Fourmillement dans la jambe droite ou gauche

Le fourmillement dans la jambe est une paresthésie, c’est-à-dire une sensation d’épingles ou d’aiguilles dans la peau, comme si elle était endormie. Le fourmillement se manifeste au niveau des extrémités des membres comme les mains et les pieds.

Ce symptôme se manifeste lorsque les nerfs sensitifs présentent des troubles. Le cerveau reçoit des informations erronées.
La jambe ou le pied « s’endorment ». Il faut attendre quelques minutes pour qu’ils redeviennent normaux. La personne ne ressent aucune pression, ni la chaleur, ni le froid, ni d’autres informations sensitives.

Fourmillement dans la jambe droite ou gauche

Si la paresthésie est causée par un problème de dos, elle peut devenir chronique et aggraver la qualité de vie d’une personne.

Par exemple, des activités simples comme marcher ou conduire la voiture peuvent être difficiles à faire avec un pied engourdi.

Les symptômes vont d’une légère sensation de fourmillement à une absence totale de sensibilité.

 

Les causes d’engourdissement et de fourmillement dans la jambe droite ou gauche

Le fourmillement peut être transitoire ou chronique.

Le fourmillement transitoire
Lorsque la paresthésie est intermittente (non constante), on l’appelle transitoire.
Cela signifie qu’elle n’est pas grave. Le fourmillement transitoire se manifeste en cas de pression excessive sur un nerf. Cette situation se produit souvent lorsque l’on reste trop longtemps dans une même position.
La paresthésie peut être causée par une déshydratation, des crises d’angoisse ou le coup du lapin.
Si l’on souffre d’hyperventilation ou suite à une ischémie, on peut ressentir des fourmillements.
Enfin, la paresthésie peut être causée par des problèmes de circulation sanguine.

Le fourmillement constant dans la jambe gauche
Lorsque le fourmillement est constant, on parle de paresthésie chronique. Voici certaines causes qui provoquent la paresthésie chronique :

Les problèmes de circulation sanguine
Les troubles circulatoires peuvent réduire l’afflux de sang aux jambes.

Cela peut provoquer un fourmillement et des douleurs dans les jambes. Le fourmillement lié aux problèmes de circulation se manifeste principalement chez les personnes âgées ou chez les individus qui souffrent d’angine, d’athérosclérose et d’autres maladies similaires.
Dans ce cas-là, on ressent des fourmillements dans la partie avant, arrière et latérale du membre inférieur.

Les infections et les troubles de la peau
Les maladies qui affectent la peau telles que des gelures et des brûlures provoquent douleur et fourmillement.
Certaines infections, comme le sida ou la maladie de Lyme peuvent entraîner des paresthésies.

Les maladies héréditaires
Les trois maladies héréditaires mentionnées ci-dessous provoquent un fourmillement dans les jambes :

  • La neuropathie sensitive subaiguë de Denny Brown
  • La maladie de Charcot-Marie-Tooth
  • La porphyrie

Les facteurs nutritionnels
En cas de faibles taux de vitamines ou de sels minéraux dans le sang, on peut ressentir un fourmillement.
Dans la plupart des cas, cela est provoqué par une carence en vitamine B12, en potassium, en calcium ou en sodium.
Dans ce cas, les remèdes naturels sont une alimentation saine et éventuellement des compléments alimentaires en vitamines ou en sels minéraux.

La lombosciatalgie (sciatique)
La sciatalgie provoque des maux de dos et une douleur localisée le long du nerf sciatique (dans les fesses, à l’arrière de la cuisse, de la jambe jusqu’à la cheville et dans le pied jusqu’au gros orteil).
Si une hernie discale comprime le nerf sciatique, cela peut entraîner des fourmillements et une douleur intense dans le membre inférieur, généralement dans les fesses, derrière la cuisse, à l’arrière du genou, à l’extérieur du mollet et sous la plante du pied.
Les deux premiers jours, le patient doit rester au lit parce que la douleur est lancinante, puis elle diminue progressivement.
Si la hernie est cervicale, elle peut provoquer des fourmillements dans les jambes et les bras. Toutefois, il s’agit d’un cas très rare.

Canal lombaire étroit (sténose lombaire)
Le canal lombaire étroit se manifeste lorsque les racines des nerfs spinaux sont comprimées.
Dans la plupart des cas, cela se produit au niveau des facettes articulaires (partie postérieure de la vertèbre qui forme l’articulation) de la colonne vertébrale.
Dans la plupart des cas, le canal lombaire étroit se manifeste chez les patients âgés. Les facettes articulaires grossissent à cause de la dégénérescence liée à l’arthrose.
Le patient ressent un engourdissement de la jambe en position debout, lorsqu’il marche ou court. Il se sent mieux en position assise ou couchée.

