel qu’un coup sur les joues, blesse l’articulation temporo-mandibulaire, provoquant une douleur aux oreilles lorsque le patient déglutit ou mâche.

Grincement des dents
Cette pathologie est connue sous le nom de bruxisme : les sujets atteints serrent, grincent et rongent leurs dents pendant leur sommeil.
Lors des cas de bruxisme sévère, les patients nécessitent de protections pour leurs dents, de procédures odontologiques pour fixer les dents désalignées ou d’une thérapie comportementale.
Cela est souvent la cause de douleur aux oreilles et à la mâchoire chez les enfants, alors que lorsque la douleur est intense, elle peut être provoquée par un syndrome temporo-mandibulaire.
Tout comme lors d’une dysfonction temporo-mandibulaire, le bruxisme est provoqué par des conditions d’anxiété, de fatigue, de stress, d’onychophagie, etc.

Néoplasie
Une tumeur des ganglions salivaires au niveau de la gorge et de la bouche provoque de vives douleurs aux et à la mandibule : il s’agit d’un type rare de néoplasie. Ces patients ont aussi un visage gonflé et engourdi, des difficultés à déglutir, des douleurs récidivantes au niveau des ganglions salivaires, etc.

Alvéolite faisant suite à une extraction dentaire
Si, lors de l’extraction d’une dent, un caillot de sang se forme et se détache, il peut atteindre l’os et les nerfs situés au dessous, provoquant ainsi des douleurs à la mandibule et à l’oreille. Les douleurs peuvent se propager à d’autres parties de la tête, telles que les mâchoires, les yeux, etc.

Infection des sinus paranasaux et rhume
Quand les sinus paranasaux sont bouchés à cause d’une infection, ils entraînent une pression sur l’oreille et, par conséquent, sur la mandibule, provoquant ainsi de fortes douleurs.

Autres causes mineures

  1. Si les muscles de la mandibule ont trop travaillé, par exemple si le patient mâche beaucoup de chewing-gum, cela provoque des douleurs : ces douleurs viennent des muscles de la mandibule, mais le sujet les ressent aussi au niveau des oreilles. Un dommage articulaire de l’articulation temporo-mandibulaire dû à une arthrite provoque également des douleurs au niveau de la mandibule et des oreilles.
  2. Un abcès dentaire est une autre cause fréquente de douleur aux oreilles : la douleur dans la région de la dent de sagesse se propage souvent jusqu’à la région auriculaire. Généralement le sujet ressent ce type de mal aux oreilles lorsqu’il mange ou qu’il ouvre la bouche.
  3. Infection du conduit auditif.
  4. Infection de l’oreille moyenne.
  5. Oreillons.

 

Quelles sont les causes de la douleur à l’oreille externe ?

Ce type de douleur est provoqué essentiellement par trois pathologies : un traumatisme de l’oreille, une otite externe ou une infection de l’oreille externe et une obstruction du conduit auditif.

Traumatisme de l’oreille
Une blessure ou un traumatisme de l’oreille externe, comme par exemple une fracture, une contusion ou une coupure, provoque souvent de vives douleurs.
L’habitude d’utiliser des épingles et d’autres objets (tels que les bâtonnets de coton) pour enlever le cérumen ou pour gratter l’oreille provoque des lésions cutanées : une infection ou même un abcès peuvent se produire à partir de ces blessures.
Une fracture de la mandibule ou mâchoire inférieure provoque également des douleurs considérables au niveau de l’oreille externe.

Obstruction du conduit auditif
Un conduit auditif bouché provoque des douleurs au niveau de l’oreille externe : généralement elles sont dues à un bouchon de cérumen. Toutefois, chez les enfants, des corps étrangers insérés accidentellement à l’intérieur du conduit auditif peuvent constituer la cause de l’obstruction.

Otite externe ou oreille du nageur
La cause principale de mal d’oreille après avoir nagé est le développement de bactéries et de mycoses à l’intérieur du conduit auditif.
Parfois, en nageant une petite quantité d’eau pénètre à l’intérieur de l’oreille et y reste pendant plusieurs jours : cela facilite la prolifération de mycoses et de bactéries.
L’otite externe est fréquente parmi les patients qui passent beaucoup d’heures à la mer ou dans les eaux polluées des étangs, des lacs ou des fleuves ; toutefois, même les sujets qui nagent de façon prolongée à la piscine courent un risque plus élevé de développer ces infections.
Le chlore présent dans les eaux des piscines favorise particulièrement l’invasion du conduit auditif par les micro-organismes nocifs.
L’otite peut être aiguë ou chronique.

