Gonflement et inflammation du genou

 

Le gonflement du genou (aussi appelé « eau dans le genou » ) est un problème commun causé par l’accumulation de liquide dans ou autour de l’articulation.

Le gonflement du genou peut se produire soudainement ou progressivement. Il peut limiter le mouvement de la jambe et rendre la marche très gênante.
L’épanchement dans l’articulation du genou se développe notamment suite à un traumatisme ou à une entorse, en raison d’un problème au genou, ou parfois sans raison précise.


Quelles sont les causes du gonflement du genou ?

Le genou possède une capsule articulaire semblable à un sac qui entoure l’ensemble de l’articulation.
La capsule contient du liquide synovial qui nourrit et lubrifie l’articulation, afin qu’elle puisse bouger sans problèmes.
La capsule articulaire agit comme un récipient qui maintient le liquide à l’intérieur de l’articulation.
Le gonflement du genou se produit lorsque l’excès de liquide s’accumule à l’intérieur de la capsule.
Cela peut être causé par :

  • Un saignement dans l’articulation (hémarthrose) : il est habituellement causé par un accident. Le gonflement du genou survient alors très rapidement.
    Le gonflement peut être très intense et peut provoquer la rigidité de toute la jambe.
  • Une accumulation de liquide synovial (eau dans le genou) : dans ce cas, le gonflement se manifeste progressivement. Dans certains cas, le gonflement peut apparaître et disparaître. De plus, la quantité de liquide dans le genou est variable. Ce gonflement est généralement causé par l’arthrose.
  • Le gonflement du genou peut être la conséquence d’une intervention chirurgicale, par exemple le remplacement de l’articulation par une prothèse. Dans ce cas, le gonflement disparaît plusieurs mois après l’intervention. La douleur est le premier symptôme à disparaître.

Mes patients me demandent souvent combien de temps il faut pour que l’articulation dégonfle car ils sont pressés de guérir.
J’insiste sur le fait que la guérison et le gonflement ne sont pas étroitement liés.
Après une opération chirurgicale, le patient peut retourner au travail car le genou peut être gonflé sans être douloureux.

 

Le gonflement soudain du genou

Habituellement, le gonflement soudain du genou après un accident est causé par une hémarthrose, c’est-à-dire lorsque le sang s’accumule à l’intérieur de l’articulation.
Dans ce cas, la structure endommagée à l’intérieur du genou commence à saigner en augmentant la pression dans l’articulation. Le gonflement se répand et le genou ressemble à un ballon rouge et chaud.
Dans ce cas, l’épanchement articulaire est visible dans le haut, le bas et sur les côtés du genou.
L’articulation apparaît tendue, douloureuse et des ecchymoses sont parfois visibles.
Il existe 3 causes principales d’hémarthrose :

  1. La rupture des ligaments : un ligament se déchire complètement. C’est une cause fréquente qui implique généralement le ligament croisé antérieur (LCA) du genou.
    En cas de lésion des croisés, on ne peut plier le genou à plus de 90 / 100 ° et on ne peut l’étendre complètement pendant plusieurs semaines.
  2. La lésion du ménisque : lésion de la partie la plus extérieure du cartilage du genou.
  3. La fracture du genou : c’est une rupture de l’un des os formant l’articulation du genou. Dans ce cas, des soins médicaux urgents sont nécessaires afin de prévenir toute complication du gonflement du genou.

 

Le gonflement du genou après un accident

Si le gonflement du genou se développe quelque temps après un accident (des heures ou des jours), il est très probablement dû à une augmentation du liquide synovial dans l’articulation (ou synovite).

Cela se produit lorsque quelque chose à l’intérieur du genou est endommagé et entraîne ainsi une augmentation du liquide synovial. Le gonflement varie d’un cas à l’autre. Toutefois, il est habituellement moins important que celui qui se manifeste en cas d’hémarthrose.

Si l’on pose les mains sur les genoux et que l’on remarque que l’un d’eux est gonflé et chaud, c’est une conséquence normale de l’inflammation.

On peut remarquer une petite boule devant le genou après un traumatisme : il s’agit alors d’une bursite du genou.