Le spondylolisthésis
Le spondylolisthésis se manifeste lorsqu’une vertèbre glisse vers l’avant, sur la vertèbre située en dessous.
Cela compromet la stabilité et la flexibilité d’une partie de la colonne vertébrale.

La maladie artérielle périphérique
Quand une plaque de graisse s’accumule dans les artères, le flux sanguin vers les jambes diminue. Cela provoque des douleurs, des fourmillements, ainsi que des jambes et des pieds froids. Ces symptômes sont comparables à la douleur ressentie après un traumatisme au dos.

Le lupus érythémateux disséminé et la polyarthrite rhumatoïde
Le lupus érythémateux disséminé (LED) est également appelé lupus érythémateux systémique (LES) ou lupus sysémique (LS).
Le symptôme principal de ces deux maladies auto-immunes est le fourmillement.
Environ 1 million de personnes souffrent de fourmillement dans les jambes à cause du lupus et de la polyarthrite rhumatoïde.

Les crampes musculaires. Une simple crampe musculaire peut parfois provoquer une « douleur fantôme ». La personne ressent une sorte de fourmillement dans la jambe. Les crampes sont causées par des médicaments, une activité physique excessive ou une carence en vitamines et en minéraux.

Le traumatisme à la jambe
Le fourmillement dans les jambes peut être causé par les lésions suivantes :

  • Une déchirure musculaire
  • Une claquage musculaire
  • Une microfracture de fatigue (ou de stress)
  • Des problèmes nerveux
  • Des troubles de la circulation sanguine
  • D’autres traumatismes similaires.

Le fourmillement est ressenti lors de la marche ou du mouvement de la jambe.
En cas de fracture, la jambe peut être plâtrée pendant un mois. Si le plâtre est trop serré, il peut comprimer les nerfs et les vaisseaux sanguins. Le résultat est un fourmillement dans la jambe et le pied.

Le syndrome des jambes sans repos (maladie de Willis-Ekbom) est un trouble fréquent qui affecte le système nerveux.
Il provoque le besoin de bouger les jambes de façon constante et continue. Le syndrome des jambes sans repos provoque une sensation désagréable dans les pieds, les mollets et les cuisses. On ressent souvent une sensation de fourmillement le soir ou pendant la nuit.

Le syndrome des jambes sans repos provoque plusieurs symptômes :

  • Fourmillement nocturne
  • Sensation de brûlure
  • Démangeaisons des jambes
  • Palpitations
  • Sensation de bulles à l’intérieur de la jambe
  • Crampes aux mollets ou aux jambes.

D’autres maladies peuvent provoquer un engourdissement et un fourmillement, par exemple :

  • Les piqûres d’insectes ou d’autres animaux (il s’agit de l’une des causes les plus fréquentes chez les enfants)
  • La radiothérapie
  • Le diabète
  • La migraine
  • Le zona (virus de la varicelle)
  • Le syndrome de Raynaud (maladie qui provoque des spasmes des vaisseaux sanguins accompagnés d’une diminution du flux sanguin)
  • L’encéphalite (inflammation du cerveau)
  • L’hypothyroïdie (faible activité de la thyroïde)
  • La thyroïdite de Hashimoto
  • Les crises épileptiques
  • L’athérosclérose
  • La thrombose veineuse profonde (survenant également chez les jeunes filles si elles prennent une pilule contraceptive)
  • Les veines variqueuses
  • L’engourdissement et le fourmillement sont des symptômes fréquents de stress, anxiété, peur et panique. Souvent, dans ce cas-là, le patient souffre aussi de nausées, de vertiges et de palpitations.

 

Les causes neurologiques (provenant des nerfs) d’engourdissement de la jambe

L’engourdissement peut être provoqué par la compression d’un nerf ou par d’autres maladies, par exemple :