Les symptômes plus fréquents de l’oreille du nageur :

  • Le patient ressent de la douleur lorsque le pavillon de l’oreille externe est touché ou étiré
  • Dans de nombreux cas, le mal aux oreilles débute après une sensation de démangeaison au niveau du conduit auditif
  • L’oreille externe se gonfle ou devient rouge
  • Ganglions lymphatiques gonflés autour de l’oreille
  • Surdité partielle de l’oreille malade
  • Le conduit auditif se gonfle et un écoulement de pus verdâtre de l’oreille peut se produire
  • Fièvre dans certains quelques cas.

Prévention de l’otite externe
On prévient l’oreille du nageur en se séchant les oreilles de manière méticuleuse après avoir nagé. Toutefois, si de l’eau reste à l’intérieur des oreilles, on met quelques gouttes de solution auriculaire à base d’alcool dans chaque oreille.
Les gouttes auriculaires sont prélevées d’une solution de vinaigre de vin blanc distillé, d’une solution à base d’alcool ou d’une solution contenant ces deux liquides à parts égales.
Il est important de consulter un médecin avant d’utiliser les gouttes auriculaires pour prévenir ou traiter l’oreille du nageur.
Les solutions à base d’alcool ou de vinaigre de vin préviennent l’oreille du nageur et servent à sécher le conduit auditif.

Ces produits créent également un pH légèrement acide à l’intérieur du conduit auditif et empêchent par conséquent le développement et la prolifération de bactéries et de mycoses.
Le patient qui est déjà atteint de fortes douleurs à l’oreilles devrait éviter de consommer de l’alcool ou des produits à base d’alcool, puisqu’ils aggravent la sensation de douleur.
Des bouchons d’oreilles peuvent être utilisés, même s’ils ne sont pas très efficaces pour soulager la douleur ; de plus, on doit impérativement éviter de nager dans des eaux polluées.

Combien de temps dure-t-elle ? Le pronostic
À l’aide de traitements efficaces, le patient devrait se rétablir en une semaine environ, alors qu’en cas de complications (otite externe maligne ou nécrosante) la durée est plus élevée et il y a un risque de mortalité.

 

Mal aux oreilles

Quelle est la cause du mal d’oreille et d’une gorge irritée ?

Mal de gorge – il ne s’agit que d’une inflammation des amygdales, du larynx ou du pharynx : généralement, un mal de gorge commun ne dépasse pas les 3 jours. Le mal de gorge est provoqué souvent par des infections microbiennes qui peuvent être traitées par différents médicaments en vente libre sans ordonnance médicale.

Mal d’oreille – cela peut être la conséquence d’une otite moyenne ou interne.
Les oreilles et la gorge sont en communication du point de vue anatomique : une pathologie d’un de ces deux organes atteint aussi l’autre.
Dans la quasi-totalité des cas, le mal de gorge est la cause principale à l’origine d’un mal d’oreille sévère, par exemple un mal d’oreille et un mal de gorge du même côté sont provoqués par une infection d’un seul côté de la gorge. C’est pourquoi la douleur persiste uniquement de ce côté, même si l’autre est totalement normal.

Quelques causes du mal de gorge, entraînant également des douleurs d’oreilles, sont listées ci-dessous :

  1. Angine
  2. Otite
  3. Rhinite allergique
  4. Sinusite
  5. Infections de la luette
  6. Toux
  7. Grippe
  8. Infections dentaires
  9. Allergie
  10. Utilisation excessive des cordes vocales
  11. Tabagisme
  12. Abus d’alcool
  13. Consommer de la nourriture trop chaude ou trop froide

 

Douleur d’oreille chez les enfants

La douleur d’une seule ou des deux oreilles chez les enfants a différentes causes : les bébés souffrent de mal d’oreille surtout lors d’une inflammation ou d’une infection de l’oreille interne, de l’oreille moyenne ou de l’oreille externe, mais de nombreux autres types d’infection pourraient en être à l’origine.
Le lait maternel aide à prévenir les infections, l’allaitement au sein est donc important, si possible.