Les causes les plus fréquentes du gonflement du genou sont :

  1. La lésion du ménisque : lésion à l’intérieur du cartilage du revêtement de l’articulation (la partie intérieure du ménisque ne bénéficie que d’un faible apport en sang ; quand elle est endommagée, elle ne saigne pas beaucoup).
  2. L’entorse au genou : elle survient lorsqu’un ligament est étiré de manière excessive et que certaines fibres sont endommagées. Toutefois, le genou reste en grande partie intact.

L’accumulation de liquide dans le genou peut varier d’un jour à l’autre. Généralement, la situation s’améliore à la guérison.

6 à 12 semaines sont généralement nécessaires pour la guérison des lésions des tissus mous (muscles et ligaments). En ce qui concerne les lésions du cartilage, une durée plus importante peut se révéler nécessaire car l’afflux de sang y est moins important.

 

Gonflement et inflammation du genou
Gonflement et inflammation du genou

Le gonflement progressif du genou sans accident

Les causes possibles du gonflement progressif du genou sans traumatisme sont les maladies chroniques telles que l’arthrite ou l’arthrose. Le gonflement peut varier d’un jour à l’autre et en fonction des activités.
Habituellement, le gonflement n’est pas très marqué.
L’arthrose (dégénérescence des articulations) est la maladie qui provoque le plus souvent un gonflement de ce type.
L’arthrose incite le corps à produire davantage de liquide dans le genou.
Lorsque la jambe est très sollicitée, le genou peut s’enflammer et produire ainsi plus de liquide afin d’essayer de se protéger et de se soigner.
Le gonflement sur les côtés peut être la conséquence d’une réduction du cartilage dans ces parties du genou. Il se manifeste habituellement au cours des premiers stades de l’arthrose.
Le gonflement du côté du genou est moins fréquent que celui qui se manifeste à l’intérieur car ce dernier est plus susceptible de développer l’arthrose.
Le gonflement à l’extérieur se manifeste notamment en cas de genu valgum à cause de la surcharge plus importante qui se présente du côté du genou.
La tendinite est une inflammation du tendon. Elle se manifeste notamment dans le haut du quadriceps (au-dessus de la rotule) et dans le bas du tendon rotulien. Toutefois, aucun gonflement n’est visible de l’extérieur.

 

 Le gonflement rapide du genou sans accident

Parfois le gonflement se développe rapidement sans aucun traumatisme. Les causes les plus fréquentes de ce phénomène sont :

  1. Une infection : les infections augmentent la production de liquide synovial. Les infections se développent généralement après une intervention chirurgicale ou une lésion profonde et peuvent atteindre les articulations.
    Il est très difficile de soigner une infection articulaire. Une intervention chirurgicale se révèle parfois nécessaire afin de résoudre le problème.
  2. La goutte : des taux élevés d’acide urique (produits par la digestion) entraînent la formation de cristaux qui se déposent dans les articulations.
    Le dépôt de ces cristaux provoque une inflammation du genou et un léger gonflement.
    La goutte se traite à l’aide de médicaments et d’une alimentation appropriée.

 

Le gonflement latéral du genou

Le gonflement peut également se produire à l’extérieur de la capsule articulaire (gonflement extra-articulaire).
Il est généralement causé par une inflammation de l’une des bourses (bursite) du genou ou par un traumatisme des muscles qui entourent le genou (hématome). Les gonflements extra-articulaires les plus courants sont :

  1. La bursite : les bourses sont de petits sacs remplis de liquide situés entre l’os et les tissus mous, qui servent à réduire la friction entre les structures.
    Si une maladie quelconque provoque une augmentation de la friction, ces bourses peuvent s’enflammer.
    Dans ce cas, le gonflement ne se répand pas dans l’ensemble du genou. Il reste au contraire localisé au niveau de la bourse.
    Le gonflement devant la rotule peut être causé par une bursite pré-rotulienne (genou du sauteur).
    Un gonflement de la taille d’une orange, localisé à l’arrière du genou, est dû à un kyste poplité, aussi appelée kyste de Baker.
  2. L’hématome : un traumatisme contusif aux tissus mous du genou peut provoquer un saignement.
    Le sang qui s’accumule autour des muscles peut se concentrer et former un caillot dur.
    Si le saignement n’est que très faible, ce que l’on remarque habituellement est une petite ecchymose appelée contusion.