  • L’alcoolisme,
  • La lésion des nerfs du dos,
  • Un traumatisme au cou,
  • La neuropathie diabétique (les taux élevés de sucre dans le sang provoquent une lésion nerveuse),
  • Le syndrome du canal carpien affecte les mains ou les poignets. Un trouble similaire appelé syndrome du tunnel tarsien peut se produire dans le bas des jambes.
  • Le syndrome de compression du nerf sciatique poplité externe (SPE) est un trouble dans lequel le nerf sciatique poplité externe est comprimé sous le genou. Les symptômes sont les suivants : douleur, fourmillement, perte de force et de sensibilité à l’extérieur de la jambe.
  • L’empoisonnement aux métaux lourds (plomb),
  • La sclérose en plaques (maladie dégénérative du cerveau et de la moelle épinière),
  • La neuropathie périphérique (troubles des nerfs périphériques),
  • La lésion de la moelle épinière,
  • La tumeur de la moelle épinière,
  • L’accident vasculaire cérébral (cause de fourmillement soudain),
  • La myélite transverse (maladie neurologique qui provoque une inflammation de la moelle épinière),
  • La carence en vitamine B12 (comme dans le cas de l’anémie pernicieuse),
  • La méralgie paresthésique (trouble du nerf cutané latéral de la cuisse qui provoque une sensation de brûlure et de fourmillement à l’extérieur de la cuisse).

 

Les symptômes qui peuvent se manifester en même temps que le fourmillement dans les jambes

L’engourdissement de la jambe peut être accompagné de ces symptômes :

  1. Anxiété
  2. Sensation de brûlure
  3. Miction fréquente (en cas de sclérose en plaques)
  4. Démangeaisons
  5. Douleur lombaire (en cas de hernie ou de protrusion discale)
  6. Spasmes musculaires
  7. Éruption cutanée
  8. Hypersensibilité au toucher.

 

Fourmillement dans les jambes,alimentation,fruits,filleLe fourmillement dans les jambes et les bras

Les neuropathies périphériques

Les neuropathies périphériques sont des problèmes qui affectent les nerfs et le système nerveux périphérique. Les fonctions affectées sont la sensibilité, la motricité et le système végétatif.

Voici une liste des causes des neuropathies périphériques qui provoquent des fourmillements dans la jambe et le bras (droit et gauche) :

  1. La neuropathie diabétique
  2. La neuropathie alcoolique
  3. La polyarthrite rhumatoïde
  4. La carence en vitamine B12
  5. L’urémie (insuffisance rénale)
  6. La maladie de Lyme
  7. L’hépatite C
  8. La polyradiculonévrite inflammatoire démyélinisante chronique (PIDC – inflammation des nerfs périphériques provoquée par une réponse immunitaire anormale)
  9. La lèpre
  10. L’amylose
  11. L’ataxie de Friedreich
  12. La carence en acide folique
  13. Le syndrome POEMS : polyneuropathie périphérique, organomégalie, endocrinopathie, gammapathie monoclonale et anomalies cutanées.

Les maladies du cerveau et de la moelle épinière

  1. La sclérose en plaques
  2. L’accident vasculaire cérébral

Les troubles de la circulation
Voici les causes de mauvaise circulation sanguine :

  1. La maladie artérielle périphérique
  2. Le froid et la congélation
  3. La périartérite noueuse
  4. La vascularite nécrosante systémique.

Les maladies de la colonne vertébrale
Les troubles de la moelle épinière ou de la colonne vertébrale peuvent provoquer un engourdissement et un fourmillement dans les bras ou les jambes, par exemple :

  1. Des lésions de la moelle épinière
  2. Des tumeurs de la moelle épinière
  3. La syringomyélie
  4. Un kyste à la colonne vertébrale.

L’empoisonnement
Les toxines peuvent provoquer un fourmillement dans les bras et les jambes.
Les toxines peuvent se trouver :

  1. Dans les poissons ou les crustacés
  2. Dans l’arsenic.

Dans de rares cas, l’engourdissement de la jambe peut se manifester avec d’autres symptômes qui pourraient être provoqués par une maladie grave. Il faut consulter rapidement un médecin.
Lorsqu’une personne présente l’un des symptômes suivants, elle peut être en danger de mort :

  • Confusion ou perte de connaissance, même pendant une courte période
  • Essoufflement
  • Difficultés à marcher
  • Vertiges
  • Accident au dos
  • Incontinence urinaire ou fécale
  • Perte de la vue
  • Paralysie
  • Difficultés à parler
  • Faiblesse (perte de force).

 

Quelle est la durée des fourmillements ? Le pronostic

Le pronostic dépend de la cause. Si la jambe présente un léger fourmillement après être restée trop longtemps dans une mauvaise position, il suffit de marcher un petit peu et de changer plus fréquemment de position.

Lorsque le fourmillement est causé par un trouble plus grave, le pronostic dépend de la durée nécessaire à la guérison. Par exemple, en cas de hernie discale grave, une intervention chirurgicale peut être réalisée. Le tremblement disparaît après l’intervention.