Dans ces conditions le bébé :

  • Pleure
  • Est irritable
  • Hoche la tête
  • A une fièvre légère

 

douleurs d’oreilles, traitementComment le soigner ? Le traitement pour le mal aux oreilles

Antibiotique
Un examen de laboratoire pour un mal d’oreille chez un ORL (oto-rhino-laryngologiste) en détermine la cause : les infections du conduit auditif sont généralement bactériennes et sont traitées par un antibiotique.

Antidouleurs
La douleur à une seule ou à plusieurs dents et la douleur à l’oreille sont souvent liées ; elles sont provoquées simultanément par des pathologies de la mandibule ou de l’articulation temporo-mandibulaire : le médecin prescrit généralement des médicaments antidouleurs tels que le paracétamol (Doliprane) pour soulager la gêne liée à ces troubles. Les médicaments anti-inflammatoires non-stéroïdiens tels que l’ibuprofène (Nurofen), le phénazone (Otipax, qui contient également de la procaïne) ou l’aspirine peuvent réduire l’inflammation des articulations. Si ces médicaments ne sont pas efficaces, le médecin peut prescrire des corticoïdes ou des injections à base de toxine botulique pour réduire la douleur temporo-mandibulaire.

Gouttière dentaire
Pour éviter l’usure des dents pendant le sommeil, le médecin conseille l’utilisation d’une gouttière dentaire, un dispositif positionné sur les dents.
Dans de rares cas, on pratique une intervention chirurgicale pour corriger l’anomalie de l’articulation.

Régime alimentaire
On doit éviter certains aliments puisqu’ils nécessitent d’une mastication énergique et longue qui aggrave les douleurs chez le patient.
On doit préférer des aliments mous pour éviter que le mal aux oreilles s’aggrave : les produits laitiers ou les aliments bien cuits, la viande hachée de poulet ou de bœuf, certains légumes, le tofu et les fruits, tels que la banane mûre.

 

Que faire pour éviter de prendre des médicaments ? Remèdes de grand-mère pour le mal aux oreilles

Ail, feuilles de molène (bouillon blanc), huile d’olive et huile de l’arbre à thé (Tea tree)
On mélange une gousse d’ail épluchée et finement hachée avec la moitié d’une feuille de molène, également finement hachée.
On mélange cette préparation avec les 2/3 d’une tasse pleine d’huile d’olive dans un pot de verre.
On ferme hermétiquement le pot et on le laisse à la lumière du soleil pendant au moins 10 jours, afin d’extraire les principes actifs des ingrédients.
On filtre d’abord l’huile à l’aide d’un tamis à mailles fines et ensuite on répète l’opération à l’aide de coton propre.
On verse l’huile filtrée dans un autre récipient de verre et on y ajoute quelques gouttes d’huile de l’arbre à thé (ou, en alternative, quelques gouttes d’huile de sésame).
On peut ajouter 3-4 gouttes de ce mélange dans l’oreille le matin, l’après-midi et le soir.

Jus de menthe fraîche
Un autre remède naturel pour le mal aux oreilles est le jus de menthe fraîche : on le verse sur du coton et ensuite on le met dans l’oreille malade.

Eau oxygénée
On met deux ou trois gouttes d’eau oxygénée dans les oreilles et après quelques minutes on se lave l’oreille à l’eau tiède : cela évite l’accumulation de cérumen à l’intérieur des oreilles. Après le nettoyage des oreilles, il est conseillé de les sécher à l’aide d’un chiffon sec en coton.

Vinaigre de vin  blanc et eau
On prépare une solution en mélangeant du vinaigre de vin blanc et de l’eau à parts égales, on en met quelques gouttes dans l’oreille malade et on la sèche délicatement à l’aide d’un coton tige  : cette préparation soulage la douleur et réduit l’inflammation.

Jus de citron
Parmi les remèdes de grand-mère, on a le jus de citron ; on doit en verser quelques gouttes directement dans les oreilles, on laisse agir pendant quelques minutes et ensuite on rince complètement : cela permet de nettoyer et de libérer le conduit auditif du cérumen et d’autres débris.

Ces remèdes peuvent être utilisés aussi pendant la grossesse.