 

Le gonflement du genou après une intervention chirurgicale

Il est normal que le genou gonfle après une intervention chirurgicale. Le patient présente aussi souvent de la fièvre.
Une intervention de routine concernant une lésion du ménisque (méniscectomie) provoque un gonflement qui dure quelques semaines.
Il ne faut pas s’inquiéter en cas de gonflement post-opératoire : le genou a besoin de beaucoup de temps pour dégonfler.
Après une opération de reconstruction du LCA (ligament croisé antérieur), au moins 4 à 6 mois sont nécessaires pour que le genou dégonfle.
On remarque que l’articulation est souvent plus grosse après une intervention. C’est une conséquence normale de celle-ci. Il ne s’agit pas d’un épanchement articulaire car on remarque que le genou est dur dans la région gonflée.

 

Les autres causes de gonflement du genou

Habituellement, le liquide qui se forme reste dans le genou car la capsule agit comme une barrière et empêche les pertes. Cependant, des gonflements extra-articulaires peuvent parfois se manifester.
Certaines infections peuvent provoquer un gonflement du genou, notamment la syphilis, la tuberculose, la brucellose, etc.
Dans ce cas, il faut prendre des antibiotiques pour soulager les symptômes.

 

Les causes rares de gonflement du genou

  1. La luxation de la rotule : au cours de la flexion et de l’extension, la rotule glisse dans une rainure sur le devant du genou. Une force extérieure peut la pousser latéralement, provoquant ainsi sa sortie de la région anatomique. Ce traumatisme provoque un gonflement du genou.
  2. Le genou du coureur : l’inflammation du tendon rotulien peut provoquer un léger gonflement sur le devant du genou.
  3. Les tumeurs osseuses : il existe différents types de tumeur qui peuvent provoquer un gonflement du genou, y compris chez les enfants.
  4. La TVP : la thrombose veineuse profonde est un caillot de sang qui se forme dans l’une des veines profondes, habituellement dans les jambes.
    Généralement, ces caillots sont douloureux et se forment après un alitement prolongé, une intervention chirurgicale ou un voyage en avion.
  5. L’hémarthrose spontanée : il s’agit d’un saignement soudain dans l’articulation qui se produit chez les personnes qui présentent des problèmes de coagulation du sang, ou qui prennent des médicaments pour fluidifier le sang, par exemple Coumadine.

 

Genou gonflé,gonflement,inflammationLe gonflement du genou pendant la grossesse

Le gonflement du genou se manifeste souvent pendant la grossesse, notamment à partir du deuxième trimestre.

Ce phénomène se produit car l’augmentation du poids de l’enfant provoque une augmentation de la pression utérine contre la veine cave supérieure (gros vaisseau veineux qui transporte le sang des jambes vers le cœur).
Cela peut conduire à la rétention d’eau dans les genoux. Cela peut également affecter les mains et les pieds.
Afin de réduire le gonflement des jambes, il faut éviter de rester debout trop longtemps et essayer de se reposer autant que possible en maintenant les jambes surélevées.
Rester debout trop longtemps augmente la pression sur la veine cave, diminuant ainsi la qualité de la circulation sanguine.
La chaleur a tendance à augmenter le gonflement des jambes, tandis que des compresses froides peuvent diminuer le gonflement des genoux.
Il faut être très prudent en cas de jambes gonflées pendant la grossesse car cela peut être le signe d’une affection plus grave appelée prééclampsie ou hypertension.
Si le gonflement ne disparaît pas avec le repos ou qu’il affecte différentes parties du corps, il faut consulter le médecin afin d’exclure une maladie plus grave.
Il faut signaler au médecin tout cas de gonflement du genou associé à des maux de tête, à des troubles de la vue ou à une douleur dans le bas ventre.

