Sécheresse de la gorge

Avoir la gorge sèche est un trouble très fréquent souvent caractérisé par une sensation de forte soif, d’irritation et de maux de gorge.

La sécheresse de la gorge s’aggrave quand on parle, quand on avale ou quand on court. Elle peut être la conséquence de la pharyngite.
Ce trouble se manifeste généralement en hiver et en été, si le temps est trop sec.

 

Les causes de la sécheresse de la gorge

L’alcool
L’alcool absorbe toute l’humidité des tissus, laissant la gorge sèche et pâteuse (irritée). Quand on boit de l’alcool, il faut donc continuer à boire également de l’eau afin de ne pas assécher la cavité buccale.

La déshydratation
Un faible pourcentage d’eau dans le corps peut assécher la gorge et la langue peut blanchir, notamment en hiver. Il faut donc boire beaucoup de liquides et ne pas consommer d’aliments salés pour éviter la déshydratation.

L’air sec
En hiver, les taux d’humidité de l’air diminuent : l’air que l’on respire est alors froid et sec. Cela provoque une irritation des membranes de la gorge, entraînant ainsi une sensation de forte soif et d’irritation.

Le tabagisme
La fumée de cigarette, le tabac à mâcher et/ou tout narcotique peuvent assécher la gorge. Les ingrédients de ces substances déshydratent le corps. Fumer les feuilles de la plante de cannabis (marijuana) peut assécher et irriter la gorge.

 

 

Les allergies
Plusieurs allergies provoquent une sécheresse de la gorge. Les allergènes les plus courants sont les produits de nettoyage, la sciure de bois, le pollen, les poils d’animaux, etc.

L’intoxication alimentaire par botulisme
L’intoxication alimentaire par botulisme est une maladie infectieuse provoquée par la bactérie Clostridium botulinum. Les toxines de cette bactérie bloquent les fonctions nerveuses et provoquent une paralysie musculo-squelettique. On remarque des symptômes tels que la sécheresse de la bouche et de la gorge de 12 à 36 heures après avoir contracté l’infection.

 

Le syndrome de Sjögren
Le syndrome de Sjögren est une maladie auto-immune systémique qui détruit les glandes exocrines qui produisent les larmes et la salive.
Lorsque la production de salive diminue (dans certains cas, elle s’arrête complètement), la bouche et la gorge s’assèchent.

Le cancer de la gorge
La sensation de soif ardente est l’un des symptômes du cancer de la gorge.

Les infections
La bactérie streptocoque peut provoquer une infection de la gorge. Ces infections sont contagieuses et se propagent à travers les sécrétions nasales, la salive, la toux, les éternuements et le contact physique.

Les troubles des amygdales
Les amygdales gonflent en raison d’une infection, d’une tumeur ou d’un cancer, d’un abcès ou d’une angine chronique.
Le résultat est une interruption du flux de salive dans la gorge.

Les maladies
La sécheresse de la gorge se produit également en cas de certaines maladies telles que l’herpès labial, la laryngite, la toux chronique, le reflux gastro-œsophagien, les maux de gorge, le cancer des glandes salivaires, etc.

 

Sécheresse de la bouche et de la gorgeGorge sèche

La sécheresse de la bouche et de la gorge peut indiquer une maladie sous-jacente.

Les causes de la sécheresse de la bouche et de la gorge
La déshydratation est l’une des principales causes de sécheresse de la bouche et de la gorge.
Elle peut être la conséquence des troubles suivants :

  • Fièvre,
  • Transpiration excessive,
  • Vomissements,
  • Diarrhée,
  • Perte de sang,
  • Brûlures
  • Ne pas avoir assez bu.

La sécheresse de la bouche peut être la conséquence de dommages aux nerfs crâniens et aux nerfs cervicaux en raison d’un accident ou d’une opération chirurgicale. Le gonflement des amygdales provoqué par une infection, une tumeur, un abcès ou une angine chronique peuvent bloquer le flux de salive dans la gorge.
Le cancer des glandes salivaires augmente la sécheresse de la gorge et de la bouche.

Les médicaments
La sécheresse de la gorge peut être un effet secondaire de certains médicaments utilisés pour traiter :

  1. La dépression,
  2. L’allergie,
  3. L’hypertension artérielle,
  4. L’asthme,
  5. L’acné,
  6. Les troubles psychotiques,
  7. L’obésité,
  8. L’incontinence,
  9. La douleur,
  10. Les frissons,
  11. La maladie de Parkinson.

La radiothérapie ou la chimiothérapie réduisent la production de salive.

 

Les remèdes de grand-mère en cas de sécheresse de la gorge qui sont aussi sans danger pendant la grossesse

Utiliser un humidificateur d’air
La meilleure façon de traiter les symptômes de la gorge sèche est d’utiliser un humidificateur d’air chaque fois que l’humidité est inférieure aux taux recommandés.

Maintenir l’hydratation du corps
L’hydratation est importante en cas de gorge sèche. L’eau produit un effet lubrifiant et hydrate les voies de passage de l’air sec.
Il faut boire suffisamment d’eau (au moins 8 verres par jour).

Faire des gargarismes à l’eau salée
Les gargarismes à l’eau tiède salée sont parmi les meilleurs remèdes pour soulager la sécheresse et l’irritation de la gorge.
Une autre recette de gargarismes consiste à ajouter une cuillère de vinaigre de cidre dans un verre d’eau.

Le citron et le miel
Un autre remède-maison efficace en cas de sécheresse et d’irritation de la gorge et en cas de toux persistante est une boisson à base de citron et de miel préparée avec de l’eau chaude.

Pratiquer des techniques de respiration
Les personnes qui respirent par la bouche lorsqu’elles dorment peuvent souffrir de gorge sèche, car l’humidité des voies aériennes sort pendant l’inspiration et l’expiration.