 

Le gonflement du genou chez les enfants

Les enfants présentent souvent des genoux gonflés à cause d’un coup ou d’un accident. Toutefois, le gonflement peut parfois être lié à d’autres causes.
Le gonflement du genou suite à une entorse est moins visible que chez les adultes et les personnes âgées.
La maladie de Lyme peut provoquer une inflammation et un gonflement persistant dans les articulations. Elle est fréquente dans la région du nord-est des États-Unis. Il est donc important d’exclure cette maladie, notamment dans les zones les plus à risque.
Les enfants peuvent avoir du liquide dans le genou à cause d’une infection ou de l’arthrite juvénile.
L’arthrite septique est une infection douloureuse, accompagnée de chaleur et d’un gonflement. La bactérie qui cause cette infection affecte habituellement les genoux. Toutefois, elle peut aussi se manifester dans les autres articulations.

 

Le traitement en cas de gonflement du genou

Les méthodes pour dégonfler le genou sont nombreuses. Le choix du traitement dépend souvent de la cause du gonflement :

  1. La glace : elle peut être utilisée afin de ralentir le flux sanguin et donc de réduire le gonflement ainsi que la douleur. Il est important de l’utiliser correctement, toutes les 10 minutes.
  2. La compression : afin de réduire le gonflement, utiliser des bandages élastiques ou des genouillères, pour créer une bonne pression sur le genou.
  3. Les médicaments : les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) tels que le Nurofen ou le Voltarène peuvent être prescrits afin de réduire le gonflement du genou.
  4. L’aspiration : le liquide à l’intérieur du genou peut être drainé par le médecin à l’aide d’une aiguille. Le liquide aspiré peut parfois se former à nouveau.
  5. Les infiltrations de cortisone : la cortisone est une hormone stéroïdienne qui, en affaiblissant le système immunitaire, réduit l’inflammation et la douleur.

 

Les remèdes naturels en cas de gonflement du genou

Si le gonflement et la douleur durent plus de 48 heures ou sont accompagnés de fièvre ou si la douleur est très forte, il faut faire des examens médicaux afin d’établir un diagnostic précis.
Il faut éviter de solliciter le genou douloureux tant qu’il n’a pas dégonflé.
Une bande élastique ne permet pas de dégonfler le genou. Il est préférable d’appliquer une compresse d’argile verte à garder toute la nuit.

La glace. Il faut envelopper un peu de glace pilée dans un chiffon et poser la compresse sur le genou pendant 20 minutes. La glace soulage le genou gonflé et douloureux.
Il faut répéter la compresse toutes les 2 à 4 heures, en gardant la jambe surélevée.
La glace n’est utile que dans les premières 24 heures qui suivent un accident ou l’apparition / aggravation de la douleur.

L’élévation. On peut poser le pied sur des oreillers.
Une astuce qui permet de garder la jambe surélevée la nuit est de placer des petites cales sous les pieds du lit, afin que les chevilles se trouvent dans une position plus élevée par rapport au cœur.

Les exercices de réhabilitation. Si l’on souffre d’arthrose du genou, il est important d’effectuer des exercices d’étirement et de tonification des muscles.
Ces exercices aident à échauffer et étirer les muscles et sont très utiles après une longue période de repos.
Pratiquer une activité physique régulière est très utile pour améliorer la condition physique et le tonus musculaire.
Il ne faut pas faire trop d’exercices si l’on manque d’expérience en la matière.
Il est préférable de choisir une gymnastique douce qui ne cause pas de douleurs comme le yoga ou la natation.

L’obésité. En cas de surpoids, il faut ajuster le régime alimentaire afin de perdre les kilos en excès. Pour atteindre cet objectif, il faut toujours consulter un professionnel expérimenté et qualifié.
L’excès de poids crée une pression plus importante sur les articulations et les muscles, notamment au niveau des genoux et des chevilles.
La pression excessive favorise l’inflammation de l’articulation et représente donc un facteur de risque pour le gonflement du genou.
La massothérapie est utile et peut être associée à d’autres thérapies décrites ici pour soigner le gonflement du genou.
La thérapie manuelle favorise la libération d’endorphines et d’autres substances chimiques analgésiques. De plus, elle favorise une bonne circulation des flux dans le corps.